Dramas d’Automne : Festival de Premières Impressions

vlcsnap-2015-11-24-18h40m22s57

Twitter, c’est bien, mais il est temps que je revienne à mes premiers amours : le blog! Ces dernières semaines, j’ai à peu près testé tout ce qui me venait sous la main (bien que la tendance automnale soit aux dramas japonais, apparemment). Il y a des choses que j’ai bien aimé, d’autres moins, mais quant à savoir quel drama je suivrais jusqu’au bout reste un mystère pour moi. 

Gisou no Fuufu – Ép. 1 à 4 : Addictif dans sa médiocrité

vlcsnap-2015-11-24-18h39m52s20

Pour ceux qui suivent mes tweets sur le drama, ça ne vous étonnera pas : je trouve Gisou no Fuufu stupide. Léger, oui. Mais néanmoins stupide. Et pas du bon côté du stupide, malheureusement. Le premier épisode m’a eue, complètement. Mais c’était un coup de traître, parce que les producteurs ont soigneusement caché au monde entier le réel sujet de Gisou no Fuufu. Alors forcément, quand j’ai appris que la raison pour laquelle Hiro et Chouji se sont séparés c’était parce qu’il était gay, mon intérêt pour le drama a monté en flèche… pour aussitôt redescendre à l’épisode suivant. Ce n’est pas comme si le pilote n’avait pas déjà montré des signes alarmants de faiblesse d’écriture – j’étais déjà en train de m’arracher les cheveux à cause de Chouji -, mais je dois admettre que j’avais mordu à l’hameçon.

vlcsnap-2015-11-18-23h33m50s3vlcsnap-2015-11-04-21h45m18s176

La chose la plus étonnante là-dedans, c’est que sur papier, je n’ai rien du tout contre les éléments scénaristiques, et je crois même que, entre de meilleures mains, l’absurdité de l’enchaînement des situations aurait pu être assez géniale. En théorie, Gisou no Fuufu pourrait être délicieusement loufoque et drôle…si seulement il avait bien voulu rendre ses personnages un minimum sympathiques. C’est d’autant plus dommage que la paire Amami Yuki et Sawamura Ikki ont une bonne alchimie et qu’il y a de rares scènes où l’écriture leur permet d’effleurer du bout des doigts quelque chose de touchant et de sincère. Sauf que dans 99% des cas, j’ai juste envie de secouer Hiro comme un prunier, et de hurler sur Chouji (qui a démontré une capacité à se prendre pour le centre du monde assez impressionnante). Les autres personnages n’existent que pour meubler, en particulier Mizumori Shioshi, la mère lesbienne qui n’apparaît que lorsque le drama en a besoin. J’ai développé une curiosité morbide pour la stupidité de Gisou no Fuufu. Et je risque bien de continuer à regarder le drama tout en pestant à chaque minute.

5-ji Kara 9-ji Made – Ép. 1 : Alerte à la romance glauque! 

ji008

 Si les premières minutes m’ont faite rire, la suite est beaucoup moins glorieuse. C’est quoi exactement le délire avec le héros stalker et méga-creepy? Je suis censée trouver ça sexy et romantique? Apparemment l’attitude du héros change en bien dans les épisodes suivants (mais dans ces cas-là, pourquoi en être passé par-là? Est-ce qu’ils ne pouvaient pas faire les changements dès le début?), mais je ne crois pas que je pourrais faire l’impasse sur le fait que Takane fasse la cour (?) à Junko en la harcelant. Je peux éventuellement comprendre qu’étant moine, il n’a aucune idée de comment gérer ses pulsions jusqu’à maintenant inconnues et que son inexpérience le mène à des tactiques foireuses. Mais ça ne justifie en aucun cas ses actions; il y a quand même une distinction entre « foireux » et « condamnable ». Quand est-ce qu’on arrêtera définitivement de penser qu’harceler et enfermer quelqu’un contre sa volonté c’est glamour? Que celui qui harcèle ressemble à Yamapi ne rend pas la chose plus mignonne, non, désolée drama.

En faisant mes recherches, je me suis aperçue que c’était l’adaptation d’un manga de Miki Aihara, mangaka que j’abhorre  (elle est précisément connue pour ses « romances » basées sur le harcèlement – voire l’abus – sexuel). 

vlcsnap-00030-2

Irrésistible, Takane, absolument irrésistible.

Okitegami Kyoko no Biboroku – Ép. 1-2 : L’amnésique et Mr Pas-de-bol

 vlcsnap-2015-11-23-00h46m39s171vlcsnap-2015-11-23-22h18m08s140

Malgré un postulat de base assez peu convaincant (une détective privée qui perd la mémoire chaque matin? Mouais.), le drama est léger et divertissant. On comprend dès le début que l’intérêt de la série ne résidera pas dans les enquêtes (bien qu’elles ne soient pas non plus complètement stupides, seulement elles ne sont pas très intéressantes, surtout celles du pilote), donc sans attente de ce côté-là, tout passe à peu près comme une lettre à la poste puisque les personnages – même très secondaires, j’adore le personnel de Sandglass – sont tous fort sympathiques. 

Kyoko est particulièrement touchante finalement, et j’aime beaucoup la manière dont Aragaki Yui la joue : il y a un mélange de bonhomie et de mélancolie dans le personnage qui fait sourire et pince le coeur en même temps. Kyoko accepte son sort et tente de le rendre le plus léger possible, même si bien sûr, elle reste humaine et qu’à de rares occasions elle se montre plus vulnérable. Yakusuke n’est pas en reste, même s’il est beaucoup plus unidimensionnel que Kyoko pour le moment. Il reste néanmoins sympathique et je ne vous cache pas que je suis très contente d’avoir Okada Masaki sur mon écran pendant 45 minutes! Le béguin de Yakusuke pour le jeune fille est tout à fait adorable, et pour ne rien gâcher, les deux acteurs ont une alchimie pétillante.

vlcsnap-2015-11-23-22h44m25s46

Maintenant, je dois admettre que niveau intrigue, c’est pas très consistant; elle tient littéralement en deux phrases! J’espère que les prochains épisodes creuseront un peu les personnages principaux, sinon, ça risque de devenir rapidement ennuyeux!

Love or Spend – Ép. 1 à 4 : Tout est dans l’alchimie!

vlcsnap-2015-11-24-20h59m51s25vlcsnap-2015-11-24-21h01m15s99

Mh, pas mal! C’est probablement trop tôt pour une telle déclaration, mais oui, j’ai englouti ces quatre premiers épisodes avec un plaisir évident. C’est le meilleur rôle de Jolin Chien, point. Je l’aimais bien dans ses précédents dramas, mais ses personnages me laissaient souvent indifférente, tandis que  ce rôle comique et  ridicule lui va comme un gant. Si j’ai autant pouffé de rire durant ces premiers épisodes de Love or Spend, c’est en grande partie grâce à lui. Vous ne pouvez pas savoir à quel point j’étais soulagée quand j’ai appris qu’il ne jouerait pas pour une énième fois le second rôle dans le triangle amoureux principal. L’histoire est basique et sincèrement pas super palpitante, mais ce qui rend Love or Spend aussi agréable à regarder, c’est sa légèreté et l’alchimie du casting dans sa totalité. Je n’aime peut-être pas encore tous les personnages, mais j’aime la dynamique entre eux, et en première ligne, celle de l’OTP que j’adore déjà.

vlcsnap-2015-11-24-21h04m15s99vlcsnap-2015-11-24-21h08m20s10

Je m’attends évidemment à m’arracher quelques cheveux à cause de leur entêtement et leur aveuglement (et le fait qu’avant de se trouver, ils vont devoir faire du mal à une ou plusieurs personnes), mais la paire est attachante et convaincante. Ils sont tellement sur la même longueur d’onde, et il est évident qu’il y a plus que de l’amitié, en tout cas du côté de Zheng Xi. Toutes leurs scènes sont pleine de dynamisme et de malice. J’aime beaucoup Jennifer Hong (qui a une ressemblance frappante, je trouve, avec Kang Sora!), et bien que je ne sois pas très familière avec le CV de Kingone Wang (je le connais plus par réputation d’être constamment le deuxième rôle amoureux et malheureux de Rainie Yang), il me plaît bien dans ce drama, jouant Zheng Xi avec ce brin d’arrogance et de désinvolture qui disparaît instantanément dès que Cheng Zhen est concernée.

Bromance – Ép. 1 : WTF…

vlcsnap-2015-11-24-19h02m43s154vlcsnap-2015-11-24-19h42m47s127vlcsnap-2015-11-24-20h08m11s19vlcsnap-2015-11-24-20h10m10s181

Bwahahahaha, blâmez mon mauvais goût autant que vous le voulez, mais Bromance est probablement mon genre de WTF. Tout va beaucoup trop vite dans le pilote (Zi Feng est bien trop tactile avec un quasi-inconnu; si j’avais été Ya Nuo j’aurais pété un câble), on comprend que dalle, les agissements des personnages n’ont aucun sens, on voit tout arriver à des kilomètres, et c’est difficile de prendre le drama au sérieux. D’ailleurs, je n’ai pas pu, je me marrais comme une baleine pendant les 3/4 de l’épisode. Je trouve Baron Chen hilarant tellement il est mauvais dans ce pilote, mais j’admets qu’il n’est pas aidé du tout par l’écriture complètement brouillonne. Donc Bromance est divertissant. Le problème, quand même, c’est qu’avec tant d’OTT, je n’ai pas vraiment pu m’attacher aux personnages, et je me demande encore quel est le fil conducteur du drama (outre le fait de mettre en scène une fille qui se fait passer pour un homme). Mais le gender-bender est un de mes genres favoris (et Megan Lai est super crédible en mec, c’est assez hallucinant, j’applaudis vraiment sa performance!), je ne peux pas résister à son appel, surtout quand on me promet une telle tension sexuelle entre l’OTP (est-ce que Zi Feng sait pour Ya Nuo ou non?). Et j’aime bien la référence à la Petite Sirène. Et je suis faible, c’est tout. *S’en va récupérer l’épisode 2*

Pronostics pour la suite :

Comme je le disais plus tôt, je n’ai aucune idée de ce que je vais finir par continuer et abandonner. Si on se base sur mes impressions, Love or Spend, Okitegami Kyoko no Biboroku et Bromance (tant que son absurdité m’amusera) ont des chances d’être continués. En K-Dramas (qui brillent par leur absence dans cet article), je voudrais tester Awl, je n’en ai entendu que du bien!

8 réflexions sur “Dramas d’Automne : Festival de Premières Impressions

  1. Et bah… Que des drames que je n’ai pas testé dis donc !
    Comme toi, Awl me tente bien mais je n’ai pas testé. Par contre j’ai commencé Six flying dragons qui est génial pour le moment malgré mon retard affligeant ^^
    Je regarde deux dramas chinois : Nirvana in fire (qui techniquement s’est terminé en octobre, mais j’aime bien avoir un peu de retard sur la diffusion pour marathoner quand je veux) qui est magnifique ; voilà un gros coup de coeur ! Et pour un vraiment en cours qui me plaît beaucoup pour le moment : Love me if you dare. Je m’attendais à de la romance et je tombe sur un drama d’enquête à la mode thriller pour l’histoire de fond qui me plaît beaucoup. Donc tant mieux je vais dire ^^
    J’ai aussi jeté un coup d’oeil du côté des jdramas, et pourtant j’ai jeté mon dévolu sur deux drames : Mutsu (malgré un flic joué de manière pas très subtile) mais l’histoire me plaît et je veux savoir où ça va nous mener cette histoire de soins sans douleur. Je ne le sens pas trop pour l’éthique médicale : c’est trop beau pour être vrai :p. Et Candy shop (le titre japonais c’est, je crois, Okashi no Ie -pas du tout certaine pour le premier mot-) qui est sympatoche avec des acteurs que j’aime beaucoup donc…
    J’étais tenté de tester Bromance pour voir, mais tu me fais un peu peur là ^^ Je crois que je vais passer à côté :p

    • Coucou Ilumys! Je suis bien contente de te retrouver dans les commentaires et de voir que tu continues de dramater!

      Je n’entends que du bien de Nirvana in Fire et Love me if you dare aussi, et tu confirmes ces échos. Je vais peut-être me laisser tenter (en plus, j’adore Wallace Huo! :) ), si le temps me permet (et si j’arrête de lancer les pilotes des premiers trucs qui me tombent sous la main…^^;). Je vois que tu n’as pas beaucoup de Kdramas non plus dans ta liste…
      Je ne connaissais même pas l’existence de Mutsu, c’est dire si j’ai fait mes recherches avant de me lancer haha. Par contre, le pilote d’Okashi no Ie est dans mon ordi parce que, comme toi, le casting me plaît énormément!
      Et Bromance… ça dépend ce que tu en attends et à quel point tu es familière avec l’OTT taïwanais. Perso, je m’attends à l’abandonner en cours de route. Mais tant que c’est fun, je continue! :P

      Merci pour ton commentaire! =)

      • Oui, peu de coréens dans ma liste, en même temps je suis dans une période creuse pour ceux-ci (surtout dans une période d’expansion des horizons). Et comme toi j’ai tendance à vouloir tester plein de trucs.
        Pour Bromance c’était surtout par curiosité que je voulais le voir : je ne m’attends à rien de particulier. Mais je préfère me focaliser sur de bons trucs donc l’OTT taïwanais se fera sans moi ^^
        Oui, Wallace Huo ! *.* (voilà une remarque profonde qui résume à peu près ma raison première pour lancer Love me if you dare. Heureusement, le drama est bien plus que seulement Wallace Huo et sa superbe performance).
        Perso, je manque un peu de fun dans ce que je regarde, à ma grande tristesse. Je veux du fun mais je lance des trucs sérieux… C’est pas très malin.
        J’avoue que Mutsu n’est pas super médiatisé, mais les gens qui regardent semblent aimer. Après, si tu veux du fun, c’est peut-être pas vraiment ce qu’il faut lancer, je te préviens.

        En tous les cas, oui je suis toujours présente ! Et contente que tu sois contente de me retrouver ^^. J’avais pas le temps ces derniers mois pour écrire des commentaires constructifs…

        • Alors tu peux lancer sans hésiter Awl. Du sérieux, en veux-tu, en voilà (mais il y a quelques touches comiques assez subtiles et surprenantes dans le lot)! ;)

  2. 5-ji Kara 9-ji Made se redresse pas mal après ses débuts un peu « bizarres »… Takane (le moine) devien pas mal « cute » dans son genre…

    Merci de ton retour en tout cas! Ça a été long!!

    • C’est bien ce que j’avais cru comprendre pour 5-ji Kara 9-ji Made, mais pour le moment, je vais me concentrer sur les dramas qui m’ont donné une première impression plus favorable…

      Oui, très long! À tel point que j’ai bien cru que je n’allais jamais revenir. Mais il ne faut jamais dire « jamais »! ;)

      Merci pour ton commentaire! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s