Animes (lexique)

tumblr_lkpeeuxFjg1qavtnbo1_500

Puisque je l’ai fait pour les Kdramas, pourquoi pas les animes ? C’est le gros bazar, pas d’ordre alphabétique ou thématique, et j’ai privilégié les termes que j’aime utiliser ou qui me font rire. 

Filler 

higurashi

Un épisode qui n’apporte rien (ou presque rien) à l’intrigue centrale. Littéralement, un épisode de « remplissage », comme si le scénariste était un élève en pleine dissertation qui déciderait de baratiner pour détourner l’attention (soit que le nombre d’épisodes prévu est trop long et qu’il faut étaler la confiture, soit que le budget arrive à sa fin et qu’il faut limiter les scènes coûteuses d’action). Les personnages principaux vont à la plage, à la piscine, décident de faire un test de courage la nuit…aucun nouveau personnage important n’est présenté, les principaux antagonistes sont en général absents (ou alors n’ont qu’un rôle secondaire), aucune grosse révélation n’est faite, bref, c’est typiquement l’épisode qui « ne sert à rien » si ce n’est à divertir.

En dehors des préoccupations économiques de temps et d’argent, il existe un débat pour savoir si les fillers sont parasitaires ou au contraire absolument essentiels pour faire progresser les sentiments d’amour et d’amitié (et autres) entre les héros, et je pense que ça dépend vraiment de la manière dont ils sont conçus et réalisés. J’ai vu des fillers de toute les sortes, des fillers atrocement mauvais qui font tâche et ruinent la cohérence d’un bon anime, des fillers inutiles mais tellement drôles et divertissants qu’on en voudrait plus, et des fillers indispensables qui sont en réalité les pièces d’un puzzle plus large que nous ne discernons que plus tard. 

Tsundere 

zero-no-tsukaima-louise-pissed

C-C’est pas comme si j’étais amoureuse de toi ou quoi que ce soit…baka !

Tout a été dit sur ce stéréotype, il a été analysé à mort, je ne me sens pas de tout reprendre, voilà une vidéo qui résume tout :

Les tsundere les plus célèbres : Asuka (Evangelion), le fameux quatuor Louise/Shana/Taiga/Nagi (Zero No Tsukaima/Shokugan No Shana/Toradora/Hayate The Combat Butler) toutes doublées par la reine tsundere Rie Kugimiya, Mikoto (A Certain Magical Index), Kagami (Lucky Star), Naru (Love Hina), Shinku (Rozen Maiden)…et je dois en oublier.

Kuudere 

yuki

C’est la fille qui a une expression neutre 95% du temps. Personne ne sait vraiment ce qu’elle pense. En hommage à Rei, elle aura souvent les cheveux argentés. La grande question : qu’est-ce qu’elle ressent derrière son masque impénétrable ? Est-ce qu’elle est aussi blasée et flegmatique qu’elle en a l’air ? Elle a quelque chose de mystérieux, de délicat, et ça contribue à la fascination qu’elle exerce. Il y a aussi de forte chances pour qu’elle soit une machine, un alien, sous l’effet d’une malédiction, etc. Par effet de contraste, son expression perpétuellement neutre rendra le moindre signe d’émotion beaucoup plus puissant.

Kuudere notoires : Rei (Evangelion), Yuki (Haruhi Suzumiya), Yin (Darker Than Black)

Yandere

YunoYandereFace

Mais je ne veux que ton bonheur !

Derrière ses airs de petite-amie parfaite, c’est une vraie psychopathe. C’est un peu la Yamato Nadeshiko qui a pété un plomb. Elle n’aura absolument aucun scrupule à massacrer tous ceux qui s’interposent entre elle et son Happy End. L’objet de ses affections a intérêt à bien se planquer aussi : elle stalke, elle est maladivement jalouse, et extrêmement possessive. C’est une adepte de la philosophie « si je ne peux pas l’avoir personne de l’aura », et de « la fin justifie les moyens. » Attention, elle a une prédilection pour les objets tranchants (couteaux, hachettes). En général c’est le violent contraste entre son apparence de gentille fille mignonne et ses crises de folie qui fascine. Son alter ego masculin pullule dans les Otoges et il aimera emprisonner l’héroïne dans une cage (Uguu~ Cage of Love) quand il doute d’elle. 

Yandere notoires : Gasai Yuno (Mirai Nikki), Shion (Higurashi), Toma (Amnesia)

On parle aussi de Dandere (une fille maladivement timide qui s’épanouit quand elle se fait des amis et tombe amoureuse) et il existe de sous-classes de tsundere un peu inutiles (Himedere, Kamidere, en gros des tsundere avec un complexe de toute-puissance). Maîtriser les trois « dere » principaux suffit largement pour comprendre à peu près toutes les allusions. Ces types « dere » sont controversés, pour plusieurs raisons : ils sont réducteurs, et utilisés par le public ils peuvent dénigrer le travail de l’auteur qui a créé des personnages complexes qui sont plus que ces étiquettes qu’on veut leur coller. Mais d’un autre côté les auteurs eux-mêmes sont parfois tentés de les utiliser tels quels pour leurs histoires sans les travailler en voulant profiter de la popularité pré-établie des types, ce qui donne des personnages creux (c’est très manifeste dans les harems/reverses-harem standards). Enfin ils provoquent une certaine lassitude, notamment parce qu’ils sont prévisibles, et se basent sur l’idée que comportement et sentiments seront forcément en décalage. C’est pour ça que la « Genki girl » (honnête et énergique) gagne en popularité.

Osananajimi – Le rôle maudit 

Malheureusement pour elle, elle finit rarement avec le héros (ou alors elle a un bonus Fille de la Promesse, mais dans ce cas il y a des chances pour qu’elle n’ait pas grandi avec lui). Elle a toujours été « secrètement » amoureuse du héros, mais à part le héros (aveugle) tout le monde le sait. C’est la parfaite future épouse, parfaite belle-fille, et elle aura des mensurations avantageuses, sauf si c’est une Loli Complexée (je ne pense pas devoir expliquer ce stéréotype-là, il parle de lui-même). Pour une raison qui m’échappe, l’Osananajimi porte souvent des lunettes (cf. Megane). Elle se fait voler la vedette en général par l’Héroïne Tsundere. Elle a un alter-ego masculin : en général les amis d’enfance n’ont pas la part belle du gâteau dans les shojos ou les otoges. 

Osananajimi notoires : Elles ont tellement peu d’impact qu’en général c’est difficile d’en citer des « notoires ». Je citerai plutôt un personnage qui incarne une Osananajimi de base : Mayu de B Gata H Kei. Pour un exemple différent, Chiwa de Oreshura.

Harem Lead (Potato-kun)

10437950

*Braindead*

Comme ils sont très nombreux vu le succès du genre, je les classe en trois catégories, aka les trois « P » : le Passif, le Pathétique, et le Pervers. A noter que le Harem Lead peut être un vrai Héros, auquel cas il a des chances d’échapper à ce classement.

Le Passif est là parce que l’anime a besoin d’un harem lead, et les scénaristes sont trop fainéants pour lui écrire une personnalité (en plus ça leur permet de ne monter personne contre lui puisque par définition il subit). C’est le bout de bois ultime, à se demander s’il a ou non une libido. Souvent on oublie son nom, voire son existence. C’est un Yuji Everylead The Bland (même si tous les Yuji ne sont pas nécessairement des Harem Leads). Son alter ego féminin est l’Héroïne Passive d’Otoge. La raison pour laquelle autant de filles lui tombent dans les bras est sans doute l’un des mystères les plus épais d’Anime-Landia. Le Pathétique ou loser est le plus classique. Il est médiocre (voire pire) à tous les niveaux, a un manque de confiance en lui terrible. Souvent le harem sera pour le Pathétique un moyen de regagner sa fierté et de Devenir un Homme (quoi que ça veuille dire). Enfin le Pervers veut son harem, veut ses expériences avec pleins de filles différentes, et plaît en général plus au public masculin parce qu’il assume ses désirs. Personnellement je le trouve absolument insupportable, sans compter que la limite entre hormones en folies et harcèlement sexuel n’est pas toujours bien définie. Mais c’est plus l’exception que la règle. Le plus rare des harems leads est le Playboy. Si vous en trouvez un…

2def16a95bfe25b6965e2290bec4b53f1319875014_full

Malgré leurs différences ces types de Harem Leads ont des similitudes : la magie de la gravité les entraîne irrésistiblement dans la poitrine ou les jupes des Haremettes, ce qui leur vaut en général une réaction disproportionnée de la part de l’Héroïne Tsundere (Baka !). Ils sont aussi complètement oublieux d’une Imouto ou d’une Osananajimi amoureuses de lui qui vont inévitablement se manifester magiquement quand une Héroïne Tsundere, une Fille de la Promesse ou une Alien/Cyborg Sexy va débarquer. Certains animes ont souligné à quel point ce concept de harem à la mode anime est absurde, en montrant que concrètement la situation tournerait au cauchemar, comme ci-dessus…

Gary-Stu/Mary-Sue

COMBO !

Tee-hee, on est trop parfaits !

Les héros parfaits les plus ennuyeux et agaçant qui soient. La Mary Sue est  belle, pure (très important), talentueuse, optimiste à toute épreuve, tous les hommes la convoitent, elle a réponse à tout, à tel point que ça en devient insupportable. Le Gary Stu est beau, fort, talentueux, toujours en action, toutes les femmes lui tombent dans les bras mais il n’est pas spécialement intéressé (souvent il a une Princesse A Sauver), tous les hommes autour de lui le trouvent cool (ou alors ce sont des vilains). Et quand les deux se mettent ensemble, ça donne un OTP insupportablement parfait.

IMOUTO

ore-no-imouto-04-07

Scène incestueuse de la vie quotidienne

Une maladie sexuellement transmissible qui provoque la dégénérescence des cellules nerveuses.  

Bishie/Bishonen/Bisho

[Commie] Space Dandy - 07 [0D16F18D](1).mkv_snapshot_02.54_[2014.03.29_23.23.55]

Un bisho Old Skool parodié dans Space Dandy

Littéralement « beau jeune homme ». Jeune homme dont l’apparence délicate et angulaire lui accorde les grâces de la gente féminine. A l’origine les bishos avaient des étoiles dans les yeux et les cheveux longs, ensuite ils ont évolué vers un style plus « armoire à glace » mais toujours avec des hanches d’une étroitesse improbable. Aujourd’hui les Bishos New Gen. ont des traits plus doux et surtout plus d’abdos, mais ils ont gardé les coupes et couleurs de cheveux improbables et une certaine androgynie. 

Senpai, notice me !/I Hope Senpai Will Notice Me

tumblr_inline_mvvi1r7LVe1r5632v

Un meme né sur Tumblr qui n’a pas vraiment besoin d’explications. Pas d’anime cité comme source mais c’est assez simple de le relier à une tendance assez générale des personnages d’animes/mangas/VN ou autres qui admirent/aiment un senpai ou quelqu’un de supérieur dans la hiérarchie en général et qu’on entend dire « je veux seulement qu’il me remarque (;_;) ».  

QUALITY anime/Anime de QUALITE

téléchargement

Une scène animée avec deux pieds gauches et un budget riquiqui. Visages distordus, courses de voitures ridicules (on en a eu un exemple récent avec Daimidaler), animation inachevée…aujourd’hui c’est souvent un symptôme des pratiques qui consistent à massivement sous-traiter dans des pays où les coûts seront moins élevés (les Américains ont été les pionniers). Le résultat est ce qu’on appelle de l’animation « off model » c’est-à-dire déviante des modèles qui ont été transmis avec toutes les erreurs, notamment de proportions, que ça engendre. 

Light Novel « LN »

light novels

« Diversité » n’est pas le mot qui vient en tête…

Curieuse réunion de littérature jeunesse et de roman de gare sous format court et sérialisé. Une LN se caractérise en général par le point de vue interne (dans la plupart des cas l’histoire est racontée du point de vue du héros qui parle à la première personne du singulier), les images des scènes clés par des illustrateurs en vogue (c’est pour ça que quand une LN est adaptée, le chara-design et les costumes existent déjà), le style trendy et ultra référencé (c’est un genre qui adore faire des clins d’œils à son lectorat), les titres sans fin à la limite de l’absurde et les couvertures suggestives. Quelque exemples de best-sellers : Suzumiya Haruhi, Magical Index, Zero No Tsukaima, Oreimo, Sword Art Online, Accel World. La plupart sont peu prises au sérieux en raison de leur style d’écriture pauvre (voire franchement maladroit), mais certaines sont largement reconnues (Kino’s Journey, Spice and Wolf, Toradora…). 

BL/Yuri

« Boy’s Love » abrégé BL signifie simplement que la relation centrale de l’histoire sera homosexuelle, tandis que Shonen Ai et Yaoi sont des indicateurs sur le caractère explicite ou non des scènes de sexe. Une telle distinction existe pour les romances entre filles avec Shojo Ai et Yuri mais l’expression Shojo Ai est tellement peu utilisée qu’on aura tendance à tout regrouper sous la bannière « Yuri » si bien qu’elle devient l’équivalent de « BL ». 

Moe

moe1

Trop migno…je veux dire moe !

Une expression prétentieuse que la communauté otaku a inventé pour remplacer le mot « mignon ». Vous trouverez pleins de définitions à la mord-moi-le-nœud pour vous expliquer que c’est très compliqué à définir, que c’est une attitude et pas une qualité blah blah blah, mais ça veux juste dire mignon. La seule différence que je leur consent c’est qu’on accentue la connotation sexuelle (et encore…pas tant que ça). KyoAni est connu pour être LE studio qui produit du moe par hectolitres. L’expression moeblob désigne un personnage tellement moe qu’il en devient irritant/ridicule. 

Ecchi/Hentai 

Au Japon ce sont des synonymes, « Ecchi » désignant le « H » de « Hentai » (pornographie), mais pour un public occidental un anime qui contient de l’Ecchi aura de forts éléments de fanservice, éventuellement de porno softcore (censuré), tandis qu’un Hentai sera l’équivalent d’un film pornographique. 

Fanservice

fan-service

Ou ça peut être ça, aussi…

Il en existe deux sortes : dans son sens le plus classique et littéral, le fanservice est une manière pour une fiction ou un show quelconque de faire plaisir à son audience/lectorat/public/etc. qui se définit comme fan. Par exemple un caméo peut être du fanservice, un chanteur qui enlève son T-shirt sur scène peut être du fanservice. L’expression a acquis un sens plus spécifique et péjoratif : cela peut être le fait de simplement montrer les personnages (en général féminins) dans des positions suggestives, chercher à assouvir tel ou tel fétiche (costumes de soubrette, maillot de bain…), rentrer dans des détails sans fin sur ses sou-vêtements, que le public/lectorat/etc. soit fan ou non de la fiction. On peut même se demander si c’est encore du « fanservice » étant donné que le choix d’intégrer ou non de tel éléments n’a plus grand chose à voir avec le fait que l’audience soit fan au préalable. On reproche à ce type de fanservice d’être complètement inutile voire parasitaire de l’intrigue (voire dégradant mais ceci est un tout autre débat), quand ce n’est pas une raison suffisante pour arrêter un anime.  

Uguu~

Expression tirée du jeu Kanon de Key, l’héroïne s’en sert pour exprimer un large panel d’émotions, de la colère à la tristesse en passant par la surprise et la peur. Utilisée maintenant de manière ironique pour manifester une contrariété et se moquer en même temps du genre moe. C’est une pratique répandue que d’inventer une expression mignonne pour ses personnages moe (par exemple le « Nippa! » de Rika dans Higurashi) et on peut comparer avec le « De Gozaru » de Kenshin. 

Mecha/mécha

evangelion-makinami-mari-illustrious-asuka-best-quality_208833

Encore un exemple de mot occidental (de mechanical) que les japonais se sont réapproprié et que les fans d’animes ont repris à leur tour pour lui donner un sens différent. Un mécha peut être un anime qui contient des robots géants pilotés par des humains (je trouve que l’expression de Gundam, « Mobile Suit » est parfaitement appropriée) ou alors le robot de combat lui-même. A ne pas confondre avec les animes de SF avec des combats de vaisseaux spatiaux (un anime mécha aura souvent des combats de robots ET de vaisseaux, mais l’inverse est moins fréquent), et avec les animes de Super-Héros où les personnages ont des tenues de combat futuristes. Parmi les licences les plus connues : Evangelion, Gundam, Macross, Eureka, Patlabor, Escaflowne, TTGL.  

Visual Novel (VN) 

2gw9rfn

KURISUUUU~~

A ne pas confondre avec les LN. Un « roman visuel » est un jeu vidéo complètement aux antipodes d’un Mario ou d’un Zelda. Le gameplay est très réduit, et le scénario est ramifié et complexe (voire très cryptique). Ceux qui ont le plus de gameplay sont les « hybrides » c’est-à-dire ceux qui contiennent aussi du Role-Playing, des combats d’arènes (comme Blazblue), des jeux de réflexivité et des énigmes (par exemple Ghost Trick est un hybride de VN et de jeux qui réunissent réflexes et réflexion). Les hybrides les plus connus en France sont les Ace Attorney (Phoenix Wright) et les Professeur Layton mais ils ne sont pas considérés comme de véritables VN par les puristes.

Les VN « classiques » sont constituées presque exclusivement de texte, et sont conçues comme des romans interactifs : illustrés, parfois avec quelques effets visuels (mais rarement de l’animation), et surtout doublés. Certaines VN sont entièrement linéaires et se lisent comme de simples romans, divisées en chapitres, d’autres, notamment les galges/otoges  sont plus interactives et emmènent le MC (Main Character dans lequel on doit se projeter) dans différentes « routes » romantiques/érotiques en fonction des réponses qu’il donne à certaines questions importantes ou en fonction des lieux qu’il visite. D’autres encore sont divisées aussi en route, mais elles n’ont aucune implication sentimentale (les jeux Zero Escape, 999 et Virtue’s Last Reward en sont un excellent exemple). Les choix du MC le mèneront vers différentes types de fins (en général de la pire où tout le monde meurt à la meilleure avec mariage et lune de miel). Certaines de ces VN même classiques peuvent avoir des mini-jeux, mais rien de vraiment comparable avec les hybrides.

Les VN les plus acclamées sont celles qui vont plus loin que l’eroge de base. Key est le concepteur par excellence de mélodrames (Clannad, Little Busters, Air), Nitro+ est spécialisé dans la SF (Steins;Gate, Chaos;Head), Type-Moon (Fate/Stay Night, Tsukihime) dans l’aventure épique et bien sûr les indépendants de 07th Expansion (Higurashi, Umineko, Higanbana) sont les grands pontes du thriller/mindfuck. Certaines adaptations en animes sont devenues aussi populaires que les VN comme Steins;Gate, la série des Fate/, Higurashi When They Cry et les adaptations des VN de Key par KyoAni. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s