Inu X Boku Secret Service : Tout vient à point à qui sait attendre ? (Bref bilan)

Si vous suivez un peu la blogosphère des amateurs d’animes, vous savez sans doute déjà que les dramas originaux de cet hiver se sont avérés être quasiment tous de grosses déceptions. Ils avaient vraiment des pilotes prometteurs, mais…badaboum. D’abord Maou Maoyu Yuusha s’est avéré incapable de choisir un ton et a alterné entre comédie romantique, épopée fantastique, chroniques économiques et stratégiques mal maîtrisées avant de nous sortir un harem de dernière minute complètement inapproprié. Le consensus général : lisez les romans et le manga, évitez l’anime. Ensuite c’est Amnesia qui a battu de l’aile en maintenant son héroïne dans une sorte de statu quo émotionnel assez insupportable, et surtout en étant incapable de rendre ses personnages masculins successifs un tant soit peu attachants (sans compter que l’anime se termine sur une non-fin exaspérante), et enfin Tamako Market a déçu à cause de son incapacité totale à faire évoluer ses personnages et à donner des enjeux à leurs choix. Bref, une mauvaise fournée. J’en ai profité pour ratrapper Shinsekai Yori et Inu X Boku SS que je voulais terminer, et ils largement compensé le manque de bons animes hivernaux. Pas de spoilers.  

Les caps viennent de Lost in America.

Lire la suite

RDG – Red Data Girl : La fille en voie de disparition (Premières Impressions)

Je n’arrête pas de changer de format d’article pour présenter les animes que je regarde ou qui m’intéressent, mais j’ai finalement décidé d’aligner le processus sur celui que nous suivons pour les dramas. Ça me permet de parler des animes que je ne regarderai pas forcément en entier, et surtout de consacrer une article exclusivement à tel anime au lieu de les mettre en vrac ensemble.

C’est complètement nouveau pour moi d’écrire autant sur un anime et je suis loin d’avoir l’expérience suffisante pour aborder les questions de qualité de l’animation, de talent des Seiyuus et je ne connais que de loin les noms des grands scénaristes, directeurs artistiques, etc (surtout que la composition du staff d’un anime n’a pas grand chose à voire avec celui d’un drama), et je m’excuse d’avance des limites de ma connaissance (et c’est pour ça que je ne noterai pas en détail les éléments particuliers). Sur ce voilà Red Data Girl, qui a décidé de sortir avant tous les autres  à mon grand plaisir. Le système de notation se colle aussi sur celui des Kdramas, mais forcément  on mettra des sushis à la place du kimchi ;)

Les images viennent des sites Anime Aura et Tenka Seiha Lire la suite

Ils arrivent…les Titans ! (Shingeki No Kyojin)

Kyaaaaaaaaaaaaaaakyaaaaaakyaaaaaaaaaaa Shingeki No Kyojin est adapté en anime et va sortir au printemps !!!! OMFG !

Regardez simplement :

Hum. Reprenons depuis le début. En ce moment je ne sais pas pourquoi mais j’ai besoin de dévorer des fictions post-apocalyptiques à mon petit-déjeuner (effet des partiels ? est-ce la sublimissime série Shin Sekai Yori m’a rappelé à quel point c’est extra quand c’est bien fait ?) et je suis tombée plus ou moins par hasard sur ce shonen. J’ai lu le synopsis quelque part, et j’ai tout de suite voulu en savoir plus. Voilà ce que j’ai pensé des 41 premiers chapitres.  Lire la suite

Shin Sekai Yori (From the New World) – No Light, No Light

Bon je retire ce que j’ai dis sur 2012 : ce n’est pas une mauvaise année pour les animes, c’est juste que je ne regardais pas au bon endroit. En voilà un qui se débrouille pour écraser littéralement toute la concurrence, me rappelle les meilleurs shows de l’année dernière et pourquoi je suis amoureuse de l’anticipation. Depuis que je suis toute petite j’ai toujours eu un énorme faible pour un certain genre de SF, celle qui nous projette dans un avenir plus ou moins éloigné pour nous montrer comment pourrait évoluer l’humanité si tel évènement survenait (par exemple dans le récent thriller noir Looper, les hommes développent la télékinésie et inventent la machine à voyager dans le temps) ou si tel aspect de la société ou de la technologie prenait des proportions démesurées (par exemple dans Gattaca l’hygiénisme, dans Brave New World l’eugénisme…). Mon film d’animation préféré reste Wonderful World, où l’idée de transformer la pollution en source d’énergie a complètement dégénérée (un peu comme dans Mayou Maou Yuusha et la guerre : les hommes sont allé trop loin et bénéficient trop du système pour vouloir changer les choses). 

Alors, de quoi parle cet anime au juste ? Résumer son script revient à faire d’énormes spoilers qui gâchent les twists de l’anime, et je peux vous dire qu’il y en a beaucoup et qu’ils sont parfaitement intégrés à la narration par le biais d’indices qui en disent juste assez pour nous mettre la puce à l’oreille et nous induire en erreur à la fois. J’essaie de rester suffisamment évasive pour éviter d’en dire trop mais ma critique après le synopsis contient tout de même quelques spoilers, notamment lorsque je parle des thématiques explorées. 

Les caps viennent du site Lost in America

Lire la suite

Acchi Kocchi – Un chat, des lunettes et un péché mignon

Ça doit faire des années que je n’ai pas replongé le nez dans les nouveautés dans la catégorie anime tant mon obsession pour les dramas ont pris le pas sur mon obsession première qu’étaient les mangas et les animes. Mais bizarrement, en plein de milieu de cette flopée de dramas que je regarde en ce moment, j’ai soudainement eu envie de voir autre chose. Quelque chose de différent. Et j’ai donc jeté un petit coup d’oeil sur les sorties de ce printemps. Le synopsis d’Acchi Kocchi me semblait absolument fade et quelconque et en voyant quelques screenshots par-ci par-là, le chara-design ne semblait pas être pour moi. J’ai donc lancé le premier épisode, plus par hasard que par réelle curiosité. Honnêtement, je pensais que je n’allais pas aimer. Et honnêtement? J’ai adoréLire la suite