Pilotathon des Animes d’Eté 2016 : Shorts, ONA et autres curiosités

[HorribleSubs] Thunderbolt Fantasy - 01 [720p].mkv_snapshot_05.54_[2016.07.09_19.32.59]

Cet été vous voulez regarder quelque chose de différent ? Il y a l’histoire d’un chat-banane, le show de marionnettes d’Urobuchi, et une autre adaptation de VN de Key que vous devriez regarder à la place de Rewrite. 

Thunderbolt Fantasy

[HorribleSubs] Thunderbolt Fantasy - 02 [720p].mkv_snapshot_03.47_[2016.07.20_14.29.06] [HorribleSubs] Thunderbolt Fantasy - 01 [720p].mkv_snapshot_03.08_[2016.07.09_19.29.25]

Des marionnettes dopées aux stéroïdes, ça vous tente ? Thunderbolt Fantasy est ce qui se rapproche le plus d’un nouvel anime écrit par Gen Urobuchi, comme depuis Gargantia sa participation aux projets qui le créditaient a été surtout symbolique (pour résumer, du moment qu’il était impliqué de près ou de très loin à un projet, les gens voulaient absolument se servir de son nom quitte à entrainer des malentendus). Il voulait avoir son show de marionnettes taïwanaises, et le voilà ! Au début c’est un peu surprenant, comme je ne suis pas très fan du look ultra esthétisé des poupées asiatiques (jamais compris l’engouement pour les pullip, par exemple) j’ai eu un peu de mal avec les traits des marionnettes, mais ils ont mis tellement d’efforts dans les costumes, les décors, les cadrages, que j’ai rapidement oublié mes réserves, et je suis complètement retombée en enfance.

Thunderbolt Fantasy me rappelle les vieux films et shows de cape et d’épée que je regardais avec dévotion à une époque où tout était plus simple. Les méchants étaient trèès méchants et jouissaient de leurs méfaits sans réserve, les belles demoiselles avaient des costumes et des coiffures ridiculement élaborées en toute occasion, les héros étaient nobles de cœur et avaient un charisme et une assurance inébranlables. Ce classicisme peut aussi jouer contre Thunderbolt Fantasy, surtout pour ceux qui sont familiers avec les dramas en costumes et qui attendent du scénario quelque chose de plus sophistiqué, mais ça vaut le coup rien que pour admirer les techniques utilisées.

Planetarian – Reveries of a Little Planet

[HorribleSubs] Planetarian - 01 [720p].mkv_snapshot_01.56_[2016.07.10_01.17.43] [HorribleSubs] Planetarian - 01 [720p].mkv_snapshot_15.21_[2016.07.10_01.16.59]

J’ai parlé dans ma preview du film Planetarian qui va sortir cet été, mais j’avais complètement zappé que David Production allait commencer par sortir un ONA en cinq épisodes sur cette vieille VN de Key. Le film Planetarian-Hoshi no Hito est une suite, et a priori il vaut mieux commencer par Reveries of a Little Planet, comme elle introduit les personnages et leur background. Si Rewrite a été jugée inadaptable (et l’anime de 8Bit est sur la bonne voie pour le confirmer), Planetarian est à l’opposé exactement le genre de VN de Key qui convient parfaitement au format animé. Il y a un contexte post-apocalyptique très clair expliqué dès le début, une seule fille donc une seule route, ce qui permet à cette adaptation d’être limpide et d’aller droit au but.

C’est aussi très cohérent : l’innocence de l’héroïne va avec sa nature d’androïde programmée pour être une hôtesse dans un centre commercial, le héros a de vraies bonnes raisons d’être cynique et désabusé, et au lieu d’être forcé, le drame vient naturellement de la dépendance de Yumemi aux dernières ressources énergétiques de son building. Une grande partie du charme de Planetarian vient du fait que Yumemi n’a aucun rapport avec la politique ou la guerre (dans un autre anime plus traditionnel elle serait une arme secrète…), mais représente le vestige désuet d’une civilisation pratiquement disparue. A ce qu’il paraît la fin de l’histoire est controversée, mais pour l’instant ce que je vois de la série est très solide.

Les shorts : Bananya, Fudanshi Koukou Seikatsu, Ozmafia!, Saiki Kusou no Psi Nan et Naria Girls

[HorribleSubs] Fudanshi Koukou Seikatsu - 01 [720p].mkv_snapshot_03.21_[2016.07.11_02.54.09] [HorribleSubs] Bananya - 02 [720p].mkv_snapshot_01.43_[2016.07.11_17.15.19]

Fudanshi Koukou Seikatsu est une petite comédie à peine animée (vive les plans fixes) sur un lycéen fan de BL qui lutte pour partager sa passion sans que ce soit la cause des malentendus. C’est amusant, mais ne vous attendez pas à quelque chose de réellement progressiste sur le plan des mœurs sexuelles et leur perception par la société.  Ozmafia! n’a aucun intérêt, ce n’est absolument pas une adaptation du jeu, c’est juste un petit spin-off pas très drôle où les héros vont au lycée ensemble. Le petit short sur Hakuoki qui vient de se terminer était plus réussi. Saiki Kusou no Psi Nan est une comédie qui mélange le crétin et l’absurde, dans la veine des shorts comiques très condensés comme Tekyuu. Personnellement j’ai bien aimé, mais je ne pense pas que ce sera au goût de tout le monde. Mon short préféré est Bananya, adorablissime série qui observe les chats-bananes à la manière d’un documentaire. Je trouve ça hilarant qu’ils aient recruté Yuki Kaiji juste pour dire « nya », et c’est ironiquement le short le mieux produit de la saison.

[HorribleSubs] Mahou Shoujo Naria Girls - 01 [720p].mkv_snapshot_06.09_[2016.07.20_12.17.06]

Et puis il y a Mahou Shoujo Naria Girls. W.T.F. Rien ne m’avait préparé à ce que ce soit l’anime le plus nanardesque à sortir depuis Vampire Holmes. Pourquoi les épisodes de cette abomination durent 8 looongues minutes, vu qu’ils n’ont clairement aucun budget (zéro, niet, nada) pour les remplir ? Le pilote amateur de Handa-Force dans Handa-kun était mieux fait ! L’animation est un total foutoir, et je me demande même si on peut appeler ça « animation » : les passages dessinés ne sont pas animés, se sont des diaporamas d’images fixes accompagnés de bruitages, et on peut passer sans transition à une scène animée en 3DCG hideux. La majorité de l’épisode est constituée d’une scène dans une classe complètement vide où les trois héroïnes ont une conversation sur leurs rêves qui n’a ni queue ni tête. Ça devient très vite évident que les « doubleuses » ne sont pas des professionnelles du métier, et n’ont pas de script.

Elles essaient désespérément de faire du remplissage en insérant de temps en temps des bouts de scénario et en faisant de très mauvaises blagues, et se coupent tellement la parole que la scène devient vite un dialogue de sourd surréaliste. Et ils n’ont rien édité, si bien qu’on se retrouve avec des répliques du type « je suis l’héroïne Urarora…oups je me suis trompée c’est Urara« . Le pilote culmine dans le WTF pendant la séquence de transformation en magical girls, un mélange de fanservice douteux en 3DCG, de couacs musicaux, de répliques…hallucinatoires (« Je déteste le pollen au printemps ! Je suis Naria du Printemps !« ) pendant que les filles font semblant d’avoir mal et de…vomir ? A ce moment là je me suis tout de même demandée si ce n’était pas voulu comme une vaste blague. Et je ne sais pas ce qui est arrivé à la partie du synopsis qui nous disait que les héroïnes se créent des alter ego ? A moins qu’ils ne parlaient littéralement du groupe d’idoles qui doublent les Naria Girls ? WHYYYYY.

Publicités

Une réflexion sur “Pilotathon des Animes d’Eté 2016 : Shorts, ONA et autres curiosités

  1. Pingback: Impressions sur les séries de l’été 2016 (4ème Partie - fin) - L'Antre de la Fangirl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s