Preview des Animes de Printemps 2016

KN

Ok, ça c’est un printemps comme je les aime, où les gros studios vont se battre férocement pour gagner notre attention. Deux compétitions vont se jouer : qui sortira le show le plus moe que les otakus vont s’arracher, et qui produira le buzz edgy de la saison. Cette fois au lieu de les classer de ceux que j’attends le moins à ceux que j’attends le plus, je les ai rangés par genre en ajoutant à côté mon degré d’intérêt.

: NOPE.

  : Bof, pourrait me surprendre mais peu probable.

: Pourquoi pas ?

: Je veux maintenant !

PS : J’ai découvert le maléfique jeu Monster Hunter qui a dévoré tout mon temps libre ces dernières semaines, mais je commence à reprendre les animes d’hiver que j’avais commencé. Je ferai peut-être un petit bilan dessus, ou j’en parlerai directement dans le classement, on verra. 

Secondes saisons & co

Jojo

La suite « star » de la saison c’est bien sûr Jojo Diamonds are Unbreakable (plus que la suite de Sailor Moon Crystal…) mais c’est aussi le moment de rattraper des séries lancées en 2015 comme Ushio & Tora, The Asterisk War, Concrete Revolutio et Kyoukai no Rinne si vous voulez voir leur suite. Il y aussi un spin-off de Magi (Sinbad no Bouken), de Hakuoki (Hakuoki Otogisoushi) et une seconde saison à Terra Formars (Terra Formars : Revenge). Et vous pensiez qu’on était débarrassés de Naruto ? HA HA HA. Lol. Et aussi, God Eater ?? Six mois pour sortir les quatre malheureux épisodes restants ? Ufotable, vous êtes sûrs que tout va bien ? Pour ma part je vais peut-être suivre Show By Rock!! S2 (en espérant que cette fois l’anime se concentre plus sur les groupes masculins, que je trouve plus drôles que les filles) et Macross Delta comme l’avant-première en hiver m’avait plu.

Comédie/romance

Space Patrol Luluco (Trigger)

SPL

Ça fait un moment qu’on entend parler d’un mystérieux projet original de Trigger, et il a été dévoilé début février comme une sorte de romance inter-galactique. Luluco est une jeune lycéenne tout ce qu’il y a de plus normal, mais elle devient membre d’une patrouille dans un endroit réservé aux « immigrants de l’espace » et rencontre un jeune alien. Je suis un peu surprise que Trigger travaille sur deux projets à la fois, mais après tout Luluco n’est qu’un short et va probablement être un one-man show (Imaishi va s’occuper d’à peu près tout). J’espère que ce sera mignon et fun !

Wagamama High Spec (AXsiZ)

WGMM

Parce qu’après deux adaptations de VN sur un héros qui créé des VN à l’aide de son harem, on avait besoin d’une adaptation de VN sur un héros qui dessine des mangas pornos à l’aide de son harem. Indispensable. C’est un short, produit par un studio obscur au nom imprononçable. Axisiz ? Axiz ?

12-Sai. Chiccha na Mune no Tokimeki (OLM)

12 sai

Même s’ils passent inaperçus,  les shoujos pour préados se sont trouvés une petite place dans la programmation en adoptant des formats courts (par exemple le mignon mais oubliable Momokuri en OVA). Le scénario de 12-Sai est très simple, une fille de 12 ans atteint la puberté et commence à être préoccupée par les changements hormonaux de cet âge et ses premiers sentiments amoureux. Comme la plupart des shows destinés aux enfants de cet âge privilégient largement les scénarios fantastiques qui leur permettent de vendre des jouets (cartes, accessoires de magical girls…), je trouve ça plutôt bien de faire quelque chose d’un peu plus terre-à-terre pour une fois.

Netoge no Yome wa Onna no Ko ja nai to Omotta? (Project n°9)

Netoge

Le scénario de cette « comédie romantique » me donne envie de fuir. Le héros est dégouté après avoir réalisé que son e-correspondante était en fait un homme et il a décidé de ne plus jamais faire confiance aux « filles » sur le net. Ça fait très daté comme concept, et pourtant la LN a été écrite en 2013. Mais attendez, le pire reste à venir. Il rencontre en ligne une jolie fille qui correspond bien dans la réalité au profil qu’elle affiche, mais qui confond totalement monde réel et monde virtuel. Avec ses amis il décide de la « corriger ». Ouaip. Sans moi !

Sakamoto desu ga ? (Deen) ♥♥

SKDG

Sakamoto desu ga  est un gros succès au Japon, et ça n’étonne personne de voir le manga adapté en anime. Le scénario est très simple : Sakamoto est un lycéen exceptionnel sur tous les plans et accomplis le moindre geste du quotidien avec classe. « Suave » est l’adjectif qui lui convient le mieux, et il séduit tous ses camarades. Il n’y a pas vraiment de scénario à proprement parler (comme dans Tonari no Sekki-kun, un chapitre = une nouvelle aventure de Sakamoto) et le manga s’est terminé en quatre volumes. J’aime beaucoup cette petite comédie, je la trouve très drôle, et j’ai hâte de voir ce que ça va donner en anime !

Des ados sauvent (détruisent ?) le monde

Seisen Cerberus: Ryuukoku no Fatalite (Bridge)

Cerberus

Le scénario de cette adaptation de jeu de carte a l’air pompé sur Fire Emblem (il faut sceller un dragon qui met en péril la paix entre différents royaumes, le descendant de héros et ses alliés partent l’affronter), les chara-designs n’ont aucun charme, et la promo est…juste…urgh. Ça pourrait être le Chaos Dragon de la saison.

Hundred (IMS)

Hundred

MC-kun intègre un lycée spécial de combat,et…oh, et puis zut.

5e8

Re: Life in a Different World from Zero (White Fox)

Re

Dans une marée de harems de fantasy, certains se détachent du lot par un concept un peu plus original que la moyenne. Et quand je dis « original », tout est relatif, disons qu’après avoir lu des tas de scénarios interchangeables, quand on tombe sur le seul qui parle de voyages dans le temps, on lui accorde un peu plus d’attention. White Fox m’a déçue avec Utawarerumono qui s’est avéré être très médiocre après des débuts prometteurs, mais en jetant un œil au CV des gens qui adaptaient le jeu et en voyant dedans des daubes comme Date a Live ou  Princess Princess je me dis que j’aurais dû être plus méfiante. L’équipe en charge de Re:Life (à ne pas confondre avec ReLIFE, un autre anime qui devrait sortir en 2016) m’a l’air tout aussi douteuse, avec un réalisateur qui n’a dirigé que Wakaba Girl (Kiniro Mosaïc Bis en version short) et un scénariste qui a adapté Free (bien) mais aussi Mikagura Gakuen (pas bien). On peut compter sur White Fox pour créer quelque chose de visuellement très enchanteur et dépaysant,et la qualité de l’anime dépendra vraiment de celle de la LN. 

Big Order (Asread)

BO

L’adaptation d’un autre manga de l’auteur de Mirai Nikki par le même studio qui s’était occupé de l’anime  de ce dernier. Asread est aussi connu pour Shuffle! et Ga Rei : Zero, mais leur dernier anime était le très anodin Yuusha ni etc. etc. (l’adaptation de LN où un ex-guerrier et employé de Darty doit prendre en charge la fille du roi des démons, à ne pas confondre avec l’adaptation de LN où l’ex-roi des démons et employé de MacDo doit prendre en charge une guerrière). Le mangaka n’est pas connu pour sa subtilité mais on peut compter sur lui pour nous sortir le scénario-choc qui va attirer l’attention : le héros est l’un des détenteurs des « Orders », des pouvoirs qui exhaussent les souhaits, et il provoque l’apocalypse sans le vouloir. Plus tard il découvre qu’il existe d’autres gens comme lui. J’ai bien aimé Mirai Nikki, en particulier la gestion du suspense et des twists, et s’ils peuvent reproduire ça pour Big Order ce serait bien.

Boku no Hero Academia (Bones)

BnH

Vous n’avez probablement pas besoin de moi pour savoir que c’est le futur hit shonen de la saison. Le manga publié dans Shonen Jump a déjà une grosse fanbase, et il suit la mode de la déconstruction du super-héroïsme qui fait rage en ce moment. Ça a l’air fun.

ENDRIDE (Brain’s Base)

ENDR

Comme Active Raid, ce projet a l’air d’être le bébé de plusieurs vétérans. Contrairement à la majorité des shonen produits c’est basé sur un scénario original, et l’histoire aurait pu être écrite par Yuu Watase. Shun est un lycéen comme les autres qui découvre une pierre mystérieuse, et cet artefact magique le téléporte dans une autre dimension, Endra. Il apparaît dans la cellue d’Emrio, le jeune prince héritier d’Endra écarté du trône par un roi tyrannique et jeté en prison. 24 épisodes sont déjà commandés. Beaucoup de choses ont attiré mon attention : il y a deux héros au lieu d’un, le mangaka de Kenshin le Vagabond et celui de Bastard! ont contribué au chara-design des personnages, ça va être dirigé par Keiji Gouto (Sengoku Collection), et surtout le scénario a l’air d’être de la pure Heroic Fantasy classique à la 12 Kingdoms/El Hazard/Escaflowne sans les éléments typiques et encombrants de LN/VN ou même de shonen mangas. Je prends !

Twin Star Exorcists (Pierrot)

TSE

Rokuro descend d’une lignée d’Onmyouji mais ne veut pas en devenir un, et se voit fiancé à une Onmyouji puissante qu’il n’a pas du tout envie d’épouser. Les deux sont obligés de s’associer pour aller sauver un ami. Le scénario me fait un peu penser à Tokyo Ravens, dans une version plus shonen. Pierrot est le studio qui continue d’exploiter Naruto, et récemment ils ont eu du flair avec des séries comme Yona of the Dawn, et surtout Tokyo Ghoul et Osomatsu-san qui se sont de véritables poules aux œufs d’or. Twin Star Exorcists a l’air un peu générique et c’est plus le genre de show que j’aurais vu produit par la Toei (World Trigger, Sailor Moon Crystal), mais peut-être qu’ils arriveront à en faire quelque chose. Ou alors ce sera comme Divine Gate, vite produit vite oublié. 

Cute Girls (Boys ?) Doing Cute Things : L’Invasion

She and Her Cat : Everything Flows (Liden Films)

SHC

Basé sur un petit métrage de Makoto Shinkai (She and Her Cat : Their Standing Point), ce short raconte le quotidien d’une étudiante qui cherche un petit boulot et qui habite seule avec son chat noir. Ça a l’air mignon et relaxant.

Gekidol (Hoods)

GKD

L’inévitable projet multimédia avec des idoles de la saison. Next.

Onigiri (Pierrot Plus)

OnG

Je pensais que c’était encore un anime sur des mascottes, mais en fait les filles qu’on voit son les NPC d’un jeu en ligne où le héros doit affronter des…trucs maléfiques…? Je ne sais pas, et à vrai dire ça m’est égal. C’est un énième anime promotionnel avec des chara-designs qui partent dans tous les sens.

Unhappy(Silver Link)

UNH

Quand Unhappy a été annoncé j’étais un peu dubitative, mais après réflexion, pourquoi pas. Dans un lycée une classe rassemble des élèves particulièrement malchanceux, et nous suivons cinq filles « maudites » qui essaient quand même de passer de bons moments. S’ils en tirent du bon comique situationnel ça peut être amusant.

Bakuon!! (TMS)

Bakuon

Si vous pensez que Rolling Girls avait eu une bonne idée en mettant des filles mignonnes sur des motos mais que ça avait été sous-exploité, réjouissez-vous, 2016 sera l’année des « filles à deux roues » et plusieurs animes là-dessus sont programmés. Personnellement celui qui me tente le plus est Long Riders, mais il va sortir en automne. Bakuon!! est présenté comme K-On avec des motos sans KyoAni. Ça a l’air vraiment générique sur tous les plans (designs, ambiance, etc.) et les motos en CG sont décevantes, mais ça ne coûte rien d’essayer.

Sansha Sanyou (Dogakobo)

SSanyou

Initialement Dogakobo a forgé sa réputation à l’aide de shows comme YuriYuri, Love Lab et Mikakunin de Shinkoukei. Ça paraît naturel de les voir revenir à leurs premières amours et adapter un autre manga de l’auteur de Mikakunin, cette fois centré sur un groupe de filles marginalisées par telle ou telle caractéristique (l’une est une goinfre, l’autre un tyran, la troisième une ojou-sama déchue). C’est vrai que je n’avais pas trouvé Mikakunin très bien écrit, mais ça ne m’empêche pas d’espérer que celui-là soit un peu plus réussi, et je préfère largement son scénario.

Tanaka-kun wa Itsumo Kedaruge (Silver Link)

Tanaka

Sympathique petite comédie sur deux garçons, un ultra fainéant qui passe son temps à dormir en classe (ou à d’autres endroits plus improbables) et un plus énergique qui n’arrive pas à le laisser tout seul et devient son ami. Je trouve ça plutôt bien que cette saison Silver Link fasse de la pure comédie au lieu de faire du harem, ça nous change un peu. En plus à la base ils ne sont pas mauvais en comédie, c’est juste que ces dernières années ils ont vraiment été chercher les pires scénarios…

Pan de Peace! (Asahi)

PdP

Kouffuku no Graffiti 2 : Cette fois avec du pain. C’est du yuri-bait basique avec des filles moe qui vont manger des brioches, dans un monde fantasmé pastel où tout le monde est gentil et mignon. On connaît la chanson. Toutes les autres adaptations du même genre de la saison ont un gimmick plus intéressant que celui-là, et Pan de Peace va probablement passer très vite aux oubliettes. 

Hai-Furi (IMS)

HF

Après les deux-roues, l’autre grand thème de 2016 pour les animes de moe/s’life sera la mer. En été nous allons avoir Amanchu et Love Live Sunshine, et au printemps Hai-Furi. Ils ont pris la scénariste de l’anime Non Non Biyori et ont demandé à la mangaka de créer les designs. IMS a déjà réalisé un anime du même genre plutôt convaincant (Inari Kon Kon) et seul le réalisateur me pose problème, n’ayant dirigé que le très anecdotique Daitoshokan no Histujikai. Si Amanchu et Love Live Sunshine vont parler de filles qui exercent déjà leur passion en rapport avec la mer, les héroïnes d’Hai-Furi sont encore en formation, dans une école professionnelle spécialisée. Cette histoire a aussi l’originalité de se dérouler dans un monde imaginaire où le niveau des océans a beaucoup monté, et où le nombre de villes côtières et de voies maritimes s’est multiplié. Ça a l’air d’être un projet relativement ambitieux, avec pas moins de vingt personnages et des éléments de régulation maritime internationale. Au final on est quand même assez loin de Non Non Biyori et de ses quatre héroïnes très isolées et beaucoup plus près d’ARIA : de l’anticipation avec des académies qui forment l’élite des « filles de la mer », ici les « Blue Mermaids ». Et si ce n’est pas bon, on pourra se consoler avec les deux autres en été…

Shounen Maid (8Bit)

SM

Shounen Maid a un scénario qui fait froid dans le dos : la mère du jeune héros meurt, et un type qui dit être son oncle débarque et lui propose de rester chez lui, mais en échange il doit faire toutes les corvées de la maison et s’habiller en soubrette. Dites-moi si ça ne ressemble pas au début d’un glauquissime fait divers tel qu’on peut en voir dans les journaux. Après le spectaculaire désastre qu’était Comet Lucifer 8Bit essaie de se racheter avec l’adaptation de ce petit manga dont le concept me donne envie de fuir loin, mais selon les lecteurs ce serait une petite comédie de moe/s’life inoffensive. On verra bien.

Kuma Miko : Girl Meets Bear (EMT et Kinema Citrus)

GmB

Quand j’étais petite j’avais un énoooorme ours en peluche trois fois plus grand que moi, et je dormais toujours avec, en rêvant que c’était mon ours-guardien qui me protégeais.  Je trouvais que les ours blancs étaient les animaux les plus rassurants du monde (ce sont de très violents prédateurs, mais bon, c’est pas le genre de trucs qu’on raconte aux enfants…). C’est pour ça que Girl Meets Bear me parle tout particulièrement. Dans le Nord du Japon, un ours qui parle veille sur une jeune prêtresse shinto, qui décide qu’elle veut aller à l’école en ville. Il la soumet à des épreuves pour s’assurer qu’elle est prête. Visuellement je pense que ça sera très charmant (Kinema Citrus est le studio qui a réalisé Barakamon et assisté White Fox pour la seconde saison de GochiUsa), et je croise les doigts très fort pour que le scénario soit à la hauteur.

Shingeki no Bahamut: Manaria Friends (Studio Hibari)

MF

Bye bye MAPPA (qui avait adapté le précédent anime basé sur le jeu Rage of Bahamut), bonjour studio…Hibari ? Le nom ne me dit rien, ils ont surtout fait du shoujo et du harem mais on n’entend pas beaucoup parler d’eux en ce moment. Cette fois l’accent est mis sur un duo féminin, mais au lieu de partir à l’aventure elles sont…au lycée. Super. Pourquoi à peu près tous les animes de fantasy qui sortent sont si pressés de nous souler avec l’école ? On n’a pas déjà assez d’animes qui se passent dans un cadre scolaire ? Ce projet n’a rien de problématique en soi, mais c’est difficile de ressentir une quelconque excitation pour une énième histoire de lycéennes mignonnes alors qu’il y avait tant d’autres possibilités à exploiter…

Flying Witch (J.C Staff)

FW

Plus de slice-of-life ! Et avec une sorcière accompagnée de son chat noir qui déménage dans le nord du Japon (Aomori) pour vivre avec son cousin. Décidément les s’life de cette saison touchent à mes concepts favoris ! Et je vais aussi pouvoir m’identifier à l’héroïne puisqu’elle a un terrible sens de l’orientation. En plus les dernières adaptations d’Akao Deko m’ont beaucoup plu (Noragami, Akagami no Shirayuki Hime) et le réalisateur m’a l’air correct. 

Mystère, Sci-Fi et Seinen

Kiznaiver (Trigger)

KNV

J’essaie de ne pas avoir de trop grosses attentes pour ne pas être trop déçue si ce n’est pas bien, mais c’est difficile de ne pas être excitée à l’idée de voir Mari Okada travailler avec Trigger pour leur première grosse production depuis Kill La Kill. Les héros de Kiznaiver ont la capacité de partager leurs blessures, et ils sont recrutés par un organisme qui œuvre pour la paix dans le monde. Avec leur pouvoir ils peuvent prendre plus de risques, et cela leur donne la possibilité d’être connectés physiquement les uns avec les autres. J’espère que ce sera bon !

Gyakuten Saiban a.k.a Ace Attorney a.k.a Phoenix Wright (A-1 Pictures)

PWAA

Ce qui me surprend le plus avec cette adaptation, c’est le temps qu’elle a mis à sortir ! Vu la popularité des jeux (qui dépasse largement le Japon) je me demandais ce qu’ils attendaient pour en faire un anime, surtout que le style graphique et narratif des Phoenix Wright s’y prêtent très bien. Comme ils n’ont pas repris le nom spécifique de tel ou tel jeu, à mon avis ils vont commencer par le début, mais reste à savoir quel début ?  Ils peuvent suivre l’ordre des enquêtes du premier jeu ou inclure les épisodes qui ont lieu avant/pendant (pour plus de clarté voilà un résumé de l’ordre chronologique officiel des enquêtes). En tout cas si ça marche ils ont vraiment à leur disposition un large panel d’histoires à raconter, sans compter les possibilités de spin-off. Et comme ils ont mis une équipe rodée aux commandes et réservé les horaires de diffusion habituellement alloués à Détective Conan, ça ne m’étonnerait pas de voir cet anime devenir un vrai succès mainstreem. Vous avez toutes les cartes en main A-1, ne vous plantez pas !

Kuromukuro (P.A. Works)

KM

Ryou Higaki (Another) et Tensai Okamura (Wolf’s Rain, Darker than Black, Sekai Seifuku) s’associent avec P.A.Works pour réaliser l’anime qui fête les 15 ans du studio. J’ai cru comprendre que ça parle d’un samouraï qui voyage dans le futur et qui doit piloter des méchas, mais c’est encore difficile de trouver un scénario officiel. En tout cas je serais au rendez-vous, j’ai hâte de voir une seconde collaboration entre Higaki ce studio. 

Joker Game (Production I.G)

Joker

A chaque fois qu’un anime touche à la seconde guerre mondiale ça me rend frileuse, en raison de la tendance des fictions japonaises à passer sous silence les crimes de guerres atroces commis pendant cette période. En plus le scénario est vraiment flou, on nous parle d’une organisation secrète qui œuvre dans l’ombre indépendamment du gouvernement, sans nous dire exactement ce qu’elle fait. Je ne suis pas convaincue du tout.

Kabaneri of the Iron Fortress (WIT)

Kabaneri

Oui c’est Attack on Titan 2.0 (de la « Titanexploitation » ?) avec des zombies et du steampunk. On remplace les chevaux par des locomotives qui voyagent entre les cités fortifiées et les lames par des canons. D’un point de vue visuel l’inspiration est plus japonaise qu’occidentale, ce qui lui permet de se démarquer un peu. C’est le fameux réalisateur Araki qui est à l’origine de ce projet (Death Note, High School of the Dead, AoT) et Ookouchi (Code Geass), dont les scénarios récents sont surtout des plaisirs coupables (Guilty Crown, Valvrave). Je ne suis pas du tout sûre que ça sera aussi populaire qu’AoT, c’est un original (donc sans aucun fan déjà acquis) et le steampunk n’est pas très à la mode en ce moment, mais ça a l’air d’avoir beaucoup d’ambition.

Bungou Stray Dogs (Bones)

BSD

La team Star Driver/Captain Earth revient avec cette adaptation de seinen sur une agence de détectives qui sont en fait des réinterprétations de grandes figures littéraires, dotées de pouvoirs. Milky Holmes quoi, mais avec des auteurs à la place des personnages de leurs fictions. J’adore l’esthétique de ce show, et si on se base sur la promo ça va être l’un des gros shows d’actions/suspense à suivre de près cette saison.

Mayoiga (Diomedea) 

MYG

Dans le flolkore japonais, et plus précisément les légendes de Tono, « Mayoiga/Mayohiga » serait le nom d’une « maison perdue » que sont supposés atteindre les humains qui traversent la frontière entre le réel et un monde idéal. Ça correspond plutôt bien au scénario de l’anime : 30 personnes voyagent ensemble à destination de Nanakimura, un village de montagne qui serait, selon les rumeurs, un endroit utopique où l’ont peut oublier tous ses problèmes. Le show est légendé par la phrase « et ainsi, nous disparûmes« , qui suggère que quelque chose cloche dans ce fameux village. C’est aussi impliqué que, comme dans un bon vieux Christie, les personnages ont des choses à cacher. L’anime sera dirigé par le très talentueux Mizushima (ShiroBako, WitchCraft Works, Another, Prison School, XXX Holic…) et écrit par Mari Okada.

Advertisements

2 réflexions sur “Preview des Animes de Printemps 2016

  1. Je me demandais aussi pourquoi il n’y avait pas mise à jour sur les minis journaux. Ça doit être bien Monster Hunter (Je ne connais pas) pour éloigner quelqu’un d’une si bonne saison d’hiver ^^.

    Sinon Ufotable, moi non plus je ne comprend pas bien ce qu’ils fabriquent en ce moment et surtout pourquoi on a aucune nouvelle de l’adaptation d’Heaven’s Feel. Ferait chier qu’ils aient abandonné le projet.

    • Ce jeu est terriblement addictif. Au moins je serais prête pour l ‘anime Monster Hunter Stories quand ça sortira ! Et là j’ai un peu de temps devant moi, du coup je vais pouvoir regarder ce que j’ai manqué.

      Six mois pour finir God Eater c’est quand même le signe qu’Ufotable va mal. Au moins ils terminent ce qu’ils ont commencé, c’est déjà ça. Mais c’est vrai qu’on n’entends plus parler de Heaven’s Feel. Ils n’auraient jamais dû accepter de faire autant de choses à la fois (UBW, GE, HF, et même une adaptation d’un Tale of je crois). Il y a des rumeurs sur une adaptation de Fate/Grand Order et si c’est eux qui s’en chargent j’espère que cette fois ils géreront mieux leur planning.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s