Premières Impressions : Ashita, Mama ga Inai et Fukuie Keibuho no Aisatsu

vlcsnap-2014-01-26-21h20m42s201

Un peu de J-Dramas pour varier mon plateau-dramas! On commence avec le très controversé Ashita, Mama ga Inai et le très classique Fukuie Keibuho no Aisatsu.

Ashita, Mama ga Inai – Maman est partie et ne reviendra pas

vlcsnap-2014-01-26-21h46m56s70

Le mot-clé de ce drama, c’est « résilience ». Comment être heureux malgré les épreuves, malgré le fait que oui, Life is a Bitch et que les adultes te déçoivent. Comment reconstruire un cercle affectueux de bric et de broc, avec les moyens et les gens du bord. Même si ce n’est pas difficile de s’attacher aux enfants de l’orphelinat, il faut admettre qu’il n’est pas aussi évident d’y croire. Non pas que les situations soient particulièrement tirées par les cheveux (elles le sont parfois, comme l’histoire de la mère psychopathe qui veut adopter Post ou la dualité adultes/enfants), mais les personnages sont bien trop matures pour leur âge, à commencer par Post. Cette dernière est un personnage extrêmement intéressant par son ambivalence et les plaies intérieures qu’elle essaie de cacher (son sourire et sa tendresse sont renversants, je vous mets au défi de ne pas craquer pour elle). Mais elle n’est pas tout à fait réaliste : ses discours, ses mots sont trop réfléchis, trop expérimentés pour être ceux d’une enfant de 9 ans.

Je ne dis pas que les enfants ne peuvent pas faire preuve d’une résilience extraordinaire, je pense qu’ils ont bien plus de ressources que ce que les adultes parfois aimeraient bien l’admettre, mais ils ont leurs propres mots, leurs propres moyens de surmonter les épreuves. Or, ce sont des mots d’adulte mature que l’on met dans la bouche de Post, ce qui rend ses discours quelques fois complètement artificiels. Je pense que l’impact émotionnel aurait pu être beaucoup plus efficace précisément si les dialogues n’étaient pas aussi manifestement didactiques. Le meilleur moyen de s’en rendre compte, c’est lorsqu’Ashida Mana perd un peu le contrôle. Ashida Mana est une excellente actrice. Excellente. Mais le fait qu’elle ne puisse pas dire certains bouts de dialogue sans avoir l’air de réciter veut en dire long.

vlcsnap-2014-01-26-21h52m19s222vlcsnap-2014-01-26-21h39m24s157

Le drama deale avec le fait d’être parent et comment les enfants surmontent plus ou moins bien l’abandon. C’est ici que l’humour sec est le plus efficace parce que derrière les petites phrases assassines et blasés de ces enfants se cachent une plaie béante et une souffrance que même le temps ne pourra jamais tout à fait guérir. Et c’est pour ça que je n’éprouve aucune sorte d’indulgence ou de respect pour la mère de Maki, qui sacrifie littéralement sa fille pour son petit bonheur personnel. Son ton badin trahit son ignorance et son irresponsabilité : en abandonnant son enfant, et même si elle décide de la reprendre plus tard, c’est la marquer à vie. Je trouve le parcours de Maki plutôt bien rendu, du déni initial, à la prise de conscience jusqu’à la détresse finale. À la différence de Post, Maki a connu sa mère, et reçu de l’amour de sa part, ce qui rend son abandon encore plus incompréhensible pour la petite. Je ne sais pas si vous êtes familiers avec les films des frères Dardenne, mais la manière dont l’enfant est abandonné par sa mère de manière aussi nonchalante m’a fait penser au Gamin à Vélo.

vlcsnap-2014-01-26-22h20m25s189vlcsnap-2014-01-26-21h54m24s196vlcsnap-2014-01-26-21h24m17s42vlcsnap-2014-01-26-22h02m14s31

Plus que ce que le drama essaye de dire, c’est dans l’étude des personnages et des relations entre eux que le drama est plus prenant. En une heure, on a le temps de s’attacher suffisamment à ce petit monde pour les vouloir heureux, en sécurité, avec ou sans une famille d’adoption, aussi bien Locker, Piami, Bombi ou Otsubone pour ne citer qu’eux. Chacun a sa particularité, ses caractéristiques et te donnent envie d’en apprendre plus sur eux. Je suis d’ailleurs intriguée par les deux adultes du drama : en particulier Sasaki qui semble être tout droit sorti d’un cauchemar d’enfant (comme le laisse suggérer son intro très film d’horreur et le surnom « le Diable » que les enfants lui ont donné). Même si je ne cautionne pas le discours qu’il sert aux orphelins, je suis assez intéressée par la potentielle figure anti-paternelle que Sasaki peut représenter : j’espère qu’il y aura autre chose à trouver derrière sa façade qu’un homme froid et sans coeur. D’autre part, le drama sait jouer avec l’humour, ce qui apporte une touche de légèreté et de distanciation avec ce qu’on regarde. Si vous n’avez aucune affinité avec le cynisme cela dit, je vous conseille de passer votre chemin….

vlcsnap-2014-01-26-22h22m07s185vlcsnap-2014-01-26-22h23m13s71

Verdict : Good Sushi –. À moins qu’il me prouve le contraire plus tard, la principale raison pour regarder Ashita, Mama ga Inai, c’est pour assister à la splendeur d’Ashida Mana. Les autres jeunes actrices sont également bonnes (Suzuki Rio ne déçoit pas), ce qui confère un bon équilibre d’ensemble. Pour ce qui est du scénario, c’est vrai qu’il manque de fluidité et de crédibilité, mais il parvient à toucher de temps en temps quelque chose de plus authentique, et au moins le message est positif : les enfants ont la force intérieure et le désir de s’en sortir.

Fukuie Keibuho no Aisatsu – Le crime était presque parfait

vlcsnap-2014-01-27-15h27m47s154vlcsnap-2014-01-27-16h25m34s9

Mon avis sur ce drama va être très succinct parce que je n’ai pas grand chose à dire. J’ai lancé le pilote au hasard, étant à la recherche d’un drama japonais à me mettre sous la dent et il se trouvait que le pilote de Fukuie Keibuho no Aisatsu était traduit. Donc, c’est une série policière on ne peut plus traditionnelle, et elle se veut comme telle. Pas de grande folie, tout est classique au détail près : l’héroïne un peu farfelue mais bien plus compétente que ce qu’elle laisse paraître, son supérieur aux méthodes radicalement différentes, une relation semi-conflictuelle entre les deux et le format un épisode, une enquête. Celle de ce premier épisode d’ailleurs était loin d’être palpitante (on est loin du pilote de Hard Nut ou de SPEC), mais ça donne l’effet de suivre un téléfilm policier du genre Columbo (puisqu’il est lui-même cité comme alter ego masculin de Fukuie) pas désagréable : on sait qu’on est pas devant une perle, mais on est divertit quand même. Je trouve très décevant par contre que le pilote ne se soucie pas de mettre plus en avant ses personnages de détectives, que ce soit Fukuie ou Ishimatsu. Au bout d’une heure, on ne les connaît pas plus qu’une heure avant et leur relation ne provoque ni moments comiques ni tension particulière (sauf entre Nakio et Fukuie dont la relation est à la fois drôle et adorable). C’est bien la peine de nous souligner au moins trois fois qu’ils ne s’entendent pas! J’espère que ce n’est qu’une question de temps parce que je suis toujours preneuse pour assister à des clashs de personnalité, surtout dans des cop shows, ça permet de ne pas m’ennuyer lorsque les enquêtes sont trop prévisibles.

Verdict : Okay Sushi. Sympathique, mais anecdotique. Si le deuxième épisode ne montre pas plus d’approfondissement entre les personnages principaux, je lâche l’affaire.

8 réflexions sur “Premières Impressions : Ashita, Mama ga Inai et Fukuie Keibuho no Aisatsu

  1. Wouhou tu as cité Hard Nut ET SPEC en exemples \O/ *Mila is happy* Bon sinon je suis venue dire, simplement, merci pour l’article~ Je repasserai un petit peu plus tard lorsque j’aurai vu l’épisode 1 de Ashita mama ga inai car pour le moment je n’ai pas grand-chose à dire, forcément.

    Pour ce qui est de Fukuie Keibuho no Aisatsu j’avais vu l’affiche, lu le synopsis et cela ne m’avait pas tentée car je ne suis pas fana de cop shows et que celui-là m’avait l’air un peu trop bâteau. Ton opinion me conforte dans mes à prioris. Du coup je vais attendre que tu ais vu le deux et à moins que tu cries au chef d’oeuvre, ce drama restera dans mes oubliettes -pardon drama :'(-

    Merci pour l’article Kaa ♥

    • Coucou! =)

      Oui, Fukuie Keibuho no Aisutsa manque d’intérêt pour le moment, et si tu n’es pas particulièrement fan de ce genre de dramas, tu risques de t’ennuyer ferme. Et puis, tu as milles autres dramas à regarder donc en effet, tu peux le laisser dans tes oubliettes. ^^
      Hâte de voir ta réaction à Ashita Mama ga Inai.

      Merci pour ton commentaire Mila! =)

  2. Comme promis, me voilà de retour après avoir regardé le premier épisode de Ashita Mama Ga Inai et…. j’ai vraiment vraiment beaucoup aimé.

    En fait cela ne m’a pas plus déprimée que cela même si, clairement, ça ne m’a pas réjouie non plus. J’ai versé une petite larme sur une scène en particulier mais sinon je n’ai pas eu envie de me pendre et j’ai vraiment envie de voir la suite.

    Post m’a tout à fait conquise. Ses scènes avec le petit garçon étaient particulièrement touchantes. Elle me plait vraiment beaucoup. En effet certaines de ses lignes n’étaient pas très naturelles mais cela ne m’a pas vraiment dérangée. J’adore ce personnage.

    Par contre effectivement le coup de la mère adoptive dérangée, c’était moyen.
    Et tu sais quoi, le Maou je sens bien que je devrais le détester et clairement je n’approuve pas la façon dont il parle aux enfants mais quelque part… je ne sais pas, malgré tout, … il ne m’inspire ni haine ni peur. Peut-être parce que je sens qu’il est plus que ce qu’il nous montre? Je ne sais pas, de façon instinctive je le trouve assez fascinant, j’ai adoré toutes ses scènes. Quelque chose ne tourne vraiment pas rond chez moi OTL

    Bon par contre, en effet, nulle compassion pour la mère de Maki. Je l’aurais baffée celle-là. Qu’elle abandonne sa fille c’est déjà horrible mais la façon dont elle le fait, le sourire, l’insouciance, c’était TROP.

    Bref j’ai beaucoup aimé ce pilote, je me suis déjà attachée aux personnages -particulièrement Post, Maki, Pochi … et Locker parce que je crois qu’en plus je fais le lien entre lui et le terrible roman de Murakami Ryu- et maintenant j’attends de voir la suite pour avoir une opinion qui ressemble à quelque chose^^

    • Haha, je t’avais dit que ce n’était pas aussi déprimant que prévu!^^

      Post, aussi irréaliste soit-elle, est géniale. Ses scènes avec le petit garçon ont suffit pour me faire fondre. Ce que j’aime beaucoup dans ce que ce drama présente, c’est la camaraderie des enfants entre eux. Bombi m’a fait beaucoup rire avec son délire d’Angelina Jolie et de Brad Pitt. ^^

      Je ne pense pas qu’on soit censé détester Maou. On ne cherche manifestement pas à nous faire ressentir de l’empathie pour le personnage, mais je ne pense pas non plus qu’on attend de nous qu’on ait une antipathie particulière à son encontre. Il paraît être plus une caricature qu’autre chose, et comme toi, je pense qu’il n’est pas aussi méchant qu’il en a l’air. Le fait que Daifuku se réfugie derrière lui lorsqu’il s’est enfui de sa maison d’accueil a été très révélateur selon moi : si vraiment il maltraitait et faisait peur aux enfants, je doute que ce soit auprès de lui qu’on vienne chercher refuge… À mon avis, il essaye d’instaurer une distance entre lui et les enfants vu que ces derniers ne doivent pas rester dans l’orphelinat. Et je suis curieuse de sa relation avec Locker.

      Merci d’avoir partagé tes impressions! =)

  3. Je n’ai pas pensee beaucoup au sujet de l’age des enfants. Mais je pense que tu as raison…some of Post’s words sound more like something that would come from a teen/pre-teen age? O_O

    Anyways j’etais tres heureuse et suprise quand j’ai vue que tu regardes Ashita!! YAY! And I have a request, may I use some of your screenshots? If so, I will credit you. >__< My screenshots have sucky quality… yours have sparkly HD…

    • Oui, plus d’une adolescente, c’est clair. Même si Post est plus mature que les enfants de son âge, son discours est un peu trop articulé pour être réaliste. Cependant, ça n’a pas trop gâché le plaisir que j’ai pris à regarder ce premier épisode.
      I really hope the series won’t be suspended! ><

      And for the use of my screenshots : help yourself, I don't mind at all! =) (I laughed when you said "sparkly HD" xD)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s