Pilotathon des Animes d’Automne 2014 (Ronja et Yuuki Yuuna Wa Yuusha de Aru)

[Anime-Koi] Sanzoku no Musume Ronja - 01-02 [h264-720p][5CB8DF6E].mkv_snapshot_15.35_[2014.10.16_22.11.25]

Cute overload. 

Ronja Fille de Brigand

[Anime-Koi] Sanzoku no Musume Ronja - 01-02 [h264-720p][5CB8DF6E].mkv_snapshot_10.13_[2014.10.16_22.05.26] [Anime-Koi] Sanzoku no Musume Ronja - 01-02 [h264-720p][5CB8DF6E].mkv_snapshot_01.11_[2014.10.16_21.54.30]

Avec la prise de relais du studio Polygon je m’attendais à quelque chose d’assez fade, mais ça reste du Ghibli tout craché dans les designs, la mise en scène (c’est tout de même Miyazaki Jr qui dirige ça et il ne nous laisse pas l’oublier) et les dialogues. Et franchement ils ont réussi à surpasser mes attentes, en proposant quelque chose de totalement adorable sans tomber dans la niaiserie. Ronja rappelle évidemment toutes les adaptations de littérature pour enfants qui faisaient fureur avec Sara, Sophie & co, mais aussi certains projets plus récents comme Kemono no Souja Erin. Mon plus grand regret vient évidemment de ce choix de tout réaliser en CG. Ils ont fait de gros efforts pour que les personnages se fondent de manière naturelle dans les décors et pour qu’ils soient le plus expressif possible, mais quand on voit dans le générique de fin les dessins préparatoires à la main, on pleure en pensant à ce que l’anime aurait pu être s’il était réalisé traditionnellement. Au moins le reste est largement à la hauteur de ce que j’attends d’une série Ghibli, et si l’esprit est là, tant pis si la forme déçoit. Verdict : B

Yuuki Yuuna Wa Yuusha de Aru

[HorribleSubs] Yuki Yuna wa Yusha de Aru - 01 [720p].mkv_snapshot_07.11_[2014.10.17_00.19.58] [HorribleSubs] Yuki Yuna wa Yusha de Aru - 01 [720p].mkv_snapshot_22.22_[2014.10.17_00.36.22]

Comment dire ? Ce pilote a commencé par me séduire en me prenant par surprise avec son concept de magical girl classique que la promo ne laissait pas du tout présager (je pensais que ça allait être une comédie du même style qu’ Inou-Battle), et m’a progressivement perdue à mesure que les ficelles du scénario sont devenues de plus en plus grosses. Non, YuYuYu (deuxième du nom) ne fait pas dans la subtilité, et la seconde partie de l’épisode m’a assommée avec ses grands principes chevaleresques hurlés à des monstres qui ne ressemblent à rien (comme on est supposés craindre cet espèce d’aspirateur géant blanc, rose et mou, expliquez-moi) et ses séquences de transformations brutales générées par des applis portable. Si la direction de Seiji Kishi est comme d’habitude suffisamment inspirée pour divertir, il se traîne toujours la même poisse avec ses scénaristes et ce nouveau projet n’a pas l’air d’être celui qui va briser la malédiction. Jusqu’à la scène où le monde de Yuuna et de ses amies se figent tout va bien (je me disais même que c’était un des meilleurs pilotes que j’avais vu cette saison), mais à partir du moment où elles se retrouvent au pays des marshmallows et des aspirateurs mutants j’ai eu le sentiment d’être dans un remâché médiocre de Madoka Magica.  Je suis un peu dubitative pour la suite. Verdict : C+

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s