Pilotathon des Animes d’Eté 2014 : Les Envahisseurs du Rokujouma

[HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_17.41_[2014.07.12_00.15.01]

C’est bien le recyclage des matériaux, c’est écolo. Mais le recyclage de personnages, de scénarios, de gags, c’est juste très lassant. La question est de savoir combien de fois Shin Onuma et Silver Link vont pouvoir recycler ces éléments avant que ça arrêt d’être rentable ? J’ai peur de la réponse. 

[HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_01.52_[2014.07.11_23.15.59] [HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_04.17_[2014.07.11_23.20.03]

Qu’est-ce que c’est Rokujouma* ? D’abord, c’est moche. Le pauvre Patate-kun et son ami ne ressemblent à rien, et quand Patate-Kun rencontre sa Destinée sous la forme d’une fille changée en pierre ils se mettent à tourner en rond dans un mélange indigeste de couleurs criardes. Les coupes du budget sont douloureusement apparentes, dès qu’une fille est présentée ils ont dépensé un peu d’argent mais le contraste est tel avec le reste que ça ne rend pas bien du tout. La première partie de l’épisode réussit quand même à nous introduire à six filles différentes, alors qu’en matière de harem (reverse ou pas) la quantité est trop souvent antonyme de qualité. Vous vous souvenez du dernier La Corda ? Non ? C’est peut-être parce qu’il y avait plus de quinze bishos et que c’était impossible de les distinguer les uns des autres en dehors de la couleur de leurs cheveux. Ici le problème n’est pas vraiment de différencier les filles, mais il y en a tellement qu’aucune n’a le temps d’être vraiment développée. 

* Littéralement ça signifie « appartement de (la taille de) 6 tatamis »

[HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_06.27_[2014.07.11_23.30.57] [HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_07.01_[2014.07.11_23.31.44]

La première partie est très fade et ressemble à n’importe quel autre intro d’harem. C’est le printemps, la saison des Nouveaux Départs (je crois que je vais finir par développer une allergie aux fleurs de cerisier si autant d’animes continuent à utiliser La.Même.Foutue.Intro.A.CHAQUE.Fois), Patate-kun emménage seul dans son nouvel appartement (sympa, mais loyer cheap donc hanté) et se rend au lycée avec son fidèle Bro à Lunettes, celui qui réussit toujours à glisser des remarques pleines de sous-entendus sans jamais représenter une menace pour la masculinité du héros et son succès auprès de tout ce qui porte une jupe dans le périmètre. La logeuse de Patate-kun est aussi une mignonne lycéenne de son âge, et bien sûr l’anime passe complètement à côté du potentiel comique d’une Shiba Miki. Pourquoi avoir un personnage ambigu et source de gags hilarants quand on peut avoir une énième haremette ? Le seul élément intéressant est l’inscription de P-kun au club de tricot, motivée par une raison qui semble sincère et même touchante. Mais bien sûr là encore, pourquoi rater une occasion d’avoir comme collègue une jolie cruche sans intérêt ? 

[HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_10.58_[2014.07.11_23.38.25] [HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_16.57_[2014.07.12_00.11.07]

La seconde partie est un peu plus intéressante, d’abord parce qu’on quitte le lycée (ce nid à clichés) pour revenir dans l’appartement de P-kun. Puis plusieurs filles s’incrustent, le fantôme qui tient à éjecter P-kun parce qu’elle était là avant lui, une magical girl incompétente qui explose la fenêtre et une habitante du peuple sous-terrain qui demande au lead de quitter l’appartement dont elle veut faire un temple. L’espace d’un court instant l’anime devient une comédie potable, mais c’est annihilé par tout le blah-blah de la prêtresse (beaucoup de répliques pour ne rien dire) et le fanservice de mauvais goût qu’on nous inflige sans pitié. L’alien qui débarque ensuite est la pettanko tsundere qui manquait à l’appel, et la fin de l’épisode arrive sans qu’on ait la moindre idée de ce qu’il se passe dans cet appartement. Et ce n’est pas un compliment, la série n’est pas intrigante, elle est juste bordélique. 

[HorribleSubs] Rokujouma no Shinryakusha - 01 [720p].mkv_snapshot_21.22_[2014.07.12_00.19.30]

Verdict : Bad Sushi+/D+ Je pense qu’ils ont voulu faire une parodie des « magical girlfriends » qui tombent du ciel sur le lead dans tant d’animes : on a l’alien, la magical girl, la prêtresse et le fantôme. Ajoutez la logeuse et la présidente de club pour avoir le quota d’uniformes. Ma critique est la même que pour beaucoup de ces animes qui se veulent méta : citer un cliché ne suffit pas pour créer une parodie hilarante, c’est juste de l’auto-flatterie. Encore faut-il réfléchir un peu à l’angle sous lequel on va présenter ses personnages, et le seul angle qui intéresse Rokujouma, c’est celui-là :

vlcsnap-2014-07-12-00h36m03s80

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s