In A Good Way – Épisode 2 : Détruire le Château des Illusions

vlcsnap-2013-12-05-23h08m19s4

Parce que oui, des fois, il suffit juste d’assister à la beauté de la nature pour voir les choses d’une nouvelle perspective.

Résumé : Après avoir retrouvé Wen Rei, Jia En reçoit un appel de ses parents qui sont de retour à Taipei. Bien que son père soit un peu réticent à l’idée de la voir rester dans la capitale, elle finit par rester chez eux. Liu Chuan, de son côté, est désespéré : il a perdu son précieux pendentif et recherche activement Jia En. Mais comment la retrouver lorsqu’il ne connaît d’elle que son prénom? En voyant le portrait d’elle qu’il a dessiné et que Liu Chuan est sérieux, son ami se porte immédiatement volontaire pour l’aider, croyant qu’il s’est passé quelque chose entre les deux la nuit dernière.

vlcsnap-2013-12-06-10h53m15s45 vlcsnap-2013-12-06-10h53m03s187

La rumeur selon laquelle une fille aurait passé la nuit dans le dortoir des garçons se répand très rapidement et Jia En essaye de se faire toute petite. Plus tard dans la journée, Jia En tombe sur l’ami de Liu Chuan et lorsque celui l’apostrophe en lui demandant si elle est celle qui a dormi avec Liu Chuan, elle panique et s’enfuit. Jia En se confie à son seul ami, Wen Rei et celui-ci, comprenant mal ce qu’elle lui dit, va confronter directement Liu Chuan. La conversation est entendue par un des amis de Wen Rei. en lui demandant si elle est celle qui a dormi avec Liu Chuan, elle panique et s’enfuit. 

vlcsnap-2013-12-06-10h55m11s188 vlcsnap-2013-12-06-10h56m41s57

Le scandale éclate lors de l’évènement annuel durant lequel les jeunes étudiants sont conviés à confesser leurs sentiments à la personne aimée avec du thé noir. Bai Xue, la fille la plus populaire du campus, est l’objet d’affection d’un des étudiants et celui-ci, après avoir essuyé un refus clair de sa part, l’accuse d’être celle qui a dormi dans le dortoir des garçons. Indigné, Wen Rei s’interpose et clame haut et fort que ce n’est pas elle. Et lorsque l’autre partie lui demande d’un ton exaspéré de nommer la personne, c’est son ami qui crie en pointant du doigt Jia En. Gros blanc et murmures désapprobateurs de toute part.

vlcsnap-2013-12-06-10h57m58s57 vlcsnap-2013-12-06-10h57m37s111

La gérante du dortoir demande à Wen Rei s’il dit la vérité et ce dernier répond à l’affirmative. Liu Chuan parvient à sauver l’honneur de Jia En et à éviter d’être expulsé du dortoir après quelques arguments imparables mais Jia En a envie de disparaître six pieds sous terre. Il l’emmène donc au bord de la mer pour trouver un nouveau souffle et lorsque le soleil se lève à nouveau, elle a pris une résolution : ne plus se soucier du regard des autres sur elle. Et cela inclut aussi Wen Rei. Elle se rapproche de plus en plus de Liu Chuan, au plus grand déplaisir de son ami d’enfance (et pan, dans les dents! Non mais.).

vlcsnap-2013-12-06-10h59m32s232

Commentaires : D’abord, ça fait vraiment du bien de retrouver enfin un drama qui me plaise suffisamment pour en parler. J’ignore si j’aime autant In a Good Way parce que ça fait trop longtemps que j’agonise en attendant un bon drama à me mettre sous la dent mais quelles que soient les raisons, je trouve mon compte avec celui-ci : j’aime sa simplicité. Ensuite, ce fameux évènement où les gens confessent leur amour publiquement et se font rejeter publiquement : Qui peut inventer ce genre de truc aussi cruel et humiliant? Un rejet, même fait de manière « sympathique » comme l’a fait Liu Chuan, est déjà difficile à avaler, mais alors devant tout le monde? Gloups.

vlcsnap-2013-12-06-10h57m25s246 vlcsnap-2013-12-06-11h32m41s157

J’ai de plus en plus l’impression que ce drama traite avant tout de la manière dont Jia En va devenir adulte. Jusqu’ici, elle est plutôt présentée comme une enfant et c’est sans doute la raison pour laquelle elle m’irrite un peu : elle prend des décisions sans réfléchir et sans se préparer un minimum, elle n’a aucune indépendance et ne sait pas se rebeller et préserver sa dignité lorsqu’elle rencontre une situation difficile. Ça me va pour l’instant, du moment que In a Good Way soit vraiment un drama sur son passage à l’âge adulte. Si elle reste comme ça du début jusqu’à la fin, ça sera difficile. Cependant, elle a des traits de caractère que j’apprécie quand même. D’abord, elle manque peut être de confiance en elle mais elle ne passe pas son temps à se plaindre, se geindre et s’auto-appitoyer sur son sort. Lorsqu’elle court se cacher après l’incident du dortoir, c’est parce qu’elle a honte mais elle ne fustige pas les autres de l’avoir pointée du doigt, tout comme elle ne reporte pas la faute sur Wen Rei pour retrouver contenance. D’autre part, j’apprécie qu’elle n’ait pas de fierté mal placée et qu’elle accepte, par deux fois, la main que lui tend Liu Chuan. Ça rend le développement entre eux bien plus fluide. Et j’aime qu’elle sache faire preuve de gratitude aussi. Qu’elle sache dire merci et pardon avec sincérité et avec une humilité qui n’ont rien à voir avec de la dépréciation de soi. S’ajoute à cela le fait qu’elle ne soit pas non plus totalement aveugle : elle comprend avec une rapidité assez fulgurante le nécessité de changer et elle embrasse cette nouvelle résolution avec beaucoup de sincérité.

Parce que j’ai baigné dans la culture occidentale, je ne me rends pas compte du réalisme ou de l’exagération avec lequel l’incident du dortoir a été traité. J’ignore comment était la société en 1995 à Taiwan et il m’a semblé plus d’une fois que la situation était trop prise au sérieux. Mais ça se peut que ce soit simplement un décalage culturel. Quoiqu’il en soit, ce fut l’élément qui m’a confirmé que Ren Wei avait grandement besoin de grandir. Et qu’il venait aussi de griller sa chance pour me montrer qu’il était un ami sur lequel on pouvait compter. Décidément, je ne comprendrais jamais pourquoi les héroïnes font une fixation sur leur ami d’enfance/premier amour lorsque ces derniers apparaissent aussi pathétiques à mes yeux. D’abord l’autre victime dans Pursuit of Happiness et maintenant cet espèce de Roi de l’égoïsme ici. Qu’il ne veuille pas d’elle à Taipei est égoïste mais en soi, c’est une chose que je peux appréhender : il y a quelque chose d’extrêmement grisant d’être dans une ville où personne ne te connaît et où tu as à construire ton identité sans que personne de ton passé ne puisse témoigner de ton changement. La fin ne justifie pas les moyens on est d’accord, mais j’étais prête à faire l’impasse sur cette question parce que malgré tout, leur relation avait quelque chose d’attachant.

vlcsnap-2013-12-06-11h33m00s85 vlcsnap-2013-12-06-10h55m02s97

Sauf que : Quel genre d’ami trahit celle qu’il connaît depuis toujours pour « protéger » celle sur qui il a juste flashé? Jeter ton amitié de longue date pour une fille que tu ne connais même pas? Et ne même pas remettre en question ton choix après? Sérieusement, Wei Ren? Tu vas devoir sacrément te reprendre ce coup-ci si tu veux retrouver un peu de mon estime parce que là, tu brilles surtout pour ta nullité. Ça a du coup donné l’occasion à Liu Chuan de prendre la plus belle part du gâteau (non pas qu’il ait besoin de ça parce qu’il était gagnant dès le début pour moi), lui qui est capable de défendre l’honneur de Jia En et d’aller en plus lui remonter le moral après. Liu Chuan est mon personnage favori. Pas juste parce qu’il est gentil. Mais aussi parce qu’il est écrit et joué d’une telle façon qu’on ne détecte jamais une once de condescendance de sa part lorsqu’il essaye de réconforter notre héroïne. Il ne dit pas grand chose, il se contente de l’écouter et d’être à ses côtés. Et enfin, je l’aime parce qu’il est capable de lui dire en face que ce ne sont pas nécessairement les autres sur lesquels il faut pointer le doigt mais la manière dont nous-mêmes réagissons, que les rêves des autres ne sont pas forcément les siens, que le bonheur, c’est à nous de le faire et non pas attendre que les autres le fassent pour nous : être heureux par soi-même et non pas à travers les autres. Je n’ai qu’une hâte, en découvrir plus sur lui (autre que le fait qu’il soit un nerd complet pour tout ce qui touche à l’Histoire), sur ses aspirations, ses doutes et son caractère.

vlcsnap-2013-12-05-23h05m48s25

D’autre part, j’ai beaucoup apprécié la métaphore du château de Jia En. Ce château dont l’entrée lui a toujours été interdite. Ce château qu’elle a toujours regardé, admiré de l’extérieur et dans lequel elle a toujours voulu entrer. Ce château, qui n’est rien que moins que la vie, l’amitié de Ren Wei. Une amitié qu’il ne lui a donné qu’à demi, à contre-coeur, parce qu’elle l’a supplié, supplié et supplié. S’il y a bien une des premières choses qui te rend un peu plus adulte que la veille, avant la déception amoureuse, c’est bien la déception en amitié. Lorsque l’ami-e que tu pensais être le plus fidèle, le plus proche te tourne le dos pour un-e autre, lorsque tu te rends compte que tes sentiments (amoureux ou non, là n’est pas la question) sont piétinés sans aucun égard. J’aurais tellement voulu que Jia En lui dise deux-trois mots bien sentis après le scandale du dortoir, histoire qu’il se sente vraiment mal – au moins 5 minutes! – mais en même temps, j’aime également bien la manière dont elle choisit de prendre les choses. Pardonner ne veut pas dire ne pas avoir été blessé. Pardonner, ne veut pas forcément dire non plus que tu ne seras pas plus prudente la prochaine fois.

vlcsnap-2013-12-06-10h59m07s236

Jia En, en détruisant le château-métaphore, a détruit l’image idyllique, princière (que dis-je, royale) de son meilleur ami. Ça ne veut pas dire qu’elle ne veut plus être amie avec lui, ça veut juste dire qu’elle se rend compte de la nécessité de prendre de la distance, de ne plus faire confiance comme avant, de cesser d’être complètement dépendante de lui. Et c’est là où est le véritable noeud du problème, parce que Jia En a fait un pas en avant, certes, mais elle s’apprête à refaire exactement la même erreur avec Liu Chuan. Ce dernier est nettement moins narcissique que le premier donc les choses ne seront pas les mêmes mais cela n’empêche pas que la démarche même de le suivre partout, de répéter ce qu’il dit, de faire de ses intérêts les siens, n’est pas encore synonyme d’indépendance et de liberté pour Jie An. Mais j’ai conscience que ce n’est que le début et j’espère que le drama saura construire une belle évolution du personnage, de jeune fille effacée à jeune femme affirmée.

vlcsnap-2013-12-05-23h09m53s173 vlcsnap-2013-12-05-22h57m34s204

Par ailleurs, j’adore toutes les scènes entre Jia En et Liu Chuan. Les deux acteurs ont une excellente alchimie. Leurs scènes laissent transparaître une certaine tension sexuelle entre les deux personnages, une tension entre la curiosité et l’attraction physique. Il y a quelque chose de très intime entre eux bien que rien ne soit explicite et qu’il n’est aucunement question d’amour entre les deux pour le moment. Mais ça ne saurait tarder, tout le monde le sait, c’est tant mieux parce que je suis à 100% investie dans cet OTP (c’est bien l’OTP, n’est-ce pas?). Et les deux autres peuvent bien roucouler au second plan, du moment que j’ai ces deux-là à l’écran.

Publicités

2 réflexions sur “In A Good Way – Épisode 2 : Détruire le Château des Illusions

  1. J’ai commencé à suivre ce drama par hasard et jusqu’à présent,je le trouve bien sympa.Il est assez simple et agréable à regarder. Comme toi,j’aime bien le personnage de Liu Chuan et l’alchimie entre Jia En et lui. Le second personnage féminin qui me faisait peur au départ avec son côté fille parfaite-fragile-innocente est finalement plus sympathique par la suite. Le meilleur ami de Jia En est celui que j’apprécie le moins mais il n’est pas si mauvais que ça non plus. Il s’améliore un peu par la suite.
    Je regarde très très peu de drama taiwanais mais je suis contente d’avoir tenté celui-ci!

    • Hello Nac!
      Ravie de voir que nous sommes nombreuses à suivre cette série. Pour moi, il est un peu plus que « sympa » mais je conçois que ça ne peut pas être un coup de coeur pour tout le monde. ^_^

      Même après l’épisode 3, je n’ai aucun semblant d’intérêt pour Bai Xue que je trouve extrêmement plate. Et pour le meilleur ami, j’adore le fait qu’il soit peint de manière aussi peu flatteuse. Il m’agace mais ses défauts sont crédibles. J’ai hâte de le voir grandir lui aussi.

      Moi aussi je suis très peu de dramas taïwanais. Surtout pas live. C’est la première année avec Pursuit of Happiness et je suis ravie de ces découvertes. C’est un petit vent frais qui change un peu de mes kdramas. :)

      Merci de ton feedback! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s