Pilotathon des Animes d’Eté 2015 : Sore ga Seiyuu!, Monster Musume et Rokka no Yuusha

vlcsnap-2015-07-08-18h20m38s191

This is ANIME !

Seiyuu’s Life!

vlcsnap-2015-07-08-12h13m58s132 vlcsnap-2015-07-08-12h33m41s193

Késako ? Comme la conjoncture économique lui est plus que défavorable, Futaba a décidé que quitte à galérer dans le monde professionnel elle allait réaliser son rêve le plus fou et devenir doubleuse. Plus facile à dire qu’à faire.

C’était adorable, informatif et très amusant. Ce n’est certainement pas l’anime qui va replonger Gonzo dans ses heures de gloire, mais je ne peux pas reprocher grand chose à un épisode aussi mignon qui m’a fait sourire et rire du début jusqu’à la fin. Sore ga Seiyuu! doit beaucoup à son trio principal, mené par la débutante Futaba. Cette dernière et sa nouvelle amie Ichigo ont encore beaucoup de mal à maîtriser leurs performances, en sont à un stade où elles réfléchissent beaucoup trop à leurs rôles et manquent de confiance en elles. Nous les voyons se débattre avec les codes formels du milieu japonais du doublage, rater leurs répliques, et s’émerveiller devant la compétence des plus expérimentés, des vétérans de l’industrie à Rin, une lycéenne qui a commencé à travailler beaucoup plus tôt qu’elles. L’anime ne gagnera aucun point d’originalité, il se repose beaucoup sur des éléments que ShiroBako avait mis en place (la mascotte qui délivre les explications techniques, les caméos, un relatif réalisme des aspects les plus durs du métier) et la fin du pilote où Futaba est déprimée par cette première journée d’enregistrement ratée est un moyen un peu facile de forcer l’empathie du spectateur pour l’héroïne. Mais malgré ses ficelles scénaristiques un peu grosses, Sore ga Seiyuu! reste un petit show tout à fait charmant qui maîtrise bien son sujet que j’aurais du plaisir à suivre.

 Monster Musume no Iru Nichijou La vie quotidienne avec des filles-monstres

vlcsnap-2015-07-08-13h35m28s183 vlcsnap-2015-07-08-15h45m45s218

Késako ? Kimihito héberge une lamia (femme-serpent) amoureuse de lui mais ne peut pas coucher avec elle en raison d’un loi absurde (celle qui dit que les persos de harems sont condamnés à  être éternellement cock-bloqués).

Je reconnais que le concept d’un harem entièrement composé de femmes mi humaines-mi bêtes est intéressant, mais ça n’a pas empêché ce pilote d’être très médiocre. Je pense que ça aurait pu être une bonne comédie…si seulement leur panel de gags n’était pas aussi limité. « Miia est en rut permanent et menace de tuer le héros à chaque fois qu’elle se jette sur lui » est une idée qui est exploitée jusqu’à l’épuisement au cours de l’épisode, et ce n’était même pas si drôle que ça la première fois. Le reste n’est pas plus réussi, entre une séquence au love hôtel complètement téléphonée et l’intervention de deux personnages de méchants ridicules et exagérés qui ne sont là que pour donner un prétexte au héros de violemment venger sa protégée (« parce que même si Miia est un monstre elle reste une jeune fille ». Soupir.). Par contre l’animation est l’un des points forts de MonMusu, et des efforts ont été faits pour prendre en compte la nature de Miia et ses besoins (elle a une température très basse, elle mange beaucoup d’œufs, etc.). A mon avis c’est probablement ce qui sera le plus intéressant à découvrir lorsque seront présentées les autres filles-monstres. Un peu dommage qu’ils n’aient pas poussé plus loin en intégrant un peu de mythologie.  Dans l’ensemble ce pilote ne m’a pas beaucoup inspirée, je l’ai trouvé un peu mieux fait qu’un harem standard, mais pas d’une grande marge. Les personnages et le scénario sont beaucoup trop creux.

Rokka no Yuusha Les Braves des Six Fleurs

vlcsnap-2015-07-08-18h22m12s148 vlcsnap-2015-07-08-17h50m51s238

Késako ? Alors qu’un roi démon est sur le point de se réveiller, Adlet est choisi par la déesse du destin comme l’un des six braves qui ont pour mission de le vaincre. Il se met en route avec une autre élue, la combattante légendaire (et princesse) Nashetania.

Parmi les animes de printemps que j’ai abandonné se trouve une autre adaptation de roman de fantasy prenant place dans une contrée plus originale que votre Japon/Europe médiévale de base : Arslan Senki. J’avais beaucoup aimé le pilote, mais le second épisode m’a refroidie. L’adaptation d’Arslan aurait dû être prise en charge par un gros studio, et en plus des problèmes de réalisation les personnages n’étaient pas si intéressants que ça. Actuellement le manque d’enthousiasme général que suscite la série alors qu’elle n’est même pas terminée ne me donne pas envie de lui laisser une autre chance. J’espère que le même scénario ne va pas se répéter pour Rokka no Yuusha, parce que j’ai trouvé ce pilote épatant.

D’abord on est frappé par l’attrait de l’inspiration Aztèque/Maya/Inca. Non seulement ce cadre est inédit, mais il est rendu d’une manière visuellement cohérente qui témoigne des recherches accomplies (et vous m’excuserez pendant que je célèbre l’absence de maid victorienne). Je savais que le scénario serait solide et les personnages pluridimensionnels (Yamagata Ishio sait comment écrire des personnages qui ne rentrent pas dans des stéréotypes préétablis), mais le gros point d’interrogation était posé sur le studio Lerche. Je ne peux pas trop anticiper sur la qualité de la suite, mais ce pilote était impressionnant, et je ne parle pas seulement du premier combat. C’est Lerche qui a opté pour un background précolombien (quelle heureuse initiative !) et la mise en scène de Takahashi Takeo est excellente. Elle brille autant dans les scènes d’action que pendant les autres L’une de mes scènes préférées était toute la séquence où Adlet est emprisonné dans sa fosse, un très bon moyen de nous présenter de manière intelligente qui est notre personnage principal. Si c’est représentatif de la suite nous tenons une très bonne série d’action et d’aventure. Et pour l’instant l’élément clé du scénario n’a pas encore été introduit : il y a un intrus parmi les sept braves qui vont se réunir. Je pense que ça va être fun d’essayer de deviner son identité !

5 réflexions sur “Pilotathon des Animes d’Eté 2015 : Sore ga Seiyuu!, Monster Musume et Rokka no Yuusha

  1. Je savais pas du tout que le studio responsable de l’animation de Rokka no Yuusha avait pris l’initiative de ce background précolombien, ça casse un peu mes espoirs d’une intrigue basée sur la colonisation et la chute des civilisations mésoaméricaines et andines.

    C’est très joli à regarder en tout cas, j’apprécie particulièrement toutes ces couleurs qui en mettent plein les yeux (ça me fait penser aux aux temples de l’antiquité qu’on représente de pierre brute alors qu’ils étaient fardés de couleurs vives). Tu me rassures aussi côté scénario, puisque tu as l’air de connaître le travail de l’auteur du LN ? Ma scène préférée est… la discussion entre Adlet et la princesse dans les geôles, juste parce que Takahashi Takeo utilise la porte de prison de toutes les manières possibles et imaginables pour mettre le personnage de la princesse en avant, c’était assez fun à regarder :’)

    • Ah c’était dur de choisir entre ces deux scènes de prisons, les deux étaient bonnes.

      Yamagata Ishio est l’auteur d’ Armed Librarian : The Book of Bantorra. Je n’ai pas lu les livres mais j’ai vu l’anime et ça m’a impressionnée. C’était facilement l’un des meilleurs animes que j’ai vu, même si je ne l’ai pas encore terminé. Le premier arc m’avait fait pas mal pleurer ^^; J’avais été frappée par la force du scénario et par l’écriture des personnages.

      • Ah j’ai beaucoup aimé The Book of Bantorra aussi (noloty <3), je savais pas du tout que c'était du même auteur, le style de l'animation est quelque peu différent faut dire. C'est assez prometteur pour la suite donc oui :)

  2. Concernant Rokka No Yuusha, j’attends de voir si les personnages féminins seront intéressants ou affligeants.
    J’espère être surpris dans le bon sens.
    Par contre, surpris et content que tu ais droppé Arslan Senki.
    Au moins, tu ne te forces pas comme pour Mahouka.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s