Pilotathon des Animes de Printemps 2015 : Seraph of the End, Utapri Revolution et Plastic Memories

[HorribleSubs] Uta no Prince Sama Revolutions - 01 [720p].mkv_snapshot_10.49_[2015.04.05_02.47.37]

Cecil est Best Girl le meilleur personnage, mais à la place d’Haruka j’aurais du mal à résister à Tokiya.

Uta no Prince-sama : Revolutions

[HorribleSubs] Uta no Prince Sama Revolutions - 01 [720p].mkv_snapshot_01.05_[2015.04.05_02.37.16] [HorribleSubs] Uta no Prince Sama Revolutions - 01 [720p].mkv_snapshot_03.58_[2015.04.05_02.40.26]

Késako ? Haruka compose des chansons pour les groupes d’idoles STARISH et QUARTET NIGHT. Les deux groupes veulent être sélectionnés pour chanter l’ouverture des Jeux Olympiques de Super Star Sports et débuter mondialement.

Si vous regardez cette troisième saison vous connaissez déjà la chanson : Haruka aux yeux lasers n’a toujours pas imprimé que tous les garçons pour qui elle compose sont à ses pieds, malgré toutes leurs déclarations et pick-up lines plus ringardes les unes que les autres. Le pilote est hilarant de ce point de vue, il est quasi exclusivement composé de rencontres « fortuites » entre Haruka et les membres de son harem (11 idoles quand même, ça commence à faire beaucoup) qui essaient de lui faire comprendre qu’ils sont toujours là pour la « faire entrer dans le monde des adultes » ou pour l’aimer éternellement. Au choix. Mon espoir pour cette nouvelle tournée ? Qu’il abandonnent le format des saisons précédentes (un épisode = un garçon) pour vraiment se concentrer sur la compétition entre STARISH et QUARTET NIGHT. Je pense qu’on a tous compris que Haruka vient d’une planète où les aliens n’ont pas beaucoup d’hormones et font l’amour par contact oculaire, et ça serait pénible de recommencer des « arcs romantiques » qui ne briseront jamais le statu quo. Mais quoi qu’il en soit je suis là surtout pour la stupidité exubérante et assumée du show, et à voir l’entrée en scène ridicule du directeur et des profs déguisés en anges qui tombent du plafond, ils n’ont pas perdu la main.

Owari no Seraph/Seraph of the End

[HorribleSubs] Seraph of the End - 01 [720p].mkv_snapshot_17.29_[2015.04.05_02.20.56] [HorribleSubs] Seraph of the End - 01 [720p].mkv_snapshot_21.41_[2015.04.05_02.25.18]

Késako ? Contrairement au reste de la population qui décède brutalement, Yu et tous les autres enfants de moins de 13 ans ne sont pas touchés par un virus répandu par les nouveaux maîtres de l’humanité : les vampires. Ils sont tenus prisonniers dans une forteresse et traités comme des distributeurs de sang frais. Yu parvient à s’enfuir et apprend qu’il est l »élu de la prophétie » destiné à combattre les vampires, mais le prix à payer pour s’échapper est très lourd.

Préparez-vous à des montagnes de Pathos avec un grand « P ». Je me souvenais que le début du manga est violent, mais je ne pensais pas que la version animée interpréterai ces scènes de manière aussi peu subtile, avec plusieurs plâtrées de tragique téléphoné déversé par litres. Nous n’avons même pas eu le temps de recouvrer de l’apocalypse vampirique qui a exterminé presque toute la population qu’il nous faut pleurer sur le sort de Yu, pauvre orphelin au Passé Sombre qui doit encore assister au massacre de ses amis, parce qu’apparemment il n’était pas suffisamment Ténébreux et Torturé. J’étais déçue et surprise de voir à quel point ils ont joué les choses de manière aussi fade et prévisible, notamment en faisant des autres enfants de l’orphelinat des cadavres en devenir juste là pour donner une motivation au héros. Ce n’est que le prologue, et on va passer rapidement à une autre configuration dès le prochain épisode, mais quand même je pensais qu’ils feraient un meilleur travail d’adaptation. Au moins c’est agréable à regarder, il y a les superbes backgrounds peints à la main du studio Pablo à admirer et l’animation elle-même est plus que correcte. Le show a un budget, et ça se voit. Par contre je ne suis pas la seule à être surprise par la pauvreté du doublage de Yu et Mika. On connait ces VA et ils sont bons, mais ils sont très mal dirigés, et ils délivrent leurs répliques froidement, sans inspiration. Je suis tout de même intéressée par la suite, simplement pour découvrir si le reste des personnages s’en sort un peu mieux, et pour les vampires. On en sait tellement peu sur eux après ce pilote que ça ne peut qu’attiser la curiosité.

Plastic Memories

[HorribleSubs] Plastic Memories - 01 [720p].mkv_snapshot_15.40_[2015.04.05_15.41.51]

Késako ? Dans le futur les robots humanoïdes sont touchés par une obsolescence technique. Passé neuf ans ils perdent leurs souvenirs et leur personnalité. L’entreprise qui les fabrique et qui les commercialise a une équipe d’employés qui ont pour mission de récupérer et formater ces robots avant que leur état ne se dégrade trop. Le petit nouveau Tsukasa part en mission avec le robot Isla, mais tous les clients ne sont pas coopératifs.

Pfiou je commençais à m’inquiéter, jusqu’ici je ne trouvais rien de regardable en dehors de suites d’animes que j’aime déjà, mais est arrivé PlaMemo et tout va bien au pays des animes si on peut avoir des sorties comme celle-là de temps en temps. PlaMemo est basé sur un concept intéressant qu’il aborde avec beaucoup de sensibilité et d’intelligence. Le job des héros est un sale boulot, ils jouent le rôle d’anges de la mort et doivent s’immiscer dans l’intimité de gens à qui ils vont arracher un membre de leur famille (robots ou pas, les sentiments sont là). Le scénariste de Steins;Gate a écrit ça avec le sens du détail, et ils  font de bonnes remarques sur la confidentialité des souvenirs, sur le tragique des offres commerciales offertes par l’entreprise aux clients qui ont un robot en fin de service, autant d’éléments qui aident le spectateur à accorder de la crédibilité au monde futuriste créé et à rentrer dans l’histoire. En plus de ça les personnages ont d’emblée une excellente alchimie, et les choses coulent naturellement. C’est aussi le plus joli show de la saison pour l’instant, j’étais tentée de prendre des caps tout le temps tellement c’est bien composé et animé. Et je pensais qu’ils essaierait de faire plus dans le tire-larme que ça, mais en fait tout le début de l’épisode est plutôt léger et surtout ils laissent parler de lui-même le scénario, déjà suffisamment triste. Non seulement j’ai été divertie et touchée par cet épisode, mais je suis très intriguée de voir où est-ce qu’il va nous emmener. C’est une totale réussite.

Advertisements

5 réflexions sur “Pilotathon des Animes de Printemps 2015 : Seraph of the End, Utapri Revolution et Plastic Memories

  1. > C’est une totale réussite.
    Je suis assez d’accord avec ça quand bien même je ne vois pas trop où ils veulent nous emmener. C’était joli et vraiment prenant. Mais les premiers épisodes sont rarement représentatifs d’une saison.

    • J’aime beaucoup PlaMemo, mais ce qui m’inquiète c’est que nous n’avons pas de nombre définitif d’épisodes =/ j’espère que ce sera 25 mais ça peut être 12.

    • Owari No Seraph épisode 1 vu.
      Un premier épisode sympa, mais avec une sensation de « trop vite, trop rempli ».
      Par contre, je me serais passé d’une certaine prophétie…

      Bilan : bon épisode.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s