[Annonce] Déménagement !

Bonjour tout le monde !

Un petit mot pour vous prévenir qu’à l’avenir je publierai mes articles sur les animes sur mon nouveau blog : In Like a Lion. A l’origine In Between Dreams a été créé essentiellement pour parler de Kdramas et d’autres médias en fonction de mes découvertes du moment, et mes articles sur les animes faisaient partis de ces autres médias secondaires. Au fur et à mesure c’est devenu mon sujet principal, et ça fait un moment que j’ai envie de faire une séparation nette pour le mettre en valeur et décharger In Between Dreams, d’autant plus que Kdramas et animes n’ont souvent pas les mêmes fans (même s’il y a des exceptions, on peut affirmer que les gens qui lisent Dramabeans ne sont pas en général les mêmes qui lisent Anime News Network).  

Toutes mes archives sur les dramas et films restent ici, et si jamais je veux parler de dramas à nouveau j’écrirai sur IBT, mais mes nouvelles critiques d’animes seront sur mon nouveau blog, et progressivement je vais aussi basculer pas mal de mes archives dessus (notamment toutes mes pages de classement).

Addendum :  initialement je voulais continuer à publier mes articles sur les Kdramas ici, mais je me suis rendue compte que je n’ai plus de mémoire pour héberger les images (un jour je me bougerai les fesses pour passer en premium…peut-être), et en conséquence mes nouvelles critiques de Kdramas seront sur un nouveau blog, Kdramas Chronicles qui va fonctionner sur le modèle d’In Like a Lion : des petits articles publiés après avoir terminé une série, un index et basta. Par contre pour l’instant je n’envisage pas de basculer des archives d’IBT dessus. 

En résumé :

In Between Dreams reste le foyer de tous mes articles sur les dramas et le cinéma asiatique,contient nos archives,

In Like a Lion est le nouveau foyer de tous mes prochains articles et archives sur les animes,

Kdramas Chronicles accueillera tous mes nouveaux articles de bilans sur des Kdramas, récents ou pas. 

Merci de m’avoir lu, et comme toujours bons visionnages dans vos découvertes de médias asiatiques !

L’épreuve de septembre : Semi-Hiatus (Kaa)

Mina avait fait son état des lieux au début de l’année, le mien arrive plus tardivement, mais sans grande surprise non plus, puisqu’on en est à peu près à la même période de la vie, toutes les deux, et les raisons de mon hiatus sont à peu près les mêmes que les siennes donc, pardon pour la répétition.

Pourquoi un hiatus?

La rentrée. Le gros mot renouvelé d’année en année. Pour certains, la rentrée de septembre ne veut pas dire grand-chose, puisqu’ils ont travaillé tout l’été, pour d’autres, ça signifie retour au train-train quotidien, pour d’autres encore, c’est un grand pas dans l’inconnu ou, en tout cas, une période de stress et choses incessantes à faire. Sans rentrer dans des détails inutiles, ma rentrée à moi, elle va ressembler plutôt au dernier cas de figure.  Jusqu’ici, j’ai toujours essayé de maintenir un rythme de publications relativement stable, mais, je pense que vous avez déjà remarqué que depuis quelques semaines, je ne suis plus aussi constante dans mes articles et que les Kdramas peinent à m’enthousiasmer. Je crois que c’est autant parce que l’offre ne me convient plus que parce que je suis moi-même dans une période de transition, de doutes personnel et professionnel, qui rend difficile mon immersion dans le monde des dramas et de l’analyse de ces derniers. Bref, je suis distraite, tout simplement. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg, parce que le mois de septembre s’annonce intense et chargé, aussi bien du côté des études que du côté émotionnel. Non seulement je n’ai plus la possibilité de consacrer autant de temps aux dramas et au blog à ce moment-là, mais je n’en ai plus l’envie non plus. J’ai besoin d’un ralentissement ce côté-là, de, retrouver petit à petit le plaisir de regarder une série pour la regarder et non plus en me demandant constamment ce que je vais bien pouvoir écrire dessus, de réfléchir aussi sur mes priorités et la gestion de mon temps, de ne plus culpabiliser parce que ça fait X temps que je n’ai pas posté, etc. C’est donc un hiatus à la fois forcé par les circonstances et sciemment choisi. Le but de tout ça, c’est, comme l’image de Kiki que j’ai choisie pour illustrer cet article, de trouver un équilibre, une harmonie entre les différentes activités de ma vie.

Oui, mais alors, pourquoi un « semi »?

Tout simplement parce que j’aime bien couper la poire en deux. Si je sais quand ce semi-hiatus commence (aujourd’hui), je n’ai aucune idée du moment où il va se conclure. Peut-être le temps que ma situation se stabilise, peut-être avant, peut-être après. Bref, je ne sais pas. J’ignore ce que le futur immédiat me réserve, mais je n’ai pas du tout l’intention de disparaître complètement du blog pour autant, parce que c’est un endroit que j’affectionne beaucoup – et je vous remercie pour vos lectures et vos commentaires, qui ont grandement contribué à rendre ce blog cher à mes yeux. Il est donc probable que, d’une part, je continue à regarder quelques dramas par-ci par là, et que, d’autre part, je ne cesse pas de poster. Seulement, si je le fais, ce sera comme Mina, c’est-à-dire de manière très irrégulière, selon mes envies et non plus par automatisme comme j’avais fini par le faire depuis quelques mois. Je suis sans doute la première désolée de ce faux-bond, d’autant plus que je ne blogue pas depuis très longtemps, et j’espère que vous comprendrez. Ce n’est pas la fin, juste un réajustement (peut-être aussi que ce sera l’occasion pour moi de mettre à jour certaines pages tristement abandonnées comme le classement J/K-dramas, et compagnie. Peut-être aussi que je ne ferai rien de tout ça parce que je suis une grosse flemmarde. Nous verrons bien…), donc je vous dis à très bientôt, ici ou sur Twitter! =) 

Etat des lieux (Mina) : Changement de paradigme

Catwoman_Con_Sketch_by_AdamHughes

Nous y voilà, je savais bien que ça allait se produire à un moment ou à un autre, la question était de savoir quand. Suite à un concours de circonstances et d’évènements personnels j’ai beaucoup réfléchi à ce que je veux faire de mon temps, j’ai levé le pied sur les animes et dramas, et je suis entrée plus en avant dans mes travaux universitaires. D’une part je m’immerge de plus en plus dans le travail et je ne peux plus tenir le même rythme de visionnage et d’écriture qu’au premier semestre. Blog et boulot ne peuvent plus se faire de front sans que l’un se fasse au sacrifice de l’autre, et le calcul a été rapide. D’autre part je commence à changer de position par rapport à tout ce que je consomme comme fictions via le net et je ne suis pas certaine de vouloir continuer sur ce mode là.

Maintenant, la suite n’est pas encore écrite, mais je ne voulais pas vous laisser sans nouvelles dans un total flottement pendant que je me pose tout plein de questions existentielles ! Concrètement la confrontation à certaines réalités auxquelles je n’avais jamais été vraiment confrontée jusqu’ici a été le déclencheur d’une prétentieuse crise de la mi-vingtaine (oui moi aussi j’ai le droit de faire ma crise, d’abord). 

Concrètement ça veut dire que je risque d’écrire des articles plus généraux moins régulièrement, et que je vais sortir de tout ce que est planifié pour entrer dans quelque chose de plus aléatoire. Merci de me lire, de nous lire, merci à Kaa pour ton soutien et ta compréhension, et merci pour votre soutien et votre compréhension que vous m’avez généreusement accordé jusqu’ici. C’est la fin d’une période de ma vie sans doute, et j’ai hâte de voir ce que me promet la suivante !

Liebster Award – Tout (ou presque) sur Mina et Kaa!

 

Kaa : Surprise, nous avons été nominées pour le Liebster Award! Merci à Chunkeemonkeeato – je ne savais même pas qu’elle connaissait notre blog! – pour sa nomination. C’est avec  grand plaisir et honneur que nous nous sommes prêtées au jeu et répondu à ses questions (qui nous ont parfois donné du fil à retordre!). Il est bien rare sur ce site que nous en venions à parler de nous de manière plus personnelle, mais ma foi, une fois n’est pas coutume et, heureusement, nous nous recentrons rapidement sur les dramas (ouf)!

Mina : Les tags et les nominations sont de retour ! Comme c’est un award qu’on a reçu en Anglais j’ai traduit les étapes et les questions de Chunkeemonkeeato en Français.  Lire la suite

Hello, I’m Lizzie Bennet, and This is My Life

LBD

Apparemment j’avais besoin d’une nouvelle addiction pendant mes révisions pour les oraux, et j’ai marathoné cette minisérie en…deux soirée ? (hum). Ça fait un petit moment que ce projet fait son buzz sur la toile (j’ai soudain de images d’abeille vrombissant autour d’un tableau…) et je n’ai pas résisté à l’appel de la tag-line : « an online adaptation of Jane Austen’s Pride & Prejudice ». Le concept n’est pas tellement nouveau, nous avons vu plusieurs fois les romans de Jane Austen réactualisés (Clueless, Bride and Prejudice pour citer les plus pertinents) mais je dois dire que The Lizzie Bennet Diaries emporte mon vote pour meilleure adaptation moderne de Pride & Prejudice (même s’il me reste à voir Lost in Austen). L’idée est simple mais diablement efficace : Lizzie Bennet et ses sœurs Lydia et Jane habitent une petite banlieue paisible et cossue aux US. La mère des filles devient hystérique lorsqu’une propriété voisine est achetée par un jeune célibataire riche (et futur médecin), Bing Lee. C’est le moment que choisit Lizzie pour commencer à vlogger sur sa vie via des petites vidéos tournées et postées deux fois par semaine avec l’aide de sa meilleure amie Charlotte.

 

Depuis avril nous suivons donc en temps réel la vie de Lizzie, de ses sœurs et de tous les personnages (Bing, George, Charlotte, Ricky Collins, Caroline, et d’autres qui sont introduits plus tardivement comme Gigi et Fitz, et bien sûr notre cher Darcy-Bot) à travers les petites vidéos de notre héroïne. L’humour vient principalement des interprétations de Lizzie (jouée par Ashley Clements) de sa mère, de Darcy, de ses sœurs (quand Lizzie imite Jane ça vaut son pesant de cacahuètes), de l’intelligence des dialogues (comme c’est très court tout tient dans quelques répliques piquantes) et du talent des différents acteurs. Surtout des actrices en fait les hommes ont des rôles mineurs et sont plus présents par les discussions des filles que physiquement, exception faite de Ricky Collins. Cette série de vidéos (entièrement scriptées et jouées par des comédiens aux divers backgrounds) a l’intérêt non négligeable de nous faire revivre Pride & Prejudice « en temps réel » et de donner une impression assez frappante d’actualité via les réseaux sociaux (tous les personnages sont sur twitter, Jane a un blog mode vintage, ils ont créé un site Collins et Collins, etc). La série en est à son 80ème épisode et nous arrivons bientôt à la fin du livre. L’équipe parle déjà de nouveaux projets, et j’espère vite en entendre parler parce que la fin de Lizzie Bennet Diaries va laisser un gros vide. 

La principale critique que j’ai à faire concerne la qualité de l’ensemble : tous les épisodes ne se valent pas et certains sont moins bons que d’autre, même si je pense que c’est une impression inévitable que l’on a en regardant une comédie épisodique d’un seul trait sans la suivre semaine après semaine. Et c’est très Américain. Il y a beaucoup de huuug, de déclarations « Best Friends Forever » et de traditions qui laissent un peu perplexes comme les « care boxes » (qui fait ça à 20 ans passés ?), et parfois le ton acide de l’auteur plus en accord avec notre sensibilité Européenne me manque un peu. Jane en particulier subit une transformation assez radicale et je ne pense pas qu’une version Anglaise ou Française en ferait quelqu’un d’aussi…enthousiaste ? Positif ? C’est sa personnalité initiale mais j’ai l’impression de plus en plus nette que la sensibilité Nord-Américaine et la mesure ne font pas très bon ménage. D’un autre côté exagérer les personnalités permet de rendre les choses très drôles lors des différentes confrontations et convient bien au format choisit. Je vous conseille de foncer (pour ceux qui sont à l’aise avec la langue aussi bien que pour ceux qui le sont moins : on peut activer des sous-titres sur Youtube), c’est drôle, c’est inventif, c’est gratuit, c’est interactif, et ça permet de redécouvrir ce roman chéri (même des gens qui n’étaient pas fans de P&P ont confié avoir complètement changé d’avis après l’avoir vue réactualisée). What are you waiting for ?

Le site officiel

Le tumblr avec tous les délires, fanarts, etc

Le premier épisode : 

Quand l’étudiant en droit fait une pause, il ne se repose pas. Il culpabilise.

Eh bien nous y voilà, je tourne une page de ma vie et je commence à être indépendante, ce qui signifie un emploi du temps particulièrement chargé entre les heures de fac et de travail. Il se trouve que cette année mon dossier compte beaucoup pour obtenir un bon master, et je ne peux pas me permettre de faire passer autre chose avant, sans compter que je n’aurais pas d’abonnement à internet chez moi avant plusieurs mois. Concrètement et comme vous l’avez déjà sans doute remarqué, ça signifie que je met entre guillemets mon activité sur le blog, et que les articles vont dépendre plus de ce que j’arrive à voir en semaine et de ce que j’ai envie d’écrire sur le moment. Je maintient deux formes d’articles mensuels réguliers : les premières impressions, et le bilan du mois. Pour le reste je pense que ça ressemblera plus à ce que produisent des blogs comme Ripgal’s Haven of Insanity, c’est-à-dire des petites réflexions qui me prennent sur tel ou tel drama. 

Est-ce que je reviendrai un jour à un rythme plus régulier ? Je ne sais pas, ça dépendra de ce que je fais l’année prochaine et de mes horaires de travail. Ce qui est sûr c’est que dès que je récupère une connexion chez moi, je pourrais répondre aux commentaires et être plus active. Je suis loin d’avoir envie de laisser tomber les dramas, mais ces derniers temps c’est vrai que j’ai eu envie de lâcher un peu cette addiction pour qu’elle devienne plus un divertissement occasionnel qu’une obsession. Merci en tout cas d’avoir suivi Minalapinou puis In Between Dreams jusqu’ici, et j’espère que nous aurons encore plein de chose à partager dans l’avenir !