Dramas d’avril – 1ère semaine

vlcsnap-2014-04-04-19h40m56s78

C’est le printemps à Dramaland, et ça a l’air de faire rudement plaisir à Jung Woo…

 

vlcsnap-2014-04-04-20h52m40s115

 Sly and Single Again (ep. 11/12) Alleluia pour Single Again qui sait encore rester drôle et léger (léger est en fait un euphémisme dans le monde de ce drama, d’ailleurs). Les situations sont rocambolesques à souhait, débiles de chez débile mais…que voulez-vous, ça marche (mais oui, je l’admets, il vaut mieux débrancher votre cerveau pour ça). La preuve la plus flagrante est Jung Woo. Jung Woo qui oscille constamment entre le Jerk macho de base et le gamin de 7 ans qui ne sait strictement pas quoi faire avec la fille dont il est amoureux, Jung Woo qui, un coup me fait éclater de rire devant tant de stupidité (inoffensive, cela dit) et grommeler dans sa manière de rabaisser Ae Ra. Elle-même n’est pas exactement constante tout au long du drama, mais elle ne m’a en fait jamais réellement agacée. Des fois, j’aimerais qu’elle soit autant affirmée devant les autres que devant Jung Woo, mais le fait qu’elle remette régulièrement les pendules à l’heure de ce dernier me satisfait déjà énormément. J’ai, par exemple, beaucoup aimé la scène juste après qu’elle se soit fait insultée par une ancienne flamme et que Jung Woo soit intervenu parce qu’elle montre qu’Ae Ra, malgré ses faiblesses, n’est pas une demoiselle en détresse : elle n’a besoin de personne pour la protéger. Malgré tout ça, j’aime les deux en tant que paire et j’apprécie de les voir, bon gré mal gré, se rapprocher. Par contre, je ne pourrais jamais comprendre ce foin autour du fait qu’elle décide d’aller travailler ailleurs. Au contraire, moi je soutiens à 100% l’initiative parce que ça rendrait le couple beaucoup plus sain et équilibré (je ne suis pas sûre que j’apprécierai de voir Ae Ra rester pour le restant de ses jours l’employée de Jung Woo…).

vlcsnap-2014-04-06-19h46m17s221vlcsnap-2014-04-06-19h46m48s19vlcsnap-2014-04-06-19h47m10s243vlcsnap-2014-04-06-19h47m39s17

 Les secrets finissent également par être mis à jour et c’était une chose indispensable pour que les choses progressent réellement, donc : yay (et yay pour la déclaration de Jung Woo : ça fait du bien de voir autre chose que son discours moi-homme-des-cavernes-aimer-toi qu’il nous servait depuis le début). Il reste bien sûr la fausse couche d’Ae Ra a traiter, et j’espère que le drama ne traînera pas sur la question. À part ça, Yeo Jin semble passer à la phase offensive pour garder Jung Woo de son côté, mais j’ai envie de dire que c’est trop tard, aussi bien sur notre ligne de temps à nous (au bout de 12 épisodes, ce n’est même pas comme si ce couple pouvait être effectivement une alternative à l’OTP, personne n’y croirait), mais également sur la ligne de temps des personnages eux-mêmes : Yeo Jin a eu 3 ans entiers pour séduire Jung Woo.

Son discours sur le fait qu’elle se sente lésée parce qu’elle n’a jamais eu l’occasion de le faire était un peu…risible de ce point de vue là. En fait, j’ai presque de la peine pour le personnage d’une manière générale parce que son écriture est tellement foutraque que tout ce qu’elle dit/fait nous semble risible. On ne le prend pas au sérieux, et je trouve ça un peu dommage. Tout ça pour dire que Yeo Jin, tout comme Seung Hyun, n’ont pas une once de chance envers leurs personnes aimés, et ce n’est même pas parce que cette-dite personne en aimerait un/e autre : c’est juste qu’il n’y a pas d’attraction. Il n’y en a pas eu et il n’y en aura jamais. Sinon…pourquoi le drama tient absolument à nous mettre la meilleure amie d’Ae Ra avec ce bon à rien de frère, je vous le demande? Non seulement elle mérite tellement mieux, mais ses scènes avec lui sont pas intéressantes du tout. Pire, elles sont navrantes parce qu’on dirait que le frère d’Ae Ra la contamine de sa stupidité affligeante (cf. « l’incendie » de l’appartement que ni l’un ni l’autre n’ont été foutu d’éteindre avant que tout brûle…).

vlcsnap-2014-04-05-18h40m44s56

Three Days (ep. 9) Un pas en avant, trois pas en arrière. Et, tiens, Kyu Chul a été tué. Bha, c’est pas comme si c’était le douzième mort en 4 jours, on est plus à ça près, non?

vlcsnap-2014-04-05-17h53m23s69vlcsnap-2014-04-05-19h55m14s200vlcsnap-2014-04-06-15h21m42s188vlcsnap-2014-04-06-15h22m03s146

(ep. 10) Aaaah! Les taupes poussent de partout! Comme des pâquerettes! Et…What??! Je suis sous le choc. Une des qualités de Three Days est qu’on ne peut jamais vraiment prédire ce que les personnages vont faire; de là, naît tout le suspens (et l’intérêt) de ce drama. Mais cet élément n’est pas sans nous plonger dans un état de confusion parfois extrême, comme ici. À ce stade de l’histoire, ça n’aurait aucun sens que le Président abandonne son désir de révéler la vérité parce que ça viendrait totalement renier les 10 épisodes que nous venons de voir et toutes les victimes que cette entreprise a coûté. Évidemment, le personnage de Lee Dong Hwi n’a jamais été transparent depuis le début, mais je refuse de croire qu’il soit un des méchants de l’histoire ou un réel opportuniste. J’espère qu’il ne fait ça que pour endormir la vigilance de Kim Do Jin afin de mieux préparer son coup par la suite (et qu’il a fait une sauvegarde de ce fichu document quelque part) parce que sinon…ça va pas le faire. La dynamique entre le Président et Tae Kyung est vraiment intéressante et ma scène préférée de l’épisode est lorsque Tae Kyung et lui ont un face-à-face après l’accident de Cha Young : Tae Kyung est pleinement dans l’émotionnel (pour un garde du corps) alors que le Président a quelque chose d’extrêmement froid et désabusé dans son regard et dans la manière de se tenir. À de rares moments ce dernier laisse entrevoir une colère et une indignation immense, mais la plupart du temps, il garde son sang-froid, comme si rien ni personne n’arrivait à le surprendre. Tae Kyung a beaucoup à apprendre de ce côté-là, lui qui ne réagit qu’avec la passion de la jeunesse et de la naïveté.

En parlant de naïveté, je comprends pas comment le drama peut s’imaginer qu’on accepte sans résistance le fait que Tae Kyung, après avoir été attrapé de multiples fois, soit toujours gracié par Kim Do Jin dans la mesure où ce dernier ne fait pas l’ombre d’une concession lorsque quelqu’un se met en travers de sa route. Je comprends que la scénariste a besoin de Tae Kyung jusqu’au bout, mais dans ces cas-là, qu’elle trouve des manières plus crédibles pour le laisser en vie! Et je ne sais pas quoi faire de Secretary Shin. Je suis prête à le mettre dans le sac des naïfs, mais Three Days ne me laisse pas si facilement déterminer la catégorie de ses personnages. Il y a quelque chose d’assez effrayant dans la perspective qu’il est en train de suivre les mêmes pas que Lee Dong Hwi et que, faute de lucidité et d’attention, les évènements risquent de lui échapper des mains. En tout cas, nous entamons la seconde partie du drama à présent, donc il reste fort à parier qu’on nous réserve encore quelques trahisons, retournements de veste, grandes révélations, morts à foison et…encore beaucoup de flashbacks.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s