Cheer Up, Mr Kim! – Épisodes 18-22 : Un de plus, un de moins

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.03.36

Malgré l’excellent taux d’audiences de cette série (presque 30% cette dernière semaine!), on n’en parle pas beaucoup sur la blogosphère. Pas de quoi alors nourrir ma quasi obsession si ce n’est les forums comme Soompi, Darksmurf etc. Cette série a toujours le don de me toucher au point de me faire venir quelques larmes aux yeux. J’ai absolument conscience de ses maladresses, ses défauts et son imperfection évidente : toutes ses intrigues ne sont pas intéressante, les différentes relations amoureuses sont ultra-prévisibles, les personnages n’ont rien de particulièrement originaux et le casting n’est pas totalement irréprochable. Cependant, la série a une chaleur rare, une capacité à rendre la famille recomposée de Tae Pyung véritablement attachante et vraie. Cheer Up Mr Kim! est sans prétention, et c’est dans cette simplicité qu’elle parvient à me remuer.

Résumé épisode 18 à 22

Étant témoin du rejet de Ju Sung de la part de son oncle et sa tante, Tae Pyung décide de l’héberger pendant quelques jours. Woo Kyung se sent désolée et Ju Sung, comme à son habitude, ne dit rien. Mais je suis sûre qu’il n’en est pas moins reconnaissant.

Ceux qui ne sont véritablement pas contents de son arrivée dans la maison, c’est bien entendu la famille de Ji Young, ainsi que les deux filles de Tae Pyung. Song Ah, parce qu’elle a peur que Tae Pyung ne s’occupe plus que de Ju Sung ; Hee Rae, parce qu’elle est en très mauvais terme avec le garçon depuis le début, qu’elle en veut toujours à son oncle de ne pas lui avoir dit qu’il travaillait pour sa professeure principale, et surtout, craint que, comme Song Ah et Chul Ryong, le séjour de Su Jung chez eux ne soit pas temporaire mais permanent. Seul Chul Ryong l’accueille avec chaleur, ce qui lui attire les foudres de Song Ah et Hee Rae. Commence alors une cohabitation chaotique, entre l’hostilité des filles et l’arrogance de Ju Sung qui, décidément, mériterait bien quelques claques de temps à autre. 

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.01.25 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.01.31

Pendant ce temps, la belle-soeur de Ji Young se met en tête de lui faire rencontrer un bon parti à marier, malgré l’évidente réticence de cette dernière. Sous la pression de son frère et de son père, Ji Young accepte. Lorsque Tae Pyung apprend que Ji Young doit aller à un rendez-vous arrangé, il ne fait que l’encourager et la féliciter, ce qui évidemment ne fait que rendre notre pauvre Ji Young plus malheureuse.

Mais le jour J, elle ne se rend pas au rendez-vous, ce qui crée dans sa famille une véritable commotion. Dans un accès de rage, son frère dévoile le grand secret à la famille entière : Ji Young est amoureuse de Tae Pyung! Malaise dans la maisonnée.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.12.44 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.12.52

De son côté, Gun Wook se prépare pour la signature de son super contrat qui est censé lui attirer les faveurs du directeur de la compagnie dans lequel il travaille (qui est le père de Woo Kyung) et porter un coup à l’influence de sa mère. Cette dernière par ailleurs fait tout pour saboter cette signature et parvient à couper l’herbe sous les pieds de son fils, à la veille de la dite date de signature. Cela crée évidemment un scandale, Gun Wook est humilié et mène sa petite enquête quant à savoir qui est derrière tout ça.

Il assiste également au rapprochement entre Woo Kyung et Tae Pyung et cela lui déplaît fortement, bien que la seule manière qu’il a de l’exprimer est de dire du mal de l’homme de ménage. Woo Kyung défend Tae Pyung et finit par se disputer avec son ami. 

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.09.02 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.09.18

Par le biais de Ju Sung, Woo Kyung est amenée à voir très souvent Tae Pyung et aller très fréquemment chez lui pour aller voir l’élève dont elle est en charge. Cela attise la jalousie de Ji Young, qui ne peut malheureusement pas faire grand chose.

Chul Ryong est le premier à se rapprocher de Ju Sung, ce qui crée une dispute entre lui et Hee Rae, cette dernière apprenant qu’il a dit du mal d’elle derrière son dos (ce qui n’est pas faux, mais pas vrai non plus au sens où Chul Ryong a simplement voulu dire à Ju Sung que ce n’était pas simple pour lui non plus de s’entendre avec Hee Rae au début). Song Ah décide d’attendre son père dehors, ne supportant pas le climat de tension dans l’appartement.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.06.43 1 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.06.41

Elle en tombe malade et cela fait disparaître toutes les rancoeurs en un instant : Chul Ryong, Hee Rae et Tae Pyung sont à ses petits soins mais sont tellement épuisés d’avoir veillé sur elle toute la nuit que lorsqu’elle se met à tousser et à vouloir boire, tout le monde dort. Tout le monde? Non, Ju Sung est bel et bien éveillé et se décide à lui apporter de l’eau. Il réveille tout le monde lorsque Song Ah commence à tousser dangereusement. La ventoline ne fait aucun effet et Tae Pyung, suivi de ses deux aînés, se précipite à l’hôpital.

Là-bas, se trouvent également la famille de Gun Wook et…la mère s’aperçoit de la présence de Tae Pyung. Elle demande à son secrétaire de reprendre ses enquêtes sur lui. Song Ah est hors de danger et tout le monde retourne à la maison, contents et soulagés. Ju Sung apprend la nouvelle également avec soulagement, mais ne le montre pas. C’est pourtant à partir de ce moment-là que l’ambiance deviens plus chaleureuse, même si toujours un peu inconfortable pour tous. Song Ah offre même un chocopie à Ju Sung en remerciement. 

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.14.26 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.14.35

Alors que les choses rentrent petit à petit en ordre, le père de Ju Sung appelle Woo Kung un matin : il veut voir son fils pour une journée…avant de l’amener à l’orphelinat et se rendre au poste de police pour purger sa peine. Sans savoir ce dernier détail, Ju Sung fait ses bagages, remercie à sa manière Tae Pyung, Chul Ryong et Hae Ri de leur hospitalité et se jette dans les bras de son père.

Il prend plutôt bien l’annonce de son envoi en orphelinat, étant assuré que son père viendra le chercher lorsque lui-même sortira de prison. Cela brise pourtant le coeur de Woo Kyung qui ne peut pas accepter cette situation. Après une soirée bien arrosée en soju, elle appelle Tae Pyung…pour lui demander s’il ne pourrait pas garder Ju Sung chez lui.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.21.07 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.21.09 1

Commentaires

Vous l’aurez remarqué juste à lire mon résumé : il y a des personnages qui m’intéressent beaucoup, d’autres moins (voire pas du tout). Je suis par exemple complètement indifférente à la famille de Gun Wook (Gun Wook compris mais nous y reviendrons plus tard).

Je trouve la rivalité entre la mère et le père aussi ridicule que difficile à comprendre. Beaucoup d’entres vous se sont peut être réchauffés au personnage de la mère lorsqu’ils ont appris que Gun Wook n’était pas n’importe quel enfant adopté, mais l’enfant naturel de Baek Jae Sang avec une autre femme. Avant de le savoir, Hae Sook était une mère pleine d’attention et d’amour sincère pour son fils adoptif, mais lorsqu’elle apprend son secret de naissance, elle devient cette hypocrite mielleuse et vindicative. Peuh.

Je ne suis pas entièrement sans coeur et je peux admettre qu’elle ait eu un choc et une colère envers son mari infidèle et menteur et cet enfant qui en est la preuve, mais j’ai toujours eu du mal avec les parents qui préfèrent blâmer les enfants plutôt que de confronter les problèmes d’adulte en adulte. Gun Wook n’y est pour rien dans cette histoire, il n’a eu que la malchance de naître de la maîtresse de son père. Bref, Hae Sook me laisse perplexe, et la dynamique générale de cette famille me laisse perplexe. Je reste malgré tout curieuse de savoir quel lien elle entretient avec Tae Pyung : est-ce le fils considéré mort? Pourquoi enquête-t-elle sur lui?

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.16.39 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.16.58

L’autre famille qui ne m’intéresse pas, c’est celle de Woo Kyung. À part cette dernière et Ho Kyung, le père et les deux grand-mères me laissent froide. Je ne les trouve pas particulièrement antipathiques comme la famille de Gun Wook (dont j’ai passé beaucoup de scènes en avance rapide) parce qu’il y a une relation entre les membres qui m’interpelle un peu plus.

Tout s’articule autour du drame dans lequel Ho Kyung a perdu l’usage de ses jambes, le père devient parano devant toute intrusion dans sa maison, et une des grand-mères se bat bec et ongle pour qu’Ho Kyung reste le premier héritier de la famille (et se marie avant Woo Kyung, comme le veut la tradition). Woo Kyung dans tout ça est un peu ignorée, sans cesse critiquée, et ça pourrait rapidement devenir insupportable si on n’avait pas des preuves et des impressions que, aussi dysfonctionnelle que soit cette famille, il y a beaucoup d’amour en jeu.

J’aime beaucoup Ho Kyung pour son calme et sa tendance à vouloir apaiser toute sorte de conflit. J’apprécie qu’il ne s’apitoie par sur son propre sort (lorsqu’il le pourrait aisément) mais que son handicap reste difficile pour lui à gérer et à vivre, en grande partie parce qu’il le fils aîné. La relation entre Ho Kyung et sa soeur est heureusement excellente et Woo Kyung n’a ressenti de jalousie ou de colère envers lui qui semble accaparer et monopoliser (sans le vouloir) l’attention de toute la famille.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.15.49 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.15.16

Mais la relation que j’aime le plus, c’est celle d’Ho Kyung avec Tae Pyung parce que, le premier ne sortant jamais de chez lui, il a toujours été au milieu de sa famille, et une famille, aussi proche qu’elle puisse être, n’est pas la même chose qu’un ami. L’arrivée de Tae Pyung est alors un brin d’air frais dans la vie d’Ho Kyung qui peut soudainement parler à quelqu’un d’autre (et à un autre homme).

En ce qui concerne Woo Kyung, je l’aime beaucoup également. Elle n’est pas trop la caricature de l’héroïne qui sourit toujours malgré les épreuves : elle s’emporte, pleure, baisse les bras, boit pour oublier sa peine, se dispute, bref, elle est pleinement humaine. À côté de ça, elle fait preuve d’une grande générosité et de tact envers ceux qui l’entourent et rien que pour ça, elle partait d’un bon pied. Elle est un peu impulsive, certes, mais lorsqu’il s’agit des sentiments des autres, elle fait vraiment attention que ses actions ou ses mots ne blessent personne, et ce genre de tact, on ne le retrouve pas si souvent que ça à dramaland. D’ailleurs, Gun Wook ferait bien d’en prendre de la graine. Et au cas où le doute résiderait encore : non, je n’aime pas Gun Wook.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.03.41 1

Aww, n’est-ce pas qu’elle est adorable?

En fait, il me donne envie de dormir dès qu’il apparaît et je zappe les trois quarts de ses scènes parce que 1) ses dynamiques familiales ne m’intéressent pas, 2) il se comporte comme un crétin (pour ne pas employer la traduction plus forte de « jerk ») avec Woo Kyung. Si elle est généreuse et altruiste, lui est totalement égocentrique et arrogant. Je le soupçonne d’être totalement conscient des sentiments plus profonds que lui porte Woo Kyung et ses allusions et « blagues » récurrentes sur le sujet ne font rire que lui (sérieux Woo Kyung, balance-lui un bon seau d’eau froide sur la figure, et je me sentirais mieux!).

Je n’aime vraiment pas non plus la manière dont il traite la seule personne qui soit là pour l’écouter parce que justement il la prend pour sa propriété : elle ne doit s’occuper que de lui, doit venir dès l’instant où il l’appelle, n’écouter que lui, ne s’apitoyer que sur son pauvre sort de petit garçon riche et surtout pas commencer à l’ennuyer avec ses problèmes à elle parce que, vous comprenez, lui est beaucoup plus à plaindre qu’elle. Dès qu’elle commence à s’ouvrir un peu sur ce qui lui trotte dans la tête, il lui répond sèchement qu’il n’a pas le temps pour écouter ses histoires. Arrrrgh, mais Woo Kyung, qu’est-ce que tu trouves à ce crétin narcissique???

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.13.29 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.13.33

Heureusement, elle se trouve un allié et une oreille en la personne de Tae Pyung et j’apprécie le développement lent et progressif de leur relation : prof d’Hee Rae, employeuse puis enfin, amie lorsque les circonstances les rapprochent. J’ai vraiment hâte qu’elle plaque Gun Wook avec des mots bien sentis histoire de lui rendre un peu la monnaie de sa pièce.

Le connaissant, il va surtout joué le trahi et la victime et va certainement tenter de la récupérer par plaintes et accusations d’abandon (car quoi de plus romantique que de faire revenir la flamme d’un ancien amour par culpabilité?). Tae Pyung commence déjà à tomber peu à peu sous le charme de Woo Kyung et j’apprécie que la romance en devenir reste encore secondaire car le véritable coeur de Cheer Up, Mr Kim, la raison pour laquelle j’aime autant et continue à regarder cette série imparfaite, c’est bien la famille de Tae Pyung!

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.03.45 1

J’ai un gros, gros, gros faible pour Hee Rae et Chul Ryong. Ce dernier parce qu’il est juste trop adorable et Hee Rae parce que, sous ses airs de commandeuse, elle est pleine de sensibilité et d’acuité. Elle comprend parfaitement ce qu’il se passe mais elle ne sait pas toujours comment y répondre, ce qui est en gros le propre des enfants.

J’apprécie vraiment que la série ne tente pas de faire des enfants des petits adultes responsables et accomplis comme d’autres dramas peuvent le faire. Oui tout ce petit monde est plus mature que la plupart des enfants de leur âge (mais leurs circonstances font aussi grandir plus vite) mais ils restent des enfants qui font des bêtises, boudent, se disputent, se réconcilient entre eux et avec leur père. J’aime que Tae Pyung ne leur demande rien d’autre que d’être ses enfants et de grandir à un rythme relativement normal : c’est lui l’adulte, c’est lui le responsable, celui qui s’occupe de l’argent et de comment pourvoir à leurs besoins, eux, sans être pour autant déresponsabilisés, ne doivent s’occuper qu’à être des enfants. Et…c’est génial.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.14.46

Ju Sung ressemble beaucoup plus à Hee Rae qu’il veut bien l’avouer et j’avoue que je me suis dit plusieurs fois à son propos qu’il y avait vraiment des baffes qui se perdaient. J’aime le personnage en ce qu’il montre que l’enfant a plusieurs manières d’exprimer son mal-être : Chul Ryong passe son temps à s’excuser et à s’auto-dévaluer, Ju Sung lui, ne gère son malaise que dans la provoc’. Moi, il m’a rappelée ces élèves que l’on croise parfois dans nos classes au collège, ces éléments perturbateurs, insolents et je m’en foutiste qui répondent sans ciller aux professeurs.

J’aime (et j’admire) la volonté de Woo Kyung de ne jamais laisser tomber cet élève en difficulté, malgré tout le tort qu’il lui cause et le fil qu’il lui donne à retordre. Je ne sais pas si moi-même, dans sa situation, je serais parvenue à maîtriser ma frustration devant un gosse qui (semble) mépriser tout et tout le monde, te regarde haut alors qu’il n’est même pas encore sec derrière les oreilles.

Tae Pyung est pour moi un bon père, un bon adulte, qui ne cherche pas à faire la morale ou expliquer à Ju Sung pourquoi il ne peut/doit pas faire ceci ou cela. Il le laisse s’intégrer et s’habituer à son nouvel environnement, ne le pousse pas particulièrement à le faire (ce qui est drôle c’est ce que sont les autres enfants qui s’en chargent en lui demandant de participer aux tâches quotidiennes, dire avec eux leur formule fétiche avant de manger etc).

Je ne vais pas mentir en vous disant que j’ai tout de suite ressenti de l’affection pour ce personnage : Ju Sung n’est pas aimable ni même immédiatement sympathique et le fait qu’il soit simplement un enfant n’excuse pas forcément les choses qu’il dit ou fait. Mais j’aime son parcours et sa difficile ouverture à la famille de Tae Pyung. On s’attache en tout cas suffisamment à lui pour avoir le coeur aussi serré que Woo Kyung lorsqu’elle le laisse à l’orphelinat. Aussi morveux qu’un enfant soit, on ne souhaite ce genre de destin à personne.

Capture d’écran 2013-01-15 à 00.02.59 Capture d’écran 2013-01-15 à 00.03.10 1Capture d’écran 2013-01-15 à 00.02.08 Capture d’écran 2013-01-15 à 00.02.05 1

On (Hee Rae la première) voyait venir à des kilomètres le fait que Ju Sung risque de rester plus longtemps que prévu dans la famille. J’aime cependant que ce ne soit pas la première décision de Tae Pyung, même si je suis certaine qu’il y ait pensé dès le début, parce qu’il n’est pas certain que financièrement, il soit capable de prendre en charge un 4ème enfant. La preuve encore une fois que Tae Pyung, aussi généreux qu’il soit n’est pas insouciant et ne prend pas ce genre de problème avec insouciance et irresponsabilité. Oui, c’est moche à dire mais il faut avoir des sous pour élever des enfants. Ce genre de considération matérialiste ne devrait pas rentrer en ligne de mire lorsqu’il s’agit de sauver un enfant de l’orphelinat mais…c’est malheureusement le cas. C’est donc véritablement appréciable que la question soit posée et que le conflit ne soit pas résolu en deux temps trois mouvements du problème, et hop, tout le monde est heureux. 

En ce qui a trait à la famille de Ji Young, je dois admettre que je ne suis pas très investie dans son développement. C’est celle qui selon moi manque le plus de personnalité dans la mesure où elle n’est présentée que dans sa « dynamique » (j’emploie les guillemets parce que cette dynamique n’est pas très…dynamique) avec la famille de Tae Pyung. Elle n’a pas de problèmes, de conflits internes, les personnages sont fades entre la mère qui semble ne vivre que pour critiquer les locataires du haut (sérieux, on aurait pas pu lui trouver un autre but dans la vie?) et le père qui ne pense qu’à détourner Ji Young de Tae Pyung. D’ailleurs, en ce qui concerne cette dernière, je ne suis pas plus emballée. Certes, elle est mimi mais bien trop effacée pour avoir un impact conséquent chez moi. Je suis consciente qu’en Corée du Sud les moeurs, et la place des femmes en particulier, marquées en autre par le confucianisme, sont différentes qu’en Occident, mais admettre qu’il y a une différence de cultures à respecter de rend pas les choses moins frustrantes.

Woo Kyung au moins réagit, se défend lorsqu’elle n’en peut plus des remarques incessantes de sa grand-mère, tandis que Ji Young se contente de baisser la tête, dire oui, et se faire du mouron dans son coin.

Capture d’écran 2013-01-14 à 23.03.24 Capture d’écran 2013-01-14 à 23.11.29

À part ça, le casting enfants est formidable et je pense que c’est la plus grande force du drama. Les adultes sont la plupart du temps corrects mais rien d’époustouflant non plus (et manquent même parfois de naturel dans les situations où ils sont censés montrer une complicité entre les personnages : genre les rires « complices » de Ho Kyung et Tae Pyung sont tellement pas naturels parfois que tu ne peux pas t’empêcher de t’en moquer un peu). Je regrette particulièrement que Kim Dong Wan ne soit pas un peu plus…énergique dans son personnage de Tae Pyung sans toutefois être totalement refroidie par lui parce qu’il parvient à insuffler une sensibilité et une douceur qui correspond très bien au rôle qu’il incarne.

Bref, Cheer Up Mir Kim! est une série pleine de tendresse qui tient la route grâce à la dynamique entre les enfants et Tae Pyung. Les autres intrigues familiales ne sont pas très bien exploitées, ni même bien écrites (et si on pouvait flusher Gun Wook, ce serait bien), mais celle qui concerne la famille principale sonne étonnamment juste à bien des égards. La psychologie des enfants, petits et grands, est bien rendue, nuancée, rarement superficielle, et la chaleur qui se dégage de cette famille a de quoi me tenir au chaud pour le reste de l’hiver.

Capture d’écran 2013-01-15 à 00.01.38 1

2 réflexions sur “Cheer Up, Mr Kim! – Épisodes 18-22 : Un de plus, un de moins

  1. wahouuuuuuuuuuuuuuu enfin un site en français …..qui en parle ! …….merci KAA …
    Je regarde ce drama régulièrement …. grâce au sous titre anglais de différents sites (Gooddrama,en particulier …ou des mini-recaps, ou des commentaires de certains internautes.sur les épisodes..) , avec cela j’arrive à suivre ….et j’en suis d’ailleurs à l’épisode 49 ..et toujours aussi fidèle à ce drama……pourtant en lisant le synopsis…..il m’attirait pas du tout au début ,..mais les premières scènes avec les enfants ont finis par m’attacher à ce drama …j’étais curieuse de voir comment , ils allaient tous cohabiter .et au fil des épisodes.. je ne suis pas déçut…au contraire….

    Sinon, je partage totalement ton avis , tu as tout dit ……tu as très bien su cerner et mis en lumière …les points faibles et les points forts de ce drama et la psychologie pour chacun des personnages…En plus du casting enfant,et de Tae Pyung …. j’ai un petit faible pour le personnage de Ho Kyung, malgré son handicap et sa peur de l’extérieur , il est pas amer mais plutôt sociale et accueillant (voir les scénes avec Mr kim , et Ju Sung ….)…sinon pour le reste du casting adulte …sans plus….

    Donc, un drama plein certes de maladresses , mais qu’on continue à suivre pour ce cher « et tendre Mr Kim , et son adorable petite famille recomposée »…car comme tu le dit si bien …. »Cheer Up Mir Kim! est une série pleine de tendresse qui tient la route grâce à la dynamique entre les enfants et Tae Pyung »…..
    et j’avoue, que comme toi, j’ai tendance à zapper certaines scènes des « adultes »,entres autres… « les complots et problèmes avec l’entreprise » .,… et je suis plus attentive à celles des enfants Voilà , donc un drama que je continuerai à suivre jusqu’au bout ..malgré » certaines imperfections
    Merci encore à toi KAA …..pour ton superbe article, comme d’habitude,toujours un plaisir à lire et faire découvrir de nouveaux dramas ….

    • Hello Fantaflorida!

      Je suis super contente de savoir qu’une autre suit la série également!
      Moi aussi j’étais déçue de ne pas lire beaucoup de choses sur le drama sur le net, d’ailleurs, si tu as des liens vers des articles, mini-récaps sur la série, moi je suis preneuse, parce que jusqu’à maintenant, je n’ai trouvé que des discussions sur des forums ou des articles sporadiques par ci par là…

      Moi aussi j’apprécie beaucoup Ho Kyung, mais c’est un personnage très effacé, à qui on ne donne pas beaucoup de temps à l’écran, ce qui m’empêche un peu de m’attacher à lui comme il le mériterait. En tout cas, il a l’oeil pour juger les gens. Plus que sa soeur, surtout en ce qui concerne Gun Wook, et j’aurais bien aimé qu’au lieu de s’énerver, elle réfléchisse vraiment à ce que son frère lui a dit sur son ami…

      Merci pour ton commentaire en tout cas! À bientôt =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s