Dramas de juillet – 4ème semaine

Moi aussi je veux un câlin Chang Man, et oublier que nous sommes déjà à la moitié de l’été.

Yoo Na’s Street (ép. 12) L’histoire d’amour entre Yoo Na et Chang Man m’émeut énormément. Elle est tellement simple et tellement compliqué à la fois, et surtout, elle est basée sur un respect mutuel. Ni l’un ni l’autre n’est toujours d’accord avec ce que l’autre fait ou dit. Il y a des désaccords profonds de personnalité et de choix de vie, mais cela ne change jamais les sentiments de Chang Man, ni la profonde affection qui existe entre les deux depuis le début. Voir Yoo Na s’ouvrir et se laisser porter par les bras si rassurants et solides de Chang Man était un moment chargé d’émotion, parce qu’on sait à quel point elle est capable de se refermer sur elle même et ne pas demander de l’aide autour d’elle. J’ai aimé qu’on substitut le piggyback par cette étreinte. C’était plein de douceur, et l’honnêteté de Chang Man ne m’est jamais allée aussi droit au coeur. À côté de ça, être témoin de la souffrance de Nam Soo fait mal. La sous-intrigue avec Hwa Suk n’y est pas allée avec le dos de la cuiller et la cruauté avec laquelle est dépeinte le milieu a de quoi faire frissonner d’horreur. J’espère que Yoo Na et Nam Soo s’en sortiront rapidement.

(ép. 13) Je retiendrai essentiellement de cet épisode ses dix premières minutes hilarantes : Yoo Na, ou comment briser le romantisme d’une scène, hahaha. Le reste, le crêpage de chignons sur le toit, la discussion musclée entre Chang Man et Man Bok, le retour de l’oncle pathétique, c’était facile à regarder, mais pas des plus intéressants selon moi. J’aime bien cependant l’introduction en douceur des doutes de Yoo Na sur son métier, ce qu’elle considère éthique ou non. Dorénavant, je pense que je ne bloguerais plus systématiquement sur les épisodes de Yoo Na’s Street, non pas parce que je prends moins de plaisir qu’avant à suivre la série (loin de là!), mais parce qu’il ne se passe pas toujours quelque chose à propos de laquelle j’ai particulièrement envie de discuter. L’atmosphère flâneuse de Yoo Na’s Street fait tout l’intérêt du drama, peut-être plus que ce qu’il se passe réellement.

Glorious Day (ép. 23/24) Shin Ae, la chieuse, le retour! OMG mais baillonez-la, enfermez-la à double tour, faites quelque chose, scénaristes, par pitié! Sérieux, je sais que je viens d’une différente culture donc je ne suis sans doute pas apte à comprendre tout, mais je ne vois pas quel est le problème avec Da Jung et pourquoi Shin Ae s’y oppose farouchement. Qu’elle trouve que sa future bru ne soit pas suffisamment bien pour son fils, c’est une chose, peut être que pour les mères, aucune fille n’arrive à la cheville de leur fils chéri, mais de là à jouer les marâtres de service, au secours! Surtout que Shin Ae, quand on y réfléchit deux minutes, n’a jamais eu à connaître la terrible condition de « belle-fille » puisque Min Shik est orphelin et qu’il est venu habiter avec sa famille à elle. D’ailleurs, en parlant de Min Shik, j’ai été déçue aussi par son opposition à la famille de Da Jung : je pensais que s’il y avait bien une personne dans le drama qui puisse comprendre et accepter la condition de Song Jung, c’était lui. Mais non. Là où le drama brille, c’est de ne jamais être d’accord avec le fait que Da Jung soit inférieure à Jae Woo. Non seulement elle est une fille précieuse au même titre que Jae Woo est un fils précieux, mais Song Jung s’oppose à Jae Woo parce qu’elle veut protéger sa fille des maltraitances de la belle-mère. Le problème avec le fait que Shin Ae ait été dépeinte de manière aussi excessive, c’est que lorsqu’elle finira par apprécier Da Jung, elle aura nécessairement du mal à l’admettre, et ça va faire traîner les choses; et moi même, je risque d’avoir du mal de voir les deux devenir proches lorsque Shina Ae a proféré des mots aussi blessants et dédaigneux envers Da Jung et sa famille. Si elle s’excuse proprement, peut être, mais je doute que ça arrive. Mais heureusement, arrive un moment qui sauve l’épisode 24 de l’ennui : le désastre culinaire de Jae Woo! J’en ris encore. Et Dieu merci, on donne le droit à notre OTP de passer un peu de temps ensemble. Maintenant, il faut voir ce que va donner le prochain épisode, puisque, indirectement, Shin Ae vient de donner son accord pour que les deux tourtereaux sortent ensemble…

Fated to Love You (ép. 7) C’est si. bon. L’épisode a ses longueurs, mais une fois que le malentendu est dissipé, c’est que du bonheur. Je comprends la position de doute de Mi Young, je ne saurai probablement pas quoi penser non plus d’un homme qui est un amour avec moi et qui a vendu derrière mon dos l’île de son enfance. Le regarde perplexe de Mi Young et la prestation de Jang Na Ra étaient extrêmement crédibles, tandis que le pauvre Gun n’a aucune idée de ce qui est en train de se passer. Mais j’adore qu’au lieu de se vexer et de jouer au plus malin qu’elle, il fasse des efforts pour communiquer et la faire sortir de son mutisme : le gâteau géant, les petits gestes par-ci par-là et le temps qu’il aime passer avec elle, la manière dont il lit le livre pour le bébé et dont il lui rappelle qu’elle n’est pas un post-it. Il a fallu quelques arrachages de cheveux pour qu’il parvienne à s’expliquer (Gun souffre beaucoup physiquement durant cet épisode, le pauvre, haha), et à partir de là, l’OTP n’a fait que se rapprocher. Mi Young s’est marié avec quelqu’un de bien, et le voir si gaga de sa femme et de son bébé est formidable : son sourire à lui, son sourire à elle, leurs étreintes et la complicité qu’ils partagent…GAH. J’étais tellement à fond dedans, que je n’ai même pas vu la fin de l’épisode arriver, et j’en ai été toute frustrée! J’espère que le cliffhanger n’est pas un faux, je veux mon bisou!!

(ép. 8) Argh, pas eu de bisous au début de l’épisode! Mais il y en a eu un à la fin, tellement plus gratifiant et signifiant, donc je n’en tiens pas rigueur au drama. Fated to Love You me transforme en marshmallow. Je me doute bien que Se Ra ne va pas en rester là et je ne sais pas jusqu’à quel point elle va parvenir à semer la zizanie dans l’OTP, mais j’ai du mal à voir comment elle va réussir son coup : ce couple est tellement soudé et Gun fait tout son possible pour qu’il fonctionne.

Advertisements

2 réflexions sur “Dramas de juillet – 4ème semaine

  1. Yoo Na’s Street : Mouahaha les 10 premières minutes de l’épisode 13 sont MAGIQUES ! J’adore le côté cassant, anti-romantique et à la fois tellement mignonne de cette scène. J’aime vraiment ce drama. Comme tu dis, il ne se passe pas forcément beaucoup de choses intéressantes mais il y a une ambiance et une chaleur qui me tiennent scotchée à mon écran. Ca manque d’addiction (le drama a tendance à me sortir complètement de la tête au milieu de dramas plus addictifs comme FTLY ou Joseon Gunman) mais chaque épisode me rappelle pourquoi j’aime tant. Encore merci pour la découverte ^^

    • Ça ressemble tellement au drama ce genre de scène romantique anti-romantique! Yoo Na est géniale pour ça. C’est super rafraîchissant et je suis contente qu’on soit (encore une fois) sur la même longueur d’onde. Yoo Na’s Street est tellement confortable à regarder à défaut d’être addictif, comme tu le dis si bien! =)
      Merci pour ton commentaire! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s