KDramas de 2015 – Cimetière de Pilotes, She Was Pretty et Perspectives

shewaspretty19

Nous entrons dans la dernière partie de l’année, dernière opportunité pour trouver quelque chose à apprécier à Kdrama-land. J’ai pensé que ce serait bien de faire le point brièvement sur tout ce que j’ai essayé depuis mon dernier article et sur les nouveautés qui m’intéressent.

Ci-gisent les Kdramas de 2015 abandonnés

BeautifulBride4

J’ai essayé Last et My Beautiful Bride comme ils recevaient de bonnes critiques, et je n’ai pas continué pour des raisons plus personnelles qu’afférentes aux dramas. J’ai trouvé Bride très bien fait, mais je crois que j’ai un problème avec ce scénariste. Je n’avais pas accroché du tout à son Cruel City non plus, jamais je n’avais ressenti quoi que ce soit pour ses personnages, et c’est ce qui s’est passé ici. Et je ne comprend pas ce que Go Sung Hee a de si spécial pour continuer à se voir attribuer des rôles principaux.

Ensuite Last, que j’ai quand même continué un peu au-delà du pilote. Last a un casting de première classe, une réalisation et un scénario très solides. Mais je n’aime pas quand un escroc est le héros d’une fiction. Je venais de voir The Wolf of Wall Street et ça m’avait mise très mal à l’aise de voir comment était (indirectement mais quand même) glorifié un type qui a ruiné des gens en abusant de leur crédulité, tout en lui faisant de la pub (achetez mon livre !). Last n’a pas grand chose à voir avec le film mais je ne peux pas sympathiser avec ce type de malfrat, non merci, même incarné par un acteur que j’adore comme Yoon Kye Sang. En plus l’aspect « Fight Club » m’a surtout donné envie d’aller revoir le film de David Fincher, et leur portrait des sans-abris m’a semblé un peu trop manipulateur pour être honnête.

Mrs.-Cop-Poster-5

Mais le pire drama en rapport avec le monde du crime que j’ai essayé était sans hésiter Mrs Cop, avec un pilote pathétique tant l’écriture était incompétente (en même temps, qui ça étonne de la part de la scénariste de Lie to Me ?), et une héroïne dans la même veine. Tout le monde l’a déjà dit : pourquoi faire d’elle une catastrophe à son job et une mauvaise mère ? Pourquoi ?? Et c’est très irritant d’avoir un drama centré sur un personnage d’officier de police féminin qui est constamment ramenée à son rôle familial, comme si le sujet de la carriériste qui doit jongler entre son job et sa vie privée n’avait pas été déjà complètement épuisé. On peut passer à autre chose ?

Côté comédies romantiques j’ai testé The Time We Were Not In Love, et je crois que j’ai réussi à finir le pilote mais je demande comment. C’était mauvais. Mal joué, mal écrit, superficiel, rétrograde, cliché, la totale. Oh My Ghostess! avait un casting absolument charmant, mais il y a quelque chose dans le concept « le fantôme d’une vierge est condamné à errer frustrée en essayant de posséder des gens pour se dépuceler » qui m’agace profondément, et je n’ai jamais pu surmonter mon aversion.

Scholar-Who-Walks-the-Night-Poster4a

Ensuite j’ai regardé les deux premiers épisodes de Scholar Who Walks the Night. J’attends d’avoir un nouveau coup de foudre avec un sageuk depuis une éternité, mais Scholar a été une nouvelle déception. D’abord Lee Jun Ki devrait vraiment arrêter de jouer ces rôles de justiciers lettrés, il les joue bien ce n’est pas le problème, mais je regrette qu’il s’enferme dans ce type de rôles qui se ressemblent tous alors qu’il est capable de plus de versatilité. Ensuite je continue de penser qu’il aurait dû être en OTP avec Kim So Yeon (ou au moins le personnage qu’elle jouait), je n’ai jamais pu acheter sa romance avec l’héroïne. Mais c’est plus un problème d’écriture et de direction d’acteur, Lee Yu Bi n’est pas mauvaise du tout. Et enfin il y avait le problème du scénario. Apparemment ils ont complètement réécrit le manhwa, et c’était une mauvaise idée si le résultat est aussi médiocre.

Yong-Pal-Poster3

Yong Pal a commencé comme une très bonne surprise, les premiers épisodes étaient bourrés de suspense, mieux écrits que prévu et surtout les enjeux étaient de taille. Mais ça a duré six épisodes, et quand ils ont commencé à précipiter la romance (via des scènes imaginaires cheesy qui cassaient complètement le rythme) et à oublier l’identité originaire du héros en tant que chirurgien-mercenaire pour privilégier un conflit familial et financier pas si prenant que ça,  j’ai décroché. 

Dans ce qui est sorti dernièrement je voulais tester The Village et Sassy Go Go (ce tiiiitre). Aucun ne m’a convaincue. Des deux The Village est sans hésiter le mieux écrit et le mieux casté, mais j’aurais aimé que le réalisateur soit moins lourd avec son ambiance à « suspense » que j’ai trouvée non seulement inefficace mais distractive. La musique, les effets visuels me sortaient complètement des scènes supposées introduire un peu de tension. Pourtant j’aime bien quand une série commence en introduisant un personnage dans un petit village qui cache de gros secrets, comme récemment Wayward Pines, et comme héroïne/support de notre point de vue on pourrait trouver pire que Moon Geun Young, dont la fausse fragilité et le charisme font des miracles à l’écran. Mais là j’ai trouvé ça trop dispersé entre les différents personnages et je n’ai pas eu la patience d’attendre que leurs liens soient mieux expliqués. Je pense que si la réalisation m’avait plus immergée, j’aurais continué un peu. Dommage. 

Sassy-Go-Go-Poster4

Par contre zéro doute sur Sassy Go Go, ce drama a un certain charme mais il est écrit avec les pieds et n’a pas un casting suffisamment solide pour compenser ça (ils essaient les pauvres, ils essaient). Le pilote est un enchaînement de maladresses narratives à commencer par l’absence totale de véritable introduction des personnages. J’ai eu le sentiment désagréable qu’il nous manquait des éléments essentiels pour comprendre leur identité et leurs relations. C’est difficile à expliquer, mais en gros à chaque fois qu’on nous présente un groupe ou un personnage en particulier on nous balance dans le feu de l’action, et c’est comme si on rentrait dans un train en route, comme si on avait zappé le pilote pour commencer directement par le second épisode. Je suis arrivée à la moitié sans savoir pourquoi on devrait s’intéresser au sort des membres de Real King en dehors de leur trop évidente (voire franchement caricaturale) position d’underdogs.

En plus le rythme est tout aussi maladroit, les évènements s’enchaînent trop rapidement pour qu’on ait le temps de s’investir et on nous demande beaucoup trop vite de compatir pour le destin d’un club dont on ne sait quasiment rien, à part le fait qu’il est composé de cancres qui aiment danser. La réalisation est plutôt correcte, elle est bourrée de gimmicks visuels agaçants mais j’ai noté de très jolies compositions et une belle lumière. Ce n’est pas suffisant pour sauver ce pilote, et si je veux un bon drama lycéen et musical récent je préférè revoir Monstar ou même finir Perseverance Gu Hae Ra.

She Was Pretty

SheWasPretty26

Parlons un peu de ce que j’aime bien, sinon à ce train-là cet article ne va être qu’une liste de récriminations. Aaah She Was Pretty ! Je t’aime drama.  C’est vrai qu’il partait avec un avantage, parce qu’il allait réunir l’OTP alternatif de Kill Me Heal Me, Oh Ri Jin et Oh Ri On, mais je n’aurais jamais continué si je n’avais pas aimé le reste. Hwang Jung Eum est une actrice qui a la capacité de me faire ressentir tout un panel d’émotions, un peu comme Jang Nara. Elle a le pouvoir de littéralement me briser le cœur quand son personnage est triste et je ne peux pas m’empêcher de m’identifier à son personnage de stagiaire abusée au travail qui réussit grâce à sa persévérance et son honnêteté. J’aime énormément comment le drama traite son histoire d’amour avec Sung Joon et son parcours professionnel.

J’aime aussi énormément Ha Ri malgré tous ses mauvais choix, je pense que son affection pour Hye Jin est très sincère et j’ai rarement vu un « couple » féminin avoir autant d’alchimie dans un Kdrama (à tel point qu’on pourrait les prendre pour l’OTP parfois). Shin Hyeok est sympathique comme comic relief mais je trouve que le surjeu de Siwon ne fonctionne pas toujours très bien, et surtout le décrédibilise quand il doit jouer des scènes sérieuses. Mais sinon les quatre acteurs forment un groupe très attachant. C’est un drama qui n’a pas décollé instantanément, les premiers épisodes se laissent regarder sans plus, mais c’est le genre de romance qui s’épanouit sur la longueur grâce au charme de son quatuor principal. Et très bonne nouvelle : il n’y aura pas de prolongation et le drama se terminera bien au 16ème épisode comme initialement prévu. 

Dernière ligne droite avant 2016 et conclusion

Bubblegum31

J’ai envie d’essayer Bubblegum et Oh My Venus pour Jung Ryeo Won et Shin Min Ah même si je ne suis pas fan de leurs partenaires, Lee Dong Wook et So Ji Sub. Bubblegum est encore une histoire de vieux amis qui développent des sentiments amoureux, et Oh My Venus reprend le concept lui aussi très usé du drama de « rebound » où les héros sont occupés par une transformation corporelle. La comparaison avec She Was Pretty est inévitable, mais je ne pense pas que les dramas vont se ressembler au-delà de l’idée d’une héroïne anciennement populaire marginalisée à cause de son physique : Oh My Venus se concentre vraiment à fond sur le processus de transformation (le héros est un coach diététicien) alors que She Was Pretty est plus une histoire d’amants déguisés à la Marivaux. Le staff des deux dramas est relativement inexpérimenté, sauf le réalisateur de Queen In Hyun’s Man, Nine et Vampire Prosecutor qui va diriger Bubblegum. 

Si tout se passe comme prévu l’année devrait se terminer avec le thriller Remember (duo Yoon Seung Ho/Park Min Young, dirigé par le réalisateur du film The Attorney)  et l’adaptation de la romance estudiantine Cheese in the Trap (duo Park Hae Jin/Kim Go Eun, dirigé par le réalisatrice de Coffee Prince et Heart to Heart ). 

Et je crois que j’ai fais le tour. En fait de plus en plus j’ai l’impression que ce qui marche à Kdrama-land et qui continue d’être produit correspond de moins en moins à mes préférences. On a beaucoup d’ajhumma-dramas, d’adaptations de webcomics « réalistes » (ils appellent ça des « human dramas »), de comédies, drames ou romances lycéens (Au secours !), de dramas professionnels (en particulier médicaux, procéduraux, policiers, et on voit réapparaître le genre politique). Le fusion sageuk léger a l’air d’être en voie de disparition tant tout ce qui est sorti était tragique, et les comédies romantiques « pures » sont de plus en plus difficiles à trouver. Cela dit j’ai quand même finit beaucoup plus de dramas que l’année dernière, et 2015 n’aura pas été une totale hécatombe ! Yay ?

Advertisements

4 réflexions sur “KDramas de 2015 – Cimetière de Pilotes, She Was Pretty et Perspectives

  1. Si tu cherches un bon sageuk, je te conseille « Six Flying Dragons »! C’est la même équipe que « Queen Seon Duk » et « Tree with Deep Roots ». Pour l’instant, seuls 6 épisodes ont été diffusés mais le casting et l’histoire en font le drama que j’attends le plus toute les semaines.

  2. Oh my Ghostess est très frais et a été pour ma part une excellente surprise, de bout en bout, malgré les mêmes a-priori que toi au départ, et mon manque d’adhésion au choix du rôle masculin principal. Bien joué, avec une écriture bien dosée, sensible, de l’humour, de l’émotion, du suspense…. et une évolution vraiment intéressante des deux personnages féminins aux antipodes, une excellente direction d’acteur générale et une histoire qui tient globalement très bien la route. Cela vaut le coup de dépasser le pitch un peu cliché (qui fournit pourtant de bonnes scènes drôles et sexy avec un personnage féminin entreprenant, plutôt rare dans l’univers lisse des kdramas). Un de mes dramas favoris de l’année ! Donne lui peut-être une seconde chance :)
    She was Pretty a aussi réussi à m’accrocher sans peine jusqu’à la fin (enfin presque, final la semaine prochaine). Excellent quatuor principal, belle histoire d’amitié féminine qui change un peu des dynamiques habituelles, avec un coup de coeur pour le personnage de Choi Si-won, et son duo hilarant avec Hwang Jung-Eum (potentiel comique déjà révélé dans King of drama).
    Deux autres rares dramas 2015 qui m’ont plu : Hello Monster (un peu surréaliste sur le traitement du sujet mais excellent choix d’acteur et si en plus tu aimes Jang Nara :)) et « Producer », un OVNI prenant la forme d’un mockumentary sur l’univers de la production des kdramas d’abord (tonalité très curieuse qui évolue vers une rom-com plus classique suite aux réactions d’audience).
    Cela dit, la même impression que toi concernant les séries coréennes en 2015, l’impression qu’elles correspondent de moins en moins à mes goûts…. Ou peut-être sommes-nous en train d’évoluer en tant que spectatrice? ;)

    • Hello Liodee ^^

      Gah She Was Pretty se termine déjà cette semaine T_T je ne dis pas qu’il aurait du être prolongé (au contraire) mais ça va me faire de la peine de quitter ces quatre personnages, ils étaient vraiment charmants. D’habitude ils ne se privent pas pour insérer de la bromance mais là c’était surprenant qu’ils fassent la même chose pour les deux filles, et c’était super.

      J’ai presque fini Hello Monster, il doit me rester un ou deux épisodes à voir. Dans l’ensemble j’ai bien aimé, mais comme toi je trouve que le traitement du sujet laisse à désirer (« surréaliste » est le bon mot !). En ce moment je regarde Bubblegum, je n’ai pas beaucoup avancé mais j’aime beaucoup l’ambiance et les personnages. Et Oh My Ghostess va être dans la liste des dramas de l’année à rattraper =)

      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s