Pretty Man/Bel Ami – Ep. 1 : Peeping Bo Tong

vlcsnap-362148

Je crois que tu peux la déclarer aux autorités, Ma Te. 

vlcsnap-355359vlcsnap-376571

Résumé : Kim Bo Tong (IU) est amoureuse de Dogko Ma Te (Jang Geun Seok) depuis le lycée. Elle l’a croisé dans un bus et ça a été le dési…l’amour au premier regard. Sa libido son coeur a continué de battre pour lui les dix années qui ont suivi. Par chance leurs mamans sont copines et Bo Tong en profite pour mater Ma Te (désolée, il fallait que je la fasse) à la moindre occasion et se lie d’amitié avec sa mère. Cette dernière garde sa maladie secrète (selon le Code des Kdramas, Article 1387 alinéa 3 : Le parent cachera sa maladie grave au(x) héro(s) jusqu’à ce qu’il soit hospitalisé. Voir auusi Good Parent Ban). 

vlcsnap-350788vlcsnap-351391vlcsnap-370126vlcsnap-381604

Bo Tong est restée coincée dans son modeste quartier natal et le restaurant-grill de sa mère, mais Ma Te a fait un bout de chemin et s’est installé à Cheongdamdong en misant sur son physique pour jouer les poules de luxe auprès de riches héritières. Appartement, voiture, argent, il a la technique. Mais il est traqué par Hong « Yoo Ra » et pas « Nya Nya » comme je l’avais lu (Han Chae Young) qui en sait plus long sur Ma Te que l’intéressé. Après la mort de la mère de notre héros elle arrête de jouer au chat et à la souris, et lui annonce que maintenant « il lui appartient ». Tout un programme. 

vlcsnap-371692

Commentaires : Dans Pretty Man, presque toutes les femmes sont des prédatrices. En fait c’est ce drama qui aurait dû s’appeler Shark, et pas ce stupide mélo-vengeance que je veux sortir de ma mémoire. Yoo Ra est la reine de ce jeu et elle le sait (c’est fou ce qu’un bon maquillage peut accomplir, Han Chae Young était éteinte dans son précédent drama et là elle renaît). Elle m’a surprise en allant au-delà des préoccupations matérialistes de ses amies, et  je ne m’attendais pas à ce que ça soit ses intentions à elle qui soient les plus floues. Pour l’instant elle domine, et je me demande si Bo Tong va être un caillou dans l’engrenage qu’elle met en place ou un instrument à manipuler. 

vlcsnap-372393vlcsnap-349770

En tout cas il y a quelque chose de satisfaisant à voir notre Pretty Man en titre arriver à Cheongdamdong sûr de son succès et se faire servir un verre d’eau froide par la jeune femme sous-entendant que c’est lui qui est tout troublé, et pas elle. Le drama annonce la couleur : celui qui gagne la guerre des sexes (et la guerre tout court) est celui qui domine l’autre par son charme. Ensuite nous avons Jack Hee, la « cliente » non assumée pour qui sortir avec Ma Te a beaucoup plus à voir avec son propre narcissisme qu’avec l’amour. Ma Te fait partie des accessoires à montrer à ses amies pour attiser leur jalousie, et elle ne peut pas s’empêcher d’aller à la pèche aux compliments auprès de lui. Elle attend qu’un peu de la brillance du jeune homme se reflète sur elle (un accessoire, en somme). Comment Ma Te va gérer cette position d’objet, ce sera au drama de nous le dire. 

vlcsnap-365170

Bo Tong est encore dans une autre position. Elle regarde Ma Te comme s’il était la huitième merveille du monde (IU a trouvé exactement la bonne expression pour le rendre) ou comme un gourmet qui aurait trouvé la saveur ultime. En fait c’est vraiment ça, puisque notre héroïne est une véritable experte en sexy-tude, et la voir s’extasier sur la clavicule du poissonnier était l’un de mes moments préférés du pilote. Ce genre d’héroïne qui extériorise ce qu’on peut penser est terriblement facile à aimer. IU est comme toujours lumineuse, très énergique, et son personnage extravagant déborde de personnalité comme toute bonne héroïne de manhwa. En fait tout le drama a un côté cartoon qui n’est pas déplaisant (c’est coloré et dynamique sans tomber dans le gimmick exaspérant comme Wild Romance ou plus récemment Civil Servant…oui ce drama a existé, désolée de raviver ces souvenirs douloureux). 

vlcsnap-367194

A défaut de vraiment le challenger, le rôle de Ma Te va comme un gant à Jang Geu Seok. Il a beau faire des choix de carrière musicale et de style qui me désespèrent, tant qu’il revient dans ces comédies romantiques auxquelles j’adhère façon super-glue, je suis contente. S’il y a quelqu’un qui peut jouer ce type de bellâtre « Parceque-je-le-Vaux-Bien » avec une touche de second degré (le sourire en coin ne trompe pas) et enchaîner sur une scène de craquage émotionnel réussie, c’est bien lui.

vlcsnap-348237vlcsnap-388306

Pour l’instant je dirai que les tourments de son personnage sont le point faible du scénario, le principal reproche que j’aurais à faire au drama est d’aller un peu vite en besogne dans le raisonnement « Ma Te veut voir sa mère heureuse > Ma Ta devient gigolo pour gagner de l’argent facile et l’installer dans un bel appart > Ma Te finit par s’écarter d’elle jusqu’à ne pas se rendre compte de ses problèmes de santé > Ma Te est dévasté et se sent fils indigne après le décès de sa mère. » Ok, nous ne sommes pas dans un mélo et zapper certaines choses comme la frustration de vivre dans la pauvreté nous épargne quelques clichés périmés, mais je pense qu’ils auraient quand même pu mieux nous amener tout ça (ça me rappelle furieusement Who Are You avec le deuil brutal du pilote et l’OTP qui se rencontre à peine). Mais c’est vrai que pour l’instant nous ne savons pas exactement ce qui trotte dans la tête de notre héros et il se peut que la suite nous réserve des explications plus approfondies. 

vlcsnap-357334

Conclusion : Bo Tong, tu baves. Je dois saluer le drama de s’être sorti de ses sautes de style (entre humour déjanté inévitables scènes plus graves) sans y laisser trop de plumes. On est loin du chef d’oeuvre, mais on est aussi loin du désastre que ça aurait pu être. Oui, il manque encore quelque chose et ça reste une adaptation de stupide shojo en soi, maiiis tant que ça reste mon genre de stupide shojo, je garde. Je continuerai à faire de petits articles sur le modèle de ce que je fais avec Kyoukai No Kanata, résumé/commentaires. 

2 réflexions sur “Pretty Man/Bel Ami – Ep. 1 : Peeping Bo Tong

  1. Merci beaucoup d’avoir partagé ton avis sur ce drama. Je dois avouer que j’avais quelques appréhensions au départ et ce, bien que j’adore IU. Toutefois, à ma grande surprise ce drama s’est avéré bien plus intéressant que ce que je pensais et ce n’est pas pour me déplaire. Ce premier épisode m’a bien fait marrer et ça change des dramas habituels. J’ai bien aimé la scène avec le papier sulfurisé lol. La famille de Botong est toute aussi hilarante qu’elle, j’aime beaucoup la relation qu’elle entretient avec son petit frère, ils sont vraiment drôle ensemble.

    • Il y a quelque chose de surréaliste dans cette scène où Ma Te entre dans l’hôpital inquiet pour sa mère et tombe sur son amie d’enfance enrobée de la tête aux pieds dans du film plastique. Idem quand elle devient la déesse des chaussettes dans le second épisode XD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s