Pilotathon des Animes d’Automne 2015 : Fushigi na Somera-chan et The Perfect Insider

[HorribleSubs] Fushigi na Somera-chan - 01 [720p].mkv_snapshot_00.04_[2015.10.08_20.30.33]

Euh…peut-être que ce panneau a été mis là pour une raison, Somera-chan…

Fushigi na Somera-chan

[HorribleSubs] Fushigi na Somera-chan - 01 [720p].mkv_snapshot_00.20_[2015.10.08_20.36.24]

Késako ? Les soeurs Nonomoto et leurs amies font n’importe quoi, cette fois avec des animaux dangereux.

Ok Fushigi na Somera-chan est peut-être un peu trop barré pour moi. Pourtant j’ai bien aimé AiMaiMi, mais là au lieu de rire j’ai trouvé qu’ils forçaient tellement sur l’absurde et la violence qu’au final ça rendait les gags ineffectifs. Pourtant ça commençait bien avec un alpaga agressif et la crise alimentaire du foyer Nonomoto (qui apparemment se prive pour nourrir un affreux chien qui sert aux sœurs de complément affectif depuis la mort de leurs parents), mais quand on est arrivé aux pouvoirs de Somera j’ai eu du mal à bien comprendre où était l’humour dans les situations présentées. A la fin lorsque le chien-oden (je vous avais dis que c’était barré) s’en prend à la petite sœur c’était inutilement cruel. Je ne me souviens pas du tout avoir eu ce problème avec AiMaiMi ni même avec Tekyuu! du coup je me demande si ce n’est pas juste le pilote qui démarre mal ? Je verrai si j’essaie un autre épisode ou pas, pour l’instant ce n’est pas ma priorité.

The Perfect Insider (Subete ga F ni Naru)

vlcsnap-2015-10-08-22h16m17s194

Késako ? Moe Shishinosono aimerait bien mettre dans sa poche le dernier disciple de son père le professeur Saikawa et le garder pour elle, mais Saikawa est intéressé par une collègue qu’il place sur un piédestal : Shiki Magata, une programmeuse surdouée qui vit à l’écart du monde sur une île depuis qu’elle aurait commis parricide et matricide. Moe décide d’emmener tout le monde là-bas pour un séminaire.

vlcsnap-2015-10-08-22h12m41s183

Enfin un nouvel anime basé sur des dialogues ! Ils sont vraiment rares, il y a Mouryo no Hako, peut-être certaines comédies traditionnelles (je pense à celles basées sur le Rakugo) et maintenant Perfect Insider dont la majorité du pilote se déroule dans le bureau de Saikawa. Quand l’essentiel d’un anime se compose de dialogues, vous avez intérêt à assurer côté mise en scène sinon ça devient vite ennuyeux. En gros l’objectif est d’éviter à tout prix les plans-sur-plans de têtes parlantes et de garder l’attention du spectateur éveillée en variant les cadrages, en travaillant beaucoup sur le langage corporel des personnages et en dynamisant la scène par des entrées et sorties de personnages différents, un peu comme au théâtre. C’est ce qui est accompli ici, et nous en apprenons autant sur Moe et Saikawa par leur expression corporelle que par ce qu’ils racontent.

vlcsnap-2015-10-08-22h11m13s107 vlcsnap-2015-10-08-22h08m38s847

Avant de commencer Perfect Insider j’étais curieuse de savoir de quelle nature serait le triangle Moe/Saikawa/Shiki, et je le trouve intéressant. Moe est entichée de son professeur, mais comme c’est une jeune femme intelligente elle n’est pas en béate admiration devant lui et a de bonnes réparties. L’objet de son affection, Saikawa, a décidé qu’il allait rester dans une adolescence rebelle perpétuelle et se complaît dans une sorte de détachement cynique affecté en déblatérant les classiques questions existentielles, mais dès qu’on parle de Shiki Magata il devient sincèrement intéressé. Moe a conscience du pouvoir qu’exerce sur lui l’évocation de Magata, et comme elle-même a la possibilité de lui donner accès à la célèbre et énigmatique programmeuse, elle ne peut pas s’empêcher d’en jouer.  Il en résulte une espèce de ronde des désirs très bien mise en scène dans ce pilote (et dans l’OP !).

vlcsnap-2015-10-08-22h08m07s099 vlcsnap-2015-10-08-22h27m27s177

Et si pour l’instant j’ai du mal à comprendre ce que Moe peut bien trouver à Saikawa, on est immédiatement captivé par l’aura de Shiki Magata. Finalement on ne la rencontre jamais directement dans ce pilote, on la voit seulement de manière biaisée via la narration d’un autre homme plus âgé, via des flashbacks, et via un écran dans les souvenirs de Moe. Elle a l’air d’être à la fois très influente, et très fuyante. Ça rend le personnage d’autant plus intrigant, ça donne très envie d’en savoir plus, et c’est tout ce que je demande à une série d’enquête. Additionnez ça avec la qualité de la mise en scène et je pense qu’on tient l’une des meilleures séries de la saison. 

OP : « Talking » de Kana-Boon. Très dynamique mais j’aurais bien aimé voir ce que ça aurait donné entièrement colorisé et détaillé (c’était peut-être trop compliqué à faire, et ce style leur donne aussi plus de liberté). 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s