Bilan de mi-parcours des animes d’Eté 2014

[FFF] Zankyou no Terror - 05 [157901E2].mkv_snapshot_21.15_[2014.08.21_22.22.00]

Finalement mon retour de vacances a été plus meurtrier que je ne le pensais, et cinq animes passent à la trappe. Ça n’empêche pas cette saison d’être assez exceptionnelle. Sinon je suis en train de rédiger la preview pour le mois suivant, et en attendant j’ai commencé à réunir les PV des prochains animes dans une playlist pour ne pas avoir à tout réintégrer dans mon article. Jetez-y un œil pour avoir une idée de ce qui nous attends à la rentrée ! 

Le meilleur

Zankyou no Terror

[FFF] Zankyou no Terror - 04 [451B0944].mkv_snapshot_19.47_[2014.08.20_23.04.36]

La connexion émotionnelle avec ce show a mis du temps à venir (quatre épisodes entiers), et quand elle est arrivée elle m’a frappée avec force. Shibazaki est un excellent adversaire pour nos « héros », et si Lisa et les deux autres ont été dangereusement proches d’être plus des stéréotypes que de véritables personnages, ils se sont considérablement épaissis et sont devenus plus humains (et donc plus attachants). Au premier abord, ce que les deux garçons ont vécu quand ils étaient jeunes et le message qu’ils veulent faire passer avec leurs énigmes n’est pas très compliqué à déchiffrer, mais progressivement tout cela se complexifie jusqu’à la bombe (métaphorique et réelle) qui explose dans l’épisode 5. Lorsqu’un parti tiers aux intentions troubles apparaît les choses ne sont plus aussi tranchées qu’avant et l’anime devient autrement plus passionnant. J’avais peur que le scénario ne soit pas à la hauteur de l’incroyable qualité technique du reste, mais heureusement Zankyou no Terror m’a rapidement prouvé qu’il n’en n’est rien. Ouf !

Barakamon

[Anime-Koi] Barakamon - 05 [h264-720p][78EA59FF].mkv_snapshot_19.33_[2014.08.19_21.31.42]

Maintenant que toutes les nouvelles sorties ont passé le cap du sixième épisode, on commence à voir ceux qui restent un cran au-dessus des autres, et Barakamon en fait partie. C’est l’un de ces animes tellement généreux qu’on peut lui faire confiance pour ne jamais nous servir quelque chose d’inachevé ou de fainéant. Je commence à cerner un peu mieux Sensei et ses états d’âmes, il évolue avec son nouvel environnement sans pour autant perdre ce qui fait sa personnalité (et sa tête de cochon), et Naru n’est pas instrumentalisée comme l’enfant-docteur qu’elle aurait pu être. C’est même rare qu’elle et Sensei soient seuls ensembles, et franchement ça a plus de sens. Barakamon n’aborde aucun sujet qui n’a pas déjà été abordé, mais il le fait avec délicatesse, talent et surtout beaucoup d’humour. 

Le bon

Free! Eternal Summer

[Commie] Free! Eternal Summer - 04 [12707ED7].mkv_snapshot_02.44_[2014.08.21_16.01.12] [Commie] Free! Eternal Summer - 05 [59B40029].mkv_snapshot_10.01_[2014.08.21_16.30.45]

Cette seconde saison a recours aux mêmes conflits que la précédente pour faire avancer les choses, Sosouke reprenant à peu près la même position qu’occupait Rin en moins torturé. Rien de vraiment nouveau alors ? Oui et non, comme Sosouke et Rin sont désormais séparés des autres leur histoire est plus secondaire, ce qui permet à l’anime de se concentrer sur les problèmes personnels de Rei, Nagisa et Makoto. KyoAni ne prend pas beaucoup de risques, c’est le moins qu’on puisse dire, mais l’objectif de Free! n’a jamais été de proposer quelque chose de novateur sur le plan scénaristique. L’idée a été de proposer un nouveau standard visuel, qui a rencontré un succès conséquent. Leur génie a été de faire de Free! un show family-friendly, ce qui explique qu’il plaît bien au-delà du public initial visé. L’avantage de ce choix : ça fait de l’anime un mélange de comédie et de s’life, deux aspects qui fonctionnent très bien. Combiné avec ces personnages qu’on adore, Free! ES est un vrai plaisir à regarder, originalité des story-lines ou pas. 

Gekkan Shoujo Nozaki-Kun

[HorribleSubs] Gekkan Shoujo Nozaki-kun - 05 [720p].mkv_snapshot_16.35_[2014.08.19_16.17.55]

Si les gags ne sont pas exclusivement hilarants, Nozaki-kun est l’un de ces animes qui a le pouvoir de me mettre de bonne humeur à chaque épisode. Ce n’est pas un anime qui exige un fort investissement émotionnel, et c’est facile de se laisser porter par la bonne ambiance et l’esprit de camaraderie détendue qui règnent. On a eu droit à l’épisode sur les galges (j’espère vraiment qu’ils auront le temps de faire celui sur les otoges, je le trouve encore plus drôle), le mystère du tanuki qui rôde est résolu, Waka est amoureux d’une illusion et Mikorin trouve de nouveaux moyens de se mettre dans des situations embarrassantes. Je continue de penser que les 4komas ne sont pas la meilleure base d’anime qui soit, mais certains tirent leur épingle du jeu comme celui-là. 

Glasslip

[Kaylith] Glasslip - 05 [720p][AC1648FF].mkv_snapshot_18.23_[2014.08.21_00.22.09]

Franchement, je ne suis toujours pas certaine de ce dont cet anime veut nous parler. Evidemment pas de fabrication d’objets en verre, si vous aviez des doutes avant de commencer cette promo était complètement mensongère. Le fil rouge le plus consistant jusqu’ici est celui des premiers émois amoureux, et sans ça je me demanderais vraiment pourquoi je continue à regarder Glasslip. Pourtant à aucun moment je ne regrette de revenir vers lui. Je le regarde sans aucune attente précise, et non seulement il a le pouvoir de me détendre (le regarder revient un peu à écouter de la musique zen) mais à chaque fin d’épisode je ressens l’envie de continuer un peu plus fort. J’aime la franchise des personnages, même si parfois elle atteint des sommets de surréalisme (qui parle comme ça ?), et je suis toujours aussi curieuse de savoir où le scénario veut nous emmener. Oui, même après six épisodes, on nage toujours en plein mystère.  

HaNaYaMaTa

[HorribleSubs] Hanayamata - 04 [720p].mkv_snapshot_15.13_[2014.08.19_16.57.36] [Vivid] Hanayamata - 05 [4E2371A4].mkv_snapshot_13.53_[2014.08.19_20.33.04]

Cet anime continue de me surprendre en montrant plus d’intelligence que son concept ne le laissait présager. Au-delà de la superbe animation, c’est vraiment la qualité de l’écriture qui me fait revenir chaque semaine pour suivre les aventures de nos apprenties danseuses de Yosakoi. Au lieu de se reposer trop sur la comédie ou sur le moe pour maintenir notre attention, ils ont décidé de soigner la structure narrative des épisodes et de mettre l’accent sur les petits drames et bonheurs individuels (ou collectifs) des personnages. C’est mignon mais pas trop, et des conflits crédibles font avancer le scénario. Naru continue d’être le maillon faible de l’équipe, mais avec chaque nouvelle membre elle devient moins auto-centrée et moins exaspérante. Tami, Hana et Yaya sont très attachantes et j’ai hâte de voir comment elles vont intégrer leur dernière membre. Un dernier point, c’est pas mal d’avoir pour une fois des jeunes filles qui exercent une activité scolaire crédible par rapport à leur âge et leur style. Je ne peux pas en dire autant pour nombre d’animes « à clubs ». 

Quid des longs ?

[HorribleSubs] Mahouka - 18 [720p].mkv_snapshot_06.37_[2014.08.20_19.55.30]

Pas la peine de parler de « mi-parcours » pour ceux-là, pour Aldnoah.Zero et Sailor Moon Crystal c’est trop tôt, et Mahouka et Captain Earth diffusent leur dernier arc. Je suis plutôt satisfaite de Captain Earth, et pour l’instant je n’ai pas encore regardé ce que j’ai manqué des deux nouveaux arrivants. Quant à notre bon vieux Mahouka…que dire de plus ? Gary Tatsu est un Gary Stu. Miyuki une Mary Sue. Incexploitation. Méchants Chinois ridiculisés et compétitions inter-lycées aisément remportées grâce à Tatsuya. Blah blah technique, conspirations, guerres des familles. On rembobine et on recommence. De temps en temps une réplique comme celle ci-dessus me fait penser que j’ai bien fait de continuer, ça vaut quand même le détour. 

Le poubelle

Ao Haru Ride

Rien à reprocher à cet anime qui va tomber dans la case « c’est bien mais je n’accroche pas ». J’ai découvert que c’est celui qui me donnait le moins envie de toutes les romances qu’on nous propose en ce moment, et si la motivation n’est pas là c’est inutile de se forcer. 

SAO II

J’abandonne, même des blogueurs qui ont plus de courage que moi pour regarder ce type de daube aliénante ne veulent plus continuer. C »est moins répétitif que Mahouka mais bizarrement je trouve que c’est le plus pénible des deux (peut-être parce que Kirito est un lead bien plus exaspérant que Tatsuya) et surtout le plus prétentieux. Mahouka est tellement barré dans son propre délire fascisant et chauviniste qu’on ne peut qu’en avoir pitié (d’ailleurs même ses plus ardus champions ont fini par se taire complètement, c’est devenu indéfendable), alors que SAO est encore perçu comme super cool et se permet de traiter de sujets graves sans craindre qu’on vienne lui demander des comptes. Pourtant c’est tout aussi chauvin et fascisant que Mahouka (peut-être moins xénophobe mais c’est tout ce que je lui concède). Et surtout je ne peux plus supporter de voir de potentiels bons personnages comme Sinon instrumentalisés pour masturber l’ego de Kirito en God Mode. Quand c’est Tatsuya qu’il faut admirer c’est encore ridicule, quand c’est Kirito c’est juste exaspérant. 

DRAMAtical Murder

J’avais bien aimé le pilote que j’avais trouvé agréable à regarder et fun, mais malheureusement il n’est pas représentatif de la suite. Contrairement à ce que je pensais l’anime est réalisé avec un budget tellement ridicule qu’on est à la limite de la non-animation de Dai Shogun. C’est beaucoup trop statique, la mise en scène est quasi non-existante et l’histoire n’est racontée que par du blah blah informatif qui lasse rapidement. Dommage, il y avait du potentiel pour une bonne série de SF.  

Argevollen

Argevollen a réussi à capturer des choses intéressantes au niveau de la réalisation et de l’écriture : la lourdeur et la lenteur des vieux méchas, la stratégie militaire, les combats, l’atmosphère, mais je pense que ça ne décolle pas à cause d’un terrible manque de contextualisation. Qui sont ces gens ? Que protègent-ils ? Pourquoi font-ils la guerre ? Les explications rapides qu’on obtient au début ont le mérite d’être rationnelles, mais elles restent beaucoup trop superficielles. On ne voit quasiment rien des Etats en conflit, tout se passe sur les champs de bataille, et c’est difficile de bien cerner les véritables enjeux de la guerre et de soutenir un camp contre l’autre. Et en dehors de Tokimune et Jamie, les personnages principaux et secondaires sont tellement sous-développés qu’ils sont à la limite d’être interchangeables. C’est bien de ne pas leur donner des caractères trop stéréotypés, encore faut-il leur donner des caractéristiques distinctives et une histoire un minimum travaillés. A ce qu’il paraît Argevollen a réglé plusieurs de ces problèmes par la suite, mais ça arrive trop tard pour moi. 

Tokyo ESP

Celui-là est un cas de bonne source originale adaptée maladroitement. Je fais partie de ceux qui ont beaucoup aimé le choix d’anticiper sur le climax en centrant le pilote dessus, mais à partir de là c’est devenu terriblement évident que le format des épisodes était trop court pour arriver jusqu’aux événements du pilote sans zapper un certain nombre de développements importants. Ce sont les personnages qui souffrent le plus de la charcutaille proposée, à commencer par l’héroïne. Une bonne « origin story » de super-héros doit nous donner de quoi comprendre pourquoi le personnage principal décide d’embrasser ce chemin difficile et sacrificiel, et l’anime ne satisfait pas cette nécessité. Pour une telle série, je trouve que c’est du suicide. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s