Secret Love – Épisodes 15/16 (Fin) : Tout est bien qui finit bien…

vlcsnap-2013-11-18-16h21m26s96

Voilà. Secret est terminé et il faut bien apprendre à faire le deuil d’un drama qui, à défaut d’être parfait, a réussi à me stimuler (pour des bonnes comme des mauvaises raisons).

Les derniers épisodes de Secret – et le drama de manière générale – ont souffert d’un certain nombre de problèmes au niveau de l’écriture, difficile de le nier. En fait, ces épisodes étaient particulièrement faibles en comparaison avec les précédents, le 16 rattrapant de justesse le 15, vu qu’ils nous ont réservé toutes les choses les plus clichées en une espèce de bouquet final un peu indigeste. D’où mes réserves sur cette fin. D’où mes questionnements entre ce que ma tête aurait voulu et ce que mes émotions ont eu à la place : est-ce que ça devrait importer si tout à coup les bisounours envahissent le monde normalement si torturé de Secret? est-ce que ça devrait importer si le fanservice prévaut sur la logique interne du drama et des personnages?

Oui et non. Ça importe un peu quand même et je ne peux pas faire un article final sans parler des (nombreuses, j’en ai bien peur) critiques que j’ai à faire à l’encontre de ces derniers épisodes de Secret. Cependant, je tiens aussi à préciser d’entrée de jeu que critiquer la finale de Secret, ce n’est pas rejeter l’entièreté du drama : Secret a été mon crack pendant plus d’un mois et ce n’est pas une finale faible qui viendra le remettre en question. Ceci établit, qu’est-ce qui n’a pas fonctionné dans ces épisodes?

La Déploration de Sainte Yoo Jung

vlcsnap-2013-11-18-16h30m49s93

Ça fait quelques épisodes que la demoiselle me frustre, à tel point que j’ai fini par être plus ou moins déconnectée d’elle. Qu’elle pleure toutes les larmes de son corps la première fois, oui ça m’a touchée. Qu’elle pleure toutes les larmes de son corps 16 épisodes plus tard et toutes les 15 minutes, j’avoue que le facteur émotionnel commence à ne plus fonctionner tant que ça. Je ne suis pas indifférente à son malheur mais je ne suis pas connectée à elle non plus qu’il n’en faut. Au final, Yoo Jung s’est avérée être le personnage le moins intéressant de Secret parce qu’elle a très peu de consistance (alors qu’il y avait de la matière à en faire une héroïne aussi déglinguée que les autres), ses nombreuses crises de larmes n’aidant absolument rien. J’espère que Hwang Jung Eum a bu beaucoup d’eau après ses scènes parce qu’avec toutes ces larmes, c’est la déshydratation assurée!

D’autre part, j’ai trouvé sa Noble Idiotie complètement hors sujet aussi parce que cette dernière servait clairement à occuper du temps supplémentaire pour remplir l’heure. Déjà en soi, la Noble Idiotie, c’est débile mais lorsqu’elle n’est utilisée que pour mettre un conflit supplémentaire et ne sert en rien l’intrigue, c’est encore plus rageant. Pourquoi Yoo Jung a décidé de quitter Min Hyuk exactement? Dieu seul le sait parce que même si elle pense l’avoir expliqué et justifié, je ne vois toujours pas. Il n’y avait aucune raison tangible pour que l’OTP se sépare (dans les larmes, sinon c’est pas drôle) jusqu’aux deux dernières minutes de l’épisode 16.

vlcsnap-2013-11-18-16h36m34s217

Et puis il y a eu l’affaire San : c’était quoi le délire de vouloir le récupérer lorsqu’il a été adopté par une famille qui visiblement l’aime et le chérit comme il se doit? Est-ce qu’on était censé trouver sa démarche était justifiée? Qu’en tant que mère, elle aurait dû arracher San de sa nouvelle famille? Parce qu’il est très clair que les personnages autour d’elle voient ce geste complètement justifié et justifiable et qu’en laissant San, Yoo Jung fait un sacrifice supplémentaire lorsqu’elle avait le « droit » pour une fois dans sa vie, d’être égoïste. Je mentirais en disant que je n’ai pas été touchée par cette partie de l’histoire parce que s’il y a bien un moment où j’ai accepté et été émue par les larmes de Yoo Jung, c’est bien à ce moment-là. Le sort est cruel et injuste pour notre pauvre héroïne qui non seulement a porté le deuil d’un fils qui en réalité est en vie mais en plus ne pourra jamais plus être celle qui l’élève. Elle l’a perdu pour de bon et c’est un constat d’une tristesse infinie. Maintenant, j’ai été plus qu’agacée par le fait qu’elle ait voulu reprendre San comme on réclame un objet perdu. Le coup émotionnel a été violent, je ne peux pas le remettre en question. Cependant, on ne peut pas débarquer dans la vie des autres comme ça, faire flipper la mère adoptive et possiblement créer des traumatismes chez un si jeune enfant. Je suis évidemment pour qu’il sache rapidement qu’il est adopté – le plus tôt, le mieux selon moi – et, une fois qu’il sera en âge, de décider s’il veut connaître sa mère biologique et développer une relation avec elle.

Enfin bref, heureusement Yoo Jung reprend le droit chemin au bout d’un moment même si c’est pour avoir une sorte d’auréole de sainte au-dessus de sa tête après. Et puis bon, Yoo Jung, elle fait des trucs bien aussi. J’ai été rassurée de voir qu’elle ne lâchait pas le morceau et qu’elle a appris à se révolter, aussi bien envers Do Hoon qu’envers la mère de ce dernier. J’ai pris un plaisir immensément sadique à les voir tous les deux se faire mater par Yoo Jung. You go girl!

vlcsnap-2013-11-18-16h32m44s216 vlcsnap-2013-11-18-16h32m32s101

Dirty Little Secret

Mais Yoo Jung mise à part, je pense que le plus gros problème de Secret, c’est son rythme. Je suis extrêmement satisfaite que que la série ne fasse que 16 épisodes parce que 20, étant donné le matériel, ça aurait été trop. Mais je trouve que le scénariste n’a pas fait de choix les plus judicieux sur le temps accordé aux sous-intrigues. La longue introduction a été nécessaire et si l’enquête de Min Hyuk sur Do Hoon et le jeu du chat et de la souris ont été des processus fascinants à décortiquer, le résultat est tellement anti-climax qu’on finit par se dire qu’on a perdu beaucoup trop de temps là-dessus. Je l’avais déjà soulevé la semaine dernière mais on dirait que le scénariste a été pris de court  et qu’il s’est mis à paniquer lorsqu’il faut remettre San sur le tapis et régler toutes les mini-intrigues vite fait bien fait.

Je suis par exemple assez déçue que San apparaisse si tard dans Secret, déçue qu’il soit un moyen comme un autre de faire durer la série au lieu d’être quelque chose d’organique à l’histoire comme il devrait l’être. Et, tout aussi rapidement qu’il est réapparu, il a disparu et on n’en entend plus parler (et un peu comme Gwang Min qui se retrouve soudainement en prison sans qu’on comprenne exactement pourquoi et qui en ressort de manière tout aussi mystérieuse). Il y a eu aussi ces faux-twists dans l’épisode 16 qui avaient de quoi me rendre perplexe : la fausse confession de Se Yeon sur la mort de Ji Hee et l’espèce de long retour en arrière sur la nuit du crime où on n’en apprend pas plus que ce qu’on savait déjà. Trop bizarre. Ça a cassé le momentum parce qu’on s’attendait à une révélation de dingue pour en fait…rien du  tout.

vlcsnap-2013-11-18-16h31m42s111 vlcsnap-2013-11-18-16h31m51s202vlcsnap-2013-11-18-16h22m45s116 vlcsnap-2013-11-18-16h22m12s42

Finalement Secret n’a pas vraiment de secrets et l’intrigue est aussi mince qu’une feuille de papier : on avait tous les éléments en main depuis le début et rien ne s’est « révélé » à part que San était en vie (mais honnêtement, qui ne le savait pas déjà?). D’autre part, l’intrigue principale est sans cesse parasitée par des personnages qui n’ont juste aucun intérêt que ce soit dans leur rôle que dans leurs caractéristiques. Le père et la belle-mère de Min Hyuk par exemple ne servent qu’à décorer et rien n’est exploré de ce côté là. Ni la relation père-fils, ni la relation belle-mère-beau-fils, ce qui aurait été intéressant vu que la belle-mère est loin d’être une mégère comme les Kdramas nous réservent souvent. Mais non. Le drama essaye de lui donner quelques lignes intéressantes (et dramatiques) à dire mais la coupure brutale et le statut que je juge quo de la relation Belle-mère/Min Hyuk attestent de la superficialité de cette relation. Un autre exemple est le père de Do Hoon. On pense que c’est le moins pire de la famille et qu’il a un semblant d’éthique mais on peut aussi dire qu’il est d’une passivité presque criminelle. Il ne sert juste à rien. Il est là. Il est choqué. Il essaie – mais pas trop quand même, hein- d’en placer une. Mais au final, il ne fait rien, ne dit rien, et laisse tout faire sous ses yeux parce qu’il est trop faible/trop lâche pour prendre les choses en main. Tel père, tel fils?

Qui sème le vent récolte…rien du tout

vlcsnap-2013-11-18-16h35m39s177

Et puis enfin, mon plus gros souci de ce final : la résolution de Do Hoon et de Se Yeon. La vengeance est bien trop douce pour eux. Surtout pour Se Yeon qui s’en sort aussi blanche qu’une colombe et sans aucune sorte de représailles. Elle a perdu Min Hyuk mais c’est la seule perte qu’elle encaisse et c’est à peine si elle semble avoir des regrets. Non. Il suffit juste que Min Hyuk lui balance un pathétique « je suis désolé » et la reine accepte de tirer sa révérence et de quitter l’échiquier, comme si elle lui faisait une faveur (et en fait, c’est réellement une faveur : que ce serait-il passé si Se Yeon n’avait pas décidé de quitter Min Hyuk?). Ce qui me dérange, c’est que, faire une faveur, ce n’est pas du tout dans le caractère de Se Yeon. On rappelle que c’est une femme censée être amoureuse de manière unilatérale et obsessive un homme pendant plus de 20 ans! Cette même femme s’avoue vaincue avec un simple « désolé » lorsque toute la série s’est évertuée à lui montrer qu’elle n’aurait jamais Min Hyuk (et à nous montrer qu’elle ne reculerait devant rien)? Et, cerise sur le gâteau, elle ne réagit même pas lorsqu’elle apprend pour Do Hoon? Mais on l’a anesthésiée ou quoi notre Se Yeon? Même pas un regard vindicatif (ou même de tristesse) d’avoir été trompée? Elle se contente juste de sourire, de partir, de continuer à être une femme d’affaires couronnée de succès et attendant Do Hoon à la sortie de prison dans l’espoir de faire des bébés avec? WTF.

vlcsnap-2013-11-18-16h41m42s220

Et même Do Hoon, sa fin est bien trop gentille pour tout ce qu’il a fait et bien trop moralisatrice à mon goût. Je voulais le voir en prison, humilié par et devant ses pairs, désespéré par tout ce qu’il a perdu, rendu fou par tant d’actes et de choix douteux. Mais non. Il choisit le chemin trop aisé de la rédemption. Il confesse tout, de manière humble, le regard baissé et soumis. Il va tranquillement en prison et il a le culot de SOURIRE dans ce miroir de reconnaissance parce que Se Yeon ne lui en veut pas. GAH. Tout ça pour…ÇA? J’en veux pas de ta rédemption et de ta soudaine prise de conscience (fortement suspecte : on n’oublie pas quand même que c’est le même homme qui a volontairement abandonné le père de Yoo Jung pour qu’il crève misérablement sur le bord du trottoir, hein!) Do Hoon. Je veux que tu souffres et ça, c’est pas ce que j’appelle de la souffrance. C’est trop facile d’avoir des remords.

Et, il y avait un autre aspect qui me dérangeait mais je n’arrivais pas à dire quoi exactement. Maintenant je sais. Yoo Jung, c’était quoi ton espèce de discours du Jugement Dernier? Ça, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Limite, je préfère que les personnages soient enfermés dans leurs passions et réagissent en conséquence. J’ai nettement plus de mal avec ceux qui croient détenir le pouvoir de dire ce qu’est le bien et le mal et je me serais largement passé de ce discours rhétorique de « regarde tout le mal que tu as semé et tout ce que tu as perdu ». Mais enfin, bref.

Quand on a tout perdu, qu’il ne reste plus que les yeux pour pleurer

vlcsnap-2013-11-18-16h38m57s107

Voilà, ce sont les critiques principales que j’ai à adresser à la finale. Maintenant, passons à des choses plus positives puisque, ma foi, il y en a aussi, à commencer par Do Hoon et sa mère. Ça a l’air super contradictoire avec ce que je viens d’établir précédemment mais…bref. Puisqu’il faut me faire à la question de la Rédemption, j’ai bien aimé un des aspects de la chute de Do Hoon et c’est lorsqu’il s’écroule lorsqu’il se rend compte de sa débilité profonde. Que je ne comprenne pas comment il ait pu en arriver à avoir cet éclat de lucidité et d’humanité n’est plus tellement la question. Ce qui est important c’est de le voir s’écrouler enfin. De le voir, le visage complètement déformé par la rage et la douleur. De le voir pleurer de manière aussi laide (Bae Soo Bin, tu as mon admiration éternelle, rien que pour cette scène). Et, accessoirement, de l’entendre s’excuser à Yoo Jung. Bien sûr, s’excuser, à ce stade-là de l’histoire, avec tout ce qu’il a fait, des excuses, c’est comme du vent.

vlcsnap-2013-11-18-16h38m28s72 vlcsnap-2013-11-18-16h38m59s125

Mais parfois, c’est tout de ce que la victime demande pour pouvoir aller de l’avant. S’être assurée que les torts ont été reconnu. Et que ces mêmes torts vont être payés. Je n’ai jamais voulu voir Do Hoon mourir parce que c’était une issue de secours trop aisée pour lui. La prison me semblait le moyen le plus cathartique pour un personnage comme Yoo Jung : le coupable doit purger sa peine, et cette seule pensée, quelque part, réconforte. Au début, j’aurais aimé que Do Hoon s’écroule devant des gens, que ces gens le huent, qu’il vive l’humiliation de sa vie. Mais en fait, j’aime que ce soit fait dans l’intimité parce que c’est un conflit entre Do Hoon et Yoo Jung seulement. Oui les autres peuvent juger, peuvent l’humilier, peuvent lui jeter des pierres, mais il a d’abord des comptes à régler avec Yoo Jung. Et ça a été tellement satisfaisant ce moment où elle s’éloigne, sans lui jeter un regard, le visage impassible, le laissant seul à genoux et dans sa morve. La Rédemption est dans le tableau, pas tellement le Pardon.

In Bisounours They Trust

vlcsnap-2013-11-18-16h42m47s109 vlcsnap-2013-11-18-16h33m44s52

Après ça, sont apparues les licornes, les sirènes, les arc-en-ciels et tous les bisounours qui vont avec. J’ai beau sembler sarcastique, ça ne l’est qu’à moitié parce que je suis quand même satisfaite qu’il y ait un Happy End pour toutes les personnes pour lesquelles on a développé une certaine forme d’attachement : Yoo Jung, Min Hyuk, Kwang Soo, Kwang Min. Même si Yoo Jung m’a pris la tête plus d’une fois, elle méritait un break et un peu de bonheur et même si j’ai quand même assez ri du ridicule de la situation lorsqu’on a annoncé que Min Hyuk partait en Arménie (ils ne savent plus quoi inventer…), les retrouvailles étaient adorables et cette dernière scène m’a collé un sourire béat sur le visage. Je ne suis rentrée dans cette histoire d’amour que de façon très réticente : comment pouvais-je shipper un agneau avec une espèce d’énergumène hystérique et violent? Mais je suppose que je ne suis pas fan de la période romantique pour rien : cette incompatibilité était la raison même, finalement, pour laquelle je désirais voir comment cette relation allait voir jour. Je n’en ai pas été entièrement satisfaite et Yoo Jung et Min Hyuk ne figureront certes pas dans mon Top des OTP de l’année mais je les ai aimé. 

Je regrette que Kwang Min n’ait pas eu plus de développement mais je suis contente de bien l’aimer jusqu’au bout (ma paranoïa me disait de m’en méfier un peu quand même…voyez ce que les kdramas font comme dégât chez moi) et sa relation avec Mi Joo était au-delà de l’adorable. J’ai aussi apprécié que Secret nous épargne les éléments les plus prises de tête d’un makjang comme l’amnésie ou le secret de naissance (central à l’histoire, je veux dire).

When All is said and Done

vlcsnap-2013-11-18-16h43m22s194

Pour conclure, Secret est bel et bien un maso-kimchi. Loin de moi l’envie de vous tirer un portrait dithyrambique de Secret parce que vraiment, Secret est le genre de drama qui divise : ça passe ou ça casse. L’entre-deux est rare. Assez étrangement (sérieusement, je suis la première surprise), j’ai eu beaucoup de plaisir (même si c’est un plaisir coupable et complètement masochiste) à suivre cette série. J’ai été accrochée à mon écran. J’en voulais encore plus. Une plongée encore plus profonde dans la torture, dans la misère humaine, dans la lâcheté dans toute sa splendeur, dans l’amour obsessionnel, tyrannique et insensé, dans la tumulte de leur être.

L’attrait de Secret, ce sont les personnages et pas vraiment l’intrigue en elle-même. J’ai adoré la manière dont ils, en particulier Min Hyuk, Do Hoon et Se Yeon se développaient, s’engouffraient corps et âmes dans le désir de possession. Possession sentimentale, ou possession matérielle, dans le cas de Do Hoon. J’ai adoré la manière dont le drama surenchérissait d’épisode en épisode afin d’arriver à l’acmé que furent les épisodes 11 et 12. Est-ce que mon addiction était circonstancielle étant donné le vide intersidéral de bons dramas ces derniers temps? Sans doute que cela a pesé dans la balance.

vlcsnap-2013-11-18-16h39m31s197 vlcsnap-2013-11-18-16h38m01s61 vlcsnap-2013-11-18-16h24m35s195 vlcsnap-2013-11-18-16h27m46s57

Le drama sonne encore très amateur comme en témoignent ces derniers épisodes un peu dissonant par rapport aux autres mais la passion qu’il mettait en scène, la passion malsaine, destructrice ainsi que les personnages et leurs relations ont réussi à me fasciner pour de bon. Il m’a fait vivre des moments forts (je ne peux pas en dire autant des autres pilotes testés à la même période), ressentir des émotions bruts (mes nerfs ont été mis à rude épreuve plus d’une fois) que ce soit la haine viscérale, la tristesse et même la joie parfois. Il n’est sans doute pas exagérer de dire que Do Hoon est le personnage qui porte le drama parce que c’est d’abord sa psychologie et sa logique interne qui m’a interpelée et intéressée. Je ne pense pas que Secret aurait été aussi intéressant si Do Hoon n’avait pas cette complexité dérangeante. J’ai haï Min Hyuk au début mais rien ne pourrait être comparable à ce que j’ai ressenti envers Do Hoon (et sa mère, soit dit en passant).

Enfin, il ne me reste plus qu’à saluer le quatuor d’acteurs Hwang Jung Eum, Bae Soo Bin, Lee Da Hee et Ji Sung parce que sans ces derniers, Secret ne serait jamais allé aussi loin et les personnages n’auraient sans doute jamais paru aussi intéressants : Hwang Jung Eum a apporté de la hargne à un personnage sinon plutôt plat, Ji Sung (qui est celui qui m’a laissée le plus sceptique au début) a rendu son Min Hyuk presque sympathique, Lee Da Hee n’a aucun mal à ajouter de la vulnérabilité au personnage de Se Yeon et Bae Soo Bin a su donner à une ordure de première classe suffisamment de complexité pour que l’on est pas seulement du dégoût à son encontre mais bel et bien aussi de la fascination. Par ailleurs, les quatre avaient une alchimie plutôt phénoménale et une capacité à rentrer sans restriction dans la peau de leurs personnages très convaincante.

Publicités

6 réflexions sur “Secret Love – Épisodes 15/16 (Fin) : Tout est bien qui finit bien…

  1. Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse !

    Ah la la, pour moi ce dernier épisode est vraiment raté, les dernières minutes surtout… Pendant 16 épisodes, il n’arrive que des trucs super sombres et limites insupportables aux personnages et là tout le monde sourit, c’est la fête ! Ils ont voulu caser à tout prix leur « happy end ». C’est incohérent = j’y crois pas = ça ne m’émeut pas…
    En plus de ça, on a droit a du remplissage avec la scène de l’accident qui est exactement la même que dans le premier épisode…. On apprend rien de plus ! En fait, le secret c’est qu’il n’y avait aucun secret ! On a attendu pendant 16 épisodes un gros rebondissement, une révélation… Mais rien ! Nada ! Que dalle !
    L’histoire de San, sa réapparition, c’était tellement prévisible. Et je suis d’accord avec toi, c’est révélé beaucoup trop tard, alors que c’est quelque chose qu’on attendait, qui aurait dû avoir un développement beaucoup plus important.

    Et ils nous annonçaient un dernier épisode palpitant…

    Avec du recul, le bilan est donc mitigé. Pour moi il y a vraiment quelque chose qui cloche dans la relation Min Hyuk / Yoo Jung. Je trouve que leur histoire a été mal raconté, j’ai pas vraiment compris comment Yoo Jung était tombée amoureuse de Min Hyuk, je n’ai pas vu de transition entre le stade « ce mec est un psychopathe » et le stade « je l’aime ! »… Pourtant j’avais envie d’y croire !
    Le personnage de Se Yeon était très intéressant mais a été massacré dans le dernier épisode, c’est dommage. Tout ça pour ça ?!

    Et malgré toutes ces critiques, comme toi, j’ai beaucoup aimé suivre ce drama, les acteurs sont vraiment très bons (notamment Bae Soo Bin). J’avais envie de connaître la suite à la fin de chaque épisode, ce drama avait quelque chose d’addictif ! En tout cas, il aura eu le mérite de me divertir !

    Merci pour cette review ! :)

    • Hello!

      La relation entre Yoo Jung et Min Hyuk était si bien bâtie pourtant. Jusqu’à l’épisode 13, je trouvais que tout s’enchaînait de manière logique entre eux et le couple avait une fondation solide. Je voyais comment Yoo Jung a pu s’adoucir envers Min Hyuk mais en effet, tomber amoureuse, cela me semblait trop rapide. Le scénariste s’est trop longtemps arrêté sur le conflit entre eux, du coup il a manqué de temps pour développer la transition pour qu’on croit dur comme fer à la relation amoureuse entre les deux.

      Quant à l’épisode final palpitant qu’ils nous annonçaient : peut être qu’ils se sont dits que puisque tout le monde s’attendait à une fin tragique, ils allaient réussir à nous surprendre en nous pondant une fin bisounours?…
      Secret avait de vraies bonnes idées de personnages et d’intrigues. Dommage qu’au final cela reste en surface au lieu d’aller chercher en profondeur. Mais malgré tout, je ne regrette pas du tout d’avoir lancé le pilote et de m’être laissée happée par cet univers!

      Merci pour ton commentaire! =)

  2. Secret c’est fini … et je dirais que c’est tant mieux.

    Ton analyse rejoint parfaitement mon ressenti après m’être enfilé les 2 épisodes. Pour moi, le 15 est presque catastrophique parce qu’il est lent, creux et ne sert pas vraiment à faire avancer l’intrigue. On nous ressert les trucs habituels et point final. L’épisode 16 lui … ben la fin est un peu brutal et bisounours. Tout le monde aime tout le monde, même DH sourit (nan ! crève ! pourquoi tu souris hein ?!), SY devient peintre sans MH qui lui revient comme un bon toutou vers sa belle … heu WTF ? Je ne crache pas dans la soupe car ça m’a fait du bien mais c’était clairement de « trop » pour que je puisse pleinement apprécier (même la tite danse du couplage avec Gwang Soo ne m’a pas arraché un sourire, juste un haussement des sourcils).

    Sinon oui ! San bo*** c’est quoi cette réaction à la rien à voir oO. Je n’ai personnellement pas compris la réaction que YJ a eu vis à vis de son fils. J’ai même été choquée de voir qu’elle le considérait plus comme un objet pour sortir à la mère d’adoption « Il est encore trop jeune pour comprendre, rendez-le moi ». Quoi ? A partir de cet instant, même si après elle fait le « bon choix », j’ai perdu toute affection pour elle, sachant que je n’en avais pas des masses à la base. Puis bon, cette révélation -nécessaire certes- n’était pas franchement « bien menée », j’ai juste eu l’impression qu’on nous donnait vite fait bien fait l’explication histoire de dire « bon maintenant YJ peut avancer avec MH ». Mouai.

    J’ai aussi apprécié le fait que DH se soit fait lui aussi avoir par sa mère, qu’il sente combien il a fait des conneries et qu’il a perdu ce qu’il voulait au fond de lui, une vie tranquille sans engueulade tout les matins. Reste que je n’ai pas vraiment compris pourquoi la mère a fait ça. Elle ne voulait pas qu’ils s’encombrent d’un gosse mais elle pouvait avoir son petit-fils ? Égoïste va ! Tu vas à l’encontre même du bonheur de ton fils !

    Secret, un « bon drama » mais qui dérape doucement à la fin pour éviter le cassage de gueule intégrale. Dommage car ça partait franchement bien et je suis restée scotchée jusqu’à la fin.

    • Coucou Saya!

      Ah, je ne suis donc pas la seule à avoir tiqué sur la réaction de Yoo Jung envers San! J’ai trouvé ce moment-là très dérangeant et pour le coup, choquant. C’était d’autant plus choquant selon moi que le scénario était clairement du côté de Yoo Jung et que ce n’était pas une manière de montrer à quel point Yoo Jung est en train de perdre la tête (ce qui aurait pu être totalement plausible).
      En finissant le 15, j’avoue que j’étais sceptique parce que l’épisode n’avançait pas et qu’ils nous ont foutu le « cliffhanger » de San en mode « Tadaaaa » alors que…ben c’était pas « Tadaaa » du tout, on attendait plus que ça. ^^ »

      En ce qui concerne Do Hoon, malheureusement, je n’ai jamais eu l’impression que ce qu’il voulait réellement c’était une vie tranquille sans engueulades tous les cinq matins. Il voulait le pouvoir, la position sociale, tout ce que Min Hyuk avait, il a essayé de le lui prendre. Il avait le sort de K-Group entre les mains et il aurait fait n’importe quoi pour sauver sa peau et la mort supposée de son fils n’a pas eu l’air de lui laisser des séquelles plus profondes que ça. J’ai du mal à acheter le fait qu’il ait de remords une fois avoir rencontré son fils et s’être rendu compte que sa mère l’avait trompé. Mais oui, je suis quand même satisfaite que celle-ci l’ait fait derrière son dos, que ça le choque et qu’il ne cherche pas à la protéger. Bien fait pour elle! Maintenant, j’espère qu’elle passe quelques loooooongues années en prison pour réfléchir à ce qu’elle a fait et qu’elle ne pourra plus jamais regarder Yoo Jung en face, encore moins la regarder de haut comme elle l’a fait tout le long du drama!

      Merci pour ton commentaire, et contente de savoir que malgré la fin, tu aies quand même aimé l’aventure! :)

  3. Quel plaisir à lire cet article ^^ Il faut dire que je suis d’accord avec toi pour toutes les critiques que tu attribues à ce drama (avec presque une pointe de sarcasmes qui est un vrai régal). La réaction de Se Yeon a l’annonce de la verité sur Doo Han, m’a véritablement énervé, tout comme la façon miraculeuse dont elle abandonne l’homme qu’elle aime follement ( le mot ne pourrait pas être mieux choisi). Bref un drama qui passe ou qui casse comme tu l’as dit, pour moi il a cassé au niveau du visionnage, mais je salue l’originalité des scénaristes car ont a des personnages tordus certes, mais avec de l’épaisseur.

    • Coucou Soojoona!

      Dommage que Secret ne soit pas passé pour toi!:)
      L’épaisseur des personnages (et surtout leur côté tordu) ont fait tout l’intérêt pour moi, même si ça se casse légèrement la figure pendant les deux derniers épisodes. Mais on en a déjà discuté (et j’ai suffisamment écrit dessus) donc je ne vais pas revenir là-dessus, d’autant que je respecte totalement ta position!
      Merci beaucoup pour ton passage! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s