Premières Impressions : Mekaku City Actors – Ingérable

[HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_13.24_[2014.04.14_13.41.18]

Cette application n’est pas rentable du tout, à moins de viser les masochistes.

[HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_06.05_[2014.04.14_11.15.12][HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_14.03_[2014.04.14_13.15.57]

C’est déjà beaucoup mieux que Sasami-San, beaucoup moins prétentieux, moins dispersé, et surtout il semblerait que le studio ait de nouveau une histoire à raconter au lieu de broder sur du vide. Shintaro est un shut-in qui a ouvert un mail d’origine inconnue il y a deux ans et libéré ainsi une fille virtuelle, Ene, qui l’appelle « maître » et qui essaie par tous les moyens de le sortir de son isolement. Un jour il bousille son clavier, et n’a pas d’autre choix que d’aller en acheter un nouveau au centre commercial. Il emporte Ene dans son téléphone. Au centre il est pris en otage par des terroristes, rencontre plusieurs jeunes gens de son âge qui semblent avoir des pouvoirs étranges, et saisit une opportunité qu’ils lui offrent pour brancher Ene sur le système informatique du centre. 

[HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_03.29_[2014.04.14_11.12.23][HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_13.47_[2014.04.14_13.13.17]

Ma première préoccupation est rapidement balayée : Mekaku City Actors n’est pas un anime de marketing à proprement parler et n’essaie pas désespérément de nous vendre un produit. J’ai été voir d’un peu plus près la genèse de ce projet, et en fait il y a déjà une série de romans et un manga en cours de publication, et en réalité il est né de l’authentique succès des chansons crées par un individu plutôt que de la volonté de faire de la publicité pour une marque déposée. Et de toute manière le style de Shinbo est ici tellement marqué que la série devient elle-même quelque chose de SHAFTien, ce qui lui donne une véritable identité visuelle autre. Ce pilote a été très critiqué parce qu’il recycle beaucoup de plans et de tics de Shinbo déjà utilisés dans les précédentes séries du studio, mais personnellement ça ne m’a pas tant dérangée que ça, parce que pour une fois l’animation était au service du scénario et pas l’inverse. 

[HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_04.19_[2014.04.14_11.13.18]

Ma partie préférée était le premier échange auquel on assiste entre Shintaro et Ene. La manière dont Ene change de taille, passe d’un écran à l’autre et interagit avec le contenu virtuel de son maître était impressionnant de fluidité, et surtout ça souligne bien à quel point elle a envahi complètement l’espace privé de Shintaro, qui a définitivement perdu sa tranquillité. L’attitude des deux personnages principaux en a agacée beaucoup, mais personnellement je trouve que le cynisme de Shintaro s’explique quand on prend en compte qu’il est harcelé par ce programme tous les jours depuis deux ans. On peut même voir Ene comme un virus parasite en fait, elle critique tout ce que fait Shintaro, se moque de lui, sait exactement tout ce qu’il y a dans tous ses fichiers même les plus secrets/honteux et n’hésite pas à faire du chantage pour arriver à ses fins, sans compter que sa détermination à faire sortir son maître de chez lui ne vient pas vraiment d’un fond altruiste mais plutôt du fait qu’elle s’ennuie.

Mais d’un autre côté elle fonctionne aussi comme un programme de recherche et de traitement des données, et c’est évident que Shintaro va s’en sortir grâce à elle au centre commercial. C’est une épée à double tranchant, et de mon côté j’ai trouvé ça rafraîchissant que la traditionnelle femme idéale qu’est la fille virtuelle soit détournée ainsi en peste. Paradoxalement ça la rend plus humaine et plus attachante. 

[HorribleSubs] Mekakucity Actors - 01 [720p].mkv_snapshot_18.06_[2014.04.14_13.16.41]

J’ai également trouvé que ce pilote fait du bon travail pour nous intéresser au scénario de fond et au large casting de personnages secondaires sans pour autant nous submerger d’informations. On les voit tous au début de l’épisode, puis trois d’entre eux refont une apparition vers la fin au centre commercial. Quelques indices nous disent qu’ils ont des pouvoirs spéciaux, mais c’est suffisamment flou pour que ça reste intrigant. Et d’habitude j’ai énormément de mal avec les dialogues dans les séries de SHAFT, surtout quand ils adaptent du Nishio Ishin, mais ici le créateur de Kagerou Days (Jin) est aussi le scénariste chargé d’adapter l’histoire et je trouve les échanges entre Shintaro et Ene très amusants alors que ça aurait facilement pu devenir exaspérant.  

Verdict : Good Sushi – Mon opinion doit être un peu biaisée par le fait que je m’attendais à ce que ça soit complètement creux. Non seulement ça ne l’est pas, mais ça démarre vite et les dialogues sont tout aussi stimulants que le style visuel. Maintenant il va falloir maintenir cet équilibre pour la suite. 

Op/Ed – Juste un Op pour l’instant. Les animes de SHAFT sont toujours accompagnés d’un bel Op, ça fait partie du pack, mais celui-là manque un peu d’extravagance, de quelque chose qui le sorte du lot comme l’incroyable Op de Senjougahara ou celui de Denpa Onna

Publicités

6 réflexions sur “Premières Impressions : Mekaku City Actors – Ingérable

  1. Hello,

    > On peut même voir Ene comme un virus parasite

    Je crois bien m’être demandé pendant tout l’épisode pourquoi il n’avait pas cherché à la désactiver. Au moins, ça lui aurait fait un moyen de pression.
    Chapeau à la doubleuse en tout cas, avoir un tel débit tout en restant compréhensible, elle assure.

    > […] ou celui de Denpa Onna

    Excellent souvenir cet opening, tout comme la série. Shinbo peut faire autre chose que du Shinbo.

    * Atelier Escha & Logy
    > et cette fois à tel point qu’on se croirait vraiment
    > dans un village natal type RPG peuplé de NPC

    Marrant, RPG est aussi le premier mot qui m’est venu à l’esprit. Ils ont vraiment dû pomper l’environnement.
    Regarder ça fut laborieux, mais c’est en général au moment ou je vais lancer la visu du second épisode que je réalise à quel point.

    • J’aime vraiment comment Ene ressemble à une application comme on fantasme les applications informatiques de demain. Ce serait une Siri mais dotée d’une intelligence artificielle et d’une apparence en hologrammes. Sauf qu’ Ene est une Siri qui aurait complètement dégénérée et acquis une trop grande autonomie !

      Et dans Atelier ils ont même été jusqu’à reprendre le combat de RPG par paire de monstres, on s’attendrait presque à ce que les héros se mettent à attaquer au tour par tour. Quel manque d’imagination.

  2. Ene ne ressemble pas vraiment à un fantasme pour moi, plutôt à un cauchemar, même si elle a un côté séduisant. Il faudrait au moins veiller à l’équiper d’options de personnalisation, voire de rétorsion ^^

  3. J’adore le visuel mais je reste hésitant pour la suite.
    Bref je verrais encore 3 épisodes maxi pour juger de l’histoire.
    Par contre je ne comprends pas que des gens aient été agacés par l’attitude des personnages, s’il est harcelé c’est parce que ça le dérange pas !
    On me fera pas croire qu’un mec supporte ça sans chercher une solution au problème !

  4. Fan de Kagerou Project, cet animé était attendu depuis plus d’un an, alors j’avais à la fois beaucoup de joie, mais aussi beaucoup d’appréhension de peur que l’objet de ma passion soit rabaissé par cet animé. Et c’est tout l’inverse, Jin a lui même écrit le scénario ce qui rend une superbe fidélité au projet d’origine, de plus shaft a fait un super travail graphique c’est impressionnant :D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s