Pilotathon des Animes d’Hiver 2016 : HaruChika et Myriad Colors Phantom World

[HorribleSubs] Musaigen no Phantom World - 01 [720p].mkv_snapshot_17.27_[2016.01.07_01.56.58]

Mes cours de cathé étaient un mensonge.

Haruta to Chika wa Seishun Suru

[HorribleSubs] Haruchika - 01 [720p].mkv_snapshot_09.19_[2016.01.07_00.29.41]

Si je m’en tiens à ce pilote, HaruChika est un pur shoujo. Nous avons l’héroïne qui veut changer son image dans son nouveau lycée, l’ami d’enfance qui ressurgit du passé devenu entre temps plus séduisant, le crush pour le prof mystérieux, de nouveaux challenges et relations à explorer…et ça me convient parfaitement. Chika elle-même est le genre d’héroïne immédiatement attachante dont j’ai envie de suivre l’évolution, et je ne pouvais qu’aimer une fille qui apprécie le son de la flûte. Le triangle amoureux qu’elle forme avec Haruta et Kusakabe sensei me rappelle beaucoup Card Captor Sakura, ce qui est aussi un bon point. Et les designs du show me plaisent, en particulier les grands yeux multicolores des personnages et la palette de couleurs claires.

[HorribleSubs] Haruchika - 01 [720p].mkv_snapshot_01.43_[2016.01.07_00.19.41] [HorribleSubs] Haruchika - 01 [720p].mkv_snapshot_02.50_[2016.01.07_00.21.00]

Bon ça c’est pour le positif, mais parlons du reste. Ce pilote a un gros problème de rythme, et contient trop d’éléments : l’introduction de Chika, sa réunion avec Haruta, sa rencontre avec Kusakabe sensei, son intégration dans l’orchestre, la résolution d’un premier mystère et la présentation du triangle amoureux. Non seulement c’est indigeste, mais tout s’enchaine sans avoir de réel impact. Le premier mystère en particulier est largement ineffectif, il est résolu en mode accéléré par Haruta et d’une manière tristement inintéressante (décidément entre Ranpo Kitan, Sakurako-san et HaruChika on a Comment Rater l’Écriture de Vos Enquêtes en trois volumes). Une autre victime de cette précipitation est le professeur Kusakabe dont l’introduction est complètement étouffée par le reste, et en conséquence c’est difficile d’acheter le coup de foudre de Chika et d’Haruta pour ce personnage, pourtant présenté comme essentiel pour la suite. Le reste de l’orchestre subit le même manque de développement.

[HorribleSubs] Haruchika - 01 [720p].mkv_snapshot_18.38_[2016.01.07_00.48.42] [HorribleSubs] Haruchika - 01 [720p].mkv_snapshot_06.19_[2016.01.07_00.25.15]

Maintenant il ne faut pas oublier que c’est dirigé  par le réalisateur et scénariste de Tari Tari, et cet anime avait aussi commencé maladroitement pour s’améliorer drastiquement après quelques épisodes. Je me souviens aussi que les personnages de Tari Tari avaient été développés au fur et à mesure de la progression de l’intrigue, ce qui me fait penser que nous allons probablement découvrir les autres membres de cet orchestre de la même façon. En conclusion, HaruChika ne part pas sur des bases très solides, mais il a de la marge pour s’améliorer. 

Myriad Colors Phantom World

[HorribleSubs] Musaigen no Phantom World - 01 [720p].mkv_snapshot_03.56_[2016.01.07_01.34.50] [HorribleSubs] Musaigen no Phantom World - 01 [720p].mkv_snapshot_09.18_[2016.01.07_01.40.37]

Ce pilote était complètement débile. KyoAni…pourquoi ? D’abord comme je le craignais  on a de nouveau un lycée avec des ados  marginaux aux pouvoirs spéciaux, un cadre pseudo-magique qui n’a aucun sens (un virus a rendu les gens capables de percevoir des yokais…wat…et ne parlons même pas du fait que les jeunes qui ont des pouvoirs sont ceux qui ont été nourris au sein), le héros lambda qui construit son harem, des monstres à vaincre. Ils ont eu le bon goût de nous épargner la masturbation de l’ego du Gary Stu au détriment des filles (Haruhiko est placé agréablement en retrait et Mai et les autres ne sont pas humiliées), mais ça ne veut pas dire pour autant qu’on s’éloigne de la recette de la LN de harem/fantasy qu’on connaît par cœur. Et en plus d’être conventionnel à souhait, Phantom World n’a rien à raconter. Ça se sent dans la manière dont ils ont construit l’épisode : vite, balancez le plus de choses distrayantes possible à la tête des spectateurs (couleurs ! combats ! monstres ! slapstick ! boobs !) en espérant que ça fasse illusion et qu’ils ne se rendent pas compte que le scénario est complètement creux !

[HorribleSubs] Musaigen no Phantom World - 01 [720p].mkv_snapshot_11.11_[2016.01.07_01.42.54]

C’est un cache-misère qui marche…plus ou moins bien. Par exemple, dès que le héros ouvre la bouche pour nous balancer l’inévitable info-dumping en remarquant lui-même que ça ne sert à rien puisque ce qu’il dit est de notoriété publique (*soupir*), le masque tombe. Ils essaient aussi de nous faire des clins d’œil en nous disant que, hahaha, ils ont conscience de la stupidité des clichés qu’ils nous servent, mais encore faudrait-il qu’ils s’amusent un peu avec (à la Noucome) pour que ce soit réellement productif. Leur autre méthode pour faire diversion est de nous introduire les personnages à vitesse grand V, mais ça ne suffit pas non plus à cacher qu’ils n’ont aucune personnalité en dehors de leur gimmick (Mai est puissante, elle a…une grosse poitrine…et quoi d’autre ? Elle est pauvre ?).

[HorribleSubs] Musaigen no Phantom World - 01 [720p].mkv_snapshot_20.56_[2016.01.07_02.07.05]

Je pense que j’aurais disqualifié la série rapidement si tout l’épisode avait suivi le ton de sa première partie, mais est arrivée le second combat…et…hum. Je ne sais pas trop quoi dire, entre le complet Nawak qu’était cette histoire de danse chrétienne des arbres (j’avoue avoir eu un fou rire quand ils nous sortent ça, mais je ne pense pas que c’était leur intention), et…Mai qui doit balancer sa poitrine pour danser le limbo…et après on doit être triste parce que les poteaux électriques en bois ne sont plus utilisés par les hommes, mais se réjouir de leur prochaine réincarnation ?! A ce moment-là je me suis quand même demandée qu’est-ce que j’étais en train de regarder. J’étais sûre que c’était fun, même si je riais beaucoup aux dépens de l’anime, et pas avec lui. Donc je suis mitigée. D’un côté la série est vraiment idiote, de l’autre elle part tellement loin dans ses idées à la noix que ça en devient divertissant. Mais je me méfie, je me souviens qu’ Inou-Battle de Trigger partait aussi comme ça avant de se révéler sans aucun intérêt…

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s