Animes d’automne 2013 : 11ème round

[Commie] Samurai Flamenco - 11 [7B3FE91F].mkv_snapshot_19.13_[2013.12.21_01.27.11]

LET’S FLAMENCO !

Le meilleur de la semaine

[HorribleSubs] Valvrave the Liberator S2 - 23 [720p].mkv_snapshot_21.18_[2013.12.21_02.55.08][HorribleSubs] Valvrave the Liberator S2 - 23 [720p].mkv_snapshot_04.42_[2013.12.21_02.37.27]

Vlavrave (ep.23) Ce coup d’Etat de L-Elf était tellement badass qu’il surpasse même les combats de méchas. C’est vraiment une preuve de l’efficacité de l’anime de m’avoir complètement ralliée aux révolutionnaires Dorssiens, parce que ce n’était pas gagné. Mais maintenant ce sont ceux dont j’attends les interventions avec le plus d’impatience. Shoko ne se décide pas à mourir, à mon grand désespoir. Au moins Haruto perd les souvenirs qu’il a avec elle, c’est déjà ça (je suis sarcastique mais j’en ai vraiment assez de ce personnage, elle aurait vraiment du mourir dans le pilote). Saki était badass aussi et ça rattrape (un peu) son manque d’interventions dans cette seconde saison. La manière dont ils ont révélé la supercherie des Magius me donne envie de pardonner la débâcle de l’épisode 21, parce que c’était une excellente manière de retourner leur propre technique contre eux. Sinon le massacre des personnages secondaires continue, et ils ont intérêt à ne pas tuer Akira ou L-Elf la prochaine fois parce que…PARCE QUE. 

[HorribleSubs] Non Non Biyori - 11 [720p].mkv_snapshot_11.08_[2013.12.21_15.56.24][HorribleSubs] Non Non Biyori - 11 [720p].mkv_snapshot_13.43_[2013.12.21_15.59.20][HorribleSubs] Non Non Biyori - 11 [720p].mkv_snapshot_14.03_[2013.12.21_15.59.43][HorribleSubs] Non Non Biyori - 11 [720p].mkv_snapshot_19.57_[2013.12.21_16.05.57]

Non Non Biyori (ep.11) Tellement simple, mais tellement bon. Non Non Biyori est une petite merveille. Hotaru expérimente avec enthousiasme son tout premier hiver à la campagne, et en effet ça n’a rien à voir avec l’hiver urbain. Les paysages qu’ils ont capturés sont sublimes, et très réalistes (ils nous montrent à chaque fin d’épisode les photos qu’ils prennent dans la campagne japonaise pour avoir des bases). D’habitude les épisodes centrés sur l’hiver ont plutôt pour thèmes les retrouvailles familiales, la solidarité, le bonheur, etc mais l’anime choisit de raconter des petites anecdotes amusantes en rapport avec la neige (les filles sont coincées dans l’école la nuit à cause d’une tempête, les filles apprennent à skier, les filles construisent une maison avec de la neige). Le résultat est drôle et charmant, mais à la manière de Non Non Biyori, pas d’une manière conventionnelle.

[HorribleSubs] Non Non Biyori - 12 [720p].mkv_snapshot_19.42_[2013.12.24_15.41.38][HorribleSubs] Non Non Biyori - 12 [720p].mkv_snapshot_17.53_[2013.12.24_15.39.44][HorribleSubs] Non Non Biyori - 12 [720p].mkv_snapshot_16.09_[2013.12.24_15.37.52][HorribleSubs] Non Non Biyori - 12 [720p].mkv_snapshot_21.49_[2013.12.24_15.43.55]

(ep.12 – Final) Et le cycle des saisons reprend avec le printemps qui remplace l’hiver. Un final tout en douceur qui reprend le thème du pilote (Renge qui se demande comment la campagne est par rapport à Tokyo, et si elle devrait ressentir un sentiment d’infériorité), sauf que cette fois la fille de la ville (Hotaru) est là pour lui répondre que les deux sont très différents, et que la campagne a des choses que la ville n’a pas. La meilleure partie du final est ce long passage qui montre juste des paysages et des natures mortes très détaillées, illustrant parfaitement cette idée selon laquelle la nature a ses propres richesses. C’est bien l’année du « retour à la nature » et je trouve que Non Non Biyori est un parfait complément à Gin No Saji. Une autre génération, un autre rythme, mais des idées qui se recoupent. Et deux très bons animes.

[Underwater] KILL la KILL - 12 (720p) [9A9884F7].mkv_snapshot_21.01_[2013.12.21_00.41.47]

Kill La Kill (ep.12) Episode pivot s’il en est, il s’organise autour d’un combat terrible entre Ryuuko qui perd tout contrôle à cause de sa rage et l’assassin de son père. La plus grosse surprise de l’épisode est venue de la transformation de Ryuuko en monstre. Je pensais que ça représenterait un danger juste pour elle, pas qu’elle deviendrait en plus un danger pour les autres. En fait Tsumugu et Mikisugi veulent éliminer ce danger plus que sauver la jeune fille. Par contre je n’ai pas été tellement étonnée que ce soit l’intervention de Mako qui sauve notre héroïne, ça suit la logique de leur relation telle qu’elle a été construite jusqu’ici. Satsuki apprend à Ryuuko que c’est elle qui est responsable de la mort de son père puisqu’elle a donné des ordres à Harime, mais je trouve que ça ne colle pas avec son caractère Un truc que j’avais bien vu : le tournois a bien été une manière de récupérer des données sur l’uniforme et les « fibres de vie ». Maintenant, son prochain objectif est de terrasser les autres écoles (il y en a d’autres comme ça ??). Ce qui signifie d’autres combats. Bouh, j’espère qu’on va au moins avoir quelques fillers aussi bons que ceux qu’on a eu avant de reprendre les affrontements sérieux…

[Underwater-Vivid] Nagi no Asukara - 12 (720p) [BD46A4E6].mkv_snapshot_00.30_[2013.12.24_00.53.57][Underwater-Vivid] Nagi no Asukara - 12 (720p) [BD46A4E6].mkv_snapshot_11.19_[2013.12.24_01.04.42] [Underwater-Vivid] Nagi no Asukara - 12 (720p) [BD46A4E6].mkv_snapshot_12.12_[2013.12.24_01.05.39][Underwater-Vivid] Nagi no Asukara - 12 (720p) [BD46A4E6].mkv_snapshot_18.21_[2013.12.24_01.12.30]

Nagi No Asakura (ep.12) Akari se réconcilie avec son père, l’hibernation devient une réalité immanente lorsque des enfants du peuple de la mer plongent dans un sommeil profond (« on dirait qu’ils sont morts« ), et nos héros affolés par cette idée qu’ils ne se réveilleront pas en même temps (on qu’ils ne se réveilleront pas tout court) finissent faire leurs déclarations. Et finalement mon passage préféré n’était pas celui où Hikari se confesse à Manaka (à vrai dire c’était un peu forcé par Kaname), mais celui où il discute avec Chisaki à coeur ouvert. « D’abord tu me demande de ne pas courir après Manaka, et maintenant tu veux que je la rejoigne. » Ça résume assez bien les propres contradictions de Chisaki, qui admet être tombée amoureuse du Hikari qui est amoureux de Manaka. C’est assez courageux de la part de Kaname de demander à ses amis d’être honnêtes avec leurs sentiments, mais le résultat conduit à blesser tout le monde. Kaname parce que Chisaki court après Hikari, Chisaki parce que Hikari court après Manaka, et Manaka du fait qu’elle est la seule des quatre qui n’étais pas fixée sur quelqu’un et qui est poussée à affronter tout ça alors que ses propres sentiments sont balbutiants. Pour Hikari, Kaname et Chisaki la frustration domine, mais Manaka est effrayée. C’est intéressant de voir que c’était la plus rapide à accepter les changements apportés par les relations avec le peuple de la surface, et que c’est la dernière à accepter les changements qui surviennent dans son groupe. Le prochain épisode marquera la fin de la première partie, et nous aurons l’occasion de voir enfin se dérouler la cérémonie de l’Ofunehiki. 

[Commie] Samurai Flamenco - 11 [7B3FE91F].mkv_snapshot_18.39_[2013.12.21_01.26.29]

Samourai Flamenco (ep.12) Samumenco, je t’aime ! Reste toujours aussi déjanté et imprévisible que tu l’es. C’était l’épisode le plus fun de la saison depuis l’épisode 6 de Kyoukai No Kanata avec le monstre coquin et les héros déguisés en idoles.

[Vivid] Gingitsune - 11 [DB1B7D64].mkv_snapshot_18.59_[2013.12.24_00.32.51][Vivid] Gingitsune - 12 [24357035].mkv_snapshot_14.05_[2013.12.24_22.41.41][Vivid] Gingitsune - 12 [24357035].mkv_snapshot_16.13_[2013.12.24_22.43.55][Vivid] Gingitsune - 12 [24357035].mkv_snapshot_18.31_[2013.12.24_22.46.38]

Gingitsune (ep.11/12 – Final) Les deux derniers épisodes fonctionnent ensemble, l’un montrant la préparation de la cérémonie de purification chez Makoto et l’autre la cérémonie en elle-même qui clôture l’anime. Je ne suis plus de puis longtemps ni croyante ni pratiquante, mais il fut un temps où j’étais les deux, et la manière dont est présentée la cérémonie m’a replongée dans les meilleurs moments de mon expérience de la pratique religieuse. Le lieu sacré est aussi un lieu de retrouvailles et de rencontres, le festin succède à la cérémonie, et l’on peut se sentir emporté par un chant particulièrement beau et émouvant. En plus ces épisodes sont diffusés fin décembre, et quelle meilleure période que celle de Noël pour se rappeler que la religion est aussi une manière de réunir les gens ? Même si Gingitsune parle de shintoïsme, ces deux derniers épisodes touchent quelque chose d’universel qui peut toucher tout le monde, croyant ou pas, et c’est la beauté de ce bon slice-of-life.

[HorribleSubs] Golden Time - 12 [720p].mkv_snapshot_07.52_[2013.12.26_17.03.21][HorribleSubs] Golden Time - 12 [720p].mkv_snapshot_05.10_[2013.12.26_17.00.23]

Golden Time (ep.12) La fête extravagante aura eu le mérite de faire sortir enfin Kouko de ses gonds, et de pousser Banri à lui dire toute la vérité sur Linda et le retour de ses souvenirs et de ses sentiments. Elle a une réaction égoïste, mais elle est tellement adorable que c’est compréhensible que son copain soit prêt à faire des sacrifices pour elle, même si c’est complètement stupide et que ça risque sur le long terme de leur porter préjudice à tous les deux. Et Linda continue de mentir sur ses sentiments. Je ne peux pas m’empêcher de penser à nouveau que les deux filles se ressemblent : Kouko voulait que Banri lui parle de son passé avec Linda de lui-même, et j’ai l’impression que Linda veut qu’il se rende compte qu’elle était amoureuse de lui de lui-même. Au final je devrais être agacée contre Banri mais c’est plutôt celui pour qui j’éprouve le plus d’empathie, tandis que les deux filles sont vraiment charmantes chacune à sa manière, mais pleines de contradictions. Cet épisode m’a refait penser au titre de l’anime, qu’on pourrait traduire par « nos plus belles années » ou « notre âge d’or » et je me suis dis qu’en effet c’est aussi le moment de faire des choix irraisonnés et d’être passionné. 

C’est du bon !

[HorribleSubs] Log Horizon - 11 [720p].mkv_snapshot_12.06_[2013.12.17_23.58.55][HorribleSubs] Log Horizon - 11 [720p].mkv_snapshot_22.01_[2013.12.18_00.09.24][HorribleSubs] Log Horizon - 12 [720p].mkv_snapshot_02.39_[2013.12.25_23.29.32][HorribleSubs] Log Horizon - 12 [720p].mkv_snapshot_14.22_[2013.12.25_23.26.13] 

Log Horizon (ep.11/12) La réception bat son plein au Palais des autochtones d’Elder Tale (en réalité ce n’est pas le Palais Royal mais le château du plus noble des PNG de la région), et Shiroe et ses partenaires évaluent la situation pour décider de la marche à suivre. Les autochtones ont besoin de leur puissance et de leur témérité pour les missions les plus dangereuses, et les joueurs ont besoin des quêtes qu’ils leur proposaient pour les récompenses promises bien utiles. Le problème c’est que depuis l' »apocalypse » les joueurs ont peur des PNG, et inversement. Shiroe va essayer de rétablir la confiance. Pendant ce temps les joueurs les plus jeunes ou inexpérimentés sont embarqués au camp de vacances d’entrainement préparé par Crescent Moon et Log Horizon et entrent dans des donjons spécialement prévus pour faire gagner des niveaux au noobs. Ces deux épisodes étaient vraiment fun, je trouve cet arc dédié aux PNG/autochtones d’Elder Tale et au destin des noobs à la fois intéressant sur le plan intellectuel et très divertissant. Que fait-on par rapport aux intelligences artificielles qui n’en sont plus ? Que fait-on des noobs et des enfants coincés dans le jeu pour qu’ils ne soient pas exploités par les plus forts ou toujours des poids pour le groupe ? Ce que Log Horizon a montré jusqu’ici c’est que le groupe c’est la vie, surtout dans ce genre de contexte hostile. Et je sais que l’anime a déjà prévu 25 épisodes, mais nous sommes déjà presque arrivés à la moitié et je me sens tellement bien devant que j’en voudrais bien plus.

[HorribleSubs] Kyousougiga - 10 [720p].mkv_snapshot_21.57_[2013.12.21_02.08.13]

Kyousogiga (ep.10 – Final) Je pense que tous ceux qui vont appeler cet anime un chef d’oeuvre ont raison…jusqu’à un certain point. C’est absolument magnifique sur tous les plans, c’est exceptionnellement créatif et osé, c’est un bel exemple de chaos organisé, les dialogues sont superbes, etc. Le gros problème que j’ai avec toute cette histoire, c’est qu’on termine sur un retour en arrière. Personne ne disparaît (pas même Lady Koto), la famille est réunie, et tout le monde est content, même Papa-Dieu déprimé qui reprend goût à la vie. C’est tout ? Kyousogiga est tellement hors norme que je ne peux pas m’empêcher d’être un peu déçue du conformisme et du ton bon enfant de sa fin. Uchouten Kazoku par comparaison partait aussi d’une « famille excentrique » qui menaçait de s’éclater mais j’ai trouvé qu’ils s’en sortaient beaucoup mieux pour éviter d’être gnangnan et j’ai adoré la fin.  Oui, au risque de faire hurler, j’ai trouvé toutes ces larmes et ces grandes déclarations nobles dans cet épisode un tantinet gnangnan. Et pourtant je suis bon public pour ce genre de choses d’habitude ! Alors que s’est-il passé ? Je ne sais pas vraiment, après tout on ne peut pas contrôler nos émotions et ça peut arriver de rester froid devant un truc qui devrait fonctionner en toute logique. Ma subjectivité l’emporte.

[gg]_Tokyo_Ravens_-_11_[A9718F42].mkv_snapshot_04.21_[2013.12.21_16.37.33][gg]_Tokyo_Ravens_-_11_[A9718F42].mkv_snapshot_20.29_[2013.12.21_16.54.01]

Tokyo Ravens (ep.11) Donc nous sommes dans un arc dédié à Suzuka Dairenji intitulé « GIRL RETURN » qui va durer encore un épisode ? Ok. Je ne vois pas trop ce que ça vient apporter à l’intrigue principale, jusqu’ici c’est plus une succession de fillers qu’autre chose. Mais en dehors de ça je n’ai aucun reproche à faire à ces épisodes. Voir Natsume et Harutora réagir comme s’ils étaient manipulés par un dangereux psychopathe quand Suzuka les appelle est vraiment fun, et même si elle va parfois trop loin les scénaristes ne la laissent pas devenir trop antipathique. C’est aussi une bonne manière d’assurer la transition entre des arcs plus chargés en action et de développer entre temps les personnages, d’une bien meilleure manière que l’a fait ce stupide épisode où ils sortent en ville et se retrouvent coincés à l’hôtel.

Inégal

[Cthuko] Yozakura Quartet Hana no Uta - 11 [720p Hi10P H264][31E63556].mkv_snapshot_12.20_[2013.12.26_00.04.47][Cthuko] Yozakura Quartet Hana no Uta - 11 [720p Hi10P H264][31E63556].mkv_snapshot_21.50_[2013.12.26_00.37.15]

Yozakura Quartet (ep.11) L’intrigue s’est tellement dispersée que c’est seulement maintenant que la mystérieuse ennemie du pilote refait son apparition. Et forcément, l’excitation et le suspense sont retombés depuis un bon moment. J’aime bien Lila et j’ai trouvé son histoire intéressante, mais je n’ai pas du tout apprécié la manière dont Juri se met à parler d’elle et de leur enfance à Hime exactement au moment où Lila revient en ville. C’est certain que Yozakura Quartet aime beaucoup ses histoires de frères et soeurs compliquées, il y a Ao et son frère, les deux ogres, les vampires et les deux soeurs Frankenstein, mais je trouve difficile de ressentir quelque chose d’autre que de la curiosité pour eux au lieu de l’empathie qu’ils devraient m’inspirer. Ça résume bien ma position par rapport à tout Yozakura en fait, je continue de regarder par curiosité. Tout le reste a fini par se dissiper. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s