Dramas de janvier : 5ème semaine

vlcsnap-2014-02-02-00h32m24s20

C’est trop tôt pour le dire, mais la famille de Ji Young est une sérieuse candidate pour le titre de Meilleure Famille de l’Année.

Le meilleur de la semaine

vlcsnap-2014-02-01-17h49m39s204vlcsnap-2014-02-02-00h29m42s192vlcsnap-2014-02-02-00h30m10s213vlcsnap-2014-02-02-00h28m41s92

Miss Korea (ep. 13/14) Je ne sais pas ce que je peux dire sur Miss Korea que je n’ai pas déjà dit. Ce drama est une source infinie de rires, de sourires et d’énergie et 14 épisodes plus tard, il parvient toujours à maintenir un étonnant équilibre entre la comédie et le drame. On vit littéralement avec les personnages de ce drama, ce qui rend cette expérience dramatesque d’autant plus intense. Ji Young continue d’être une des héroïnes les plus admirables de ce début d’année et sa volonté de réussir est exacerbée par sa prise de conscience que Hyung Joon est littéralement en train de risquer sa vie pour Miss Korea, l’OTP est extrêmement fort, la deuxième romance me tue à petit feu, la famille de Ji Young est une espèce de géante barbapapa qui me donne envie de verser ma petite larme d’émotion à chaque fois, et tout ça sur un discours cohérent sur les concours de beauté.

vlcsnap-2014-02-02-00h28m12s62vlcsnap-2014-02-02-00h31m27s211

J’ai beaucoup aimé le dialogue entre Hyung Joon et Ma Ae Ri sur leurs raisons pour laquelle ils font ce qu’ils font, et ni l’un ni l’autre n’a tort. Ensuite, entre Jae Hee et moi, c’est une grande histoire d’amour. C’est ma second lead syndrome en quelque sorte, à la place de Yoon qui est tellement pathétique qu’il n’est même pas qualifié pour porter le titre de Second Lead tout court, et je veux vraiment la voir réussir mais…j’ai peur de la décision qu’elle va prendre : va-t-elle tomber dans le panneau et croire en la promesse vide de son père? Pour quelqu’un d’aussi assoiffée de reconnaissance et d’amour paternel, il y a des grandes chances pour que ce soit le cas. Ma Ae Ri va la remettre sur le droit chemin, mais je ne veux pas la voir abandonner si proche du but. Elle est beaucoup plus similaire à Ji Young qu’elle ne le pense, et c’est pour ça que les voir se rapprocher me ravit.

C’est du bon!

vlcsnap-2014-01-31-14h48m54s124vlcsnap-2014-01-31-15h03m35s234vlcsnap-2014-01-31-14h51m12s192vlcsnap-2014-01-31-15h40m14s203

You From Another Star (ep. 13) Pourquoi qu’un seul épisode? T_T J’ai eu l’impression que c’était un épisode remplissage, mais c’est du remplissage avec la délirante Song Yi donc peut-on vraiment s’en plaindre? Réponse : non, on ne peut jamais dire non à plus de Song Yi. C’est pour ça que j’aime tant You/Star : parce que les personnages ont su se rendre suffisamment attachants et divertissants par eux-mêmes si bien que même lorsque l’intrigue ralentit et qu’il ne se passe pas grand chose, on ne s’ennuie jamais. J’ai beaucoup aimé la réaction de l’héroïne après l’aveu de Min Joon. Certes, elle ne le croit pas tout à fait et pense que c’est une stratégie pour se débarrasser d’elle (ce qui n’est pas entièrement faux), mais j’ai trouvé sa confrontation finale avec Min Joon vraiment cool : Min Joon a enfin entendu les mots qu’il a attendu 400 ans qu’on lui dise. Je suis contente que cette fois-ci, Song Yi prenne la décision de lâcher l’affaire. Elle a toujours été franche, directe, honnête avec ses sentiments et avec Min Joon, elle s’est déclarée une fois, deux fois, trois fois, et il n’y a plus grand chose qu’elle puisse faire. La balle est dans son camp à lui, et je trouve qu’elle se retire du jeu avec beaucoup d’élégance et de dignité…même si c’est pour être complètement hystérique la minute suivante. Ha. Évidemment, le cliffhanger se devait d’inclure des dangers imminents pour Song Yi et Min Joon, et oui, ça prend toujours aussi bien. Clark, va sauver ta Loïs et arrête de jouer les Nobles Idiots!

vlcsnap-2014-02-02-21h18m57s169vlcsnap-2014-02-02-21h24m11s245vlcsnap-2014-02-02-21h36m46s112vlcsnap-2014-02-02-21h47m33s181

Let’s Eat (ep. 10) Ce drama est en train de devenir une comédie rafraîchissante et très drôle, ce qui est dû au fait qu’il a su – assez tardivement – établir un certain équilibre entre la farce, la romance, le mystère et le traitement du quotidien. L’épisode précédent était déjà un plaisir à regarder, et je suis contente d’annoncer que cet épisode est sur la même lancée. Il ne se passe toujours rien de révolutionnaire si ce n’est que Soo Kyung commence à ressentir quelque chose pour Mr ShikSha et qu’Hak Moon a enfin décidé de mettre sa goujaterie au placard. Et le drama n’oublie pas l’humour et c’est aussi drôle d’assister à l’incompétence (adorable) d’Hak Moon que de voir Soo Kyung fondre en deux secondes devant son voisin (à la grande surprise de ce dernier). J’ai trouvé l’héroïne tout à fait adorable (même sa paranoïa devient hilarante) durant cet épisode et je suis contente de la voir s’ouvrir aux autres pour de vrai : la manière dont elle invite avec beaucoup de naturel à présent ses voisins pour partager un repas, sa curiosité croissante envers Dae Young une fois qu’elle apprend qu’il est son idole, par exemple. J’attends le prochain épisode avec impatience maintenant.

Inégal

vlcsnap-2014-02-03-18h23m07s144vlcsnap-2014-02-03-18h24m49s141vlcsnap-2014-02-03-18h36m36s17vlcsnap-2014-02-03-18h55m47s224

Ashita Mama ga Inai (ep. 2) J’aimerais beaucoup apprécier Ashita Mama ga Inai plus que ça, mais le côté forcé et convenu du scénario est un sérieux frein ; je ne dirais pas non à un peu de subtilité de ce côté là. Je trouve les enfants attachants (mention spéciale tout de même pour Locker qui se trouve être un des personnages le plus raisonnable de la série) – en particulier Post, Pachi et Donki (le délire de Bombi sur Joripi était drôle le premier épisode, mais la plaisanterie commence déjà à s’user sérieusement dans cet épisode, je suis à deux doigts de passer ses scènes) – mais la maturité de Post est montée d’un cran cet épisode et je ne suis pas sûre que cela me plaise. Je me demande à quoi ça sert de vouloir écrire des personnages d’enfant lorsque tout ce qu’on arrive à faire c’est de les faire parler comme des adultes.

Alors que le premier épisode avait réussi à me toucher malgré quelques maladresses d’écriture, le deuxième épisode m’a relativement agacée. La relation Post/Pachi est au-delà de la mignonnitude, mais la connotation maman/enfant est beaucoup trop idéaliste pour que je puisse réellement y croire ou m’impliquer émotionnellement : que peut faire réellement une enfant de 9 ans avec un petit garçon? Elle ne peut ni l’élever, ni s’en occuper de manière indépendante. Je ne doute pas un instant que Pachi voit en elle une figure maternelle et que Post ferait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger Pachi, mais le fait qu’on essaye de me faire passer Post comme une mère potentielle sérieuse en la juxtaposant avec une adulte qui a de sérieux problèmes psychologiques, oui ça me gêne. Si le drama continue de mettre en scène des mères uniquement hystériques qui ont autant de psychologie qu’une huître sans me donner le but d’une telle opération (à part diaboliser les adultes et rendre les enfants encore plus dignes de pitié, j’entends), je pense que ça ne va pas le faire, il y a des limites à la caricature. Je répète, j’adore les enfants et la camaraderie qui existe entre eux, mais le drama doit trouver son équilibre pour mieux me convaincre. 

vlcsnap-2014-02-03-15h49m37s188vlcsnap-2014-02-03-16h44m17s234

Fukuie Keibuho no Aisatsu (ep. 2) J’aime bien ce drama en fait, aussi traditionnel qu’il soit. Ses fins sont toujours un peu abruptes et la psychologie des meurtriers n’est pas toujours très approfondie, mais je trouve que le format où on assiste directement au meurtre suivi de l’enquête de Fukuie fonctionne très bien et sans temps mort. À défaut d’être révolutionnaire, c’est divertissant, surtout lorsque, comme dans cet épisode, on nous offre un twist pas déplaisant. Il y avait quelque chose d’assez fascinant d’aller à la rencontre de ces deux femmes et de leur relation conflictuelle, à tel point que j’ai regretté qu’on n’y passe pas plus de temps. Je ne trouve toujours pas la relation Fukuie/Ishimatsu engageante étant donné qu’on ne nous donne aucune indication de la raison pour laquelle il se méfie d’elle et la déteste autant (il y a bien sûr la possibilité du simple sexisme, mais j’espérais que l’on aille pas dans cette direction). Je vais probablement continuer le drama, par contre, je ne suis pas sûre d’en parler chaque semaine parce que je risque d’avoir tout le temps les mêmes choses à dire. Nous verrons.

Sur le bord de la corbeille…

vlcsnap-2014-02-02-13h15m20s52vlcsnap-2014-02-02-13h25m30s4vlcsnap-2014-02-02-16h49m42s158vlcsnap-2014-02-02-17h09m14s102

Emergency Couple (ep. 3/4) J’ai désespérément envie d’aimer ce drama. Vraiment, je le veux. Mais j’ai le plus grand mal du monde à le faire. Si ce drama n’avait pas Song Ji Hyo en actrice principale, il serait déjà mis à la poubelle dès l’épisode 3. Le scénario est terriblement extravagant, et pas du bon côté de la chose (les ficelles pour faire avancer le schmilblick sont dignes d’un facepalm généralisé), et les personnages sont la source n°1 de mes malheurs. C’est simple, j’en déteste les 3/4. Je trouve les internes peu intéressants, la femme-médecin a l’air d’être là en touriste, Ah Reum me gave (être belle, jeune et riche ne te donne pas le droit de parler de cette manière à quelqu’un) et le médecin en charge des internes crie dans le vide. Jin Hee et Chang Min sont ceux dont la personnalité est la plus développée, et une fois je les aime bien, une autre me donne envie de m’arracher les cheveux devant leur incompétence et leur manque de professionnalisme. Mais celle qui décroche la palme de la crétinerie absolue, c’est la mère de Chang Min. J’ai l’impression que le drama essaye de nous la faire voir comme une source de comédie, mais je n’ai pas le coeur à rire devant une telle débauche de stupidité. Déjà l’actrice est typecastée donc quand je l’ai vue dans le pilote, je savais que ça n’allait pas être une grande histoire d’amour entre elle et moi, mais là entre ses crises d’hystérie et son regard qui prend tout le monde de haut…ça va juste pas être possible.

9 réflexions sur “Dramas de janvier : 5ème semaine

  1. Hey le Kaa ^^

    Merci pour l’article, comme toujours!
    Je n’ai rien à ajouter à ce que tu dis sur Miss Korea et YFAS donc je ne rajoute rien
    Sur Let’s Eat, essentiellement je suis d’accord avec toi, je rajouterais juste que je suis un petit peu frustrée de tous les fake-outs du serial killer. Et question: penses-tu que le petit -adorable- livreur va réapparaître? Parce que s’il était « utile » la première fois pour nous feinter, le scénario n’avait pas besoin de le ramener pour ses gants, du coup je me suis demandée sur le moment si le drama n’était pas en train d’essayer de nous proposer une « solution de rechange » pour Jin Yi en fait…
    Mais je raconte peut-être n’importe quoi^^

    Pour Ashita Mama Ga Inai, tu sais déjà que j’ai vécu cet épisode 2 à fond donc que, clairement, j’ai beaucoup aimé.
    Le fait que les enfants parlent comme des adultes, bizarrement, ne me choque pas. Sans le nier, il ne me choque pas. En partie, probablement, parce que cela fait longtemps que je n’ai pas trop côtoyé d’enfants j’imagine.
    Par ailleurs je ne pense pas réellement que le drama essaie de nous présenter Post comme une véritable mère potentielle. Dans les sentiments, oui, pas dans les faits. Je vois plutôt cela comme « à la fin ils ser feront adopter par la même famille et elle sera une grande soeur particulièrement attentionnée ».
    Et en fait les mères potentielles clairement, pêtent les plombs de manière assez peu crédible -encore que techniquement dans chaque épisode on nous présente un couple qui semble viable mais le drama ne s’attarde jamais dessus-. Pourquoi que les mères d’ailleurs? Enfin je sais que le titre c’est « Ashita MAMA ga inai » mais ce sont les mères qui abandonnent, les mères qui pêtent des plombs…
    Bref~

    Bonne journée le kaa =)

    • Je pense en effet que le livreur peut potentiellement rester pour être un possible intérêt amoureux pour Jin Yi. Ça sort un peu de nulle part, mais ça ne me déplairait pas en soi, il était absolument adorable.^^
      Et à ce stade, je ne suis plus surprise par les fake-out du serial killer…Donc, je ne suis pas vraiment frustrée par ça.

      Et bon, pour Ashita Mama ga Inai, Post a le rôle d’une mère-lionne pour Pachi (et l’assume en tant que tel) à mes yeux, vu qu’elle parle elle-même « d’instinct maternel » (une autre chose qui me fait tiquer), qu’elle fait clairement peur à Maou, etc. Et j’ai remarqué aussi que ce n’était que les mères qui pétaient les plombs, et c’est en effet quelque chose qui m’interpelle. C’est à se demander comment l’orphelinat fait son enquête sur les potentiels parents. Ashita Mama ga Inai n’est pas un mauvais drama, et je trouve normal qu’il fonctionne d’un point de vue émotif sur la plupart des gens – comment ne pas l’être vu la situation des enfants -, mais j’avoue que moi j’ai du mal à ressentir quelque chose de plus profond que « oh, ils sont mignons ».
      Merci de ton commentaire. =)

  2. Je vois que vous parlez du livreur dans Let’s eat, j’espère aussi qu’il repassera ! Je pensais qu’il se passerait un petit quelque chose (genre une invitation) vu que c’était le nouvel an. ^^

    J’ai hâte de voir le prochain épisode de You from the stars. *-*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s