Preview des Animes d’Hiver 2017

lwaw

C’est bientôt Noël ! Youhou ! C’est bientôt la fin de 2016 ! Encore mieux (?)! Et…bienvenue dans une saison-poubelle, où à peu près tout pue le marketing et le désert créatif. J’ai beaucoup plus d’animes dans les cases « nope » et « bof » que d’habitude. Tout est cliché : il y a les shows d’idoles homoérotiques, les comédies moe homoérotiques, la série de fanservice complètement absurde, la comédie romantique qui ne va aller nulle part, les adaptations de mobages, les harems avec des filles-monstres, les adaptation de publications WSJ, le show culinaire mignon, le cute-girls-doing-cute-things obligatoire…heureusement qu’il y a la suite de Sangatsu ! On a bien quelques curiosités comme le nouvel anime de Go Hands avec ce style si particulier (ils sont toujours aussi amoureux de leurs filtres violets), une adaptation d’un manga NSFW (bon courage au studio qui va se le farcir), une adaptation d’un josei de Natsume Ono…mais c’est un peu maigre. Au moins ça me laisse du temps pour rattraper les séries de 2016 que je veux terminer et préparer le bilan.

Suites & co

amm

Ce que Deen a commencé, Deen veut le terminer, et va nous sortir pas une, pas deux, mais trois secondes saisons à la fois : Rakugo Shinjuu: Sukeroku Futatabi-hen, Super Lovers 2, et KonoSuba 2. C’est sympa de voir un studio aussi déterminé à aller jusqu’au bout de ses licences, même si on aurait bien volontiers oublié l’existence de Super Lovers à jamais. La suite programmée qui a surpris est celle d’Ao No Exorcist, une série dont on n’avait plus entendu parler depuis 5 ans. Sinon, les autres sortiront sans bruit : la suite et fin et fin de Rewrite dont la première saison a beaucoup déçu, et la suite de Reikazan (je ne suis même pas sure que la première saison est traduite). De mon côté je suis plus intéressée par la suite d’Ai Mai Mii, ce petit short complètement déjanté. Enfin, dans la catégorie des séries qui ne finiront jamais, plus de Gintama, plus de Yowamushi Pedal, et plus de Precure (cette nouvelle saison aura pour thème la cuisine).

Films/OVAs à surveiller en 2017 ?

hh

C’est une année exceptionnelle qui se termine pour le cinéma d’animation japonaise, et pour l’instant celle-là fait pâle figure par comparaison. Mais tout n’est pas annoncé, et on peut mentionner quelques projets intéressants comme Popin Q, le film de la Toei sur des ados tourmentées qui deviennent des magical girls (c’est vraiment le grand retour des petites magiciennes et sorcières en ce moment, on en a presque autant que d’idoles), Heaven’s Feel d’ufotable (en espérant que ce ne soit pas le dernier clou de leur cercueil), et Hirune Hime: Shiranai Watashi no Monogatari, un film de SF dont on parle moins mais qui a l’air assez mignon. Vu le succès de Kimi no na wa ça ne m’étonnerait pas qu’un nouveau Makoto Shinkai soit annoncé, peut-être le prochain Hosada, mais à mon avis il va falloir attendre la fin de l’année (les « gros » projets ont plutôt tendance à sortir pendant l’été et début automne), voire 2018 pour que ça sorte. Et on ne verra pas le prochain Miyazaki avant 2019. On aura peut-être un autre KyoAni (un film qui serait la conclusion d’Hibike ?). Du côté des OVA on attends avec impatience le second et le troisième épisode d’Ancient Magus Bride. Toujours aucun anime annoncé, mais on croise les doigts…

Nope

Marginal#4 Kiss kara Tsukuru Big Bang (J.C Staff)

mk

Et encore un Utapri-wanabee, cette fois par J.C Staff. C’est difficile de trouver quelque chose à dire sur ces projets, nous en sommes encore au stade où aucun n’est vraiment distinctif des autres. Le seul élément positif à noter sur Marginal Kiss est le nombre restreint d’idoles : avoir un groupe de quatre réduit le risque de confusion. Mais ça fait plusieurs saisons que je me suis lassée du concept, et j’aimerais qu’on passe à autre chose.

Schoolgirl Strikers: Animation Channel (J.C Staff)

sameface

Un mobage qui vous fais combattre des aliens en recrutant des adolescentes, avec lesquelles vous pouvez jouer à la poupée, en collectionnant des cartes-tenues. Si c’est le genre d’idée qui doit être diaboliquement efficace pour fidéliser des joueurs et les pousser à dépenser leur argent, je ne vois pas comment l’anime qui va en être tiré peut fonctionner. En plus je trouve les designs franchement moches, et les tenues qu’on peut attribuer aux personnages particulièrement vulgos. Ça sera peut-être un plaisir coupable pour certains, dans le style d’Ange Vierge. 

Youjo Senki (Nut)

ys

Ouh, l’histoire d’un salarymen qui se réincarne dans le corps d’une lolita exotique et qui prend la tête d’armées dans une seconde guerre mondiale réécrite ? Mais c’est tout ce que j’aime ! Et quelle affiche délicieuse.

Kemono Friends (Yaoyorozu)

kf

Un mobage basé sur des designs de l’auteur de Keroro, dans lequel on recrute des filles-animaux dans un zoo…celui-là a l’air assez family-friendly, et je pense que l’anime va chercher à être une comédie. Et c’est animé en CG. Anecdote : le mobage Kemono Friends ne sera bientôt plus disponible (autrement dit : faute de succès, il est retiré du marché), ce qui rend l’existence de cet anime promotionnel assez ironique.

Chiruran: Nibun no Ichi (LandQ)

cn

L’annonce de cet anime a été très déconcertante. La première fois qu’on en a entendu parler, tout le monde pensait que ça allait être le seinen Chiruran: Shinsengumi Chinkon-ka sur la constitution du Shinsengumi qui allait être adapté, et on s’était préparé à quelque chose de très sérieux et mature, basé solidement sur des ressources historiques. Sauf que non. Quelque temps plus tard, on a appris que c’était en fait le spin-off chibi/comique de ce manga qui avait été sélectionné. Pour résumer, c’était comme si on nous avait annoncé que le manga Shingeki no Kyojin allait être adapté en anime, pour nous dire trois semaines plus tard que LOL NOPE c’est Shingeki : Chuugakkou qu’on aura à la place ! Autant dire que ça m’a refroidie…

Idol Jihen (MAPPA et VOLN)

ij

QUARANTE-SEPT IDOLES. 47. Ce n’est pas un clin d’oeil aux AKB48, chaque fille est en fait nommée par le gouvernement pour être l’idole officielle de l’une des 47 préfectures du Japon. 46 de ces idoles vont appartenir à des sous-factions (une idole par préfecture) sauf Miss Hokkaido (pas de préfectures pour cette région). Ça ressemble quand même drôlement à l’un de ces projets qui veulent revitaliser le tourisme en attribuant des filles mignonnes à des localités comme Mahou Shoujo Taisen. Voire le nom de MAPPA attaché au projet est rassurant, mais je ne sais pas si ça va suffire à sortir ce show de la masse d’animes à idoles médiocres qu’on se farcit tous les ans, et qui retombent dans l’anonymat aussi vite qu’ils en sont sortis. 

Seiren (Gokumi)

srn

Esthétiquement, ce harem me fait furieusement penser à Amagami SS. Sinon Seiren a l’air très générique, et je n’aurais jamais deviné qu’il a un scénario inédit en voyant la promo. Je n’ai pas vraiment d’autre chose à dire dessus, si ce n’est que ça a l’air d’avoir un style plus réaliste que la plupart des harems. 

BanG Dream! (Xebec)

bang

Alors c’est l’histoire de filles qui veulent devenir des idoles et HGYVvghfityfbhjb lkµ%k+°@….SYSTEM OVERLOAD.

Fuuka (Diomedéa)

fk

Est-ce que les romances de Seo Kouji (Suzuka, The Town Where You Live) continuent d’intéresser quelqu’un ? Apparemment oui vu que son dernier manga continue d’être publié, et qu’une adaptation animée a été planifiée. L’histoire est toujours la même : un garçon arrive dans un nouvelle ville et rencontre une fille un peu originale dont il tombe amoureux. A noter que Seo Kouji aime beaucoup le Drama avec un « D » majuscule, et ses mangas en sont remplis. J’avais essayé de lire Suzuka quand j’étais fan de Love Hina, mais je n’ai jamais accroché au style de ce mangaka (alors qu’à l’époque j’avais une marge de tolérance bien plus grande qu’aujourd’hui pour ce type de shounen). Vu comment l’adaptation de TTWYL est passée inaperçue ça m’étonnerait que celle-là fasse plus de vagues. 

Masamune-kun’s Revenge (Silver Link)

mr

J’aime bien les histoires de vengeance. Et des plus classiques à la Cid/Monte Cristo aux plus originales à la Skip Beat, il y a de quoi s’amuser. Mais…un ado qui veut se venger d’une fille qui l’a humilié quand il était petit en l’humiliant à son tour ? Vraiment ? Apparemment c’est du harem/RomCom à la Nisekoi, avec exactement le même problème : un scénario simple qui aurait du être rapidement résolu, mais que l’auteur fait trainer en longueur et complexifie inutilement pour pouvoir sortir plus de volumes. Ceux qui essayé ce titre ont dit que c’était assez misogyne, donc c’est poubelle sans hésitation pour moi.

One Room (Typhoons Graphics)

or

The series will tell « three stories raised in your (one) room. »

Wat.

Bof

Chou Shounen Tanteidan NEO (DLE)

ttd

On va vraiment avoir un anime sur Kobayashi par saison ?? Au moins celui-là a l’air un tantinet moins cliché que les autres, mais c’est probablement un short. Ou pour les enfants. Ou les deux.

Akiba’Strip (Gonzo)

akbs

Errr…Gonzo ? C’est ça l’anime de votre 25ème anniversaire ? Akiba’Strip est basé sur un jeu vidéo où l’on doit combattre des vampires à Akibahara en déchirant leurs vêtements pour les exposer au soleil. Le jeu a l’air très douteux, et surtout un prétexte pour simuler des situations d’agression sexuelle. Peut-être que ça se révèlera être tout à fait regardable, après tout j’ai bien fini par adhérer à Punch Line malgré son idée de base vaseuse, mais…je ne sais pas, je ne le sens pas.

Nyanko Days (EMT²)

nd

J’admet que les mascottes idiotes me manquent un peu dans les animes actuels, nous sommes dans une période post-Kyubei et il y a eu un net recul des séries centrées sur les aventures de petites créatures improbables comme Digi-charat, Mirumo, ou Rozen Maiden. Nyanko Days semble renouer avec ce genre, avec des designs adaptés au style moe actuel (mois de rubans, plus de couleurs pastels). Ça a l’air mignon, mais pas sûre qu’ils arrivent à se distinguer alors que les Monster Girls connaissent un pic de popularité, et visent le même public.

Scum’s Wish/Kuzu no Honkai (Lerche)

sw

Je suis très perplexe de voir ce manga adapté. C’est le genre de manga qui commence avec un concept rafraichissant : deux ados vivent un amour impossible (il est amoureux d’une prof, elle est amoureuse d’un senpai), et ils décident de sortir ensemble pour compenser un peu leurs mutuelles frustrations. C’est un excellent terrain pour parler d’amour, de sexe et de solitude, mais les personnages n’évoluent pas vraiment, ça tourne rapidement en rond, et surtout ça devient une coucherie générale. Au début on pense que l’auteur provoque pour faire réfléchir, mais en fait on réalise qu’il utilise le sexe pour résoudre à peu près tous les conflits que vivent ses personnages, et on se demande ce qu’il veut vraiment dire avec ça. En tout cas ça ne va pas être facile à adapter, et si le projet ne m’emballe pas je suis au moins curieuse de voir comment ils vont s’en sortir.

Hand Shakers (Go Hands)

hs

Le synopsis de cet anime réussit à la fois à être incroyablement prétentieux, et incroyablement vague. « Ceux qui reçoivent la Révélation. Ceux qui défient Dieu. Ceux qui combattent main dans la main. » Ok. Vu le trailer ça a surtout l’air d’être un show très générique qui met des garçons avec des jolies filles en duo et qui leur fait affronter des forces maléfiques avec des armes chuni improbables. Le style du studio Go Hands (K), immédiatement reconnaissable, est toujours impressionnant à regarder, mais je le trouve trop froid et je m’en lasse très vite. 

Demi-chan wa Kataritai (A-1 Pictures)

dk

Demi-chan parle d’un prof qui se passionne pour les « demi-humains », des gens qui sont à moitié humain et à moitié…créatures surnaturelles de légende (vampires, succubes, etc.). Il devient le prof d’une classe de demi-humaines et les aide à gérer leurs petits problèmes quotidiens. En lisant le synopsis je me suis dis que c’était un autre MonMusu, mais en fait pas vraiment. C’est bien une sorte de harem, mais plus orienté s’life que fanservice. C’est mignon mais pas particulièrement drôle, et je m’attends à quelque chose de très anecdotique.

ChäoS;Child (Silver Link)

cc

Est-ce qu’il y avait une réelle demande pour une adaptation de ce spin-off ? L’anime ChäoS;HEAd est un peu le cousin relou de la famille des points-virgules (Steins;Gate & co), celui dont on ne parle pas trop en espérant que les gens oublient son existence. Entre les mains d’un studio autre que Silver Link et d’un réalisateur autre que Jinbou Masato (Prisma Illya 2, 3, 4, Shoumin Sample), ce projet m’enthousiasmerait plus, mais avec eux…meh. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, mais ça va parler de meurtres, de catastrophes naturelles et de science, et je ne sais pas s’ils vont arriver à le faire bien.

ēlDLIVE (Pierrot)

edl

C’est Space Patrol Luluco, sans le génie créatif de Trigger. Un garçon « normal » (aussi normal qu’on peut l’être quand on entends des voix depuis toujours) est transporté dans une station de police intergalactique pour devenir policier de l’espace. Il rencontre son futur boss et une jolie collègue qui se comporte froidement à son égard. C’est l’adaptation d’un manga récent d’Akira Amano, l’auteur du shonen à succès Reborn. Je ne suis pas du tout familière avec son style, mais ça peut parler aux fans de shounens nostalgiques qui lisaient ça il y a dix ans.

Minami Kamakura Koukou Joshi Jitensha-Bu (J.C Staff)

jb

Jitensha-bu a pratiquement le même scénario que Long Riders, sauf qu’on retourne au lycée. Je sais que c’est le marché actuel des animes qui veut ça, mais je ne peux pas m’empêcher de trouver que c’est un gros gâchis de sortir deux animes aussi similaires à la suite, au lieu d’en sortir un seul d’une vingtaine d’épisodes, qui se serait étalé sur deux saisons. Enfin bref, le problème de Jitensha-bu est très clair : il sort avec un mauvais timing. Si c’était sorti un peu plus tard, pourquoi pas, mais là…surtout que je ne suis pas du tout emballée en voyant qui va adapter ça.

Chain Chronicles : Light of Haecceitas (Graphinica et Telecom)

cc

Je n’ai pas bien compris le chemin qu’a suivi ce projet de fantasy (adaptation de jeu hein, comme d’hab), d’abord une série a été annoncée, ensuite elle a été classée avec les OVA, et ensuite il a été de nouveau programmé parmi les séries. Au final il y aurait de prévu un film, une série de 12 épisodes et un OVA de 8 épisodes, ce qui me paraît bien ambitieux et éparpillé pour une nouveauté, et surtout je ne sais même pas par quoi il faut commencer. Pas que je sois particulièrement intéressée, de toute manière je vais privilégier Granblue, et rien dans la promo de Chain Chronicles m’a donné le sentiment qu’ils avaient quelque chose de spécial à offrir.

Pourquoi pas

Onihei (M2)

onh

C’est un anime tiré d’une série de romans des années 60, déjà déclinée en compilations de mangas et en séries TV au Japon, sur le personnage fictif surnommé « Heizo le Démon », un inspecteur-samouraï héroïque de l’ère Edo. Cet anime est probablement tourné en priorité vers les nostalgiques de ce personnage de fiction (un peu comme le serais une nouvelle adaptation de Zorro j’imagine). Si c’était sorti pendant une période plus chargée je l’aurais probablement mis de côté, mais avec une saison aussi pauvre Onihei ne peut que se distinguer.

Granblue Fantasy (A-1 Pictures)

gf

PLUS, TOUJOURS PLUS D ADAPTATIONS DE JRPG. Quand j’ai commencé à rédiger cette preview je ne connaissais pas du tout le phénomène Granblue, et comme je n’arrivais pas à trouver de synopsis un peu poussé, et que le jeu est un Free-To-Play traduit et dispo sur PC, je me suis lancée. Après plusieurs mois au cours desquels je suis devenue complètement addict, je suis assez impatiente de voir ce que l’adaptation va donner, même si je n’attends pas quelque chose d’extraordinaire. Le scénario de Granblue est…générique. Générique MC va sauver son Générique Royaume d’Heroic-Fantasy avec l’aide de Ninian  Générique Prêtresse Amnésique et de ses Génériques Compagnons, contre les Génériques Monstres. C’est vrai que ça devient plus intéressant à mesure qu’on avance dans l’intrigue, mais j’ai peur que l’anime ne couvre que la partie initiale ultra-basique du scénario. Le mobage tire son épingle du lot surtout grâce aux superbes artworks de Hideo Minaba et à la toute aussi superbe musique de Nobuo Uematsu. Mine de rien l’ambiance et les visuels sont très importants pour le succès d’un RPG.

Est-ce que l’anime va réussir à en tirer quelque chose de satisfaisant ? Le plus gros challenge du scénariste va être de donner une personnalité au héros (il n’en n’a pas dans le jeu, c’est un total self-insert) et surtout de réécrire la progression des aventures de son groupe de manière moins linéaire. En gros le jeu fait avancer les choses comme ça : on arrive avec les personnages principaux sur une île, on découvre un peu le contexte (en général l’Empire est en train de faire des trucs pas nets dans le coin), on rencontre un nouveau personnage de la région qui a un problème (évidemment en lien avec l’intrigue de fond), on le résout en battant à la fin le dieu local (la « Primal Beast ») corrompu par l’Empire, et le nouveau personnage nous accompagne pour la suite. Je doute qu’on tienne LA prochaine grande aventure animée d’HF, mais elle peut être au moins sympathique, et surtout elle sera plus accessible qu’un anime comme Tales of Zestiria.

Piace: Watashi no Italian (Zero-G)

pv

La cuisine italienne est l’un de mes péchés mignons, et cette petite série a l’air aussi adorable que tentante. J’espère que ses personnages seront attachants, et ce serait bien que le format soit court pour que ça ne traine pas en longueurs ou que ça ne devienne pas trop répétitif. Je suis confiante dans le studio, leur dernière production (Battery) avait l’air bien animée.

Grabiel Dropout (DogaKobo)

gd1

C’est devenu pratiquement un rituel maintenant de voir DogaKobo adapter une autre comédie moe et de se demander si cette fois elle sera aussi bonne que Love Lab. Systématiquement la réponse a été négative, mais on peut continuer à espérer. Gabriel Dropout avait l’air de se présenter comme un autre Umaru-chan : on a le même contraste entre l’ange Gabriel qui est une parfaite lycéenne à  l’école et une otaku trainarde chez elle, mais il n’y a pas d’ONII-CHAN en vue et elle est rejointe par d’autre anges déviants. Je dirais que ça appartient plutôt au sous-genre des « filles bizarres qui essaient de s’intégrer à notre monde » (cf. MonMusu, Jitsu Wa Watashi Wa, etc.), qui marche bien en ce moment. Ça m’agace que les anges soient automatiquement des filles sur Terre, les anges étant notoirement très ambigus sur ce point. Ça aurait été l’occasion de faire quelque chose de différent…

Urara Meirochu (J.C Staff)

um

Urara Meirochu est un Yonkoma publié dans le magazine Kirara Miracle, spécialisé dans le moe (parfois moe et shoujo ai) pour adultes. C’est eux qui publient Koufuku Graffiti et Sakura Trick. Ça parle de quatre filles qui deviennent des apprenties divinatrices dans une « Ville-Labyrinthe » (Meiro-Machi). Ça a des chances de devenir ‘ »la comédie moe vaguement yuri de la saison », celle qui n’est jamais exceptionnelle mais qui se regarde bien si l’humour est efficace et les personnages attachants.

Je veux

Kobayashi-san Chi no Maid Dragon (Kyoani)

dm

En parlant de yuri, voilà Dragon Maid, une petite comédie plutôt fun sur une employée de bureau et sa copine-dragon-domestique. KyoAni a surpris tout le monde en annonçant cette adaptation, ce n’est pas qu’elle ne correspond pas à leur style (au contraire), mais absolument aucune rumeur n’avait mis leurs fans sur cette piste. Je suis un peu étonnée de voir autant de mangas de cet auteur adaptés, parfois avec plusieurs saisons (Dragon Maid est la troisième de ses comédies qui a droit à un anime) : soit il a de bons pistons, soit il est beaucoup plus populaire que je ne le croyais. Ça veut dire qu’on va avoir pas moins de quatre shows « Monster Girls » en hiver. Dragon Maid m’a l’air d’être le plus prometteur du lot, mais rien n’est encore joué.

ACCA 13-ku Kansatsu-ka (Madhouse)

acca

Je ne suis pas très familière avec le travail de Natsume Ono, mais je sais qu’elle est l’auteur de House of Five Leaves et de Ristorante Paradiso, deux joseis adaptés en animes. Si on en croit le synopsis ACCA va nous parler d’inspecteurs dans un royaume fictif. Une grosse partie de la hype autour de ce projet vient du studio Madhouse et du réalisateur Shingo Natsume (Space Dandy, One-Punch Man). Ça sera intéressant de voir comment leur style s’accorde avec celui d’Ono, assez différent de ce qu’ils ont fait jusqu’ici. Il y a quelques années ça aurait été plutôt Manglobe qui aurait adapté ce manga (c’est eux qui ont adapté House of Five Leaves), mais Madhouse est une bonne alternative. Pour ceux qui seraient intéressés, ACCA est un slice-of-life écrit par une femme qui publie beaucoup de seinens contemplatifs et de yaoi.

Little Witch Academia (Trigger)

lwa2

Si vous ne les avez pas vus, la sortie de cette série est l’occasion idéale pour découvrir les deux courts-métrages LWA produits par Trigger. La série TV va s’intéresser à ce que les films ne nous ont pas montré : l’arrivée d’Akko à l’Académie, ses premiers cours, sa rencontre avec Sucy, Lotte et Diana. Cet anime est un hommage à Harry Potter (Lotte est un mix de Ron et d’Hermione, Diana est Malefoy en plus soft, et Sucy…est Sucy), mais avec son propre univers, des thèmes différents, et un ton plus léger. LWA ne parle pas de problèmes sociaux et s’intéresse plus à des thèmes classiques de Magical Girls : acceptation et dépassement de soi, amitié, courage. Je ne pense pas que l’anime sera aussi impressionnant visuellement que les films, mais Trigger réussit toujours à produire quelque chose de stimulant même avec les moyens les plus limités, et je ne me fais pas de soucis. Franchement je n’osais pas espérer qu’ils sortent un jour une vraie série à partir de cette licence, et c’est un vrai cadeau (de Noël).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s