Bilan des dramas de 2015 : Raccrochage

HL

Mina : J’ai terminé quatre Kdramas en 2015, et comparé à mon score de 2014 (qui était de…zéro, hahaha) c’est quand même très positif. Je ne peux pas dire que je suis revenue à mon ancienne consommation massive de Kdramas, mais j’ai quand même réussi à les réintégrer dans mon programme, et c’est ce que je voulais. Par contre je continue à faire l’erreur de commencer trop de choses pour les abandonner en route, et je devrais vraiment attendre que la diffusion d’un drama soit terminée avant de le commencer. C’est ma bonne résolution pour 2016, que je ne tiendrai probablement pas étant donné que je n’ai aucune patience…

Kaa : Étant donné le peu d’articles que j’ai postés cette année, je pense que ça n’étonnera personne si je dis que les dramas n’ont pas été nombreux en 2015… La curiosité ne s’est pas complètement éteinte pour autant, et c’est le principal : j’ai essayé pas mal de pilotes cette année en fait, mais j’ai fini par me rendre compte que j’étais dans une période, ou un état d’esprit, où le marathon/rattrapage me convenait nettement mieux. Mais qui sait, peut-être qu’en 2016, l’envie de suivre des dramas semaine après semaine me reviendra en force?

Le meilleur

Healer (K)

Healer

Song Ji Na est vraiment une excellente scénariste. Même ses moins bons scénarios sont un cran au-dessus ceux des autres, de manière générale, alors quand elle en sort un bien travaillé, c’est un pur bonheur. Healer est le premier Kdrama de 2015 que j’ai regardé en entier, et c’est le premier Kdrama que je terminai depuis une longue période de hiatus. Franchement sans Healer je ne sais même pas si j’aurais eu la motivation pour essayer d’autres dramas cette année ! Mais il m’a complètement charmée, et m’a rappelé à quel point les dramas Sud-Coréens peuvent être addictifs quand ils sont bien faits. Healer est une histoire assez simple de vengeance, de crise identitaire, et bien sûr d’amour, rien qui n’avait pas déjà été fait des centaines de fois avant sur le petit écran, mais c’était fait avec une touche de modernité dans la réalisation et beaucoup d’adresse dans l’écriture. C’est cette modernité qui m’a d’abord accrochée, avec cette hackeuse farfelue et le petit côté James Bond-esque du héros, mais je suis restée pour l’intrigue et les personnages. En 2016 si tout se passe bien on devrait pouvoir voir le prochain drama de Song Ji Na, « Gaia » basé sur le roman Deux ans de vacances de Jules Vernes (pensez Sa Majesté des Mouches en moins pessimiste). Je veuuux.

Kill Me Heal Me (K)

KMHM

A la base je n’avais pas du tout prévu de regarder Kill Me Heal Me, et quand j’ai été touchée par le buzz qu’il a généré je me méfiais tellement du scénario que j’ai préféré attendre que ça soit fini pour y toucher. Vous me concéderez que l’idée de base a de quoi donner envie de fuir loin. Mais au début du mois de mars l’autre drama sur la fracture de personnalité, Hyde Jekyll and I s’est avéré être une grosse déception écrite avec deux pieds gauches (et beaucoup de stupidité), et je voulais combler le vide laissé par Heart to Heart rapidement. Tant pis si les deux derniers épisodes n’étaient pas sortis, je me suis lancée. Je n’ai pas été transcendée par les deux premiers épisodes, mais plusieurs choses ont retenu mon attention : la qualité de l’écriture, le charisme et l’investissement des acteurs principaux, et une réalisation solide (c’est l’une des grandes qualités du show, il est resté bien filmé du début jusqu’à la fin). Et surtout je suis immédiatement tombée sous le charme du trio principal Do Hyun/Ri Jin/Ri On. Très rapidement le drama s’est transformé en pur crack et j’ai marathonné les 18 épisodes restant en l’espace de quelques jours (il se peut que j’ai manqué des cours du matin à la fac pour avoir regardé trop d’épisodes à la suite pendant la nuit. Hum.).

Non seulement le drama ne m’a jamais laissé tomber, non seulement il a tenu toutes ses promesses (aussi ambitieuses qu’elles soient !), mais il s’est révélé d’une consistance à toute épreuve et a même réussi à me surprendre quand je pensais que tout avait été dit. Je l’ai déjà répété plusieurs fois, mais l’un de mes plus gros problèmes aujourd’hui avec ce nouveau format de 20 épisodes c’est que le scénario est rarement suffisamment solide et planifié à l’avance pour tenir sur la longueur. Les résultats sont frustrants (des dramas qui n’ont plus rien à dire faute de matière, des personnages lobotomisés, les mêmes intrigues qui se répètent dans une ronde infernale, des conflits stupides de dernière minute, etc.), allant parfois jusqu’à ruiner un drama. Et je ne parle même pas des changements de scénaristes en milieu de parcours, remplaçant le premier par un autre qui souvent ne sait pas quoi faire avec ce qu’on lui donne et finit par massacrer ce qui était déjà bien bancal. Tout ça pour dire que Kill Me Heal Me fait miraculeusement partie des exceptions, et ça a été un vrai déchirement quand j’ai du laisser partir ses personnages (Kim Se Giiii Naoooon). C’est pourquoi je me suis jetée sur…

Coups de cœur

…She Was Pretty (K)

SWP2

Les comédies romantiques ne sont plus aussi populaires qu’elles l’ont été, maintenant il faut souvent se tourner soit vers les chaînes du câble soit regarder des remake de dramas étrangers pour en voir, et c’est pour ça que j’étais très enthousiaste quand j’ai vu celle-là programmée. Les comédies romantiques du « Big Three » (pour rappel, SBS, KBS, MBC) ont cette touche d’absurde et cette énergie que celles de tVN n’ont pas forcément dans leur volonté de faire du trendy, et ça me manquait beaucoup. En plus avec ce casting, impossible de dire non. Je pensais que la série allait être un échec d’audience, mais au contraire après un début discret elle est devenue l’un des gros cartons de l’année. Jamais trop compliquée ni trop dramatique, c’est ma série « Feel-Good » de 2015 avec une romance centrale sucrée à donner des caries et des personnages secondaires adorables. Si 2016 peut me donner au moins une série comme ça, je serais contente.

Heart to Heart (K)

HtH

Avant de parler du show lui-même et de son OTP en or, je voudrais remercier Heart to Heart pour m’avoir réconciliée avec Choi Kang Hee et Chun Jung Myung, deux acteurs que j’aime beaucoup mais que j’étais en train de perdre de vue à cause de leur miscasting dans des dramas à l’écriture douteuse (7th Grade Civil Servant, Man of Honor). Le réalisateur Lee Yoon Jung, qui a un don pour diriger ses acteurs de manière à ce qu’ils sortent le meilleur d’eux-mêmes, leur offre deux rôles dont je suis tombée complètement amoureuse. Le héros en particulier est absolument irrésistible.

Le drama raconte principalement le développement de la relation entre Yi Seok et Hong Do qui soignent mutuellement leurs blessures, mais aussi leur évolution personnelle sur d’autres plans (carrière, vie sociale, famille). Le scénario a ses passages sombres, après tout c’est un drama qui commence par une tentative de suicide, et vers la fin un certain retournement frustrant m’a fait craindre qu’ils ne parviennent pas à résoudre tout de manière satisfaisante. Mais j’ai beaucoup aimé comment ils concluent l’histoire. Les personnages secondaires sont également très solides, certains plus que d’autres, et même si parfois ils jouent avec les limites de notre tolérance ils ne sont jamais dépeints autrement que comme des humains faillibles. Les romances de tVN ne fonctionnent pas systématiquement pour moi, mais de temps en temps elles me charment complètement, comme celle-là.

Fuben na Benriya (J)

vlcsnap-2015-06-23-13h39m36s147

Excellente surprise. Charmant et décalé, Fuben na Benriya m’a souvent fait franchement éclater de rire. Il fonctionne sur le comique de répétition, donc ça pourrait vite lasser, d’autant que les épisodes sont très courts. Mais personnellement, ça ne m’a pas posé problème. Sous ses dehors exubérants, le drama a également beaucoup de chaleur à offrir grâce à des personnages qu’il a su rendre attachants et une écriture fine et souvent intelligente. Les relations entre les différents protagonistes sont souvent cocasses et l’évolution de celle entre Jun et Batsu-san est émouvante. Fuben na Benriya ne se prend pas au sérieux tout en se montrant comme tout à fait sérieux.  Le casting entier est fantastique, l’ost l’est tout autant, l’histoire est bien moins décousue qu’à première vue, quoi demander de plus? Une deuxième saison, peut-être.

Okitegami Kyoko no Biboroku (J)

Je n’aurais jamais parié sur Okitegami Kyoko no Biboroku tant tout me paraissait très fade, et pourtant, ce drama s’est installé petit à petit parmi mes séries automnales favorites (même si, on s’entend, la concurrence ne battait pas son plein…): j’attendais, avec une certaine impatience, semaine après semaine, les sous-titres. Disons-le tout de suite : non, ce n’est pas du grand art, mais un show modeste qui aime profondément ses personnages et les enveloppe alors d’une grande chaleur. Les acteurs jouent un rôle essentiel pour transmettre une telle tendresse et ils y parviennent avec brio. Et heureusement, puisque le charme d’OKnB repose plus principalement sur les personnages principaux : Kyoko et Yakusuke en tête, mais aussi le personnel de Sangdlass qui, bien qu’en retrait, apporte une touche d’humour et de chaleur supplémentaire pas désagréable. Du coté du scénario, c’est un peu plus faible. Les enquêtes n’étaient pas toujours très intéressantes et l’arc sur le passé de Kyoko est autant faiblard qu’inachevé (sérieusement, on ne répond à aucune question!). Je me demande toujours pourquoi il n’a pas été introduit beaucoup plus tôt dans le drama. Ça aurait rendu l’intrigue plus soutenue et le final n’aurait pas paru aussi précipité. Mais vous l’aurez compris, ça n’a pas du tout gâché mon plaisir à regarder la série parce que si elle m’a laissé insatisfaite du point de vue des enquêtes et du mystère entourant Kyoko, elle m’a totalement comblée en terme de construction, évolution et résolution de l’OTP. Les personnages, grâce à Okada Masaki, au sourire ravageur, et Aragaki Yui, irréprochable d’adorabilité, sont extrêmement touchants et, vous me croirez ou non, ça m’a suffit. J’ai adoré la série, aussi simple(tte) qu’elle soit. Maintenant, j’ai besoin d’un SP, parce qu’ils me manquent déjà.

Déceptions et DNF*

*Did Not Finish, les abandons (mais après avoir vu au moins 6, 8 ou plus épisodes)

Hyde, Jekyll and I (K)

HJI

J’ai vraiment du mal à me rappeler qu’est-ce que je trouvais à l’origine à ce drama pour l’avoir continué pendant huit épisodes avant de lâcher l’affaire. En y repensant, les raisons de son effondrement étaient écrites dans son ADN. D’abord c’est évident que le drama s’est beaucoup trop reposé sur Hyun Bin et a construit son scénario quasiment exclusivement autour de lui, ses personnalités et leur passé, au détriment du reste des rôles qui se sont avérés soit complètement inutiles, soit des instruments du scénario, soit complètement creux. La première victime est malheureusement l’héroïne, qui débarque de nulle part, a une histoire très limitée et sert surtout à poser des dilemmes au héros au lieu de constituer un véritable personnage à part entière. Je suis partie trop tôt pour voir comment la troisième (quatrième ?) roue du carrosse Tae Joo s’en est sorti, mais je n’ai pas eu de très bons échos de ses interventions.

Ensuite le drama a un très mauvais sens du timing. Dans le pilote Robin (la seconde personnalité du héros) arrive trop tard, et c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles les gens se sont désintéressés très vite du drama. Ha Na met quinze ans à apprendre la vérité sur le héros et ses personnalités, Tae Joo met trop longtemps à révéler son vrai visage, et nous sommes laissés dans le flou beaucoup trop longtemps sur pas mal de questions cruciales. Enfin le changement de scénariste a vraiment desservi le drama (ils ne comprendront jamais que c’est une mauvaise idée…) et rapidement le peu de magie et d’humour qui avait capturé mon attention au début ont disparu pour laisser place à quelque chose de très impersonnel. Un conseil d’ami : zappez cette soupe froide et regardez Kill Me Heal Me.

Plus Nine Boys (K)

Et le premier drama terminé en 2015 (mais commencé en 2014) est… Plus Nine Boys, un drama de 2014. Vaut mieux tard que jamais, n’est-ce pas? J’ai été initialement charmé par l’ambiance douce-amère du drama (alimentée par une OST formidable pour peu qu’on s’intéresse à la musique sud-coréenne indépendante) et l’OTP principal aussi attachant qu’adorable. Je trouvais l’idée de raconter le drama du point de vue masculin innovatrice. Malheureusement, j’ai la sensation que ce concept n’a jamais été exploité dans l’intégralité de son potentiel. Ça, plus le fait que seuls 2-3 personnages du drama m’étaient vraiment sympathiques, explique pourquoi mon attention a grandement diminué à partir de l’épisode 4-5.

L’histoire du petit frère est rapidement lassante, la personnalité du cadet ne m’a jamais transportée même si son histoire d’amour a finalement été plus intéressante que prévue, et à l’inverse l’oncle m’était sympathique mais je n’ai jamais pu digérer sa romance. L’OTP constitué de l’aîné de la fratrie avec son amie de toujours Se Young m’a touché (et l’alchimie entre les deux jeunes acteurs étaiet totalement craquante) mais le drama a tellement forcé la tension dans le couple dans les derniers épisodes que j’ai fini aussi par me désintéressée. Je savais qu’ils allaient finir ensemble, mais je n’étais pas/plus intéressée de savoir comment tellement les raisons qui les ont poussé à se séparer m’ont semblé artificielles. Il ne fait que 14 épisodes et peine pourtant à justifier ses 3 voire 4 derniers épisodes, ça prouve bien qu’il y a un réel problème dans l’écriture. 

On y pense et on les oublie

SWWTN

Ex-Girlfriend Club (K) – Arf, ça commence à faire loin… Je ne me souvenais même plus si j’avais terminé ou non ce drama, c’est dire à quel point il m’a marquée (je ne l’ai pas terminé, en l’occurrence). Ce dont je me souviens, c’est de l’avoir trouvé d’une grande futilité. Les personnages féminins étaient à la fois sous et mal utilisés et le scénario, feignasse. Le drama a ses moments, mais c’est trop fugace pour réellement compter au final. Dommage pour le casting qui, en lui-même, ne manquait pas de charme.

Yong Pal (K) – Les six premiers épisodes de Yong Pal étaient haletants, mais la série a donné un grand coup de frein à partir du moment où l’héroïne sort de l’hôpital et j’ai perdu tout intérêt pour le scénario. Dommage, voir Joo Won jouer les médecins de l’extrême était très divertissant.

Bubblegum (K) – J’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce show et ses romances douces-amères, avant qu’il ne décide soudainement de devenir A Thousand Days’ Promise, la subtilité en moins. Et je n’ai pas aimé comment le drama a fait agir certains personnages de manière complètement stupide et antipathique juste pour créer de la tension. En voilà encore un qui n’avait vraiment pas besoin de 16 épisodes pour raconter son histoire. 

Blood/Scholar Who Walks the Night (K) – 2015 n’aura pas été une bonne année pour les Kdramas surnaturels, et en particulier pour les Kdramas sur les vampires. Les deux étaient cheesy à souhait et particulièrement mal écrits.

Hello Monster/I Remember You (K) – J’ai beaucoup aimé ce drama, jusqu’à ce que je comprenne exactement à quoi ils essayaient de me faire adhérer avec cette histoire de meurtriers en série, et je n’ai pas du tout, du tout aimé ça. Merci, mais non merci. 

Gisou no Fuufu (J) – J’ai tellement de mépris pour ce drama, je me demande encore comment il a réussi à me tromper dans ses débuts. Sur papier, Gisou no Fuufu est intéressant, mais l’exécution manque à la fois de finesse et de sensibilité. Hop, aux oubliettes.

Divorce Lawyers in Love (K) – Écrit avec les pieds (surtout les premiers épisodes), mais le duo d’acteurs se laisse regarder avec un certain plaisir. C’est « juste » 15 épisodes trop long.

Warm and Cozy (K) – Les soeurs Hong ont besoin de faire une pause et revenir quand elles auront à nouveau quelque chose à dire. Warm and Cozy est un gâchis franchement navrant de casting.

Autres dramas testés cette année :

Perspectives

NH

Je ne regarde aucun drama en ce moment, mais en jetant un œil à ce qui nous attend début 2016 j’ai été étonnée de voir que tout m’intéresse. Il y a Cheese in the Trap, One More Happy Ending et Madame Antoine pour mon fix de RomCom (en espérant qu’au moins l’un des trois m’accroche), Neighborhood Hero et Signal pour satisfaire ma soif de thriller. Pas mal.

Il me reste encore Awl (K) et Okashi o Ie (J) a terminer de 2015. Les nouvelles séries marquant le début de la nouvelle année m’ont toutes l’air plutôt intéressantes en effet, surtout en terme de romcom (le casting de One More Happy Ending me plaît beaucoup), mais je ne peux me prononcer réellement sur aucune, étant donné que mes envies font souvent les montagnes russes.

Advertisements

6 réflexions sur “Bilan des dramas de 2015 : Raccrochage

  1. Pour ma part, j’ai préféré suivre les drama semaine après semaine cette année.
    Healer a aussi été mon coup de coeur de cette année, dire qu’il date déjà !
    Dire que j’ai réussi à finir Hyde, Jekyll and I…que c’était long ! J’aurais mieux fait de regarder Kill Me, Heal Me.

  2. Pour moi KMHM est LE drama de 2015 (et même de ma vie!) Impossible de regarder un autre drama pendant des mois après… C’est le seul drama qui m’a LITTÉRALEMENT laissée bouche bée à une ou deux reprise (sutout une!). Sans parler du jeu éblouissant de Ji Sung!

  3. J’avais regardé Jekyll… juste pour Han Ji Min tellement déçue, un réel gachis.
    J’avais zappe KMHM mais après avoir vu SWP j’ai adoré l’affinité des deux acteurs principaux et j’ai dévoré KMHM. Je ne regrette pas les cernes sous les yeux vraiment un excellent drama.

    Sinon J’ai adoré Heart to Heart aussi, la bande son était aussi géniale (low end project et tearliner) très atypique des OST classique de drama. Choi Kang Hee etait épatante et l’heroine très très touchante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s