Animes d’hiver 2014 : 2ème round

[HorribleSubs] Inari, Konkon, Koi Iroha - 01 [720p].mkv_snapshot_00.51_[2014.01.16_02.46.15]

Revenue d’entre les abysses de mes examens douloureux, I am de retour !

Inari, Konkon, Koi Iroha est sorti est c’est juste adorable. Ne vous inquiétez pas pour Space Dandy, Wake Up Girls!, Golden Time et ceux que j’ai pu zapper, c’est juste que je n’ai pas encore tout ratrappé. 

Le meilleur de la semaine

[HorribleSubs] Nagi no Asukara - 15 [720p].mkv_snapshot_19.52_[2014.01.18_01.01.53]

Nagi No Asakura (ep.15) Encore un épisode dévastateur. C’est drôle mais avec un peu de retard Nagi No Asakura s’impose comme le meilleur anime des six qui sont sortis en automne, devant Kill La Kill et Samourai Flamenco. L’écriture est à la fois juste et sophistiquée, sur le papier les relations entre les personnages ont l’air assez délirantes mais en fait elles coulent de source. Chisaki voit revenir son ancien premier amour d’ado alors qu’elle est devenue une femme, et lui redécouvre son ancienne amie d’enfance (et sa famille) qui ont grandi et fait leur deuil des disparus sans lui. C’est une situation extrêmement délicate et dramatique, et Mari Okada s’en sort comme une reine. Maintenant je veux que Manaka ne devienne pas Menma 2.0. Pitié. 

[DeadFish] Tonari no Seki-kun - 03 [720p][AAC].mp4_snapshot_02.14_[2014.01.20_02.35.14][DeadFish] Tonari no Seki-kun - 03 [720p][AAC].mp4_snapshot_02.43_[2014.01.20_02.35.47][DeadFish] Tonari no Seki-kun - 03 [720p][AAC].mp4_snapshot_03.10_[2014.01.20_02.36.20][DeadFish] Tonari no Seki-kun - 03 [720p][AAC].mp4_snapshot_06.44_[2014.01.20_02.40.00]

Master of Killing Time (ep.2) Cette semaine avec l’OVA il y avait des chats, un jeu de plage et du nettoyage de bureau ! L’évolution la plus notoire : Yokoi interagit de plus en plus avec Seki-kun et ils développent une espèce d’amitié muette très amusante. Je recommande toujours autant, c’est une bouffée d’air et de comédie rafraîchissante. 

[WhyNot] Silver Spoon S2 - 02 [512E57D9].mkv_snapshot_12.36_[2014.01.17_17.08.49][WhyNot] Silver Spoon S2 - 02 [512E57D9].mkv_snapshot_12.54_[2014.01.17_17.09.11]

Gin No Saji (ep.2) Yay, enfin un chien de fiction qui a un comportement de chien et pas d’humain dans un corps de chien. Ils ont réussi à condenser pas mal de choses dans cet épisode sans que ça paraisse forcé ou trop brusque : Hachiken adopte un chiot, observe un vétérinaire travailler avec les vaches, a un accident qui aurait pu être beaucoup plus grave et commence à se préoccuper du festival du lycée. Beaucoup de choses rappellent la saison précédentes comme les commentaires sur le caractère généreux mais indécis d’Hachiken ou le fait qu’un élevage n’est pas le paradis des animaux mais un endroit où on décide de leur vie et mort selon leur productivité. C’était l’un des meilleurs épisodes de la série, et toutes mes craintes sur le nouveau scénariste se sont envolées. 

[HorribleSubs] Sekai Seifuku - Bouryaku no Zvezda - 02 [720p].mkv_snapshot_05.44_[2014.01.19_03.53.09][HorribleSubs] Sekai Seifuku - Bouryaku no Zvezda - 02 [720p].mkv_snapshot_20.52_[2014.01.19_04.08.52][HorribleSubs] Sekai Seifuku - Bouryaku no Zvezda - 02 [720p].mkv_snapshot_11.50_[2014.01.19_03.59.28] [HorribleSubs] Sekai Seifuku - Bouryaku no Zvezda - 02 [720p].mkv_snapshot_21.14_[2014.01.19_04.09.20]

World Conquest – Zvezda Plot (ep.2) Le pilote était un très bon début, mais cet épisode scelle mon affection. C’est vraiment basé sur cette idée de se placer du côté des vilains, mais pas n’importe quels vilains : pour l’instant ils me font penser à ceux des séries TV pour enfants, ceux qui sont plus intéressants que les héros (fades) et qu’on finit par soutenir. Les personnages de Sekai Seifuku ont aussi un léger syndrome de Peter Pan dans le sens où ils sont tous des marginaux qui ont coupé les liens avec leur famille, qui vivent ensemble et qui refusent de grandir. Ce n’est pas pour rien que leur base secrète ressemble à une aire de jeu désaffectée et que les monstres sont constituées de petites peluches rondes. Zvezda et ses sbires sont des enfants qui ne veulent pas lâcher leurs jouets et qui ne veulent pas quitter l’aire de jeu même quand tout le monde est parti et qu’elle commence à être envahie par les hautes herbes. Ce qui est intéressant, c’est que l’épisode précédent nous avait tout de même montré que la décision de Zvezda de relancer son plan de conquête représente un pas en avant. Au moment où elle la prend, elle perd les petites roulettes de son vélo, encore un autre symbole lié à l’enfance. Je pense que le reste de l’anime va explorer la dualité construction/destruction de son entreprise. Pour l’instant elle a des effets positifs puisque ces marginaux ont gagné un endroit où ils se sentent à leur place, mais je me demande ce que ça va donner quand ça deviendra plus sérieux. 

 [HorribleSubs] Log Horizon - 16 [720p].mkv_snapshot_02.29_[2014.01.19_02.43.05][HorribleSubs] Log Horizon - 16 [720p].mkv_snapshot_22.35_[2014.01.19_03.16.17]

Log Horizon (ep.16) NYANTAAA ! Log Horizon sans Nyanta n’est pas vraiment Log Horizon. L’épisode précédent (que j’ai classé plus bas) était assez inégal, mais celui-là revient à la qualité à laquelle l’anime nous a habitué. Ça devient clair que même si les joueurs font partie intégrante de ce monde (jeu ou pas) certaines règles n’ont pas changées, et l’apocalypse a fait oublier à tous quelques « détails » comme le couronnement du roi Gobelin. Je vois assez bien comment les aventuriers ont pu complètement zapper cette quête : personne ne pense plus à Elder Tale comme à un jeu, chacun est occupé à retrouver une place dans cette nouvelle société, ils ne reçoivent plus les avertissements officiels sur les conditions des quêtes, les autochtones ne viennent plus les voir pour leur en proposer, celle-là a un délai très serré (une semaine !) et comme ça n’est jamais arrivé que le roi Gobelin ne soit pas tué (en raison des récompenses promises), personne n’a percuté que le laisser en vie aurait des conséquences. Ça revient à oublier les lignes écrites en tout petit derrière le contrat pour régler ce qui se passe en cas de non-exécution. La première partie de l’épisode fait bien monter la tension, et ensuite c’est un vrai plaisir de voir Minori déterminée à intervenir et s’épanouir en véritable stratégiste. Il semblerait que Log Horizon soit entré dans une phase épique, relativement tard mais avec panache.

C’est du bon !

[Watakushi-Nameless] Witch Craft Works - 03 [720p][7C472799].mkv_snapshot_11.12_[2014.01.20_19.44.58]

Witchcraft Works (ep.3) En trois épisodes, Witchcraft Works est devenu l’un des rendez-vous les plus attendus de la semaine. Il continue à me charmer par sa créativité visuelle (tout la scène du bus magique était superbe, des petits poissons suspicieux qui flottent d’un siège à l’autre à son embrasement), ses personnages sont de plus en plus attachants et cette fois la magie prend des aspects plus concrets et inquiétants. Kagari partage un lien très fort avec Takayami : elle lui emprunte ses pouvoirs mais en même temps elle encaisse tous les coups et les blessures qu’il reçoit. Ça rend sa protection déterminée du jeune homme plus ambiguë puisqu’elle a aussi un intérêt personnel à le garder sain et sauf. C’est cependant très clair qu’elle ne considère pas du tout le héros comme un outil à manipuler, et qu’au contraire elle a beaucoup d’affection pour lui, la question étant à quel degré d’intensité. Je suis très satisfaite de cet anime et j’espère qu’il va continuer sur cette lancée jusqu’au bout. Tant pis s’il ne couvre pas toute l’intrigue du manga. 

[HorribleSubs] Inari, Konkon, Koi Iroha - 01 [720p].mkv_snapshot_07.23_[2014.01.16_02.54.58][HorribleSubs] Inari, Konkon, Koi Iroha - 01 [720p].mkv_snapshot_10.21_[2014.01.16_02.58.09][HorribleSubs] Inari, Konkon, Koi Iroha - 01 [720p].mkv_snapshot_02.40_[2014.01.16_02.48.25][HorribleSubs] Inari, Konkon, Koi Iroha - 01 [720p].mkv_snapshot_01.50_[2014.01.16_02.47.18]

Inari, Konkon, Koi Iroha (ep.1) Je ne pensais pas en voir à nouveau mais apparemment le genre n’est pas totalement éteint ! Voilà un shojo typique des années 90, ceux dont les héroïnes avaient un coup de foudre pour le garçon le plus populaire du lycée mais pas le courage de se confesser. Je sais que la grande mode maintenant c’est la domestication du bad boy, mais ça fait vraiment du bien de revenir un peu à des histoires où les héros sont de bons garçons et où c’est l’héroïne qui doit progresser. Inari Konkon reprend ces bases, et ce pilote était à la fois drôle, mignon (les petits renards !!) très bien fait et réconfortant. Inari peut être un peu fatigante quand elle a de gros chagrins, mais ses amies savent bien s’occuper d’elle. Elle va devoir se prendre en main avec ses nouveaux pouvoirs et si son histoire à elle n’est pas satisfaisante il y a toujours la relation entre la déesse locale et son grand-frère qui semble être le point fort du manga pour compenser. 

[gg]_Tokyo_Ravens_-_14_[3D105988].mkv_snapshot_13.20_[2014.01.16_21.44.13][gg]_Tokyo_Ravens_-_14_[3D105988].mkv_snapshot_13.59_[2014.01.16_21.45.04][gg]_Tokyo_Ravens_-_14_[3D105988].mkv_snapshot_16.46_[2014.01.16_21.48.15][gg]_Tokyo_Ravens_-_14_[3D105988].mkv_snapshot_17.29_[2014.01.16_21.49.02]

Tokyo Ravens (ep.14) Ce que j’aime avec Tokyo Ravens c’est que quand il promet de l’action, il la délivre. C’était un peu frustrant de voir encore une fois les héros n’être que des spectateurs impuissants face à l’ennemi, mais c’est vrai que depuis le début Tokyo Ravens poursuit cette idée que les adultes sont plus à même de lutter contre les pires menaces que les jeunes. Ça nous change de l’éternelle mise en avant des ados de génie qui sauvent le monde tandis que les adultes regardent et c’est beaucoup plus logique. C’était par conséquent l’occasion de nous montrer ce que peuvent faire les 12 généraux sacrés, Otomo en tête, et c’était impressionnant. Ils sont pleins de ressources, toujours en train de préparer la prochaine étape d’un affrontement même contre un ennemi imprévisible comme Douman. A ce propos je pensais que c’était lui le boss final, mais apparemment non ? J’espère qu’on va bientôt en savoir plus sur l’ancêtre de Natsume dont elle est supposée être la réincarnation parce que c’est le coeur de l’intrigue, et nous n’y sommes toujours pas. 

[HorribleSubs] Chuunibyou demo Koi ga Shitai! Ren - 02 [720p].mkv_snapshot_13.56_[2014.01.15_21.22.22]

Chu2Koi Ren (ep.2) Mignon ! Yuta et Rikka sont stalkés par les filles puis poussés à sortir ensemble, et Rikka admet qu’elle n’a aucune idée de comment se comporter en couple. C’était sincère et en accord avec la personnalité de la jeune fille, et ça fait toujours autant plaisir de voir Yuta si compréhensif d’autant plus que cela lui convient parfaitement de prendre leur relation doucement dans l’état actuel des choses. Mais il y a de la vérité dans les paroles de Nibutani : ils sont en train de devenir un vieux couple avant l’âge et à force de conserver le statu quo ils risquent de laisser une ouverture à une troisième partie plus entreprenante. Qui apparaît à la fin de l’épisode, dans la personne de cette nouvelle voisine en lien avec le passé de Yuta. Il était temps qu’elle apparaisse et je n’ai absolument aucune idée de ce qu’ils veulent faire avec elle. Ma réaction était  à peu près la même que celle de Rikka : Urgh. Je pense qu’elle l’a reconnue, puisqu’à la fin de l’épisode précédent on la voyait regarder une photo intensément.

[HorribleSubs] Noragami - 03 [720p].mkv_snapshot_07.30_[2014.01.19_23.31.35][HorribleSubs] Noragami - 03 [720p].mkv_snapshot_10.24_[2014.01.20_02.28.31][HorribleSubs] Noragami - 03 [720p].mkv_snapshot_16.29_[2014.01.20_02.27.22][HorribleSubs] Noragami - 03 [720p].mkv_snapshot_15.48_[2014.01.19_23.45.50]

Noragami (ep.3) Cette adaptation est toujours en équilibre délicat entre la comédie et le drame, et pour l’instant je n’ai pas relevé une seule fausse note. Le consensus sur cet anime est d’affirmer qu’il est très bien fait, mais qu’il est limité par sa source. De mon côté j’attends encore de voir où va nous mener l’intrigue principale pour me faire une opinion définitive. 

[Commie] Samurai Flamenco - 13 [4A3331AC].mkv_snapshot_07.31_[2014.01.17_18.00.58][Commie] Samurai Flamenco - 13 [4A3331AC].mkv_snapshot_15.13_[2014.01.17_18.08.50]

Samourai Flamenco (ep.13) Avant de regarder cet épisode j’ai lu un article très intéressant qui explique pourquoi SF est un hommage ultra référencé au genre Tokusatsu et à tous ses différentes « ères », ce qui explique pourquoi l’anime semble sauter d’un genre à l’autre de manière surprenante. C’est fascinant parce que ça implique deux choses : l’anime va beaucoup plus loin dans la déconstruction que je ne le pensais, et j’ai dû rater un bon nombre de clins d’œils et de références depuis le début (les plus familières sont Kick Ass, Sailor Moon et Super Sentai mais je n’ai jamais vu d’épisodes de Kamen Raider et ça explique pourquoi King Torture m’a complètement prise de court). Mais juste au moment où je commence un peu à comprendre le pourquoi du comment, aucun monstre n’apparaît et nous avons entre les mains le premier épisode introspectif de Samumenco depuis longtemps.

On se croirait presque revenu en arrière quand l’anime était dans une phase plus terre-à-terre, sauf que cette fois les enjeux sont démesurés. Je ne suis pas surprise par la démission de dernière minute de Kaname, il a toujours été celui qui abandonne le combat à Hasama et à vrai dire ça lui ressemble plus que d’assumer jusqu’au bout ses fonctions. En fait au-delà des références et si on regarde un peu le fil rouge de Samumenco, on se rend compte qu’il est toujours question pour notre héros d’entre les héros de s’adapter à son environnement et de surmonter les épreuves qui se présentent, y compris les plus imprévues. Le mentor doit disparaître pour lui permettre de prendre les devants. Le prochain épisode s’appelle « la destruction du Japon » et je ne sais pas si nous devons le prendre au premier degré, ou si de nouveaux événements imprévus vont survenir.

[Underwater] KILL la KILL - 14 (720p) [FADBDDD1].mkv_snapshot_02.06_[2014.01.17_23.28.00]

Kill La Kill (ep.14) Ce n’était pas mon épisode préféré, je commence à apprécier de plus en plus les moments les plus sérieux et moins ceux où ça part dans l’absurde. Et cet épisode avait beaucoup de combats absurdes. Senketsu n’est pas mort, c’est plus conventionnel que prévu mais au moins ça permet à Ryuuko de gagner une détermination d’acier et de tout mettre en oeuvre pour le sauver. Nous voyons Satsuki essayer de conquérir la zone Kenkaishin (Kyoto, Kobe, Osaka) et les résidents sont prêts à se battre. Un aperçu du fonctionnement de ces villes confirme l’un de mes soupçons sur ce monde : il est largement corrompu. Personne n’est là pour protéger noblement sa ville mais plutôt pour faire preuve de son pouvoir de contrôle que ce soit par la religion, l’argent ou la force pure. Kill La Kill n’est pas un commentaire social sérieux (c’est trop déjanté et extrême pour ça) mais ce qu’il fait est très intéressant : il n’y a pas de camp à soutenir contre un autre, Ryuuko n’est pas le héros qui vient sauver le Kenkaishin contre Satsuki, elle agit selon des motivation purement personnelles et s’enfuit du champ de bataille dès qu’elle a récupéré ce qu’elle voulait. Mais ce qui la rend si appréciable c’est qu’elle est sans doute le seul personnage réellement libre de l’anime (avec les nudist beach mais nous en savons trop peu sur eux pour en être certain). 

[HorribleSubs] The Pilot's Love Song - 03 [720p].mkv_snapshot_16.10_[2014.01.23_21.24.17][HorribleSubs] The Pilot's Love Song - 03 [720p].mkv_snapshot_13.50_[2014.01.23_21.21.53] 

Pilot’s Love Song (ep.3) Je savais que Kal avait un passé sordide mais je ne pensais pas que c’était aussi terrible (et aussi calqué sur l’histoire du petit Louis XVII). Sa première confrontation avec Nina Viento est difficile à encaisser et on voit pourquoi il tient autant à se venger, tout en comprenant qu’elle n’est probablement qu’un pion entre les mains de ceux qui ont instrumentalisé la révolte populaire. Côté scénario c’est du bon, mais ça m’inquiète de voir déjà l’animation se dégrader à ce point. Les visages sont disproportionnés, un problème qui arrive en général vers la fin d’un anime et pas au troisième épisode. C’est vraiment dommage qu’aussi peu d’argent ait été investi dans ce projet, il méritait plus.

[HorribleSubs] Wizard Barristers - Benmashi Cecil - 02 [720p].mkv_snapshot_01.21_[2014.01.20_01.28.14]

Wizard Barristers (ep.2) Je ferais mieux de ne pas trop m’arrêter sur l’aspect juridique de l’anime, je finirais par faire un listing de ce qui ne va pas alors que c’est trop éloigné de la réalité pour être pris au sérieux. Je passe donc sur le procès, et je dirais seulement que dans ce pays ils ont l’air de condamner à mort comme on condamne à une contravention routière. Cette semaine Cecil et sa patronne font le boulot de la police, et ça m’étonnerait que ça soit la dernière fois puisque c’est le prétexte aux scènes d’actions divertissantes qui font tout l’intérêt de Wiz Bars. Je regrette juste que le scénariste n’ait pas tout simplement fait tourner son anime autour de flics magiciens, ça a beaucoup plus de sens dans le contexte qu’il a mis en place, et ça nous éviterait ces procès maladroits. En marge des combats j’apprécie beaucoup les scènes de comédie de bureau, ou même celles où Cecil est chez elle avec sa grenouille. Je ne nourris pas beaucoup d’espoirs sur le scénario, mais c’est tellement bien animé et mis en scène que c’est difficile de résister à l’appel du spectacle.

Inégal

[HorribleSubs] Nobunaga the Fool - 03 [720p].mkv_snapshot_07.44_[2014.01.20_00.38.02][HorribleSubs] Nobunaga the Fool - 03 [720p].mkv_snapshot_11.27_[2014.01.20_00.41.56][HorribleSubs] Nobunaga the Fool - 03 [720p].mkv_snapshot_10.06_[2014.01.20_00.40.31][HorribleSubs] Nobunaga the Fool - 03 [720p].mkv_snapshot_14.29_[2014.01.20_00.45.05]

Nobunaga the Fool (ep.3) Ce n’est pas encore ça, mais il y a du mieux. Déjà nous sommes débarrassés de la tenue ridicule de Jeanne qui devient « Ranmaru » et commence à agir en tant que partenaire de Nobunaga. Même si ils ont considérablement amoindri son esprit d’initiative et de commande, elle reste un personnage marquant et ce sont ses scènes qui m’intéressent le plus. Nobunaga par contre…meh. On nous le  vend comme un homme fascinant qu’on doit observer comme le fait Jeanne devenir le sauveur de l’humanité mais franchement je ne vois pas ce qu’il a de si spécial. Ils en font des caisses pour nous impressionner, son frère et sa sœur sont dingues de lui, la plus puissante prêtresse-loli du coin veut absolument l’épouser et ses ennemis sont excités à l’idée de l’affronter, mais tout ce que je vois c’est un goujat prétentieux à qui tout tombe tout cuit dans la bouche sans qu’il ait trop d’efforts à faire. C’est bête parce qu’ils auraient pu écrire un anti-héros beaucoup plus intéressant, par exemple en faisant de lui un marginal vraiment méprisé par la société et renié par sa famille mais déterminé à agir. Ça aurait aussi placé Jeanne dans une situation complexe parce qu’elle débarque pour trouver l’homme de ses visions et tombe sur un homme dont personne ne veut. Mais assez rêvé à un anime qui ne sera pas, il va bien falloir regarder ce qu’on a et pour l’instant je lui accorde encore un épisode supplémentaire. 

[Commie] Log Horizon - 15 [24920F9C].mkv_snapshot_14.00_[2014.01.16_21.03.44][Commie] Log Horizon - 15 [24920F9C].mkv_snapshot_18.12_[2014.01.16_21.08.00]

Log Horizon (ep.15) Filler, bleh. J’aime bien les jeunes personnages mais il faut reconnaître qu’ils sont moins charismatiques que leurs aînés, et s’ils fonctionnent bien en interlude entre deux séquences plus sérieuses un épisode entier sur eux est un peu faible. Tout n’est pas à oublier cependant, la première partie voit enfin Minori surmonter sa timidité pour proposer une organisation de groupe sérieuse, et la manière dont elle le fait était une agréable surprise (en effet : tellement simple mais efficace, vive la communication !). J’ai beaucoup aimé son coup de fil à Shiroe, ces deux-là ont vraiment un lien privilégié et ça me rappelle l’un des meilleurs moments de la première partie en automne, quand Shiroe reprend contact avec qu’elle pour la première fois depuis l’apocalypse. Le point faible de l’épisode était cette conversation entre Isuzu et Rudy, ils n’ont pas autant d’alchimie que je l’espérais. J’aime beaucoup Rudy, j’ai été spoliée sur ses origines et je trouve qu’ils auraient pu lui trouver une partenaire un peu moins fade.

[HorribleSubs] Hamatora - 02 [720p].mkv_snapshot_08.22_[2014.01.16_23.23.16][HorribleSubs] Hamatora - 02 [720p].mkv_snapshot_14.34_[2014.01.16_23.29.56] [HorribleSubs] Hamatora - 02 [720p].mkv_snapshot_20.30_[2014.01.16_23.42.20][HorribleSubs] Hamatora - 02 [720p].mkv_snapshot_21.50_[2014.01.16_23.43.45]

Hamatora (ep.2) Je n’arrive pas à me décider. D’un côté je n’ai pas besoin d’un anime supplémentaire dans mon planning déjà chargé et j’aimerais que ce soit bien nul pour que je puisse le lâcher sans regrets, mais de l’autre il persiste à attirer ma curiosité…tout en présentant des défauts de fond béants. Le plus évident et le plus gênant : les méchants. Faire de tous les tueurs des tarés violents sans aucune nuance n’est pas une très bonne idée quand on se veut une série policière sur des jeunes de quartier fauchés prêts à accepter des missions dangereuses pour gagner de l’argent. Ce type d’anime a besoin de figures menaçantes un peu effrayantes et imprévisibles, et le boss final a l’air d’avoir autant d’intérêt et de complexité qu’un zombie qui veut manger ses cerveaux. J’ai trouvé le mystère de la semaine plus prévisible que celui de la dernière fois et par conséquent moins prenant. Ce qui m’énerve passablement c’est que Seiji Kishi a de bonnes idées de mise en scène qui m’empêchent de décrocher complètement. J’ai été impressionnée par la scène où Théo détruit l’autel dédié à son ancien prof, il y avait des choses que je n’avais jamais vu dans un anime comme les faisceaux de lumière qui filtrent sur la poussière et les particules générées par les fleurs, et c’était magnifique. Il semble que nous ayons entre les mains un produit réalisé avec inspiration mais médiocrement écrit. Ce n’est pas le meilleur des combos et je devrais prendre une décision la prochaine fois entre poursuivre et arrêter.

[HorribleSubs] Nisekoi - 02 [720p].mkv_snapshot_11.05_[2014.01.19_02.02.30]

Nisekoi (ep.2) Ce show est incroyablement frustrant ! Voilà encore un exemple de bel anime mal écrit, à tel point que ça créé une sorte d’illusion : de loin on a l’impression de regarder quelque chose de très sophistiqué, mais dès qu’on se penche un peu sur l’histoire on se rend compte que ça reste fade et prévisible. La première partie était très amusante, mais dès que le triangle amoureux se remet en marche et que cette histoire de promesse repointe son nez, ça dégringole. Je pense que c’est une très bonne comédie, mais une mauvaise romance (ironiquement c’est à peu près le sens du titre). Je suis très divisée et j’espère que le prochain épisode va être significativement meilleur ou définitivement mauvais pour que je puisse faire un choix. 

Poubelle

[Anime-Koi] Buddy Complex – 03 [h264-720p][8C759420].mkv_snapshot_11.56_[2014.01.21_18.03.11][Anime-Koi] Buddy Complex – 03 [h264-720p][8C759420].mkv_snapshot_15.05_[2014.01.21_18.06.22]

Buddy Complex (ep.3) Trop insipide et prévisible. Pourtant il y avait de l’idée, Aoba est transporté à une époque et dans un combat dont il n’a aucune idée des enjeux et il est engagé dans une guerre qui n’est pas la sienne, ça aurait pu poser des questions éthiques très intéressantes. Mais ils n’en font rien, on est supposé assumer d’office qu’il est tombé dans le camp des gentils parce qu’ils se battent contre la méchante alliance Russo-Chinoise qui veut conquérir le monde, alors que la vidéo que lui a montré sa nouvelle collègue pourrait très bien être de la propagande biaisée. Ce n’est pas la première fois que Sunrise simplifie à outrance une potentielle troisième guerre mondiale (au sein  de laquelle le Japon a toujours une place centrale idéalisée), mais ils forcent trop le trait, à tel point que les gentils sont habillés en blanc et les méchants en noir. Il n’y a rien à faire des personnages, chacun joue son rôle comme on attend qu’il le fasse et l’issue des affrontements n’a absolument rien d’excitant. J’ai rarement vu un anime échouer autant à convaincre son audience de soutenir un camp contre un autre, et comme trop souvent les opposants ont plus de personnalité que les protagonistes. On oublie. 

[HorribleSubs] Hozuki no Reitetsu - 02 [720p].mkv_snapshot_04.13_[2014.01.18_02.06.25][HorribleSubs] Hozuki no Reitetsu - 02 [720p].mkv_snapshot_13.52_[2014.01.18_02.17.31][HorribleSubs] Hozuki no Reitetsu - 02 [720p].mkv_snapshot_09.00_[2014.01.18_02.12.11][HorribleSubs] Hozuki no Reitetsu - 02 [720p].mkv_snapshot_08.09_[2014.01.18_02.10.54]

Hoozuki No Reitetsu (ep.2) C’est…pas vraiment mon truc. Visuellement j’adore ce qu’ils font, c’est encore la preuve que le studio Wit est à surveiller, mais de une c’est un produit spécifique crée pour un public spécifique dont je ne fais pas partie et de deux au-delà de ça c’est un type d’humour qui me passe largement par dessus la tête. Poubelle !

Publicités

4 réflexions sur “Animes d’hiver 2014 : 2ème round

  1. Moi aussi j’attends avec impatience de voir comment Seka Seifuku va être traité une fois arrivé au milieu du récit! Merci beaucoup pour vos comte rendu!^v^

  2. > Voilà un shojo typique des années 90

    Ah, Inari KonKon serait donc un shojo ? Le seul des années 90 que j’ai vu fut Kare Kano qui était tout bonnement excellent mais ne ressemblait en rien à ce qui se fait aujourd’hui. Je veux bien en lire/regarder davantage des shojo comme celui-ci. Je trouve aussi cette série magnifique graphiquement et il m’en faut beaucoup d’habitude pour être sensible à cet aspect.
    Sinon Inari ne se montre un peu pénible que dans les tout débuts du manga, plus du tout ensuite.

    > Witchcraft Works est devenu l’un des rendez-vous
    > les plus attendus de la semaine.

    Pareil ici. Je ne me souviens pas avoir pris autant de plaisir en lisant le manga, rapidement droppé d’ailleurs.

    > De mon côté j’attends encore de voir où va nous mener l’intrigue principale
    > pour me faire une opinion définitive.

    C’est mon principal reproche à cette série (Noragami), c’est que pour le moment on va nul part. Jusqu’à présent, épisode après épisode, on ne fait que découvrir un peu plus la personnalité et l’histoire du héros et juste lui, rien n’évolue, le plus gros du contenu c’est une suite de gag. Même reproche pour Sekai Sefuku soit dit en passant.

    > Nagi No Asakura (ep.15) Encore un épisode dévastateur.

    Pour qu’une saison soit bonne, il lui faut au moins une série mémorable. Et pour l’hiver, ça sera sans doute celle-ci. Impatient de voir les conséquences du retour de Kaname.

    • Hello =)

      Inari est en tout cas très proche de mangas comme Hime-Chan No Ribon, et le début de l’histoire est typique des shojos de ces années là (qui n’avaient vraiment rien à voir avec ceux d’aujourd’hui, ils étaient beaucoup plus légers et les héroïnes avaient ce côté immature). Il y a même la référence aux magicals girls, la mascotte et le malentendu avec son coup de foudre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s