In A Good Way – Épisode 1 : L’Arrivée à Taipei

vlcsnap-2013-12-05-20h54m46s252

Un petit coin d’parapluie, contre un coin d’paradis…

Résumé : En 1995, deux amis d’enfance, Lin Jia En et Zheng Ren Wei, s’apprêtent à entrer à la fac. Alors que Ren Wei a une idée précise de ce qu’il compte faire, Jia En elle, n’a aucune ambition particulière et choisit donc d’inscrire les mêmes choix d’université que Ren Wei. Mais ce dernier, moitié par réel souci pour elle que par égoïsme de goûter une vie véritablement nouvelle sans son amie, change ses choix et fait des demandes pour des universités mieux côtées. Oui mais voilà, ces universités ont eu un nombre exceptionnel de demandes cette année-là et Jia En, malgré ses bons résultats, n’est pas suffisamment bonne pour être acceptée. C’est alors morose qu’elle voit Ren Wei prendre le premier train pour la capitale, la laissant seule dans sa campagne.

vlcsnap-2013-12-05-20h50m38s80

Peu de temps après qu’il soit parti, elle décide, en un mouvement impulsif, de partir elle aussi pour Taipei, rejoindre Ren Wei et ses parents. Elle fait ses valises, prend toutes ses économies..pour se faire voler dès les premières 5 minutes qu’elle passe dans la capitale. Comble du malheur, ses parents sont en vacances pour trois jours. Sans argent et sans autre personne vers qui se tourner, elle essaye de joindre Ren Wei. Mais celui-ci, trop occupé à s’amuser avec ses nouveaux amis, ne la rappelle pas.

vlcsnap-2013-12-05-20h53m13s91

Alors que Jia En l’attend dans sa chambre, Liu Shan Feng fait son entrée, après son entraînement de basketball. Ne se rendant pas compte qu’il n’est pas seul, il se déshabille jusqu’à ce que la demoiselle pousse un cri d’effroi. Car oui, manque de bol (?), elle a frappé à la mauvaise porte. Parce qu’il pleut à verse dehors, et n’ayant pas le coeur de la laisser sans endroit où dormir, Shan Feng lui propose de rester dans le dortoir, ses colocataires ne rentrant pas cette nuit. Ce n’est que lendemain matin, en quittant le dortoir, non sans avoir laissé une note de remerciement à Shan Feng pour son hospitalité, Jia En tombe enfin sur Ren Wei et lui saute dans les bras.

vlcsnap-2013-12-05-20h52m24s114

Commentaires : Voilà comment on fait une romcom silce-of-life. Et voilà comment on le fait bien. Dans le thème et la chronologie, ça ressemble assez à Answer me 1994 : Jia En est habillée exactement comme Na Jung et arbore même quasiment une coupe de cheveux similaire. Mais c’est une sorte de Reply 1994 sans « qui est le mari? ». Ouf.

J’avoue que j’ai trouvé le pilote lent à démarrer mais une fois que Jia En arrive à Taipei, l’épisode avance à un rythme fluide et devient rapidement très engageant. Une des grandes qualités de ce drama est de savoir doser et de ne pas verser dans l’excès (bien que le stéréotype ne soit pas loin). Tous les acteurs sont loin du sur-jeu des comédies taïwanaises et il devient alors bien plus facile de s’identifier aux personnages – qui sont tous, soit dit en passant, sympathiques, aussi bien les principaux que les secondaires (j’adore les amis de Wei Ren et de Shan Feng, « Tante » Mary est plutôt rigolote et les parents de Wei Ren le sont tout autant). L’humour n’est pas slapstick ni forcément tordant mais j’ai beaucoup souri durant tout l’épisode et certains moments m’ont arraché quelques éclats de rire grâce à une réalisation dynamique et un très bon timing de la part des acteurs concernés. D’autre part, je pense qu’il est important de le mentionner, je n’ai pas vu le temps passé alors que souvent, pendant les dramas taïwanais, je tire un peu la langue sur la longueur. Mais là, pas de problème.

vlcsnap-2013-12-05-21h17m35s118 vlcsnap-2013-12-05-21h17m50s14

J’aime énormément la légèreté que le pilote met en scène parce qu’il prouve qu’on peut aborder les choses de manière humoristique sans jamais verser dans la frivolité. La jeunesse, l’insouciance et les premiers émois amoureux sont abordés avec honnêteté et franchise. Pas de cucul-la-praline en vue ni nostalgie trop mélancolique des ces « plus belles années ». Ainsi, de manière assez surprenante, je trouve le ton assez réaliste. Certes, le vol de portefeuille dont est victime Jia En est un peu gros à avaler (et surtout sa réaction de complète indifférence ne saurait être réaliste : personnellement, si j’étais dans sa situation, j’aurais tout simplement paniqué et pas juste dit : « oh, on m’a volé! » et reparti comme si de rien était…) et les différentes mises en situation sont tout droit sortis d’une romcom bien traditionnelle comme il le faut.

Cela étant dit, ce sont dans les détails que le drama sait se faire réaliste. Tout réside dans l’insouciance d’un Wei Ren qui ne cherche qu’à s’amuser, la relation confortable qu’il entretient avec Jia En ou encore le manque d’ambition professionnelle d’une Jia En qui ne sait pas exactement quoi faire de sa vie maintenant que la liberté s’offre à elle – ce qui, d’un point de vue strictement personnelle, me parle particulièrement -.

vlcsnap-2013-12-05-21h13m33s8 vlcsnap-2013-12-05-21h09m40s232

Honnêtement, le personnage de Jia En est un peu frustrant sur les bords parce que la demoiselle est à la limite de la niaiserie. Elle est timide, effacée, pas débrouillarde pour un sou. Son innocence est un peu forcée à mon goût – quoique sans doute compréhensible dû à son jeune âge? – mais heureusement, jamais suffisamment pour qu’elle en devienne véritablement agaçante. Et à voir la preview, elle semble changer rapidement. Évidemment, j’aurais aimé un personnage principal féminin plus audacieux et assuré mais le pilote est sauvé par Shan Feng et la relation déjà assez électrique entre lui et Jia En. On semble aussi avoir forcé un peu le trait sur la perfection du personnage (les Taïwanais décidément tiennent à leurs héros parfaits) mais…peut-on s’en plaindre vraiment pour le moment (je ne dis pas sur la totalité du drama, il me faut un peu de défauts pour rendre les personnages crédibles)? Surtout quand il m’a juste suffit de le voir avec son chien dans les bras pour me rallier aveuglément à sa cause, quelle qu’elle soit? Parce que, franchement, n’est-il pas au-delà de la mignonnitude : 

vlcsnap-2013-12-05-18h43m23s210 Je parle du chien. Évidemment.

Conclusion : Good Dumpling ++. Quelle bonne surprise! Je ne pensais vraiment pas accrocher autant. La trame générale ainsi que les grands traits de caractère des personnages laissent supposer un développement classique avec le règlementaire carré amoureux (et mon Dieu, la « rivale » est le top du cliché romantique. Est-ce qu’on aura droit à une autre femme parfaite à la Hai Lun de Pursuit of Happiness? Je n’espère pas. La perfection est d’un ennui!) et rien ne nous dit que In a Good Way va révolutionner le genre. Cependant, l’écriture des personnages et de leurs relations interpersonnelles est suffisamment bonne pour rendre le tout excitant et engageant : j’ai envie de m’attacher aux personnages, j’ai envie de les connaître un peu mieux, j’ai envie d’assister à leur entrée dans l’âge adulte, entre amour, amitié et apparemment, musique aussi (?). In A Good Way a un excellent profil pour devenir une charmante et tendre série sur le coming-of-age. Quelque chose à la croisée d’un Reply 1994 et un Orange Days. Alors…on croise les doigts!

Publicités

14 réflexions sur “In A Good Way – Épisode 1 : L’Arrivée à Taipei

  1. J’achète ! Et un bon prétexte de plus pour améliorer ma compréhension orale (j’espère juste que techniquement leur accent est pas un patois trop éloigné de ce que je suis supposée apprendre).

  2. Salut Kaa, je suis heureuse que t’écris au sujet d’un drame taiwanais! Yay! :D Je n’ai regardé pas In A Good Way et je ne suis pas sûree que je le regarderais. >__< Mais j'ai un soft spot pour les drames du genre slice-of-life.

    • Heh, contente de te retrouver ici Heisui! Je suis également contente d’ouvrir un peu mes horizons au-delà de ma zone de confort kdramas/jdramas.
      Pourquoi est-ce que tu n,as pas essayé In a Good Way? Pas le temps? Trop de dramas en même temps? Pas intéressée?

      En tout cas, je te le conseille si jamais tu hésites. C’est un bon mix entre le slice-of-life et le coming-of-age. :)

      • Even though ce drame est du genre slice-of-life, je ne me sens pas comme le regarder. (I don’t feel like watching it) Je ne sais pas exactement pourquoi. Mais je pense c’est parce que je ne peux pas relate to 1994 anyways ce n’est pas ma génération. Et aussi, je ne voudrais pas regarder un grand flashback dans le temps. O_O » It is weird because normally j’aime beaucoup le sens du drames de slice-of-life.

        Et joyeuses fêtes. :D Happy Holidays!

  3. Hello Kaa !
    Mon commentaire est tardif mais fallait que je commence par là^^
    Je regarde IAGW quasi depuis le début, ce sont tes articles qui m’en ont donnés envie, j’aime ta façon de l’analyser et je trouve tes mots très juste pour décrire ce que l’on ressent quand on le regarde !
    De manière générale, c’est souvent tes articles qui m’orientent dans mes choix (IAGW, Miss Korea, Secret…)
    Un grand merci !

    • Salut Héla!
      Je suis absolument ravie d’être parvenue à communiquer mon enthousiasme lorsque celui-ci est présent. Merci beaucoup pour ce commentaire aussi gentil qu’encourageant. J’espère te lire encore sur d’autres articles! =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s