Premières Impressions : Bokura wa Minna Kawaisou – Slow Me Down

[Commie] Bokura wa Minna Kawaisou - 01 [49804E06](2).mkv_snapshot_07.12_[2014.04.07_19.01.15]

Parfois c’est difficile de décider si le verre est à moitié vide ou à moitié plein.

[Commie] Bokura wa Minna Kawaisou - 01 [49804E06](2).mkv_snapshot_00.42_[2014.04.07_18.52.51][Commie] Bokura wa Minna Kawaisou - 01 [49804E06](2).mkv_snapshot_16.18_[2014.04.07_19.14.29] 

Ce pilote était tourné principalement autour de l’obsession. Usa a le coup de foudre pour Ritsu qui correspond à la perfection à son modèle féminin idéal, mais la demoiselle est plongée dans ses livres. Shirosaki, son nouveau roommate, est un obsédé tout court. Mayumi est ce fatiguant cliché de femme superbe et mature mais larguée et malheureuse. Cette joyeuse (?) bande cohabite dans le foyer de Sumiko, charmante grand-mère et meilleur personnage de l’anime pour l’instant. Je ne comprend pas bien pourquoi c’est autant comparé avec Sakurasou, Love Hina ou Honey and Clover, en dehors de l’idée du foyer pour jeunes étudiants Kawaisou n’a aucune similitude de ton avec ces trois animes. Le meilleur compliment que je peux lui faire d’ailleurs c’est d’essayer de mettre en place son propre style. 

[Commie] Bokura wa Minna Kawaisou - 01 [49804E06](2).mkv_snapshot_14.57_[2014.04.07_20.25.23][Commie] Bokura wa Minna Kawaisou - 01 [49804E06](2).mkv_snapshot_02.30_[2014.04.07_18.54.51]

Mon principal problème avec Kawaisou c’est que c’est (en théorie) un anime basé essentiellement sur les interactions entre les membres du foyer, et ils nous servent des personnages principaux sous-développés rapidement écrasés par des personnages secondaires parasitaires stéréotypés à l’extrême (le masochiste en particulier, faites-le taire !). Et la comédie ne fonctionne pas si bien que ça, j’ai dû sourire trois fois grand maximum.  En outre, je ne savais pas que c’était possible de sur-produire à ce point un scénario aussi basique. Il y a des effets visuels hystériques qui nous sautent au nez pour souligner à quel point le show est déjanté !! et hilarant !! mais le problème c’est que le manga n’est pas si comique que ça à l’origine, et ils semblent vouloir nous le vendre comme un enchaînement de gags loufoques alors que c’est plutôt prévu pour être du s’life réconfortant. D’ailleurs les seuls moments où l’anime m’a vraiment convaincue sont les moments de calme, quand Usa épie Ritsu dans la bibliothèque du lycée ou quand Mayumi raconte ses déboire aux habitants du foyer de Sumiko. C’est rare que je pense ça d’un anime mais ils ont besoin de se calmer et de prendre les choses avec plus de douceur. 

Verdict : Okay Sushi + C’est sur-produit, mais le scénario est sous-développé. Le résultat est un peu déroutant puisqu’on regarde quelque chose de visuellement très chargé et stimulant raconter une histoire pauvrement écrite. Si rien ne change par la suite je vais devoir faire ce choix : est-ce que je me contente de ce que l’anime réussit ou est-ce que je me lasse et m’estime insatisfaite ?

Op/Ed : L’Op commence de manière assez classique et devient intéressant quand il commence à pleuvoir des mots et qu’ Usa est entraîné dans les rêveries littéraires de Ritsu. Mais c’est l’ED auquel je me suis attachée, il est très mignon, drôle, et j’aime beaucoup comment ils montrent les personnages réunis le matin et le soir malgré le fait qu’ils passent la journée séparés. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s