Granblue Fantasy 2017 – Un an d’événements

Ce que j’ai fais cette année au lieu de regarder des dramas, ou plus d’animes…

Dans Granblue il y a toujours un événement ou « event » en cours. C’est une aventure  parallèle de l’histoire principale, et sa présence est temporaire. J’ai voulu développer un peu leur intérêt, et les classer selon mon appréciation. Je n’ai retenu que les plus chargés en scénario, et j’exclu ainsi les events cycliques centrés exclusivement sur le combat : les Showdowns et les Clashs, les Rise of the Beasts, les Unite & Fight, et les « party », très limitées en contenu (Halloween, Noël, le Nouvel An, la Saint Valentin et le White Day).

Ça nous laisse avec ceux qui sont découpés en « chapitres » à parcourir. Pour rentrer un peu dans les détails techniques, chaque event donne l’avantage à un (parfois plusieurs) élément en particulier. Par exemple, Hero’s Return donne l’avantage à l’élément feu. Ça signifie qu’on affronte un boss final vent (Deirdre), que le personnage à recruter sera feu, et que le reste du loot (armes, summons) sera vent. Les combats solo sont présentés par niveau de difficulté, et tout joueur peut lancer des raids spéciaux pour obtenir l’assistance d’autres joueurs. La manière d’obtenir le loot dépend de l’event. Si c’est une collaboration, vous devrez échanger des matériaux récoltés. Si c’est un nouveau « story event », vous l’échangez contre des badges, des honneurs, et vous le tirez à la lotterie à l’aide de « tokens ». Si c’est un rerun ou une side story, on retrouve le système d’échange de matériaux. Parfaits pour les débutants et les joueurs intermédiaires, ces events perdent un peu de leur intérêt une fois qu’on a atteint le HL*, mais restent pertinents pour les cristaux et personnages gratuits, certaines armes importantes, et surtout pour les gens intéressés par le lore. 

* »High Level », la phase qui s’ouvre quand on a le niveau 101 et qu’on commence à recruter des généraux éternels, à compléter ses grids et à débloquer les classes T4 pour s’attaquer aux boss de niveau 100 et plus. 

Les différents types d’events à scénario

Ils se divisent en deux grandes catégories : les story events et les collaborations. Les story events varient en nature, certains reviennent tous les ans pour célébrer quelque chose (les vacances d’été par exemple), certains sont de grandes déconnades qui servent de prétexte pour réunir des personnages populaires, d’autres développent le lore de tel ou tel personnage déjà introduit dans le scénario (par exemple, Albert dans Eye of the Storm) et enfin il y a les originaux, qui introduisent plusieurs personnages inédits à la fois. Ce dernier type d’event était le plus courant à l’origine, les scénaristes s’en servaient pour introduire de véritables sagas comme celle de Sara et Jin, celle de Romeo et Juliette, ou celle des Dragon Knights, mais aujourd’hui ils ont tendance à se faire beaucoup plus rares (et Cygames a admis ouvertement qu’ils veulent se concentrer sur les personnages existants). 

Plus exceptionnelles, les collaborations naissent de la volonté d’attirer d’autres fandoms vers le jeu (et réciproquement). Ces events sont très profitables pour les joueurs, qui peuvent recruter des personnages aux skills originaux (les développeurs font toujours très attention à respecter la source, par exemple les Survey Corps qu’on peut recruter sont à la fois très agressifs et très vulnérables pour que ça colle avec le manga) et récupérer des objets intéressants pour leur grid (un bon exemple est le dernier event Cinderella Girls qui offrait pas moins de 17 personnages gratuits, et plusieurs armes aux skills particulièrement rares et précieux). Il est conseillé d’en profiter au maximum, d’autant plus qu’il n’y a pas de garantie de rerun. Parmi les licences concernées on trouve un peu de tout, aussi bien des mobages à idoles (The Idolm@ster) que des vieux jeu de combat (Samourai Shodown), et même des animes (Slayers, Card Captor Sakura). 

Enfin, tous les story events et certaines collaborations ont vocation à atterrir de manière permanente dans la catégorie des side stories créée en 2017, mais ça prends du temps (un vieil event par mois est intégré aux side stories). Pour l’instant le contenu le plus intéressant qu’on peut y trouver est la saga des Dragon Knights (Defender’s Oath, Four Knights of a Fallen Land et quand il y sera, Between Frost and Flame). Il est vivement conseillé de tous les faire, les débutants y trouveront plein de personnages, d’armes et d’invocations gratuites, et ça fait une ressource de cristaux supplémentaire pour tout le monde. 

Le cas particulier d’Arcarum: The World Beyond

TOOT TOOT

Pas vraiment un nouveau scénario ni un event de pur combat, Arcarum est à l’origine un event basé sur des conquêtes et des alliances sorti en 2016, avec à la clé des summons puissants à récupérer. Ça a été un véritable fiasco, l’event est sorti avec trop de bugs pour fonctionner correctement et il a été retiré du jeu. Un an et quelques mois plus tard ils le ressortent sous une autre forme, permanente et prévue pour durer. C’est devenu un mode d’exploration quotidienne de zones en solo, lourdement basée sur le hasard des rencontres et du loot. Ils ont révélé dix oracles associés à dix summons inspirés par les arcanes majeurs du tarot. Explorer Arcarum permet d’obtenir petit à petit les summons et de les monter de niveau, pour obtenir à terme les oracles qui leur correspondent. Comme l’event est sorti très récemment personne n’a encore débloqué un oracle, et nous verrons en 2018 ce qu’ils apportent de nouveau. 

Collaborations de 2017

Pina Hazard (The Idolm@ster – Cinderella Fantasy)

Comme Cygames gère aussi le mobage Cinderella Girls Starlight Stage, les collaborations avec The Idolm@ster sont nombreuses. Depuis le début du jeu on en a au minimum une par an, et cette dernière en date (qui parodie Resident Evil) permettait aux nouveaux joueurs de récupérer toutes les idoles gratuites qu’ils avaient manqué, en plus de deux nouvelles particulièrement puissantes, Minami et Shiki. Ils ont donné des cinquième étoiles à plusieurs d’entre elles (les sœurs Jougasaki et Anzu) et enfin introduit l’arme SSR Eau EX que les waterlords attendaient avec impatience. Les plus fous pouvaient grinder Ranko. Huh. Never Again

Duelist of Eternity (Shadowverse)

Une collaboration avec Weebstone Shadowverse, la réponse à Hearthstone de Cygames, était inévitable. J’y avais un peu joué avant de faire l’event et je connaissais Arisa et Luna, les deux persos offerts. Cette collaboration relativement anecdotique était à parcourir essentiellement pour le loot : le summon unique Bellringer (un meme de Shadowverse qui sert ici à réinvoquer n’importe quel summon sauf Shiva, Thor, Alexiel, Typhoon et Europa), Luna et son skill complètement improbable, et Arisa pour les débutants (solide attaquante/healer). En 2018 cette collaboration sera la première à être ajoutée aux side stories, et il est possible qu’ils sortent une suite avec d’autres personnages comme Erika

Granblue Shodown (Samurai Shodown)

Facilement l’un des events les plus funs de l’année à jouer. Le scénario et les récompenses étaient génériques (Nakoruru et Haohmaru sont des unités aux performances inégales et à la personnalité très stéréotypée) mais les combats avaient une BGM et un rythme très entraînants. On était complètement plongé dans l’ambiance de ce jeu de combat des années 90. 

Fate Horizon (Katsugeki Touken Ranbu)

Fate Horizon a duré deux semaines, c’était un event neutre (comme What Makes the Sky Blue : pas d’élément avantagé) avec pas mal de bonus intéressants, dont un SSR gratuit (Mikazuki Munechika), la classe Samouraï débloquée automatiquement, une arme SR capable de causer des dommages neutres (Honebami, qui rejoins Disparia, Purity Blade et Spiked Baseball Bat dans la famille des armes qu’on peut utiliser pour slimer), deux nouveaux sabres SSR/EX qu’on peut monter au niveau 150 et deux SR gratuits tout à fait respectables, dont Kanesada qui a accès à Ignition (le « signature skill » d’Eugen et de la classe Berserker). Comme les autres collabs, Fate Horizon est basée sur un scénario complètement loufoque qui fait intervenir des personnages d’un autre univers fictif pour le fun. Il était divisé en deux parties, un mécanisme plutôt bien vu pour justifier que l’event dure aussi longtemps (et ça a du bien marcher puisqu’ils ont fait la même chose pour les collaborations qui ont suivi). Le scénario était bourré de fanservice, mais j’ai été étonnée de voir que tout le monde a généralement beaucoup apprécié cette collaboration, y compris les joueurs plus réticents. 

Sakura and the Mysterious Sky Journey (Card Captor Sakura)

Et on replonge de nouveau dans les années 90, avec cette collaboration très attendue. Comme pour Touken Ranbu ils se sont montré généreux avec les récompenses : on pouvait recruter un SRR, récupérer deux costumes pour l’habiller, invoquer Kero, et obtenir le sceptre magique de Sakura, utile pour ceux qui débutent un grid ténèbres. L’event en lui-même était très basique, Sakura, Tomoyo et Shaolan sont téléportés dans l’univers de Granblue, ils tombent sur nos héros et récupèrent certaines cartes égarées de Sakura (celle de l’eau et celle de la foudre) tout en cherchant un moyen de rentrer chez eux. Ils ont aussi donné des petits rôles à Magisa et Petra, mais je n’ai pas trouvé qu’elles s’intégraient bien avec l’univers de CCS. Honnêtement j’en suis ressortie déçue, le SSR de Sakura a du mal à justifier son rang (il est complètement dépassé par nombre de SR bien meilleurs), le scénario n’aurait pas pu être plus téléphoné, et les combats n’avaient rien de spécial. Si vous l’avez raté, ce n’est pas un drame. 

Titanic Yeager (Shingeki no Kyojin)

Si le ton de Shingeki no Kyojin et Granblue sont radicalement différents (le premier est un thriller d’action qui tire sur l’horreur, le second une aventure de fantasy bon enfant), l’association des deux a porté ses fruits. Ils n’ont pas fait de concessions pour adapter SnK à Granblue, à vrai dire c’est plutôt l’inverse : nos héros sont capturés par Armin et doivent apprendre à maîtriser le style de combat des survey corps pour lutter contre les titans. Les nouveaux personnages à recruter (Mikasa et Levi) ont des skills basés principalement sur l’esquive et la triple attaque, et combinés à certaines classes et armes (dont l’excellente Snap Blade offerte dans l’event) ça donne des combos offensifs impressionnants. Pour compenser se sont des « glass canons », autrement dit des attaquants puissants mais très fragiles. Les combats étaient épiques grâce à la musique et aux animations des boss, on s’y croyait en équipant Gran/Djeeta avec la tenue militaire offerte. C’était une belle collaboration, la plus populaire de l’année, et j’aimerais en voir d’autres du même style à l’avenir.

Story Events de 2017 : Les oubliables

Footprints on Sacred Grounds (rerun)

Probablement l’un des events les plus médiocres du jeu, sauvé (à moitié) par l’apparition de Zeta et Vaseraga. J’ai trouvé Johann assez désagréable, et c’est peut-être un problème de traduction, mais le scénario est vraiment pénible à suivre. A faire si les armes vous intéressent (il y a une lance sympa à récupérer) et pour assister à l’introduction de « The Society ». 

Hero’s Return (rerun)

C’est un vieil event, et ça se sent. L’histoire est basique et prévisible (roi défunt, chevalier renégat, dragon menaçant, prince et princesse qui veulent aider leur peuple…) et à part quelques scènes amusantes entre Naoise et Scath je n’ai rien retenu de l’aventure. Le bonus offert à récupérer en priorité est le SR de Naoise qui a reçu une cinquième étoile et fait un excellent défenseur pour votre team feu (cet élément manque de tanks). Le reste n’est pas très utile. Comme Festival of Falling Flame, Hero’s Return trouvera très bien sa place dans la section side stories et servira d’introduction pour Seruel et Heles.

Five Flowers of Fate (rerun)

Five Flowers est un event de 2016 ressorti des tiroirs pour servir de tremplin à la version SSR (limitée) de Diantha. Honnêtement on pouvait zapper l’histoire tellement elle est anodine (vous aidez des idoles à retrouver leur mojo avant le prochain concert) mais elle permettait au moins d’apprendre à connaître les cinq membres du groupe. La raison principale d’y jouer en dehors des récompenses habituelles était l’obtention du summon Ti Icniuhtli Xolotl (à mes souhaits), qui a une animation sympathique et un effet unique bénéficiant à des persos capables de monter leur hype comme Aoidos, Chloe ou Halle. 

Story Events de 2017 : Les fillers sympathiques

Alchemist Astray et Eye of the Storm

Deux events qui ont servi à boucler les histoires de plusieurs personnages cultes : Cagliostro, Clarisse et Albert. Ils n’était pas particulièrement marquants, c’était surtout du fanservice avec deux SR gratuits sympas (en particulier le très bon SR d’Albert) et l’occasion d’introduire plusieurs nouvelles unités en rapport avec les events dans le gacha : une nouvelle Cagliostro, une nouvelle Clarisse, et Mina. Les retours sur ces Cagliostro et Clarisse sont mitigés, personnellement j’ai juste eu Mina. C’est un bon SR, mais son kit est très égocentrique et elle est en concurrence avec d’autres persos gratuits comme Anastasia et Yuel. C’est typiquement le genre d’events qui seront ajoutés aux Side Stories pour que les nouveaux puissent apprendre à connaître le lore d’oncle Cag et Albert. 

Little Skyfarer a la sacré Blumiel

Un event de food porn doté d’un magnifique titre franponais sur Charlotta et les Chevaliers de Lumiel (Cordelia, Baotorda, Bridgette, Sevastien). C’était très amusant, il fallait préparer des plats avec les Chevaliers pour redonner le moral à Charlotta, et elle vous donnait plus ou moins de points pour recruter sa version gratuite selon son appréciation. Les dialogues étaient très drôles, et on pouvait bien se rater avec les recettes (je n’oublierai pas ce moment embarrassant où je lui ai servi de la flotte tiède). C’était encore un event de fanservice, mais il avait le mérite d’être fun pour tout le monde, et de donner un rôle à plusieurs personnages habituellement négligés. Il faisait la promotion du SSR de Baotorda que j’ai eu plus tard dans l’année, un personnage à l’utilité limitée, mais précieux pour les fans de draphs masculins. 

A Slice of Summer (rerun) et Poacher’s Day

Les fameux events estivaux de Granblue, une tradition depuis Dark Giant of the Blue Sea. Tous les ans ils sortent plusieurs personnages limités en maillot de bain (cette année : Izmir, Diantha, Siegfried, Charlotta, Chloe, Ayer et Carren), et on doit affronter je ne sais quelle légende de la plage. J’ai raté Slice of Summer mais j’ai pu faire Poacher’s Day. Comme j’aime beaucoup Carren, j’étais ravie qu’elle en soit la star, et affronter un oursin géant dans la mer faisait un combat très amusant. C’était aussi une suite surprise de Gripping Freedom (un event harvin largement inspiré par Mad Max Fury Road), et un showcase de généraux éternels en maillot de bain (Sarasa, Siete et Song). 

Lonesome Dragoness 

Un event intégré pour introduire un nouveau groupe de personnages tirés de Rage of Bahamut – Manaria Friends et en faire des unités jouables (Grea, Anne et Owen). C’était plutôt sympa, j’ai apprécié que Lyria & co décident de visiter une école au lieu d’arriver dans un nouveau royaume, ça nous changeait un peu. Cet event faisait très « anime » : l’académie de magie, la fille-dragon victime de discrimination complexée par ses pouvoirs et son apparence, l’amitié comme solution miraculeuse, les élèves qui invoquent un truc pas net, les uniformes improbables, une prof délurée proche de la caricature, la fille mystérieuse qui joue toute seule du piano dans la salle de musique, l’élève blonde qui est aussi une princesse avec un garde du corps, etc. Pas de réelle surprise, mais au moins c’était bien rythmé (ils ont trouvé le bon équilibre entre trop de phases de combats et pas assez). On a eu en cadeau une lance vent correcte, un summon utile quand on a besoin d’un dispel de secours, et surtout un bon SR de Grea. Sa version SSR ne me tentait pas vraiment, j’ai déjà Metera, Magisa et Zeta qui sont en compétition pour le rôle d’attaquante secondaire dans ma team SSR, mais si vous aimez son design et son histoire, vous pouvez l’acheter avec un ticket surprise (idem pour Anne).

Violet Violence

Un petit event intermédiaire qui est sorti pour faire la transition entre le Unite & Fight de septembre 2017 et la collaboration Card Captor Sakura. Oncle Ezzy est l’un des pires SR sur lesquels on peut tomber dans le premium gacha (son kit est purement basé sur la chance, et contrairement à Ippatsu et Barawa qui en dépendent aussi c’est un gros concentré de tout et n’importe quoi), mais son personnage est intrigant, et doublé par un seiyu charismatique (Kenjiro Tsuda). J’étais contente qu’ils se donnent la peine de le dépoussiérer pour lui donner une seconde chance. En plus, j’ai beaucoup aimé les idées développées dans ce scénario : une Primal qui donne le pouvoir aux monstres qu’on tabasse habituellement de parler (c’était assez génial de discuter avec un champignon mutant), une reine erune timide qui fait ses apparitions publiques en armure, une petite fille traumatisée par la guerre, et un twist final qui m’a surprise (pour une fois !). Je n’aime pas Dorothy ni Claudia, mais ici elles ne m’ont pas (trop) dérangé, je suis juste déçue que Constance ne soit pas le nouveau SSR à la place de leur combo. Je serais ravie si il décident d’exploiter un peu plus cette charmante île de Sharom et ses habitants à l’avenir. Pour ce qui est du loot, sa fonction principale est de vous aider à infliger des debuffs. Rien n’était absolument indispensable, sauf peut-être le nouvel SR d’Ezecrain si vous aimez ce personnage et avez envie de le caser dans une team. 

The Inner Light (rerun)

Je ne m’attendais pas du tout à voir un event Dickensien dans Granblue, mais nous y voilà. Le loot est très daté et le niveau de difficulté des boss est risible, mais c’est un event à faire pour le scénario émouvant, en particulier si vous aimez Mary (qui n’aime pas notre chasseuse de trésors préférée ?) et avez envie de savoir d’où elle vient. 

Story Events de 2017 : Incontournables

Let’s Hang (rerun), Table for Six et Big Bad Shadow

Une série d’events « pour rire » qui sont sortis autour du 1er avril. C’était l’occasion pour Cygames de ressortir les memes officiels les plus connus, comme Katapillar, Lowain & bros (Woot Woot), et Nice-Abs Vyrn. Le premier event est essentiellement un gros délire de Lowain et ses potes sur Vira et Katalina, le second fait intervenir plusieurs filles (Korwa, Lamretta et Sutera) en blind date avec eux, et le délire va encore plus loin avec l’introduction d’une académie imaginaire où les personnages s’imaginent en lycéens. Big Bad Shadow était l’event plus drôle, mais aussi le plus court, et consiste essentiellement en un combat absurde contre Vyrn avec à la clé des tenues pour Jin, Ferry et Katalina qui font référence à leurs alter ego cartoonesques dans Grand Blues. 

What Makes the Sky Blue

L’event qui célèbre le troisième anniversaire de Granblue. S’il y a un story event qu’il ne fallait pas manquer cette année, c’est celui-là. Le loot est exceptionnel : on pouvait recruter Lyria (unité très flexible avec un set de skills unique) et obtenir une arme Bahamut Nova au choix sans avoir à dépenser de matériaux. C’est aussi l’event qui a présenté les armes séraphines, instruments du rééquilibrage du jeu engagé par les développeurs cette année, en faveur d’une utilisation plus étendue des éléments. Le scénario n’était pas en reste, on en apprends plus sur Lucifer (l’une des mascottes de la série, l’équivalent Lumière de Bahamut lui-même) et ils ont introduit Sandalphon qui est devenu instantanément l’un des personnages les plus populaires du jeu (probablement le personnage le plus réclamé en version jouable avec Dark Angel Oliva ?). Une suite a été confirmée pour printemps 2018, à l’occasion du quatrième anniversaire de Granblue. 

Ranger Sign Bravo

Une jolie surprise, personne ne s’attendait à ce qu’ils rendent hommage à Walder, l’un des tous premiers personnages que l’on obtient automatiquement (offert gratuitement dans le tuto). Le scénario était chargé en émotions, avec un combat final particulièrement douloureux (c’est le second évent qui me fait pleurer à la fin). Le perso et le summon n’ont rien de spécial (désolée Walder), par contre le blaster est bien utile si vous n’avez pas de meilleure option. Bonne surprise aussi pour les personnages secondaires qui font une apparition : on pouvait en apprendre un peu plus sur Jasmine, Fenrir et Loki. C’est assez rare mais Ranger Sign Bravo est l’un des events à faire pour son scénario, et si vous tombez dessus (lors d’un rerun ou quand il sera mis en side story) donnez-lui une chance. 

Platinum Sky (rerun)

Si vous demandez à des joueurs de Granblue quel est leur event préféré, je pense que beaucoup répondront aussitôt « Platinum Sky ». Cet event a tout : un scénario original, fun et bien écrit, de nouveaux costumes pour pas mal de personnages (gratuits pour Gran/Djeeta, payants pour Zeta et Bea), un summon bien utile (Blue Orbit), un perso SR 5 étoiles à recruter qui est actuellement l’un des meilleurs SR vent disponibles (Meteon), des combats épiques, de l’humour, une enquête de « The Society »…on peut difficilement faire mieux. Si vous l’avez raté, croisez les doigts pour un rerun ou une apparition en Side Story, il est vraiment exceptionnel. 

Forgiveness and Gratitude

Cet event a mis tout le monde d’accord. C’est difficile de ne pas aimer Yuel et Societte, les deux erunes qui voyagent pour en savoir plus sur leur héritage sacré, et ils ont ajouté un groupe un petit nouveau : Kou, qui a complètement fait craquer le fandom (le nombre de fanarts produit pendant et après l’event est impressionnant). Le scénario conclut joliment la quête de Yuel et Socie. Si vous aviez plusieurs de leurs versions, ça fait un moment que vous deviez attendre un dénouement. Deux nouvelles versions eau de Yuel sont désormais jouables : une version SR offerte, et une excellente version SSR ajoutée au gacha premium. Les autres récompenses étaient standard, j’ai juste pris le summon qui fait danser Yuel et Societte sur le champ de bataille pour booster la DA la team (en bonus caché, ça booste la TA de Yuel et Societte si vous les utilisez). Maintenant, on attend une sortie de Kou en personnage jouable…

Divergent Knighthoods (Dragon Knights Part. 4)

Le mois de novembre, c’est le mois des chevaliers ! J’étais un peu déçue que celui-là ne soit pas centré sur Lamorak (frangin de Percy), mais j’ai lu qu’ils hésitent à ajouter d’autres personnages à cette génération pour ne pas briser l’équilibre des « Four Dragon Knights » (à mon avis c’est surtout une excuse pour ne pas avouer qu’ils voulaient exploiter la popularité de Kou en mettant en avant de nouveaux jeunes ados, mais admettons). Lancelot obtient une nouvelle version (vent), mais Vane est la vraie star de Divergent Knighthoods. Il devient le tuteur d’Arthur et Mordred, deux orphelins qui aspirent à devenir chevaliers de Feendrache. Cette fois il n’est pas question de trahisons ni de conspirations (sauf à la toute fin pour teaser une suite ?), et nous suivons simplement les jeunes recrues à travers différentes épreuves. Arthur, Mordred et les autres sont adorables, et leur histoire déborde de sincérité. Arthur est le perso jouable gratuit, il a un kit basique mais vient avec quelques boosts intéressants pour la team (notamment un petit boost de votre barre d’ougi). Mes attentes n’étaient pas très grandes quand cet event a été annoncé, mais après avoir finit le scénario je suis conquise, et j’ai envie de savoir ce que ces nouvelles recrues vont devenir.

Conclusion et espoirs pour 2018

Un jour j’aurais mon Lamorak adulte, un jour…

Finalement, seul Lonesome Dragoness était un événement « à l’ancienne », qui introduisait un scénario et un panel de personnages entièrement inédits dans Granblue, mais on peut se demander si c’était vraiment l’équivalent des vielles sagas vu qu’ils se reposaient tout de même beaucoup sur la popularité préexistante de Grea et Anne dans Rage of Bahamut. Sinon la plupart des events qui m’ont déçue étaient des reruns, à l’exception de Sakura and the Mysterious Sky Journey qui m’a semblé avoir été écrit dans la précipitation, juste pour faire de la pub à l’anime de 2018. Cet écart mis de côté, ça montre qu’ils se sont nettement améliorés dans l’écriture des scénarios, et j’ai noté qu’ils s’accordent de plus en plus de liberté quand au contenu. Ils ont ajouté un nouveau système de recrutement qui fait penser à celui d’un dating sim, et on pouvait flirter avec Sutera, réviser un examen avec Arthur, cuisiner pour Charlotta et partir à l’aventure avec Carren. 

Pour l’année prochaine j’aimerais beaucoup pouvoir jouer à des vieux events que personne n’a vu depuis longtemps comme Song of Serpent Island, et dans les nouveautés ce serait génial d’avoir un event entièrement dédié à The Society (et pas un event où ils ne sont que des personnages secondaires*). J’aimerai aussi jouer à des events qui nous parlent de personnages teasés dans les fates des uns et des autres comme la sœur de Gawain, la soeur de Nemone et Melleau, ou l’ennemi juré de Sevilbarra.  

Enfin histoire de parler un peu du scénario principal (attention : SPOILERS) j’aimerais en finir avec Granblue China Fantasy Nahelgrande, j’apprécie Cain, Reinhardtzar, Pholia et Leona mais ils n’ont pas le charisme des personnages de Phantagrande, et je n’ai plus très envie de les voir promus en SSR limités (si ils les mettent dans le Gacha Premium comme ils ont fait initialement avec Vira et Ferry ça m’ira très bien). En fait cet arc a surtout servi à faire le point sur la progression de Rackam, Io, Rosetta & co tout en révélant certains aspects de leur passé et en renforçant leurs liens avec les Primals. Une fois qu’ils auront fait le tour de tout le monde (il reste encore Katalina et…Rosetta ?) et qu’on aura battu Gilbert j’espère qu’on quittera Nahelgrande pour rejoindre Oarlyegrande, et affronter d’autres Luminary Knights ! Et qu’on fera un détour par Silverwind Stretch pour faire coucou à Hal et recruter cet adorable draph. Sur ce, passez d’excellentes fêtes de fin d’année, et je vous retrouve en 2018 pour une critique des nouveaux pilotes d’animes !

*Mon vœux a été exhaussé, Right Behind You est exactement ça. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s