Un an de Granblue Fantasy

Un an après, il est temps de faire le bilan sur ce jeu qui a englouti beaucoup trop d’heures de mon temps libre (et moins libre). Je m’excuse pour le jargon, j’essaie de donner quelques bases et définitions des aspects les plus importants, mais c’est impossible de couvrir tout en un seul article, surtout que j’ai voulu rester assez généraliste pour être accessible. Je couvre les bons et les mauvais côtés du jeu, et je donne un aperçu de mon expérience à travers les six éléments principaux qui dirigent le gameplay.

Quelques basiques

Késako ? Granblue Fantasy est un RPG free-to-play du développeur Cygames (que vous connaissez peut-être par Rage of Bahamut ou Shadowverse). On incarne au choix Gran ou Djeeta, le fils/la fille d’un explorateur de légende dans un univers où les hommes et autres races (Erunes/sortes d’elfes à oreilles touffues, Draphs/hommes à cornes, Harvin/nains à longues oreilles) cohabitent sur des îles qui lévitent dans le ciel. Les îles sont protégées par des « Bêtes Primales », des créatures aux grands pouvoirs conçues par un antique peuple divin qui a perdu une guerre terrible il y a longtemps. Gran/Djeeta et votre équipage (un petit dragon qui parle, une fille amnésique capable d’invoquer Bahamut, son garde du corps, etc.) parcourez les îles pour retrouver la trace de votre paternel, tout en déjouant les plans du maléfique Empire d’Erste qui essaie de contrôler les mystérieuses Primales. En pratique vous choisissez une classe, vous composez une team de cinq aventuriers parmi vos recrues, vous vous équipez d’armes et d’invocations (que j’appelle summons par habitude), et vous affrontez des boss via des combats au tour par tour.

Système de Recrutement : Il y a plusieurs façons de recruter des personnages dans Granblue : compléter le mode histoire, gagner beaucoup de jetons au casino, dépenser des cristaux, de l’argent ou des tickets cadeaux au Gachapon (« gacha », système où l’on tire au sort du loot), troquer des matériaux très rares, participer aux events qui offrent des personnages de rang SR/SSR gratuitement (il faut juste remplir quelques conditions, accessibles à tout débutant) ou participer à une campagne de promotion (par exemple, acheter les animes Rage of Bahamut donne des codes pour obtenir Amira, Nina et Rita). Enfin il y a le cas particulier des dix Éternels qui sont « offerts », mais qui exigent des heures de farming et des tonnes de matériaux rares.

Félicitations, vous avez recruté Pavidus (R) un pacifiste réduit en esclavage par des piafs.

Rareté : Il existe quatre degrés de rareté : N (normal), R (rare), SR (très rare) et SSR (très très rare). Les personnages ne peuvent être que R, SR ou SSR. Les R ont deux skills (parfois trois mais c’est exceptionnel), et leurs stats sont les plus bas. Les meilleurs R sont ceux qui ont des skills improbables comme Lunalu qui peut copier n’importe quel skill en dessinant ou Ippatsu qui buff la team au hasard en cuisinant des ramens. Les SR sont les plus nombreux, le jeu vous en fait cadeau régulièrement. Ils ont trois skills et des stats medium. Les SSR sont les moins limités au niveau des stats, ils ont trois skills et peuvent parfois avoir quatre comme Gran/Djeeta. Après un an de jeu si vous faites bien les choses vous aurez normalement à peu près recruté tous les R, une bonne partie des SR, et une poignée plus ou moins grande de SSR (rareté oblige). L’objectif est de recruter au moins une team de trois SSR qui ont une bonne synergie pour chaque élément, mais ne sous-estimez pas les SR : avec un bon grid ils vous emmèneront loin !

Spécialités : Chaque personnage et classe a une ou plusieurs spécialités. Il y a les soigneurs, les défenseurs et les « tanks », les attaquants, et ceux que le jeu appelle « spéciaux », un groupe un peu fourre-tout où on trouve des persos de soutien ou « buffers » et des persos qui infligent aux boss des changements de stats et d’état (défense réduite, paralysie, charme…) ou « debuffers ». Parfois certains persos « spéciaux » sont aussi appelés « utility » en raison de leur kit varié capable d’apporter pleins d’avantages bien pratiques.

Grid : Vous avez trois « grids » ou « grilles » quand vous constituez une équipe : un grid de personnages, un grid d’armes (une « main hand » ou arme principale et neuf armes secondaires) et un grid de summons (un summon principal dont vous bénéficiez de l’aura et quatre secondaires). C’est possible de créer des grids à partir de persos et armes de différents éléments, mais ça nécessite d’avoir Grand Order (un summon très rare), et dans la plupart des cas il est fortement recommandé de former un grid entièrement dominé par un élément (vous avez juste un peu plus de liberté avec les summons). Les armes et summons que vous sélectionnez et leur niveau déterminent la puissance et la résistance de vos personnages, beaucoup plus que le niveau de vos personnages et de votre rang.

Classes : Un système réservé à Djeeta/Gran. Le jeu compte quatre rangs de dix classes chacun et un rang de classes un peu particulières dites « extra » (bientôt il y aura extra I et extra II). Chaque classe des quatre rangs principaux est une évolution de la précédente (par exemple : lancier > dragon > valkyrie > apsara). Chaque branche vous force à utiliser des armes spécifiques en main hand (les bardes utilisent des harpes ou des dagues par exemple). Les trois premiers rangs sont faciles à maîtriser, mais les classes de rang IV demandent beaucoup de matériaux rares. Les dix Éternels que vous pouvez recruter sont calqués sur dix classes (Quatre représente la branche du duelliste des arcanes, sa soeur Tien couvre la branche du voleur. Curieusement, personne ne représente la branche du sorcier, à la place nous avons Octo qui représente la classe Ex samouraï…).

Main Team/Sub Team : Les trois premiers persos d’une team composent votre « main » et les deux derniers sont vos « subs » qui interviennent si l’un des trois premiers est battu. La place des deux derniers est aussi appelé « backrow ». C’est un peu le banc des remplaçants d’une équipe en sport. Plusieurs stratégies sont possibles : vous comptez sur la résistance de vos trois mains qui doivent tenir tout du long et vous mettez des persos utiles derrière, mais qui ne combattront pas (genre De la Fille qui récolte des jetons de casino à la fin du combat), ou vous mettez devant des persos suicidaires (comme Rosamia) en prévoyant derrière des persos qui peuvent soigner, ressusciter ou qui sont assez puissants pour terminer le combat.

Premium/limité : Le contenu du gacha change selon les périodes. La plupart du temps on y trouve les persos dits « premium » (exclusif au gacha), et à la fin du mois pendant deux ou trois jours ils rajoutent les persos limités « Grande », c’est-à-dire des personnages clés du scénario principal mais dans une version SSR particulièrement puissante. Le Nouvel An est célébré par le lancement d’un personnage du zodiaque chinois correspondant (en 2017 c’était le coq, en 2018 ce sera le chien) qui fonctionne un peu comme les persos Grande. Enfin, pendant certaines périodes annuelles (Halloween, Noël, les vacances d’été) apparaissent les « limités saisonniers », des versions festives de personnages préexistants (et contrairement aux Grande qui sont tous des SSR, ça peut être aussi des R et des SR). Environ tous les 50 jours (ça peut être 60 ou 80) le jeu met en vente des « super tickets » ou « suptix » qui permettent d’acheter un personnage parmi tous les « premium » du jeu. Cela ne concerne ni les Grande, ni les personnages du zodiaque, ni les limités saisonniers (je crois que c’est arrivé une fois pour les saisonniers, mais à vérifier). A noter que le ticket peut aussi donner accès à des armes et des summons.

Le bon

– Le mode histoire est bien fait. Il y a une bonne centaine de chapitres à parcourir, et le scénario est déjà entré dans une nouvelle phase, avec un second skydom à explorer (pour avoir une idée, l’anime sorti en 2017 couvre la première partie des aventures à Phantagrande, le premier skydom qu’on explore). La courbe de progression est adaptée à votre évolution (quand j’ai commencé il y avait plusieurs combats beaucoup trop durs qui forçaient le joueur à retourner grinder et coupaient le rythme du scénario, mais j’ai lu qu’ils avaient été revus pour être moins punitifs). Le scénario commence de manière très simple, mais se complexifie de plus en plus. Le concept de l’exploration des îles avec un équipage fait beaucoup penser à One Piece, et c’est très dépaysant.

– Vous avez juste besoin d’un ordinateur pour jouer. C’est unique, pour l’instant beaucoup de mobages traduits en anglais ne sont disponibles que sur téléphones ou tablettes (Fate/GO, Fire Emblem Heroes, Love Live SIF, même Terra Battle 2 qui devait avoir un portage PC…) et pour les réfractaires du Smartphone c’est inespéré. La version anglaise n’isole pas les joueurs, toutes les nationalités sont mélangées. La traduction anglaise est quasi instantanée pour tout (je crois qu’il y a juste un délai pour certaines mises à jour), et si elle était assez maladroite au début, elle est devenue beaucoup plus fluide et professionnelle avec le temps. La seule barrière concerne toutes les promotions spécifiques au Japon qui demandent d’être sur place ou d’avoir un opérateur là-bas.

– Le jeu est superbe. La direction artistique est gérée par Hideo Minaba, qui impose son style à tous les éléments graphiques. Le cadre est enchanteur, chaque île a son style architectural unique, son thème musical, et je n’ai même pas parlé du doublage par un nombre impressionnant de VA populaires, jeunes et vétérans !

– La communauté est très active, sans tout le travail de traduction des news et d’explication produit généreusement par des joueurs aguerris je ne sais pas si j’aurais tenu très longtemps. Et ce sont les fans en grande partie qui rendent l’expérience aussi fun, grâce à tous les fanarts hilarants et/ou magnifiques.

– Le staff est tout le temps en train de planifier des mises à jour pour améliorer le jeu. Par exemple, récemment ils ont mis à disposition leurs plus vieux events sous forme de « sides stories », ce qui permets à tout joueur de découvrir l’histoire de certains personnages secondaires, et de récupérer de précieux items. C’est génial pour les nouveaux, ça leur apprends comment fonctionnent les events sans stress, et ils peuvent recruter beaucoup de SR de cette façon. Une autre grosse évolution récente a été le reboot du mode coopératif, modifié pour mieux s’adapter aux besoins des néophytes et vétérans. De temps en temps ils font ce qu’ils appellent un « rééquilibrage », autrement dit une réécriture des « skills kits » de certains personnages pour les rendre plus pertinents. Ce n’est pas toujours un succès, mais ça a permis d’en sauver certains de l’oubli comme Zeta. Ajouté aux nouveaux EMP/Skills de support et aux 5ème étoiles qui sortent régulièrement, tirer un mauvais perso du gacha n’est plus une totale malédiction.

– La qualité des events est élevée, j’ai été bluffée par Platinum Sky, Ranger Sign Bravo et What Makes the Sky Blue. Même les events légers plus secondaires comme Poacher’s Day et Table for Six étaient bien écrits. Par comparaison les vieux events laissent à désirer (certains sont bons comme Inner Light mais la plupart sont très génériques), et ça montre à quel point ils se sont améliorés avec des années d’expérience. J’ai un article entier en préparation sur eux pour expliquer un peu comment ils fonctionnent et donner mon avis sur les plus récents.

– Si vous choisissez bien la date de votre inscription et si vous êtes prêts à reroller un peu, vous pouvez avoir pour une vingtaine d’euros un excellent panel de personnages pour commencer l’aventure, dont des personnages limités très puissants. En plus le jeu met à votre disposition de plus en plus de SSR gratuits (un dans le casino, un dans le « starter pack », et maintenant il y en a dans les events). Et je n’ai pas parlé des magnafests, des lotteries promotionnelles et de toutes les récompenses régulièrement offertes, parfois très généreuses.

Le pénible

Image exclusive d’un nouveau joueur essayant de comprendre le système des armes.

– En plus de la barrière de la langue pour les non-anglophones, il y a la barrière de la densité du contenu. Le jeu est brutal pour les nouveaux arrivants, même s’ils ont fait de gros efforts pour rendre les choses plus claires avec un nouveau tutoriel et « This is Granblue », une petite BD explicative plutôt bien faite. Mais après plus de trois ans de développement, débarquer aujourd’hui signifie se prendre dans la figure une quantité monstrueuse d’informations, qui peuvent devenir indigestes très vite voire gâcher le plaisir de la découverte (on a très peur de faire des erreurs, et à raison ! On a tendance à faire de grosses bourdes irréversibles par manque d’information). Le système des armes et des différents types de skills est sans doute l’aspect le plus complexe du jeu, et ce n’est pas normal qu’on doive compter sur des wiki écrits bénévolement par des fans pour y comprendre quelque chose.

Vous voulez Ranko ? Préparez-vous à souffrir.

– Beaucoup de contenu est bloqué derrière un grind massif qui peut décourager si vous n’aimez pas ça. Quand on surnomme GBF « Grindblue », on ne plaisante pas, certains persos ou armes demandent des heures d’exploration des mêmes missions et boss. Et de manière générale, devenir bon implique de répéter tous les jours une série de tâches (récupérer une douzaine de tissus anciens, farmer vos pendants d’argent de la semaine, farmer vos pendants d’or pour récupérer les distinctions, slimer, farmer les Magnas, farmer Angel Halo, farmer le casino, farmer les trials pour les armes séraphines, farmer les events avant qu’ils ne se terminent, etc etc). La clé pour rendre ça moins pénible est le multi-tasking : on garde la fenêtre ouverte et on trouve une ou deux choses à faire en même temps (vive les podcasts). Les plus fous utilisent le système des fenêtres multiples et l’extension Viramate, et si vous voulez rester dans la légalité, Yoda, Sarasa et le mode automatique sont vos amis.

Summer Io et sa fleur, une illustration représentative de leur performance au combat. Au moins c’est mignon ?

– Le contenu du gacha n’est pas toujours à la hauteur. Certains SR sont ridicules (surtout comparés à de meilleurs SR gratuits !) et quand on connaît la rareté des SSR limités, c’est rageant qu’une partie d’entre eux soient aussi mauvais. Halloween Charlotta, Summer Io, Halloween Cagliostro, Christmas Clarisse et Summer Danua devraient être rééquilibrées (Clarisse va bientôt y passer). Ce sont des poids morts qui n’ont d’intérêt que pour les collectionneurs, les fans dévoués qui veulent utiliser la nouvelle version comme costume, ou les débutants qui n’ont pas de meilleurs persos. Et je ne comprend pas pourquoi certains persos qui dépendent du grind sont excellents (la majorité des dix généraux éternels) alors que d’autres sont très médiocres (Christina…).

– L’humour du jeu peut être très lourd, la plupart du temps ils s’en sortent bien mais de temps en temps on a quand même l’impression d’être avec des papis pervers au café du commerce : pas mal de blagues témoignent d’une mentalité bien régressive (ça concerne aussi Grand Blues, le petit manga inclut). Et si les persos masculins ont le droit d’être vieux, défigurés, etc., à part Rosine les persos féminins n’ont pas un défaut physique, et n’ont jamais l’air d’avoir plus de 25 ans (y compris les plus âgées, qui se mettent une grande pression pour paraître toujours plus jeunes). Le jeu n’est pas du tout innocent de grosses fautes de goûts, que ce soit en brisant les colonnes des filles en deux pour un résultat qui pourrait atterrir sur the Hawkeye Initiative, en faisant combattre Djeeta en bikini quand elle est supposée jouer la classe la plus défensive (heureusement qu’on peut changer de costume), ou en sexualisant des personnages mineurs. C’est frustrant, surtout que Granblue a de très bons personnages féminins puissants, indépendants, et occupant des positions de leader. En fait, son identité de RPG sérieux, moderne et bon-enfant entre souvent en contradiction avec sa tendance à vouloir combler les fantasmes de tout type de public.

Mon expérience, à travers les six éléments

Granblue Fantasy divise vos personnages, armes et invocations (que j’appelle « summons » par habitude) entre six éléments. Quatre éléments basiques organisés selon un système de supériorité/infériorité type pierre-papier-ciseaux : Feu > Vent > Terre > Eau > Feu, et deux éléments indépendants, Lumière et Ténèbre. Si vous êtes Lumière face à un boss Ténèbres vous serez automatiquement plus puissant, et inversement, et vous n’aurez aucune faiblesse face aux boss des éléments basiques. Il est conseillé de choisir au moins deux éléments à développer, en ayant en tête que Lumière et Ténèbre demanderont beaucoup plus d’investissement que les autres (les boss sont beaucoup plus durs, les armes plus rares, le grind plus looooooooong).

Deux stratégies sont possibles : soit on se concentre sur un ou deux  éléments de prédilection et on les pousse au maximum en remettant à plus tard le développement des autres, soit on essaie de faire un peu de tout à la fois. Jusqu’en 2016 la première stratégie était assez répandue, mais depuis la difficulté du jeu a été revue pour pousser les joueurs à « virer arc-en-ciel », autrement dit à développer six grids puissants (plus ou moins) simultanément. Ce n’est pas une obligation, mais ça rend à terme le jeu plus facile et surtout plus diversifié.

Firelord – Nukes, nukes, nukes

Feu est un élément séduisant quand on commence (les persos ont la classe et c’est cool de faire exploser vos nukes dans la tronche de l’ennemi) mais le grid de base est bloqué derrière le boss Magna le plus difficile des quatre, Colossus. Il a un kit défensif exaspérant, et son « Dimensional Cleave » létal, activé par des « triggers » demande un peu de recherches et de préparation pour être bien compris et anticipé. En plus les meilleurs personnages non limités voient leurs meilleurs skills bloqués derrière un grind rébarbatif (ils ont besoin d’être montés au niveau 100 pour révéler tout leur potentiel, une procédure longue et fastidieuse). Enfin le grid de feu basique (« Magna ») est loin d’être le plus performant, et même si vous en avez un d’abouti, la pression pour le remplacer par des armes plus difficiles à obtenir est grande. En conséquence, cet élément est plutôt recommandé aux joueurs qui aiment le challenge et qui ont envie de s’investir à long terme dans le jeu.

Le petit – : Tous les ans le jeu sort un personnage inspiré du zodiaque chinois pour célébrer la nouvelle année. Ceux du vent et de la terre sont des buffers hors-pair, mais Anila qui a été la première à sortir pour l’élément feu n’est pas du même niveau. En fait, on dépend toujours de Yuel. Qu’il faut monter au niveau 100. Argh.

Le petit + : Feu est l’élément des gens qui aiment le loot ! Tien est la déesse du « treasure hunting » (technique qui consiste à faire monter au maximum les chances des trésors d’apparaître), Mary est l’un des rarissimes persos SR à être capable de monter le « TH » des ennemis. Dans l’anime elle est l’amie de Karva, la draph qui ne vit que pour explorer des donjons bourrés de pièges…et de trésors.

Ma team

Magisa, Yuel, Percy, Zeta, Metera

J’utilise la classe Berserker ou Apsara pour cette team adaptée à tout type de contenu. J’ai du tout : de la défense (le soin/clear de Yuel, le voile de Magisa, le fear de Percy), du buff (merci Yuel) et des nukes impressionnants (Percy et Magisa sont capables de se doper eux-mêmes). Cette team fait très TRÈS mal avec Shiva en support summon pendant la période de Strike, et en solo elle a une bonne résistance. Depuis que son kit a été entièrement revu Zeta pourrait revenir en première ligne (et elle l’a été avant que Yuel et Magisa ne débarquent) mais je l’aime bien en sub, son kit d’assassin peut s’utiliser immédiatement et en général quand elle arrive le boss est en break, ce qui lui permet de finir le combat en beauté. Enfin quand j’aurais une dague Bahamut Coda je pourrais mettre en place une team Erune très efficace avec Metera/Sutera/Yuel qui pourra produire un nombre impressionnant d’echos. J’ai aussi Summer Percy, mais depuis que la version classique de Percy est un monstre avec sa cinquième étoile c’est devenu un costume sympa pour l’été, pas grand chose de plus.

SR favoris

Dans le gacha : L’élément feu est bourré de très bons SR, à tel point que la compétition est rude pour une place dans votre team. En conséquence mes teams SR tournent pas mal, mais certains persos reviennent souvent comme Teena (un cadeau du ciel quand vous luttez contre un boss qui charme beaucoup, et ses nukes sont puissants), Carren (La nièce d’Eugen et pyromane de service, elle se crame, crame le boss, augmente ses stats et ceux de tout le monde et se bat avec une épée enflammée parce qu’il n’y avait pas assez de FIYAAAH) , Sutera (un kit défensif/offensif bien équilibré digne d’un SSR et une très bonne synergie avec sa grande sœur), Dante (plus il a de chats qui ronronnent autour de lui plus il est content et puissant), Elmott (SUPER BLAZING TEACHER ELMOTT pour plus de nukes, toujours plus de nukes), et…vous voyez où est le problème ? On croule un peu sous le nombre de bons persos charismatiques, faire un choix n’est pas toujours évident.

Dans les events : Naoise (Hero’s Return) est votre meilleure option pour une unité défensive, ne le ratez pas. L’autre bon perso que vous pouvez avoir est Grea (Lonesome Dragoness), une bonne attaquante (surtout pour les combats courts). Pendant très longtemps j’ai utilisé Miria en backup pour son buff automatique (et c’est sympa de se battre en envoyant une armée de pandas roux dans la tronche du boss…), mais c’est une stratégie trop dangereuse quand on perd un personnage. Les autres dépendent de collaborations avec Tales of et Touken Ranbu qui ne nous reverront pas de sitôt (si elles reviennent un jour). Si vous avez les persos de ces events, tant mieux, sinon, tant pis.

Windmemer – Buffs et prise de risque

MAI HUSBANDO N°1

Vent est l’élément le plus accessible du jeu, il a été conçu pour être maîtrisé par tous (y compris ceux qui ne veulent payer que le minimum ou rien du tout) : le grid est simple à compléter, Tiamat est l’un des boss Magna les plus faciles à battre, Anat et les carbuncles de vent se troquent dans le magasin et au casino, certains personnages très puissants voire complètement pétés sont disponibles dans le gacha premium. C’est le seul élément basique qui donne accès immédiatement à ce qu’on appelle l' »enmity », le skill qui augmente l’attaque de vos personnages proportionnellement à leur HP (moins ils en ont, plus ils font de dégâts). Cet élément est vivement recommandé à tous les débutants, il permet de devenir puissant rapidement à moindre frais. Exploiter l’élément Vent est appelé « Wind-meming », en raison du nombre insensé de buffs qu’on peut obtenir si on combine certains personnages, et des dégâts impressionnants qui en découlent.

Le petit + : C’est l’élément de prédilection des Erunes, et si vous les aimez vous pouvez vous faire des teams entières aux oreilles soyeuses.

Le petit – : Les allergiques au casino (comme moi) grincent des dents comme le summon Anat est bloquée derrière des heures de poker. Heureusement depuis l’introduction de De la Fille (Terre) et la modification de certaines récompenses, on a des alternatives.

Ma team

Korwa, Gawain, Arriet, Carmelina, Mimlemel & Stumpeye

J’adore la synergie de cette team, elle fonctionne tellement bien pour les combats qui nécessitent de la durabilité que le moindre changement perturbe ma stratégie. Korwa produit ses buffs légendaires, Gawain me protège en fin de combat quand mes PV sont descendus assez bas pour bénéficier de l’enmity et décime l’ennemi avec ses nukes, et Arriet est le parfait couteau-suisse : elle recharge la barre de Korwa, elle permet à Djeeta ou Gawain d’utiliser plus souvent leurs skills (ça m’a sauvé quand j’ai affronté Xeno Vohuh la première fois) et elle pousse l’ennemi au Break très rapidement. Carmelina n’est pas forcément bien placée en sub, en fait je l’utilise surtout devant dans des combats où j’ai besoin de ses debuffs et d’une protection plus technique que celle de Gawain (j’essaie d’éviter des les utiliser ensemble : c’est cool si je veux avoir une défense en béton, mais pour l’élément vent beaucoup de défense signifie aussi peu de puissance). Mim est une roue de secours acceptable (et on a jamais assez de NEET d’élite qui font travailler les autres à leur place) mais je suis en train de rassembler les matériaux pour recruter Siete et quand je l’aurais j’essaierai de nouvelles compositions. J’aimerais aussi beaucoup récupérer un meilleur attaquant, idéalement Birdman Nezahualpilli.

SR favoris

Dans le gacha : Helnar, pour ses stats et son second skill qui pose un verrou sur l’ennemi et transforme toute la team en Break Assassins pour un tour. Sutera est une solide attaquante avec un Blind et un tour d’immunité qui augmente sa résistance. Karteira est une bonne machine à billets (son kit consiste à racketer le boss pendant que les autres persos lui refont la tête au carré…pauvre Yggdrasil). Et il a été détrôné par mes SSR mais pendant très longtemps Sevilbarra a été mon meilleur attaquant, j’adore son kit (double ougi qui peut se transformer en double nuke, un skill de protection, uprising pour remplir plus vite sa jauge), et il est très haut dans ma liste de persos qui méritent le plus un event et une version SSR. ET UN JOUR JUSTICE SERA RENDUE ET MON BÉBÉ ELTA SERVIRA A QUELQUE CHOSE. Un jour.

Dans les events : Meteon (Platinum Sky) est un bon debuffer, et c’est l’un des rares persos vents qui bénéficie de votre grid de fusils. En backup, la Charlotta donnée pendant l’event Little Skyfarer a un bon skill en cas d’urgence : son bouclier (malheureusement ils ne lui ont pas donné de skill de substitut ou d’hostilité, ce qui rend son skill d’immunité complètement anecdotique). Bien sûr la star des persos vents gratuits est Selfira, mais Song of Serpent Island qui permet de la recruter est un vieil event qui n’a pas tourné depuis 2015. Si on inclut les collaborations, Shiki est un peu la Korwa du pauvre, mais elle a un avantage par rapport à cette dernière : elle n’a pas besoin de passer plusieurs tours et de se prendre quelques pains dans la figure pour actionner ses meilleurs buffs. J’aime bien la mettre avec sa copine Miku, elles ont des dialogues spéciaux pendant les combats et Miku est une solide attaquante pour une SR donnée gratuitement.

Dirtlord – Défense et pains dans la gueule

Le tank n°1 du jeu est une gamine de 9 ans

Terre est aussi un élément sympa pour les débutants, il permet de taper fort sans avoir un grid de dingue grâce à des personnages gonflés au stéroïdes, et se distingue aussi par une impressionnante capacité à se défendre. C’est mon élément principal (le jeu m’a un peu forcé la main en me donnant très tôt beaucoup de persos terre excellents) et je ne regrette pas du tout, c’est un élément fun à jouer. Il nécessite un minimum de préparation au cours du combat, la plupart des personnages mettent du temps à révéler leur potentiel, mais le résultat est impressionnant. Battre Yggdrasil est difficile au début, mais une fois que vous avez une team vent kamikaze suffisamment buffée elle est battue en quelques tours, et avec un peu de chance vous donnera ses fameuses épées. L’élément Terre s’accorde bien avec les joueurs prudents qui aiment former des équipes très résistantes (vous pouvez être pratiquement invincibles avec Sara/Arulu/Cagliostro), capables d’épuiser l’ennemi sur la longueur, et ceux qui ont envie de personnages qui tapent de plus en plus fort.

Le petit + : Le boss Magna terre Yggdrasil est tellement populaire qu’ils en ont fait un personnage de rang SSR. C’est le seul boss Magna du jeu qui a eu droit à ce traitement !

Le petit – : Même si Alexiel est actuellement le meilleur summon de support que vous pouvez choisir, à défaut de la trouver dans la liste (ou d’avoir suffisamment d’amis qui l’ont) vous allez dépendre de Tezcat, un summon qui vous impose d’avoir dans votre équipe principale des représentants de races différentes (humain/draph/erune, harvin/draph/erune, humain/harvin/erune, vous avez compris l’idée) et c’est très contraignant.

Ma team

Sara, Mahira, Sarasa, Ayer, S. Vira

J’ai pas mal de SSR pour l’élément Terre, et cette team est un exemple parmi d’autres de composition, mais c’est celle que j’utilise le plus souvent. Sara est parfaite pour tanker des ougis qui décapent, mais je la remplace par Razia si le boss est moins dangereux. Mahira est vraiment indispensable, si je l’enlève je sens durement l’absence de ses buffs. La troisième place est attribuée selon la nature du boss, si ses attaques sont faciles à éviter je prends Hallessena, si c’est un combat long découpé en plusieurs phases MAI HUSBANDO N°3 Eustace est parfait et a le temps de charger sa jauge trois fois, si c’est un boss qui a beaucoup de PV pour lequel mon grid est un peu faible je prends Ayer ou Sarasa. Vira est pas mal en sub grâce à son soin, et son skill Lyst qui lui permet de faire beaucoup de dégâts très rapidement. Elle passe devant si j’ai besoin de son dispel/charme, bien utile dans certaines situations (les boss eau ont l’art de s’attribuer des buffs pénibles). Sarasa est idéale pour slimer et achever un ennemi avec Ground Zero, c’est tellement pratique qu’il m’arrive de la mettre en sub dans des teams d’autres éléments pour des combats difficiles à finir. J’ai aussi Melleau mais je l’ai eue beaucoup trop tard pour m’en servir. C’est le genre de perso qui est pas mal pour un débutant en Terre, et complètement redondant dès qu’on a de meilleurs attaquants. J’attends de voir son rééquilibrage, mais ça m’étonnerait que ça révolutionne son classement.

SR favoris

Dans le gacha : Gayne est ma petite chouchoute. C’est une excellente attaquante (des stats supérieurs grâce à sa cinquième étoile, son cross-fate et sa synergie avec les épées d’Yggdrasil, DA quasi garantie, un troisième skill puissant) qui en bonus buff régulièrement votre équipe. C’est l’un des plus vieux persos du jeu, et son histoire partagée avec Helnar est mignonne. J’utilise aussi Almeida pour son kit original (des buffs et debuffs très spécifiques qu’on trouve rarement en dehors des kits de classes), Galadar comme sacrifice à Leviathan tank de ma team SR (son kit est à peu près le même que celui de Sara en moins pété) et Yaia qui remplit à merveille le rôle de buffer/healer et me permet de jouer d’autres classes. Oui je sais, elle se bat avec une poêle à frire et elle est dix fois trop jeune pour faire partie de cette aventure, mais on ne refuse pas des skills aussi efficaces.

Dans les events (et l’histoire) : Avant d’avoir Gayne, j’utilisai Cain, qui maintenant fait partie du backup. Il est gratuit, remplit à peu près le même rôle (il peut encaisser un ougi tout seul comme un grand, il buffe, il attaque), en moins performant. Sinon les personnages terre gratuits sont assez médiocres, certains aiment bien utiliser Jin (pourquoi pas si vous aimez le style de la classe samouraï), mais sinon vous allez devoir croiser les doigts pour avoir de la chance au gacha si vous voulez avoir une team qui ressemble à quelque chose.

Waterlord – Jack-of-all-trades

Eau a longtemps été mon élément maudit, Leviathan est le premier boss Magna que j’ai réussi à battre solo grâce à ma bonne team Terre mais ce radin refuse de me donner ses dagues (par contre des bâtons et des arcs, en veux-tu en voilà !), au point où j’ai du en troquer certaines dans le magasin pour compléter un pauvre grid de base. Ce n’est pas un élément très accessible pour les débutants, ce serpent sournois est difficile à battre en raison de son attaque chargée « Perilous Tidefall » (à moins d’avoir Sara vous allez être KO en quelques tours), la majorité des meilleurs personnages eau sont limités ou coincés derrière du grind, et je ne sais pas pourquoi, mais beaucoup ont tendance à être prise de tête à utiliser (Izmir et ses épées de glace, Lilele qui a des buffs différents selon le sexe de ses partenaires…). Et le grid Magna est limité, pour être combatif il faut avoir un summon très rare (Varuna) et les armes difficiles à obtenir qui vont avec. Niveau gameplay c’est un élément bien équilibré qui a des personnages bons dans tous les domaines : soin, buff, défense/debuff, attaque. Cela donne au joueur un large panel de possibilités pour la composition de ses teams (il n’y en a pas une évidente qui surpasse toutes les autres). C’est un élément qui peut être intéressants pour ceux qui apprécient versatilité et adaptabilité, et c’est aussi séduisant si vous aimez jouer safe et défensif avec un niveau de HP élevé (le fameux grid Varuna est totalement orienté là-dessus).

Le petit + : Eau est officiellement l’élément des bishonens, donc si vous voulez constituer une team de beaux chevaliers et mages, c’est une bonne option.

Le petit – : C’est l’élément qui a été avantagé dans le tout premier event du jeu, Festival of Falling Flame (accessible très vite pour les nouveaux dans les Side Stories). Malheureusement, les deux personnages qui sont sortis de cet event, Therese et Richard, sont mauvais. Richard est même le plus mauvaus perso du jeu, ce qui est une sorte d’accomplissement (?).

Ma team

Quatre, Vane, S. Izmir, Yoda, Romeo

Une team de bric et de broc qui fait le boulot mais qui manque de synergie. Avant d’avoir Vane je mettais Minami à sa place pour me servir de buffer. A ce qu’il paraît Vane est sorti avec un kit modeste en prévision de sa cinquième étoile promise par les développeurs (encore un perso à monter au niveau 100, youpi…), mais même sans ça je l’aime beaucoup, et il sera bientôt rééquilibré. Il vient avec une skin et des animations « Hanami » gratos, son self-buff est plutôt facile à activer, et une fois que c’est fait il tape dur. Summer Izmir est une solide attaquante mais elle aurait besoin de défenseurs ou soigneurs pour maintenir ses stats, et je commence tout juste à maîtriser son second skill. En fait je devrais remplacer Vane par Romeo, mais j’aime trop Vane pour le caser derrière. Yoda est plutôt pratique pour finir un combat (même deal que Sarasa : on ne refuse pas 1 Million de dommage gratos). Romeo et mon homme à tout faire, il protège les autres, il a une force d’attaque plus que décente pour un perso défense, son kit est très pratique contre Colossus (quand j’avais un grid faible, Romeo/Chat Noir/Erin était une excellente team défensive pour arriver à descendre ses PV suffisamment bas sans mourir). Et maintenant que j’ai Quatre en debuffer, Chat Noir ne m’est plus très utile. Un jour peut-être, son kit bizarre sera pertinent.

SR favoris

Dans le gacha : Curieusement dans cet élément les meilleurs SR viennent en majorité des events, des collaborations et du mode histoire. Il y a tout de même quelques solides outsiders comme Erin : son skill « Crystal Wall » très original qui change les attaques du boss en attaques feu peut vous sauver la vie contre des boss feu qui décident soudain de changer d’élément, comme Suzaku, ou contre des boss d’autres éléments. Sinon certains attaquants comme Mina et Owen sont capables de s’auto-buffer très efficacement pendant tout le combat.

Dans les events (et le mode histoire) : Kat est l’une des meilleures unités gratuites, son kit est tellement bon qu’elle peut aisément remplacer un SSR (et en plus elle devrait bientôt recevoir une cinquième étoile dans les prochains épisodes du scénario). Sinon toutes les idoles eau sont bonnes voire excellentes, elles ont des costumes superbes, si vous avez l’occasion de jouer pendant un event Cinderella Girls (de touts les collaborations, ce sont celles qui reviennent le plus), attrapez les toutes !

Lightlord – Gorilles* bien dressés

Lumière est mon cauchemar personnel, farmer le boss Magna (Chevalier Luminiera) rien que pour avoir quatre de ses summons a été l’enfer, alors j’ai du mal à imaginer ce que ça doit être si on veut constituer le grid « final » (constitué d’épées Luminiera, des armes ultra rares). Ce n’est pas un élément particulièrement complexe, le principe est simple : Buffer, taper fort, soigner, taper fort, éventuellement paralyser si vous avez ce qu’il faut (classe Ninja, Song), taper fort. La composition la plus classique utilise un buffer (votre MC en barde ou Ferry) et case ensuite le plus d’attaquants possible genre Albert ou Amira, Song si on l’a, et derrière quelqu’un qui peut soigner genre Sophia. Lumière est vraiment l’élément des gens patients et déterminés, il récompense l’entêtement du joueur qui n’abandonne pas après son 200ème raid infructueux et continue vaillamment sa quête. Personnellement je trouve que c’est un élément assez plan-plan à jouer, mais c’est un bon investissement si vous ne voulez pas dépenser trop d’argent, vu que le meilleur grid dépend du grind. Le fait que ce soit l’élément dominant du boss ultime du jeu (Bahamut) peut aussi peser dans la balance.

*Gorille : petit nom affectueux donné aux persos lumières qui cognent dur.

Le petit + : C’est l’élément des rois de la paralysie (ou « parabots »), notamment grâce à Song. C’est le bonheur quand vous arrivez dans un raid où le boss est durablement paralysé. Pauvre Proto Bahamut doit être traumatisé.

Le petit – : Quand vous commencez, vous avez droit à dix rolls de gacha gratuit qui vous donnent automatiquement un personnage de rang SSR, sélectionné dans une liste où chaque personnage appartient à l’un des six éléments. Sur les six, quatre sont excellents (Zeta/Feu, Charlotta/Eau, Carmelina/Vent, Lady Grey/Tenèbres), une est…acceptable (Melleau/Terre) et une est juste mauvaise (pour une SSR) : la représentante de la lumière, De la Fille (gentiment surnommée De la Failure). Il est conseillé de recommencer une partie avec un autre compte si vous tombez sur elle. Ne pas confondre avec sa version Terre qui est excellente.

Ma team

Seruel, Juliet, Ferry, Mikazuki Munechika, Rosamia

Une team très axée sur l’attaque, peut-être un peu fragile en défense (je n’ai pas encore de grid assez puissant pour compenser ça, et je n’ai pas débloqué Sage ou obtenu Nirvana). D’ailleurs contre Céleste je préfère remplacer Ferry par Mikazuki (merci pour le SSR gratuit, Touken Ranbu) et spammer son bouclier et son soin. Mais c’est difficile de se passer de la dresseuse de Gorilles en titre, quand on a gouté à ses buffs dingues (quatre tours de triples attaques garanties avec échos, ça ne se refuse pas). Seruel a enfin surpassé son statut de veil-bot (mécanisme assez rare de défense contre les changements de statuts) depuis qu’il a reçu sa cinquième étoile, ses nukes ressemblent enfin à quelque chose et au niveau 100 il pourra régulièrement fournir 20% de charge à tout le monde ! Juliet et Rosamia sont de bonnes attaquantes, et elles apprécieront de pouvoir charger plus souvent (surtout Rosa qui en a besoin pour activer son immunité). En réserve j’ai Halloween Charlotta, l’un des pires SSR limités du jeu (une véritable arnaque) mais en sub elle n’est pas complètement inutile, quand elle apparaît elle me donne une potion et deux debuffs corrects. Sarunan par contre a du mal à justifier son existence (sérieusement Cygames, WTF ?), son kit n’est pas aussi trollesque que sa version ténèbre, mais à part poser un maudit break lock sur le boss et éventuellement tanker le skyfall de Bahamut, il ne me sert à rien. J’attends de voir si le rééquilibrage de novembre va changer quelque chose. Et Sakura existe, mais la pauvre aurait dû sortir en version SR, en SSR elle ne trouve pas sa place.

SR favoris

Dans le gacha : Jeanne est une version soft de son SSR, elle a les même bons skills en moins puissants. Noa a un kit étonnant, c’est l’un des rares persos qui peut prétendre remplacer la classe des bardes grâce à tous les buffs/debuffs qu’il apporte. Je recommande aussi Arusha (clear au début est un skill vital contre Céleste) et Vermeil (cliquez sur les boutons et regardez-le faire du chiffre). Et dans ceux que je n’ai pas, Le seul qui me fait envie est Feather, le One-Punch-Man de Granblue qui est pote avec Randall (l’un de mes R eau favoris).

Dans les events : Récupérez Albert (Eye of the Storm). Comme Jeanne c’est une version soft réussie de son SSR. J’aime aussi la nouvelle version d’Ezecrain (Violet Violence), un bon soutien si vous n’avez pas peur de dépendre un peu du hasard pour ses buffs.

Dark(over)lord – Assassins fragiles

Ténèbre est un élément très prisé, connu pour être le réservoir à Waifus n°1 du jeu. Je ne rentrerai pas dans les détails du pourquoi du comment, mais c’est aussi l’élément qui a le personnage le plus pété (Summer Zoe) qui permet de dégommer des boss en quelques clics. Comme l’élément Vent, Ténèbre donne accès facilement à l' »enmity » qui permet de faire du gros chiffre si on a les bons persos et le bon grid. Plus fun à jouer que l’élément Lumière, Ténèbre a des personnages designés pour être des « assassins », c’est-à-dire pour s’auto-buffer tous seuls dans leur coin, affaiblir l’ennemi et le détruire à coup d’attaques chargées redoutables. Cet élément se distingue aussi par un manque dramatique de soigneurs et de défenseurs (on a une majorité d’attaquants « égoïstes » et fragiles), mais en compensation la prise de risque est largement récompensée.

Le petit + : Il me semble bien que c’est l’élément le plus puissant du jeu si on considère que « puissant » signifie produire le plus de dommages le plus rapidement, et quel que soit l’élément de l’adversaire. A un certain niveau il est utilisé pour couvrir tout type de contenu.

Le petit – : Si l’élément lumière a des personnages très doués pour rescusciter (Sophia, Fif), un skill très précieux, ténèbre a accès à un gimmick inverse : l’état zombifié, utile uniquement dans certains contextes précis, et totalement inintéressant dans plus de 90% des combats. Il y a même un personnage ténèbre capable de tuer ses alliés (Luna), ce qui est…original.

Ma team

Dark Jeanne, Vampy, Azazel, Forte, Naru

Une team qui a un job : exterminer Chevalier Luminiera, et qui le fait très bien. Vampy est le joyau de cette team, son dispel est un véritable cadeau, son second skill recharge mes attaquantes et son dernier me protège. Je sais qu’elle perd en pertinence sur la longueur, mais elle m’a sauvé quand je voulais farmer Chev pour avoir ses summons. A l’inverse Dark Jeanne (Jeanne d’ark ?) est un investissement pour l’avenir, quand j’aurais un grid plus puissant elle pourra révéler son potentiel. MAI HUSBANDO N°2 Azazel est doté d’un kit très utile qui lui permet de faire beaucoup de dégâts tout en infligeant d’excellents debuffs à l’ennemi, et Forte est parfaitement adaptée au banc des remplaçants : elle est faite pour attendre sagement son tour et débarquer auto-buffée quand l’un de vos attaquants s’effondre (ce qui arrive très souvent). Avant d’avoir Azazel j’utilisais Naru en première ligne. Je l’aime bien, mais son kit est vraiment compliqué à maîtriser (je ne retiens jamais quels effets secondaires ses « stances » produisent) et ses skills nécessitent beaucoup d’attention, ce qui peut être gênant quand vous voulez farmer en faisant autre chose. Pour l’instant aucun autre SSR ténèbre ne me fait envie, mais ça pourrait changer s’ils introduisent Lucio ou Sandalphon dans le gacha.

SR favoris


Dans le gacha : On peux monter une team entière d’assassins avec Predator, Tanya et Jamil. Le seul problème de ce type de composition est sa tendance suicidaire, et pour compenser j’aime bien les allier avec Will, il augmente leurs dégâts et les empêche de mourir trop vite. Les deux autres soutiens efficaces sont les tanks Zaja et Deliford, deux unités précieuses dans un élément qui manque de défenseurs. Et si vous n’avez pas la version SSR de Vampy, sa version SR a aussi dispel, ce qui permet de l’utiliser contre Chevalier.

Dans les events : Ceux qui donnent des personnages lumière et ténèbres sont rares (le mode histoire n’en donne aucun comme Vira et Ferry font partie du gacha…), et on a vite fait le tour des possibilités. Il y a Mika si les Cinderella Girls reviennent, et hors collaborations, la meilleure unité que vous pouvez avoir est Cagliostro (Alchemist Astray), qui peut servir aux débutants de soigneuse de secours.

En conclusion

L’abus de Granblue Fantasy est mauvais pour la santé

Je pensais que Monster Hunter 4 détenait mon record d’investissement pour un jeu unique, mais Granblue le détrône facilement. Diaboliquement addictif, régulièrement mis à jour, hautement dangereux pour le porte-monnaie, c’est (à mon avis) le top du top du mobage actuel et le modèle que les autres aimeraient bien reproduire. Je recommande, à condition de bien savoir à quoi on s’engage fuyez tant qu’il est encore temps.

Ressources :

La page officielle du jeu

Le twitter officiel pour suivre les news

Le wiki anglais

Le guide du nouveau joueur par Granblue Gaijins

Le subreddit

Publicités

2 réflexions sur “Un an de Granblue Fantasy

  1. Ça fait plaisir de voir un article comme celui-ci! Il donne une bonne vue d’ensemble sur le jeu, si un jour un français veut le commencer je pense lui envoyer!

    La composition de tes équipes et le point sur les SR favoris m’a convaincu de sortir certains des miens du placard. :’) Et je confirme pour la difficulté de compréhension du jeu au début, j’ai eu du mal de mon côté: je m’étais inscrite en janvier 2017 pour finalement… commencer à y jouer sérieusement en avril. Heureusement qu’il y a l’existence du wiki qui m’a permis de mieux comprendre certains aspect de Gbf. Même si je m’en sors mieux aujourd’hui (et que je suis accro), je suis déçue d’avoir rater des event, comme celui de Lyria (et j’espère qu’on le retrouvera bientôt dans les side stories).

    Je vais pas trop m’étendre sinon je risque d’écrire un pavé. En tout cas merci pour ce post. :D

    • Je suis contente si ça peut servir à des joueurs français ! C’est vrai que les ressources sont surtout en anglais, et c’est un peu ce qui m’a poussé à écrire un article aussi long.

      C’est vrai qu’on a tendance à oublier un peu les SR en faveur des SSR, moi j’aime bien me lancer des challenges pour voir si j’arrive à finir des raids avec des SR (voir des SR mal classés pour le fun)…et j’espère que l’event de Lyria reviendra, c’était l’un des meilleurs, et la suite arrive en février XD

      Merci pour ton commentaire ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s