Part. II : Les Missions

À quoi on joue?

vlcsnap-2013-11-26-23h35m45s69

Running Man réveille l’enfant qui sommeille en moi (d’un sommeil pas profond, cela va sans dire…) et se révèle être très ingénieux dans l’élaboration de jeux parfois très bien pensés et parfois complètement débiles (sans connotation péjoratives ici, bien sûr) et à nous embarquer dedans aussi. Si bien qu’on finit, nous aussi, par être très investis dans des missions telles que bâtir une tour avec des bouts de viande. Oui, oui, oui. Surtout quand cette mission de bâtir une tour avec des bouts de viande finit par tourner au chao généralisé. C’est surréaliste, c’est Running Man. Comme je regarde tout avec des sous-titres anglais, je ne connais que les noms…en anglais! Du coup, j’ai eu du mal à trouver un équivalent français. Sans aucune sorte d’ordre, voici mes missions préférées (il y a beaucoup de jeux dans RM, je n’ai pris que ceux qui revenaient le plus souvent).

MES MISSIONS PRÉFÉRÉES

Vous allez voir, ce sont presque toutes des missions ayant eu lieu dans les débuts de Running Man. Ce n’est pas tant parce que je suis une puriste (quoique…) que parce que, selon moi, ces jeux ont fait Running Man, sont l’emblème même de cette émission. Celui qui ne connaît pas un des jeux cités dedans ne connaît pas Running Man. Je suis un peu chagrine de leur disparition, même si je comprends très bien que le changement est nécessaire pour que l’émission survive. En 4 ans, les formats des épisodes se sont modifiés pour apporter un peu de nouveauté et empêcher Running Man de s’enliser dans le trop prévisible. Mais quand même.

La Partie de Cache-Cache aux Clochettes (« The Bell Hide-and-Seek »)

– Jae Suk, la sauterelle terrifiée durant une partie de cache-cache

Pendant longtemps, pour moi, The Bell Hide-and-Seek Game a été un quasi-synonyme de Running Man. Cette mission, c’est l’essence même de Running Man, le noyau autour duquel cette émission s’est développée et est devenue si célèbre. De nos jours, il n’est plus beaucoup à l’honneur…et c’est fort dommage car c’est bel et bien un de mes jeux favoris puisqu’il parvient à combiner la comédie et le suspense. Ça ne veut pas que tous les cache-caches de Running Man ont le même degré de divertissement, certains sont mieux que d’autres, dépendemment des invités et de l’éditing, mais lorsque c’est bien fait, c’est génial. Et il faut rappeler aussi que c’est avec ce genre de jeu que les Membres ont gagné leurs noms les plus glorieux représentatifs et a participé à leur forger une identité : Ace pour Ji Hyo, Sparta pour Jong Kook (cet homme est une BÊTE à ce jeu-là, il est tout simplement terrifiant lorsqu’il est dans l’équipe des Chasers, j’en ai encore des frissons), Race Starter pour Ji Suk (le pauvre est toujours le premier éliminé….ce qui veut dire que la course peut commencer, hahaha), Yoo-ruce Willis pour Jae Suk pour son habilité à survivre seul, ou encore Betrayer pour Gwang Soo. Et puis, si on partage l’adrénaline de ceux qui traquent, il y a un plaisir assez sadique de voir ceux qui sont poursuivis être en train de mourir (littéralement parfois) d’angoisse…

Le Jeu De l’Arrachage de Badges (« Nametag Ripping Game »)

vlcsnap-2013-12-01-00h46m28s14

– Ji Hyo, qui vient d’arracher le name-tag de Sparta himself, à leur grande stupéfaction

Voici un autre jeu fort excitant : le Nametag Ripping Game. Il faut tricher, faire preuve de sournoiserie, imposer sa force physique et éliminer l’autre en lui déchirant son badge dans le dos. Évidemment, ça finit toujours par dégénérer et vous ne pouvez pas savoir jusqu’où les Membres sont prêts à aller pour arracher/protéger leur badge. Il y a beaucoup d’alliances…mais les trahisons sont encore plus nombreuses (et avec ça, vous savez maintenant dans quel contexte Gwang Soo a reçu le surnom de la Traître Girafe…). Ça n’a pas l’air comme ça, mais c’est souvent drôle et surtout…c’est plein de suspense. Certains Membres arrivent à nous surprendre par leur dextérité ou à nous amuser par leur faiblesse. Inutile de dire que Ji Suk est toujours l’un des premiers éliminés, avec Kwang Soo ; et inutile de dire aussi que Jong Kook est une BÊTE à ce jeu. D’ailleurs, il semble être devenu une sorte de « trophée » récemment, les Invités n’ayant comme seul but que de parvenir à éliminer notre cher Commandeur. Tu m’étonnes. Au début, ce jeu allait de paire avec le Bell Hide and Seek mais maintenant que ce dernier se fait rare, l’arrachage de nametag se fait sans partie de cache-cache (mais toujours avec le même lot de peur et d’endurance, ne vous en faites pas!).

Le Temps Libre pour Une Tasse de Thé (« Leisure Time  for a Cup of Tea »)

tumblr_inline_mpobu2r7kL1r3hfer

– Jae Suk, toujours aussi photogénique

C’est un jeu qui n’est plus du tout d’actualité depuis très longtemps, apparemment parce qu’il a été sujet à controverse, et c’est plutôt dommage parce qu’il était vraiment drôle. L’heure du thé chez ces hommes (et la fille) qui courent, c’est à 2h du matin – oui parce qu’avant, les épisodes se déroulaient la nuit-, normal quoi. Et ça doit vraiment réveiller parce que leur boisson n’est JAMAIS normale, et c’est ça qui est hilarant (quoi qu’on ait vraiment de la peine pour nos pauvres Membres et Invités qui doivent boire ces trucs où parfois il y a 5 jaunes d’oeuf à l’intérieur ou une quantité écoeurante de sucre). Mais…oui, ça me faisait rire quand même, j’ai honte de l’avouer. Surtout que c’est parfois l’occasion de fouiller dans le passé (toujours très embarrassant, forcément) des Membres comme ce que l’épisode 8 nous a généreusement offert.

Le 1 vs X

Capture d’écran 2014-04-16 à 23.51.50

– Yuri, la malheureuse victime

C’est un de mes petits favoris et c’est aussi, malheureusement, un autre jeu qui n’est plus en vigueur aujourd’hui. Je comprends pourquoi, puisqu’on ne peut jouer à ce jeu tant que le concept n’est pas trop connu, sinon c’est plus drôle, mais ça me chagrine malgré tout. Le 1 vs x était un jeu plus que déloyal (qui cela étonne-t-il, nous sommes dans Running Man après tout) puisqu’il consiste à piéger ensemble une personne (un Membre ou un Invité) en faisant une mission secrète (qui est en fait la réelle mission). Si les autres parvenaient à mener leur mission sans que le principal intéressé ne s’en rende compte, ils gagnaient une balle Running Man. J’adore, aussi bien lorsque les Membres piégeaient un autre Membre (ils y sont tous passés mais je pense que piéger Gary a été un des épisodes les plus drôles – en même temps, Gary est une cible très facile) que lorsque les RM s’alliaient contre les invités. Le rire naissait du décalage complet entre les Invités qui se donnaient beaucoup de mal pour compléter les missions données et l’absurdité (et parfois, ingéniosité, il faut le dire) avec laquelle les Membres parvenaient à leur fin.

Le 1 vs x n’existe plus en tant que tel, mais on peut trouver une compensation dans le Membres vs Invités, qui est tout de même super divertissant même si nos Running Men (and Girl) partent souvent avec des désavantages comme lorsqu’ils doivent se mesure à une équipe d’idoles qui ont 10 ou 15 ans (voire 20 dans le cas de Ji Suk et Jae Suk) de moins qu’eux. Mais cela ne fait que renforcer notre respect à l’égard des membres. Les Running Men (and Girl) ne cessent de me prouver à quel point ils sont athlétiques,  compétitifs et dévoués à leur émission : ils s’en sortent toujours très dignement de leurs différentes confrontations, et je ne les aime que plus pour savoir perdre avec autant de classe. 

Le « One Chance »

– Ce fameux One Chance qui a rendu, pour le première fois, l’équipe de production blême

C’est l’inverse du 1 vs x, ou on pourrait l’appeler aussi les RM vs les producteurs. Le One Chance était une excellente manière de (re)souder les Membres entre eux lorsque les missions leur demandaient parfois (ok, la majorité du temps) de se trahir les uns les autres. Le concept de ce jeu était très simple : les PDs leur donnaient une mission et si les Membres y échouaient, punition. Oui mais voilà, il arrive que même les PDs sous-estiment les capacités de leurs membres comme en atteste un épisode où les RM sont parvenus à bout de leur mission avec seulement 4 essais sur les 10 qui leur étaient si généreusement donnés (et on a même droit à un flashback de l’équipe en train de tester le jeu et n’y arriver qu’au bout de 15 essais et en 45 secondes…ce que les RM ont fait en 4 essais et 30 secondes. LOL.). Essayez encore, PDs-nim!

Les super-pouvoirs

vlcsnap-2013-11-27-20h12m21s146

Allier le sport avec des superpouvoirs? C’était l’idée du siècle. Le baseball ou le football n’auront jamais été aussi divertissants, en ce qui me concerne. Ce sont ces épisodes qui sont jusqu’à un certain point écrits à l’avance mais c’est fait cependant avec une certaine dextérité si bien que cela passe comme une lettre à la poste (la raison pour laquelle je trouve Running Man moins intéressant dans ses jeux aujourd’hui c’est parce que les épisodes sont trop évidemment écrits pour que les Invités ou tel membre gagne, et ça gâche le fun, parce qu’avant, il y avait un semblant de suspense). L’épisode avec les base-ballers professionnels était juste à mourir de rire – c’est un des épisodes que je revois volontiers sans me lasser – et le football avec le célèbre Ji Sung est mythique. Tellement mythique, qu’il revient chaque année, pour notre plus grand plaisir. Mais avant que les PDs n’appliquent ce concept au sport, il y avait le Survival Game, cet épisode sans invités où les membres doivent s’éliminer entre eux (le fameux arrachage de badge!)  afin de déterminer quel est le RM le plus puissant et ayant chacun un superpouvoir pour les aider, soit à éliminer l’autre, soit à se protéger. Fous rires assurés.

Les divers jeux aquatiques

vlcsnap-2013-11-27-18h44m51s121

– Le ballet aquatique des Ahjussis

Pour une raison ou pour une autre, je trouve tous les jeux dans la piscine hilarants. Peut être que c’est parce que ça me rappelle lorsque j’étais plus jeune et que j’adorais aller à la piscine faire du toboggan et autres jeux aqueux. Mais en fait, c’est sans doute principalement parce que ça donne lieu à un certain nombre de gags visuels très bien effectués comme notre bon vieux Big-Nosed Hyung qui ne peut pas s’empêcher d’être maladroit ou lorsque les Membres doivent répondre à des questions et se prennent des jets d’eau dans la figure à chaque mauvaise réponse (le plus drôle reste encore lorsqu’ils sont punis pour une mauvaise réponse de quelqu’un d’autre). Ce sont toujours des jeux très simples voire absurdes mais les Membres ont l’air tellement de prendre leur pied que leur enthousiasme est fort contagieux. Et lorsque j’ai droit à un jeu dans la piscine + le Photozone (un autre de mes jeux préférés qui n’est plus d’actualité chez les Running Men, décidément!), je suis une spectatrice comblée. Les Chaises Volantes est une variante un peu plus…aérienne, disons, des jets d’eau, et c’est tout aussi drôle quoique rapidement répétitifs. Et lorsque l’eau est présente, il ne faut pas oublier ces fameux épisodes présentant Yoo-mes Bond dans toute sa splendeur! Je vous laisse découvrir.

Le Karaoké (à toutes les sauces : étranger, sportif, aquatique etc…)

Capture d’écran 2014-01-05 à 00.23.37

– Le Diet Karaoke, ou la crise de fou rire

Je ne pense pas que vous puissiez imaginer tous les fous rires que je me suis payée en les entendant chanter. Que ce soit dans une langue étrangère (ne pas boire ou manger lorsqu’on regarde ces épisodes, conseil d’amie) ou dans leur langue maternelle. Je ne m’en lasse tout simplement pas. Et quand ils effectuent quelques pas de danse avec? Je meurs (le déhanché de Suk Jin est sans prix, la raideur de Ji Hyo est une pièce d’antiquité en soi et le « butt-lightening » de notre sauterelle préférée est tout aussi légendaire). Je suis absolument fan de ce jeu d’écouter une fois une chanson dans une langue étrangère (portugais, chinois et même français, des langues balèzes quand même!) et de devoir retranscrire phonétiquement pour le rechanter en faisant moins d’erreurs possibles. Édith Piaf a dû se retourner dans sa tombe plus d’une fois! Et puis…il y a aussi ce cultissime Karaoké-Régime où les Membres doivent chanter tout en faisant des exercices de musculation ou chanter à la pause les chansons de Kim Jong Kook…Rien que d’y penser, j’en rigole. Bref, ces karaokés sont une valeur sûre dans Running Man.

 Le Jeu de la Télépathie

vlcsnap-2014-04-16-18h48m04s68

– Attention, ne pas regarder cette partie de l’épisode en buvant…

C’est un petit écart vu qu’il n’a eu lieu qu’une seule fois, si ma mémoire est bonne. Pourquoi n’a-t-il pas plus souvent eu lieu? Sans doute que la deuxième ou la troisième fois ne seraient pas aussi drôles que la première mais…ça aurait pu valoir le coup de réessayer, au moins une fois encore! Parce qu’honnêtement, le jeu de télépathie m’a donné des crampes d’estomac tellement je riais. Mais peut être que je suis un très bon public. N’empêche que ce jeu-là contient des perles et que je suis capable de toujours autant rire la dixième fois que je le regarde (oui, l’épisode dans lequel il est mis en scène fait partie de mes épisodes « nostalgie des débuts de RM »).

Le « Photo-Zone Game »

– Cheese!

La meilleure manière de déterminer qui, parmi les Running Men, est photogénique ou pas. C’est un jeu simple mais au résultat tordant, en grande partie parce que si tout commence de manière relativement – le mot clé est « relativement » – civilisé…mais on s’en doute bien, ce n’est que le calme avant la tempête et le bordel ne se fait pas attendre; toutes les tricheries sont bonnes pour gagner. Les photos ne manquent jamais de me faire mourir de rire au point de me donner des crampes d’estomac. Gary et Kwang Soo sont une valeur sûre (pour des raisons différentes que je vous laisse le loisir de découvrir). Je déplore le fait qu’il ne soit pas plus souvent présent dans l’émission, mais d’un autre côté, ça le rend encore plus fun et précieux.

Le Ssireum (la lutte coréenne)

Capture d’écran 2014-01-02 à 20.39.41

– L’humiliation de la sauterelle

C’est un jeu souvent mis à l’honneur pour Chuseok, et c’est pour moi une véritable partie de plaisir de les voir s’affronter. Parfois c’est un peu violent et je finis par avoir peur qu’ils se fassent mal, mais la plupart du temps, c’est soft, et ça va de l’impressionnant au (très) drôle, en passant par le ridicule. Ce que j’aime, c’est que la lutte n’a pas trop à voir avec la force musculaire et si Jong Kook part avec un avantage évident, les joueurs les moins musclés ont aussi leur chance, comme Ji Hyo par exemple, qui a pour habitude de faire mordre la poussière (toujours avec beaucoup d’humilité cependant) à ses adversaires, homme ou femme. C’est aussi durant ce jeu que Jae Suk a connu ses humiliations les plus mémorables. Pauvre sauterelle.

Le « Cherchez les invités » (« Find The Guests »)

– Où est Charlie?

C’est une manière très efficace (et dynamique) de présenter les invités et de nous faire rentrer immédiatement dans l’épisode…en les poursuivant dès le début. Mouahaha. Malgré le procédé plutôt barbare, c’est aussi une excellente façon de faire intéragir les invités avec les membres permanents. Je trouve que le concept a fini par s’user au bout d’un moment, mais les débuts du « Find the Guests » ont été extrêmement divertissants, surtout lorsque les invités (et les PDs!) redoublent d’ingéniosité pour faire durer le jeu. Mais gare à la sauvagerie d’un Sparta!

MENTIONS SPÉCIALES

Queen/Princess Race

 

– Aww, si on me prend par les sentiments…

C’est une mission Hit or Miss selon moi. D’un côté, c’est un jeu qui perd de sa fraîcheur très rapidement – en grande partie parce que je ne trouve pas que ce soit un principe très dynamique dans la mesure où les princesses/reines ne font rien d’autre que se faire porter tout le long de l’épisode -, d’un autre, lorsque les Princesses ou les Reines en question sont des Invitées cool, l’épisode devient extrêmement fun. Comme quoi, il suffit juste d’une excellente alchimie de groupe pour rendre n’importe quel jeu à la base ennuyeux extrêmement divertissant. 

Fabriquer un bateau

– Maman, les petits bateaux qui vont sur l’eau…

Un gros point bonus pour son côté créatif, je trouve l’idée super chouette. Je ne savais même pas que c’était faisable et ça a l’air tellement fun que ça me donne envie d’essayer pour les prochaines vacances estivales. Il n’y a rien de particulièrement tordant à les voir se mettre à l’ouvrage comme dans les missions mentionnés plus haut, c’est plutôt que c’est impressionnant (et bien sûr, pas exempts de tentatives de sabotage des équipes adverses, faut pas rêver). Les voir ensuite tous sur leurs créations à essayer de faire avancer le schmilblick (et avoir des surprises!) est plutôt rigolo, épique et, éventuellement, très émouvant! Running Man a encore des surprises à offrir, même après 4 ans de diffusion.

À vous maintenant : quelles sont les missions qui vous ont fait le plus mourir de rire?

Publicités

2 réflexions sur “Part. II : Les Missions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s