Animes d’automne 2013 : 10ème round

[HorribleSubs] Kill la Kill - 11 [720p].mkv_snapshot_05.16_[2013.12.15_17.18.31]

Je peut totalement sympathiser avec lui.

Petit point sur où les animes en sont de leur diffusion : Noucome est terminé. Les animes qui se termineront soit cette semaine soit celle d’après sont Kyoukai No Kanata, Valvrave, Non Non Biyori, Gingitsune, Yozakura Quartet et  Kyousogiga. 

Le meilleur de la semaine

[Commie] Kyousougiga - 09 [4D1C06C5].mkv_snapshot_15.36_[2013.12.16_13.14.19][Commie] Kyousougiga - 09 [4D1C06C5].mkv_snapshot_18.19_[2013.12.16_13.17.06]

Kyousogiga (ep.9) Mirror Kyoto vit son apocalypse, et ironiquement c’est celui qui n’a que souhaité mourir depuis le début qui a le pouvoir de la sauver. Le temps est venu pour Yakushimaru de devenir le nouveau Créateur, et comme pas mal de bons leaders c’est le dernier à vouloir de sa charge. Cette apocalypse a un peu de mal à vraiment signifier quelque chose pour moi, surtout parce que Mirror Kyoto a toujours été une ville de chaos, et voir le chaos régner dans une ville de chaos n’a pas tellement d’impact. Je suis un peu comme ce couple de personnes âgées qui continue de prendre son thé tranquillement au milieu des décombres de leur maison comme si rien n’avait changé. Ce qui a de l’impact, c’est de voir Yakushimaru remis dans le droit chemin par Kuruma qui EST la voie de la sagesse après tout. C’est de le voir courir vers Koto et la traiter avec la tendresse qui a toujours été là mais qui n’a jamais été vraiment exprimée entre eux.  Elle a le pouvoir de destruction, il a hérité du pouvoir de création, qu’est-ce que leur alliance va donner ? 

[HorribleSubs] Non Non Biyori - 10 [720p].mkv_snapshot_14.58_[2013.12.10_23.39.55]

Non Non Biyori (ep.10) Non Non Biyori est composé de sketchs liés par un thème général propre à chaque épisode (souvent en rapport avec le passage des saisons) et il en résulte une certaine hétérogénéité, plus ou moins prégnante. Eh bien voilà un épisode absolument parfait du début jusqu’à la fin, qui surpasse tous les précédents. C’était aussi efficace que les sketchs sur le malentendu de Komari et de Hotarun, sur la solitude de Renge, sur l’enfance de Komari et Natsume, sauf que cette fois ce n’était pas limité à un sketch ou deux mais étendu à tout l’épisode. Cette semaine l’anime raconte comment la vendeuse de bonbons est devenue la « petite maman » de Renge et pourquoi elle ne peut pas lui refuser grand chose. Et le résultat est non seulement incroyablement touchant, mais aussi terriblement authentique. Je vois mal comment ils pourraient réussir à faire mieux avec les épisodes qui restent.

[HorribleSubs] Log Horizon - 10 [720p].mkv_snapshot_22.24_[2013.12.09_01.21.49]

Log Horizon (ep.10) Grosse révélation dans cet épisode : non seulement les NPC ont leur propre autonomie et espionnent les agissements des joueurs, mais ils ont déjà leur propre ROI. Qui dit roi dit royaume, et ça signifie que les joueurs sont réellement les intrus dans ce monde et sont en train de se comporter en colonisateurs sans même en avoir conscience. Sans l’intervention de Shiroe, je pense que tous les autres auraient continué de ne pas se poser de question et de les traiter comme des intelligences artificielles et pas comme des humains ayant droit aux mêmes libertés fondamentales qu’eux. Excellente stratégie de la part de Shiroe d’ailleurs de profiter d’avoir sous sa coupe la majorité des chefs de guildes les plus influentes pour glisser un mot sur les droits des NPC en abordant la question des lois. En effet, il vaut mieux prévenir que guérir une situation où les NPC entreraient en guerre contre les joueurs pour avoir été maltraités, ou pire. Ensuite, le reste de l’épisode montre l’installation de la nouvelle guilde de Shiroe dans son siège officiel. Nous avons passé tellement de temps avec Crescent Moon que ça change de se retrouver avec juste Shiroe, Akatsuki, Naotsugu et Nyanta, même si la famille s’agrandit avec Touya et Minori (leur intégration était trop adorable). Serara me manque un peu, je suppose que Minori prend la place de healer qu’elle a laissé vacante.

[gg]_Valvrave_the_Liberator_-_22_[5AB95076].mkv_snapshot_13.26_[2013.12.17_20.42.31][gg]_Valvrave_the_Liberator_-_22_[5AB95076].mkv_snapshot_21.41_[2013.12.17_20.50.57]

Valvrave (ep.22) Vlavrave redresse la barre après un épisode qui m’avait laissée un mauvais goût dans la bouche, principalement en se recentrant sur ses meilleurs personnages. Donnez-moi suffisamment de L-Elf donnez à Saki quelque chose à faire, ça me suffit pour appréciez le show. Haruto et L-Elf discutent enfin à coeur ouvert dans un contexte un peu particulier (coincés sur la lune, engoncés dans leurs combinaisons, avec une demi-heure de réserve d’oxygène restante) et ils ont l’air d’être les derniers représentants de la race humaine. De fait l’anime a suffisamment bien construit son histoire pour que nous soyons convaincus qu’ils incarnent le dernier espoir de l’humanité. Il y a Shoko (mgmrm) et les autres mais ils ont besoin du cerveau de L-Elf pour avancer et Haruto contrôle le Valvrave le plus puissant. L’anime ne plaisantait pas tant que ça quand il dit que l’un est le sucre et l’autre le café, et que c’est l’alliance des deux qui fonctionne. Nous sommes arrivés à un point où la plupart des plus gros secrets ont été révélés, maintenant reste à « dévoiler le monde » comme ils disent pour déstabiliser les Magius. Le rêve de Liselotte de cohabitation pacifique avec les humains me paraît difficile (si ce n’est impossible) à réaliser, voyons ce qu’ils comptent en faire.

C’est du bon !

[HorribleSubs] Nagi no Asukara - 11 [720p].mkv_snapshot_17.52_[2013.12.16_11.57.14]

Nagi No Asakura (ep.11) Un épisode de transition. Le peuple de la Mer prépare son hibernation, et le peuple de la Surface réalise que cette histoire de nouvelle ère glacière n’est pas un délire collectif de leurs vieux ennemis mais une véritable menace. Les plus frustrés sont les plus jeunes (de Sayu à Akari), qui ont eu la difficile fonction d’établir un lien entre les deux nations et à qui on dit que maintenant c’est terminé et que leurs efforts ne vont pas mener à grand chose. Ce n’est pas étonnant qu’ils refusent d’être passifs, et qu’ils souhaitent mener jusqu’à son terme cette fameuse cérémonie symbolique. Ça ne m’étonne pas non plus que ce soit Akari qui décide de prendre la place de la mariée sacrifiée au dieu de la mer, même si je pensais que ce rôle serait dévolu à Manaka. Je ne sais pas encore si ça va servir à quoi que ce soit, mais jusqu’ici l’anime a été plus léger que prévu et surtout il y a cet aspect de conte de fées qui donne le sentiment que tout va aller bien si les héros font les choses en suivant leur coeur. J’accepte cette idée, principalement parce que l’anime continue de montrer que cela implique des épreuves, de la maturation et des sacrifices.

[HorribleSubs] Gingitsune - 10 [720p].mkv_snapshot_02.29_[2013.12.09_18.36.36]

Gingitsune (ep.9) Tout épisode consacré à Satoru ne peut qu’être un bon épisode ! Nous le suivons à ses séances d’entraînement de Kendo où il lie enfin des liens d’amitié avec des garçons de son âge. C’est réjouissant de le voir enfin socialiser en dehors du temple et du cercle d’amies de Makoto, simplement parce qu’il peut parler de ses problèmes et de ses centres d’intérêt à des gens qui sont le plus à même de le comprendre et de lui donner des conseils. Le thème final est aussi introduit, et logiquement il va s’agir de l’orientation de Makoto qui n’a pas d’idée précise de ce qu’elle veut faire après le lycée. Jusqu’ici Gingitsune a été un exemple particulièrement brillant de la manière dont on peut faire fonctionner ce type d’histoire toute simple avec subtilité, et j’ai hâte de voir ce que le final nous réserve.

[HorribleSubs] Kill la Kill - 11 [720p].mkv_snapshot_01.05_[2013.12.15_17.14.49]

Kill La Kill (ep.10) De nouvelles infos arrivent, un peu plus tôt que prévu. Pour l’occasion tous les personnages sont là et concentrés sur le tournois : Satsuki, Ryuuko et Senketsu, l’Elite 4, Mako et sa famille, et les deux Nudist Beach qui complotent quelque chose. Et là-dessus on nous présente à deux nouveaux personnages clés pour la suite : la mère de Satsuki (le Big Boss ?) et Nui Harime, le « Grand Couturier ». Non seulement elle est capable de réduire à néant un uniforme en trouvant et coupant la fibre qui tient toutes les autres, mais elle annonce directement à Matoi que c’est elle qui a tué son père. En effet, elle a la seconde moitié de l’arme que l’héroïne a trouvé plantée dans le coeur de son papa. Mako dit quelque chose d’intéressant sur la fameuse fibre essentielle : c’est le « fil rouge », sous-entendu celui qui relie les amoureux destinés à être ensembles. Plus que de l’amitié, ce seraient l’amour et le destin qui relieraient ainsi l’uniforme et son porteur. Intéressant, d’autant plus que Satsuki traite son uniforme comme un outil à exploiter et dominer et pas du tout comme son égal, encore moins une entité pour laquelle elle pourrait avoir des sentiments. Je pense que ça aura des conséquences plus tard. 

[HorribleSubs] Kill la Kill - 11 [720p].mkv_snapshot_22.40_[2013.12.15_17.39.05][HorribleSubs] Kill la Kill - 11 [720p].mkv_snapshot_16.48_[2013.12.15_17.32.58]

Puisque nous avons de nouveaux indices, un récapitulatif s’impose :

-Ryuuko a considérablement accru la puissance de son uniforme en battant l’Elite 4, mais elle rencontre sa némésis de manière inattendue, et cette dernière est capable d’éliminer Senketsu en un claquement de doigts. Le combat prochain risque d’être rude.

-Satsuki a utilisé le tournois pour faire des recherches. Je pense qu’elle a demandé à son labo d’étudier tous les power-ups de Senketsu afin de les reproduire avec son propre uniforme. Harumi est pour l’instant la seule personne qui s’est montrée capable de la déstabiliser, et ça ne m’étonnerait pas que le but ultime de Satsuki soit de détrôner sa mère. Cette dernière semble être l’un des maîtres du monde.

-Les Nudist Beach ont l’intention de sauver Ryuuko. Toujours aucune information sur la manière dont ils sont reliés au schmilblick autre que le fait que la chérie (?) de Terminator soit morte dévorée par son uniforme.

[HorribleSubs] Samurai Flamenco - 10 [720p].mkv_snapshot_05.37_[2013.12.15_03.31.52][HorribleSubs] Samurai Flamenco - 10 [720p].mkv_snapshot_05.37_[2013.12.15_03.31.53]

Samurai Flamenco (ep.10) Wow, Samumenco est en train de prendre un tournant plutôt sombre. Nous ne sommes pas dans Psycho-Pass ou Higurashi, mais les limites psychologiques des héros sont tout de même durement mises à l’épreuve. Spoilers/Je n’en reviens pas que nous soyons passés en dix épisode de Masayoshi ronchonnant contre des mères de familles qui ne respectaient pas les horaires de dépôt d’ordures à Masayoshi luttant contre un cyborg fou furieux qui veut faire tout exploser. Il y a quelque chose d’une structure logique dans tout ça (il a lutté contre des menaces toujours plus grandes, développé ses techniques et son attirail) mais la manière dont c’est fait déroge tellement à toutes les règles des genres auxquels l’anime fait référence (du sentai au slice-of-life) qu’il est difficile de prévoir à l’avance quoi que ce soit. D’ailleurs je n’aurais jamais pensé que Masayoshi ET Flamenco Diamant dévoileraient leur identité aussi brutalement et aussi tôt. Samumenco refuse décidément de s’accorder une minute de répit./Spoilers. Je crois que c’était la première fois que le générique de fin prolonge l’épisode, et voir Flamenco Diamant chanter d’une voix cassée devant son public médusé sa chanson de starlette en costume déchiré a quelque chose de pathétique et de formidable à la fois. 

[gg]_Tokyo_Ravens_-_10_[2E2071F5].mkv_snapshot_03.57_[2013.12.12_02.28.13][gg]_Tokyo_Ravens_-_10_[2E2071F5].mkv_snapshot_22.04_[2013.12.12_02.47.23]

Tokyo Ravens (ep.10) Tous aux abris, Suzuka Dairenji fait partie des nouveaux élèves de l’école de shamans. J’ai eu exactement la même réaction que Harutora et Nastume en la voyant débarquer : au secours. Les jours de tranquillité sont terminés. Cet épisode aurait pu être pénible en raison de la présence de miss peste, mais comme elle est supposée être une peste les personnages réagissent exactement comme nous et ça passe beaucoup mieux. Au final c’était un épisode de transition plutôt fun, avec Suzuka qui manipule comme elle veut son petit monde. Les tentatives d’évasion désespérées de Natsume d’échapper à son emprise étaient particulièrement drôles. J’espère quand même que Suzuka ne sera pas un personnage trop récurrent, elle apporte beaucoup de dynamisme mais elle est aussi très fatigante.

[FFF] Golden Time - 11 [563A3260].mkv_snapshot_19.23_[2013.12.17_22.32.47][FFF] Golden Time - 11 [563A3260].mkv_snapshot_16.54_[2013.12.17_22.30.03]

Golden Time (ep.11) Argh, cette situation est vouée à aboutir à un désastre. Faire tenir une relation (quelle qu’elle soit) sur de la culpabilité est toujours synonyme de souffrance. L’un ne peut pas profiter d’être avec l’autre sans ressentir qu’il n’en n’est pas digne, d’où une envie de compenser, et l’autre finit toujours par ressentir qu’une partie de son partenaire lui échappe ou lui ment. C’est littéralement le cas ici, et la question est de savoir quand et comment la bombe va exploser. Ce qui m’intéresse le plus à vrai dire ce sera ce qui va en résulter, ce qui va sortir des décombres. Je veux du sang et des larmes.

Inégal

[Cthuko] Yozakura Quartet Hana no Uta - 10 [720p Hi10P H264][3015321B].mkv_snapshot_20.47_[2013.12.15_18.44.42][Cthuko] Yozakura Quartet Hana no Uta - 10 [720p Hi10P H264][3015321B].mkv_snapshot_15.50_[2013.12.15_18.39.43]

Yozakura Quartet (ep.10) Je suis arrivée à un point où je me demande ce que cet anime essaie d’accomplir. Le fanservice est bizarre, le ton oscille entre juvénile et cynique, la mythologie est un mélange entre légendes orientales et occidentales sans aucune logique interne, et on peut passer d’une scène d’action pure et dure à du slice-of-life à l’exposition plus traditionnelle d’une intrigue complexe. L’action est ce qui marche le mieux, Yozakura bénéficie d’une excellente chorégraphie pour ses combats et de fait ça s’étend aux scènes de la vie de tous les jours (les mouvements des personnages sont fluides, énergiques, inventifs, un vrai plaisir à regarder). Le slice-of-life est efficace grâce à la bonne dynamique entre Hime et ses amis dont j’ai déjà parlé. Là où ça coince, c’est côté scénario. J’ai le sentiment de dire encore et toujours la même chose à ce propos. Arrivée au dixième épisode, je pense que j’ai compris d’où ça vient : ils veulent à la fois tout expliquer à ceux qui n’ont jamais rien vu de cette licence, et en même temps ne pas ennuyer ceux qui sont déjà familiers avec elle. Et forcément ça donne quelque chose de satisfaisant pour aucun des deux, c’est encore trop complexe pour les nouveaux puisque c’est raconté en accéléré, et les habitués sont lassés de devoir repasser par des développements qu’ils connaissent déjà. Ce que Yozakura fait est bien fait en général, mais le problème c’est qu’à force de ne vouloir sacrifier aucun type de public ni aucune story-line on se retrouve avec un produit bâtard et sans cohérence qui part dans toutes les directions.

[HorribleSubs] NouKome - 10 [720p].mkv_snapshot_20.18_[2013.12.12_00.34.39]

Noucome (ep.10-Final) Quoi, déjà la fin ? Ce n’est pas la première fois que je vois un anime se clore subitement sans préavis à l’épisode 10 (Blood Lad avait fait la même chose), mais ça surprend, surtout que les sites de référence en annonçaient 12. D’ailleurs ça se sent qu’ils ont été pris de court dans la manière dont a été écrit l’épisode, la première partie est la fin des aventures délirantes des héros au parc aquatique avec une sorte de mini-arc dédié à Yoouji et jusque là ça va, mais après ça s’emballe. Soudain Chocolat est jalouse et se confesse à Kanade, Seira lui apprend qu’il doit tomber amoureux pour lever la malédiction (je savais que c’était ça !), soudain il doit choisir entre se confesser à Chocolat, Yukihira ou Yoouji, mais choisit une quatrième option qui déclenche des chutes de neige sur le parc (whaaaaaaaat…) et annonce à Chocolat qu’il veut rester ami avec elle et qu’il n’est pas amoureux d’elle, et générique de fin avec tout le monde qui fait des batailles de boule de neige en maillot de bain (brrrr). Et voilà. Franchement je vois ce qu’ils avaient en tête et ça aurait pu marcher…si ça avait été étalé sur trois épisodes. Mais c’est brutal et bâclé, les émotions sonnent faux, les choix de Kanade apparaissent plutôt comme des échappatoires que comme de réels sacrifices.

[HorribleSubs] NouKome - 10 [720p].mkv_snapshot_01.37_[2013.12.12_00.16.40]

Le plus frustrant dans l’histoire est cette totale absence de résolution des potentiels conflits amoureux. Par peur de mettre une fin au harem l’anime s’offre une sortie de secours facile et Kanade ne choisit personne « pour ne blesser personne » (et ça c’est le genre de chose qui m’exaspère parce que ce n’est qu’un prétexte hypocrite des scénaristes pour laisser toutes les possibilités ouvertes). Résultat : les tourments de Chocolat ne mènent à rien, son destin est laissé en suspend et on nous fait comprendre que les choses vont continuer comme ça jusqu’à ce que Kanade tombe enfin amoureux de quelqu’un. Autrement dit, le point crucial du scénario va arriver hors-champs. C’est nul. La seule consolation reste cette maison hantée aquatique du début de l’épisode, drôle et inventive. Le reste…plutôt décevant.

2 réflexions sur “Animes d’automne 2013 : 10ème round

  1. Pingback: Conte de Noël: le manga "Tokyo Godfathers" | Birds and BicyclesBirds and Bicycles

  2. Merci pour ce tour d’horizon régulier.

    [Nagi no Asukara]

    > Ça ne m’étonne pas non plus que ce soit Akari qui décide
    > de prendre la place de la mariée sacrifiée au dieu de la mer,
    > même si je pensais que ce rôle serait dévolu à Manaka.

    Akari est un personnage secondaire, mais elle me touche plus que les deux héroïnes, donc ce choix me va bien. Pas que Manaka et Chisaki ne me touchent pas, mais je me suis beaucoup plus attaché à Akari.

    > mais jusqu’ici l’anime a été plus léger que prévu

    Si ma mémoire est bonne, un ton léger est une constante des séries PA Works et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’aime ce qui sort de ce studio. Dans mes souvenirs, malgré l’accumulation de tragédies, Angel Beats était particulièrement léger aussi, limite WTF.

    [Golden Time]

    En parlant de légèreté, ce n’est pas exactement la direction que semble prendre Golden Time. J’imagine que beaucoup y trouveront leur compte, mais je me sens un peu mal à l’aise face à cette orientation et je n’attend plus vraiment chaque nouvel épisode avec autant d’impatience qu’avant.

    [Valvrave]

    > donnez à Saki quelque chose à faire, ça me suffit pour appréciez le show.

    Haruka Tomatsu est enfin rentrée de vacances et ça se ressent :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s