Premières Impressions : Producers, Warm & Cozy et Ex-Girlfriend Club

Warm-and-Cozy7

Mina : J’aurais aimé avoir des choses positives à dire sur Warm & Cozy et Producers, mais malheureusement aucun des deux ne m’a convaincue. J’ai aussi rapidement essayé School 2015 et Orange Marmelade, et sans aucune surprise les High-school dramas Coréens et moi c’est toujours un dialogue de sourds. Mon désintérêt pour le genre ne donnerait pas des critiques très intéressantes.

Kaa : Producers ne m’intéressait pas, Orange Marmelade non plus. Warm and Cozy est loin d’être le pire drama des Soeurs Hong mais non, la flamme n’a toujours pas été rallumée pour autant. Et malgré mes meilleures prédispositions en regardant le pilote, je n’ai malheureusement pas beaucoup de choses positives à dire sur Ex-Girlfriend Club non plus. Le point positif quand même dans tout ça, c’est que je me ré-intéresse doucement (très doucement) aux Kdramas, joie!

Warm & Cozy – Weak & Lazy

Warm-and-Cozy-Poster3

En quelques mots : Kang So Ra/Jung Joo et Yoo Yeon Sook/Gun Woo se croisent plusieurs fois à Jejudo, parfois intentionnellement, parfois par hasard. Ils semblent être liés par une histoire familiale complexe.

Je ne savais même pas comment décrire en quelques mots efficacement le scénario tellement ce drama n’a pas d’accroche. Quelle est votre idée principale, mesdames Hong ? Avec quoi voulez-vous intéresser votre audience ? « chaleur et réconfort » c’est sympa comme concept mais c’est une information sur l’ambiance, pas sur le sujet ni les personnages. Ce que j’ai retenu principalement de ce pilote c’est qu’il faut aller à Jejudo parce que c’est joli, naturel, authentique, blah blah blah (ça si on ne l’a pas compris c’est qu’on est aveugle et sourd, merci le PPL super discret), que les petits minets des villes qui viennent s’installer pour ouvrir un commerce sont probablement l’équivalent des parisiens qui ont un rêve de ferme bio et exaspèrent tous les locaux avec leurs préjudices et leurs idées niaises (les scènes avec les nageuses de Jeju sont les meilleures de tout le pilote), et que perdu là-dedans se trouve un début de comédie romantique truffée de clichés et à peine sauvée par les acteurs.

Ce qui m’a le plus déroutée a été l’introduction. On zappe complètement la présentation de l’héroïne, elle est balancée sans préavis dans les jambes du héros qui fête tranquillement son anniversaire dans une de ses résidences pour lui annoncer cash qu’elle pense être sa sœur jumelle. Après plusieurs échanges franchement étranges entre les deux protagonistes ils se mettent quasiment sans transition à flirter, parce qu’une réaction de la mère du héros leur donne l’impression que l’héroïne s’est fait des idées. WTF. Depuis Big j’ai commencé à me demander qui relisait les scripts des sœurs Hong pour les éditer, et avec Warm & Cozy je crois que la réponse est : personne (ou alors un gogo qui va dans leur sens). Et ce n’était pas le seul moment qui m’a laissée dans la confusion, j’ai trouvé toute l’histoire des restaurants/cafés des héros très fastidieuse à suivre, sans compter qu’ils prennent tous les deux des décisions d’une stupidité sans fond (genre emprunter beaucoup d’argent en secret juste pour plaire à une fille et acheter une propriété sans la visiter).

Après l’intro, miss Héroïne (qui pourtant tenait beaucoup à ce rêve de famille riche retrouvée) se fixe sur le héros et se le réinvente en prince charmant pendant les années qui vont suivre jusqu’à ce qu’elle le retrouve à Jeju par la magie des coïncidences made in Kdrama-land. Je ne m’attendais pas à voir autant de clichés dans ce pilote, honnêtement. La promo laissait entrevoir du slice-of-life détendu, mais ils s’enchaînent rapidement : plusieurs secrets de naissance, potentiel faux-cest (twincest) mis de côté pour nous le ressortir à la fin quand il n’y aura plus rien à dire, des petits-amis qui apparaissent pour disparaître très rapidement de manière trèèèès convenue (la jolie fille riche et distante, le copain infidèle, des classiques), le coup de l’arnaque dont est victime l’héroïne pour bien la mettre dans une situation où elle va avoir besoin du héros…je crois que j’ai déjà vu ce drama, non ? Naïvement j’ai pensé que comme ça s’appelait à la base « Jejudo Gatsby » il y aurait une réelle inventivité, mais non.

Et c’est dommage parce que certains dialogues ne sont pas mauvais du tout, comme celui où Jung Joo explique à Gun Woo qu’elle l’envie de pouvoir refuser une montre parce qu’il n’aime pas la couleur, alors qu’elle-même ne peut pas choisir ses propres vêtements. Et les acteurs sont bons ! Kang So Ra et Yoo Yeon Sook se donnent beaucoup de mal pour rendre Jung Joo et Gun Woo sympathiques. Le problème c’est que comme le reste du drama, ils ne sont pas très bien écrits. L’héroïne en particulier a du mal à se détacher de la flopée de Candy qui lui précèdent, tandis que le héros, agréablement aux antipodes du goujat riche habituel, n’injecte absolument aucune tension.

Verdict : le réalisateur essaie désespérément de nous vendre Jejudo tandis que de bons acteurs essaient désespérément de donner vie à un scénario aussi insipide que la promo. Et je me répète : ça fait longtemps que les projets des sœurs Hong ont arrêté de m’intriguer, et avec Warm & Cozy j’ai (une fois de plus !) le sentiment qu’elles n’ont plus rien à dire.

Producers – Une journée d’intégration interminable

The-Producer5

En quelques mots : Cha Tae Hyun a peur de voir le variety-show qu’il dirige annulé, Kim Soo Hyun est le nouvel arrivant pris en charge par Gong Hyo Jin qui s’occupe du show musical de KBS, et IU est une starlette qui refuse de se plier à ses instructions. Leurs quatre personnages se croisent directement ou indirectement au cours de la journée d’intégration de Kim Soo Hyun, filmée pour un documentaire, et ils m’ont tellement peu impliquée que je n’ai même pas envie d’aller chercher leur noms.

Si l’idée qu’ils se font d’un drama divertissant est de nous infliger une série d’interview et de conversations de bureau, on n’est pas sortis de l’auberge. Si au moins le niveau des dialogues était correct ça pourrait encore passer ( ?), mais là…nope. Pourtant j’avais trouvé que c’était l’un des point forts de You From Another Star, le drama précédent de Park Ji Eun, mais peut-être que le méta-drama n’est pas son truc ? Et cette totale absence de rythme ! Ce pilote se traîne péniblement en longueur, ils ont l’air de penser que l’évocation sans fin de références à l’industrie et les caméos suffisent à rendre la visite des locaux intéressante, sauf que non. C’est long, c’est majoritairement sans intérêt, et comme devant Warm & Cozy je me suis demandée du début jusqu’à la fin quelle était leur accroche sans jamais la trouver.

Pour ne rien arranger l’approche du réalisateur un peu étrange, c’est du faux-documentaire mais on n’y croit pas une seule seconde. Parfois les personnages réalisent qu’ils sont filmés, parfois non, parfois le caméraman n’a rien à faire là (genre dans les toilettes ou pendant la convocation du personnage de Cha Tae Hyun au comité de censure), c’est mal maîtrisé. Au final on dirait un documentaire très mal fait qui n’a aucune direction précise et qui interroge des gens qui s’écoutent parler. Et c’est méta mais d’une mauvaise façon, c’est-à-dire qu’ils snobent totalement tous ceux qui ne peuvent pas comprendre les in-jokes et clins d’œil. Pour un drama qui veut autant s’exporter, je ne suis pas sûre que ce soit la bonne approche. Les acteurs ne sont pas désagréable à suivre, en particulier les vétérans, mais aucun d’entre eux n’a l’air spécialement motivé par son personnage. Et franchement c’est réciproque.

Verdict : Rarement je me suis autant ennuyée devant un pilote de Kdrama. De temps en temps quelques blagues étaient amusantes, mais pas suffisamment pour compenser la vacuité de l’ensemble. Peut-être que ça plaira plus aux aficionados de la K-Variety ou aux fans des acteurs ?

Ex-Girfriend Club – Mon ex, ses ex, et moi

Ex-Girlfriend-Club2

En quelques mots : Song Ji Hyo joue Soo Jin, une réalisatrice de film qui, à cause de problème financier, accepte d’adapter le manhwa de son ex petit-ami Myung Soo (Byun Yo Han) mettant en scène ses déboires amoureux. Cette nouvelle n’est pas sans déplaire aux trois ex de Myung Soo impliquées. Elles s’opposent à cette adaptation et Soo Jin va donc devoir les convaincre… 

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas un Emergency Couple 2 comme je le redoutais, ni dans l’ambiance ni dans les relations entre les personnages, même si la base du scénario est la même et que l’OTP ont aussi une relation d’amour/haine. La mauvaise, c’est que ça ne suffit pas et qu’en l’occurrence, je n’apprécie pas fondamentalement plus Ex-Girlfriend Club, à mon plus grand désespoir. Malgré la lenteur et la simplicité du postulat de base mis en scène dans le pilote, l’épisode parvient à être extrêmement bordélique et insensé. Les choses s’enchaînent oui, mais la logique est aux abonnés absents, aussi bien dans les motivations des personnages que dans leurs prises de décision : tous les conflits paraissent forcés, présents juste parce qu’il fallait qu’ils soient présents pour faire démarrer le drama. Vu la manière bâclée avec laquelle on nous présente les diverses situations (les problèmes financiers de la boîte de production dans laquelle travaille Soo Jin, les retrouvailles entre Soo Jin et Myung Soo, la rencontre avec les trois autres ex, les raisons – futiles – pour lesquelles elles sont contre la production du film, etc), on en vient à se demander si les scénaristes eux-mêmes sont convaincus par ce qu’ils racontent.

Avec si peu de soin et de conviction mis dans l’écriture, impossible (en tout cas pour moi) de me sentir concernée par ce qu’il se passe à l’écran (du coup, on s’ennuie), impossible aussi de me sentir proche des personnages, héros et héroïne compris (du coup, on est frustré). J’aime bien Soo Jin, mais je déteste qu’une fois de plus on se sente obligé d’humilier l’héroïne pour mieux nous faire sympathiser avec. Je déteste qu’elle soit constamment regardée de haut par les autres ex par exemple (parce que je ne vois juste pas ce qui justifie cette antipathie automatique) et je déteste aussi qu’elle soit dévalorisée par Myung Soo. Leur première intéraction m’a agacée (« je pensais que tu étais devenus vieille fille » ou un truc comme ça), et la fin de l’épisode 2 (« Ah bon, on est sorti ensemble? ») a juste rendu nul le peu de sympathie que j’éprouvais encore envers Myung Soo. Et surtout, je suis suprêmement agacée par le fait qu’aucune de ces femmes ne se soit sentie un minimum blessée ou choquée par le fait que leurs noms et leurs histoires ont été utilisés par Myung Soo sans leur accord. Je veux bien que le manhwa de ce dernier soit de la fiction, mais ça ne me semble pas du tout réaliste d’exclure le sentiment d’invasion de l’espace privé. Je ne vois également pas comment les personnages des ex peuvent se fondre naturellement et de façon durable dans l’histoire de base – qui est, je le rappelle, la production d’un film basé sur le manhwa de Myung Soo – .

Là où je suis plus agréablement surprise, c’est que les personnages sont moins stéréotypés que ce que je craignais. J’ignore si les femmes vont finir par être des alliées, mais si le drama prend cette direction, les choses risquent de prendre une tournure plus intéressante. Et il faut aussi avouer que les flashbacks concernant Soo Jin et Myung Soo ne manquent pas de charme, même si pour le moment, je ne les shippe pas du tout dans le présent. Mais je ne demande qu’à. Vraiment. Song Ji Hyo et Byun Yo Han ont une alchimie limitée dans le pilote, mais il y a de la place pour de l’amélioration.

Verdict : Il n’y a peut-être pas que des défauts dans Ex-Girlfriend Club, mais pour le moment, c’est ce qui domine dans la série : l’humour a du mal à me dérider (l’humiliation, jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas drôle), le scénario manque de spontanéité et de chaleur et le héros semble charmer tout le monde sauf moi. Mais appelez-moi masochiste ou contradictoire, oui, je vais persévérer encore un peu, parce que j’ai désespérément envie d’aimer un drama avec Song Ji Hyo dedans. 

7 réflexions sur “Premières Impressions : Producers, Warm & Cozy et Ex-Girlfriend Club

  1. Salut,

    Je ne compte pas commencer « Warn and Cosy » et vos commentaires me confortent dans ma décision.

    Concernant « Producers », j’ai juste vu le pilote qui m’a aussi semblé un peu long mais je vais quand même lui laisser sa chance car je pense que cela peut être drôle de voir le rookie intégrer l’équipe de 2 days 1 night qui est un show que j’apprécie!

    Pour « Ex-Girlfriends Club », j’en suis au 4ème épisode et j’apprécie de plus en plus les interactions entre les personnages et je ne suis pas d’accord avec Kaa sur le fait que les ex soient ok avec le fait que leur vie privée soit dévoilée car la « lionne » n’est pas du tout ok avec ce fait, surtout qu’elle est fiancée et qu’elle est décrit comme une grande psycho (et j’adore son perso!).

    Bizarrement, la série qui m’a le plus accrochée est celle que vous n’avez pas développée : « Who Are You : School 2015 ». J’ai attendu que 6 épisodes soient diffusés avant de commencer la série et je dois dire que je les ai enchaînés. J’aime beaucoup le mystère de la soeur jumelle disparue et comment on en apprend sur elle au fur et à mesure de l’histoire.

    • Je pense que Producers est un show qui marche mieux quand on comprend toutes les références, et quand on a un minimum d’affection pour ce qu’il dépeint. J’espérais qu’il aurait un fil narratif solide indépendamment de ça (par le biais des personnages), mais en fait pas vraiment. Je préférais largement l’approche de King of Dramas qui avait (au moins au début) une vraie dramaturgie et un discours réflectif sur ce qu’il dépeignait.

      J’ai bien aimé le début de School 2015, comme Angry Mom c’était plutôt bien fait et bien écrit. Mais pour regarder un high school drama, bon ou pas, il faut que je me force.

    • Oui, je n’ai pas dit que les ex étaient toutes d’accord, elles ne le sont manifestement pas. Mais j’ai du mal à accepter leurs motivations et leurs justifications parce qu’elles m’apparaissent parfois simplistes.
      Et si Hwa Young amis n’est pas d’accord pour qu’il dévoile sa vie privée, c’est uniquement parce qu‘elle est fiancée et que ça nuirait à sa réputation (et donc à son mariage). Du coup, ça donne l’impression que si elle n’avait pas été fiancée, ça ne lui aurait finalement pas posé un si gros problème que ça. Mais peut-être qu’après l’épisode 2, on nous donne plus de raisons de s’attacher aux personnages et à les apprécier. Je compte bien aller jusqu’au 4 de toute manière. ^^

  2. Je viens de lire sur le site dramabeans que « Ex-girlfriends club » allait être ramené à 12 épisodes au lieu de 16. Dommage, je commençais à adorer le personnage de la « renarde »!!
    Du côté de « Producer », j’apprécie de plus en plus le drama!

    • Oui, j’ai lu la nouvelle aussi. C’est injuste pour le drama. Couper 4 épisodes, c’est énorme, et l’annoncer à alors que l’épisode 8 vient d’être diffusé est brutal. Qui peut pondre une fin correcte dans ces conditions-là? Enfin, personnellement, je ne suis toujours pas convaincue par la série. Je trouve le couple principal mignon, mais la magie n’opère pas et à ce stade-là n’opérera probablement jamais. L’OTT est un grand frein et le fait qu’il y ait tant de personnages et si peu de consistance n’aide pas. Puisqu’il ne reste que 4 épisodes, je regarderai la série jusqu’au bout (sans trop traîner des pieds non plus parce que j’aime bien l’OTP). =)

  3. Je passe après la bataille, mais je rejoins totalement vos points de vue sur Warm and Cozy et Producers. Je suis vraiment déçue par les soeurs Hong, je n’arrive pas à croire que leur créativité soit tarie à ce point, mais on dirait bien que c’est le cas.
    Quant à Producers, ça m’avait l’air bancal dès le début, et grâce soit rendue à Dramabeans pour m’éviter de perdre mon temps à visionner des dramas pour rien.
    Je pense faire partie des rares qui n’ont pas accroché sur You From Another Star, mais ça a confirmé mon avis sur la scénariste…
    Merci pour vos impressions :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s