Pilotathon des Animes d’Automne 2014 (Chaika, SHIROBAKO et Daitoshokan no Hitsujikai)

[HorribleSubs] Shirobako - 01 [720p].mkv_snapshot_01.40_[2014.10.09_23.04.43]

Tout à fait d’accord. 

Coffin Princess Chaika – The Avenging Battle

[HorribleSubs] Hitsugi no Chaika - Avenging Battle - 01 [720p].mkv_snapshot_00.15_[2014.10.08_23.17.25] [HorribleSubs] Hitsugi no Chaika - Avenging Battle - 01 [720p].mkv_snapshot_19.20_[2014.10.08_23.45.32]

CHAIKA

chaika-likes-grapes

Source

Verdict : A

Daitoshokan no Hitsujikai (Le Berger de la Grande Bibliothèque)

[HorribleSubs] Daitoshokan no Hitsujikai - 01 [720p].mkv_snapshot_21.27_[2014.10.09_22.55.58] [HorribleSubs] Daitoshokan no Hitsujikai - 01 [720p].mkv_snapshot_01.37_[2014.10.09_22.21.29]

Décidément c’est la saison où les harems me désespèrent beaucoup moins que d’habitude : Daitoshokan no Hitsujikai se débrouille pour être correct, et j’ai même trouvé les personnages sympathiques. Difficile de ne pas aimer un héros qui adore lire, et qui respecte les filles autour de lui (je crois que c’est le seul lead de cette saison qui s’excuse auprès d’elles quand le scénario le met dans des situations « cocasses » et qui admet de lui-même que ça le met dans la position d’un agresseur). Il y a toujours ce problème des haremettes qui surgissent de nulle part histoire de faire acte de présence, mais j’ai trouvé que pour une fois leurs interventions étaient bien amenées et surtout, pas parasitaires par rapport au scénario. Scénario pas du tout inintéressant d’ailleurs : cette histoire de Berger qui exhausse les souhaits l’agrémente d’une touche de mystère. Le ton général est décontracté, et contrairement à Grisaia, Le Futur Perdu et Trinity Seven, jamais prétentieux. Même l’humour fonctionne. Bien sûr il y a des choses beaucoup plus attrayantes à regarder en ce moment, mais je ne vais pas déconseiller cet anime. Verdict : C+

SHIROBAKO

[HorribleSubs] Shirobako - 01 [720p].mkv_snapshot_01.07_[2014.10.09_23.04.03] [HorribleSubs] Shirobako - 01 [720p].mkv_snapshot_10.08_[2014.10.09_23.40.38]

Cinq filles qui ont formé un club d’animation au lycée se promettent de se retrouver dans le monde professionnel pour créer des séries ensemble. Deux ans et demi plus tard nous suivons deux d’entre elles qui ont intégré le même studio à Tokyo, dont notre héroïne qui est devenue assistante de direction. Son studio est sur le point de lancer son dernier projet pour la rentrée, et la tension monte. 

J’ai adoré cet épisode, plus que prévu même. Après Glasslip j’avais un peu peur de ce qu’allais produire P.A Works en matière de dialogues, mais j’ai été très vite rassurée. On est de retour parmi les gens qui parlent normalement. Le casting est large, ils ont pris le temps de concevoir et d’animer un sacré paquet de personnages pour remplir le studio d’animation, et ça rend vraiment bien (ça fait un peu penser à l’ambiance de Tamako Market avec tous ces adultes attachants). C’est aussi évidemment très prenant d’avoir un aperçu côté coulisses de la production d’un anime : quand on regarde un épisode on a parfois du mal à se rendre compte combien de gens à peu près ont travaillé dessus, comment ils travaillent, à quel rythme, qu’est-ce qui est en jeu, etc et SHIROBAKO a vraiment fait des efforts pour aller dans les détails sans être obscur et faire ainsi en sorte que ça soit à la fois technique et plaisant. J’aime énormément les personnages, d’abord c’est trop rare d’avoir des adultes insérés dans la vie active dans un anime pour ne pas en profiter à fond, et ensuite notre héroïne Aoi et ses amies sont vraiment charmantes et donnent envie de les suivre dans la réalisation de leur rêve. Je suis investie à fond dans SHIROBAKO, et sur le long terme.Verdict : A

2 réflexions sur “Pilotathon des Animes d’Automne 2014 (Chaika, SHIROBAKO et Daitoshokan no Hitsujikai)

  1. Hello,
    > Daitoshokan no Hitsujikai se débrouille pour être correct

    Vi ce premier épisode était pas mal. On a pas évité tous les clichés mais au moins le héros et l’héroïne ont leur personnalité et leur objectif propre. La MC ne passe pas en mode auto-cruchification dès qu’elle s’approche du héros, l’intrigue semble être intéressante et ‘humour passe plutôt bien. Tout cela dit, je ne me fais pas d’illusion, on ne va sans doute pas passer outre un lourd tartinage harem et je serais surpris que l’héroïne ne soit rien d’autre qu’une haremette au final. Bref pas sur que celui-ci vaille la peine d’un investissement en temps.

    Si PA Works avait traité Glasslip comme il semble vouloir traiter Shirobako, on serait beaucoup plus cultivé sur le soufflage du verre aujourd’hui. Particulièrement consistant et passionnant ce premier épisode, j’en redemande.

    Sinon pas de raison de s’en faire pour twintail, je l’ai vu et il est trop trop bien. Une vague copie d’infinite stratos avec moins de budget. Bon courage :p.

    Beaucoup de bons premiers épisodes pour cette saison d’automne. J’en étais déjà persuadé avant de lancer Shingatsu wa kimi no uso et ce dernier a réussi à me faire oublier tous les autres. Je suis super enthousiaste après avoir vu ce pilote.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s