Secret Love – Épisodes 9-10 : I Will Go Down With This Ship

vlcsnap-2013-10-28-19h51m59s25

Et la boîte de Pandore est ouverte! Et mes yeux sont scotchés à l’écran.

Ces épisodes étaient juste de la bombe. En fait, non, rectification : la fin de l’épisode 10 était juste de la bombe. Tellement bien joué, tellement bien tourné, tellement satisfaisant, tellement bon. Les épisodes étaient très bons, bien sûr, mais Secret entame avec la fin de l’épisode 10 l’arc que tout le monde voulait voir : la désillusion de Yoo Jung. Ça fait sadique dit comme ça mais ça part vraiment d’un sentiment altruiste – oui, oui, oui!

vlcsnap-2013-10-28-18h17m12s13

Avec un peu de chance, ça va permettre au drama de se concentrer sur Yoo Jung parce que, ironiquement, jusqu’ici, c’est Do Hoon et Min Hyuk qui prenaient le plus de place, Yoo Jung étant réduite à un personnage qui…est là, un personnage sur lequel on s’attarde simplement parce qu’elle est l’objet d’obsession de deux hommes (pour des raisons différentes). Sa psychologie – ce qu’on nous en dit en tout cas – est relativement limitée et c’est rare qu’elle ait une scène où elle puisse exprimer clairement ce qu’elle ressent, ce qu’elle pense, quels sont ses désirs, quelles sont ses peurs, quels sont ses espoirs.

Yoo Jung survit plus qu’elle ne vit et c’est remarquablement montré juste avec la structure symbolique du drama dans la mesure où elle est littéralement dans l’ombre, au sens propre comme au sens figuré : depuis le début du drama, elle est la gardienne du secret – et donc, cachée à tout prix et vouée au silence – mais elle est aussi la victime inconsciente des machinations de Do Hoon. Seulement, maintenant que la vérité, lentement, se dévoile, elle va pouvoir s’avancer sur le devant de la scène, prendre un peu plus de consistance et de complexité et par là même devenir un personnage à part entier. Et la vérité, malheureusement pour Yoo Jung, est particulièrement hideuse et inacceptable, mais il était vraiment temps qu’elle sache.

vlcsnap-2013-10-28-19h51m14s123

Parce que Yoo Jung, elle est mignonne et sympathique – et on lui souhaite vraiment de sortir de ce cercle infernal de douleur à répétition -, mais son aveuglement ne pouvait plus durer. Ses larmes non plus d’ailleurs, j’en peux vraiment plus de la voir pleurer toutes les larmes de son corps et errer comme une âme en peine à chaque épisode. Évidemment, elle a toutes les raisons du monde pour ça – à sa place, je pense que je me serais noyée dans le puits du désespoir – et j’apprécie que le drama lui laisse le temps pour pleurer mais ça devenait un peu répétitif.

Maintenant qu’elle sait que Do Hoon est celui a mis un stop à la possibilité de sa liberté conditionnelle et qu’il est responsable de la mort de son père, il est temps d’agir. Et j’espère vraiment qu’elle va le faire et qu’elle ne va pas se contenter de pleurer sur son sort et sur les vestiges de son amour pour Do Hoon. Il est grand temps de montrer ton girl power Yoo Jung, je sais qu’il existe! Cela étant dit, deux scènes en particulier ont su faire naître chez moi autre chose que l’empathie habituelle que j’éprouve pour Yoo Jung. Lorsqu’elle pleure au début de l’épisode 9 et lorsqu’elle pleure à la fin de l’épisode 10. Ces deux fois-là, Hwang Jung Eum a été particulièrement efficace à démontrer toute la vulnérabilité, le désespoir brut, le sentiment de culpabilité du personnage, adossée contre un arbre après avoir été humiliée ou errant, aveuglée par ses larmes, en pensant à la manière dont son père est mort.

vlcsnap-2013-10-28-19h57m24s233

Quant à Do Hoon…il est devenu plus obscur que le côté obscur de la force. Il est, en fait, en train de devenir carrément fou. Je ne serais pas étonnée du tout s’il finissait en hôpital psychiatrique à la fin du drama. Ou simplement mort, cet homme est au-delà de la possibilité de rédemption. Je ne veux pas voir de rédemption, de repentir ni de Pardon Final, ça gâcherait tout. Je ne veux pas de morale du genre : « vous voyez les enfants, c’est mal de mentir », je ne veux pas de réconciliation, de licornes et de bisounours. Je veux de la satisfaction cathartique, je veux être purgée de mes passions et ça ne se fera jamais à travers le repentir de Do Doon. Je ne pourrais jamais suffisamment souligner la force de jeu de Bae Soo Bin dans ces scènes mais je dois une nouvelle fois m’incliner devant cette dernière. Même si on le doit beaucoup à l’écriture, Do Hoon n’est pas relégué au second rôle. C’est un personnage principal, au même titre que Min Hyuk, Se Yeon et Yoo Jung. Mais il faut dire aussi que Bae Soo Bin a tellement de présence qu’il est difficile de faire abstraction du personnage, quand bien même ce dernier nous dégoûte jusqu’au plus profond de nous-mêmes. C’est simple, l’homme respire le charisme et ses nuances dans son interprétation de Do Hoon me donne des frissons – surtout dans ses moments les plus borderlines où son visage se déforme par la rage et la haine -.

Le personnage n’est même pas juste méprisable, c’est un cas pathologique vu sa manie de prendre ses rêves pour la réalité. Non pardon, de faire ses rêves la réalité. Ce n’est même plus un mensonge, dans sa bouche, lorsqu’il dit avec aplomb qu’il n’est pas le responsable de la mort de Ji Hee, ça devient la vérité. Sa vérité car jamais la vérité n’aura été une affaire aussi subjective qu’avec Do Hoon. C’est effrayant et cliniquement fascinant ; le regard d’effroi de Yoo Jung lorsqu’elle commence à comprendre à qui elle a à faire reflète le nôtre.

vlcsnap-2013-10-28-18h09m04s255vlcsnap-2013-10-28-19h47m19s72 vlcsnap-2013-10-28-19h48m52s238

On savait Do Hoon lâche et pathétique, le voici qui s’apprête à prendre le chemin vers la perversion narcissique. Parce que dans la bouche de Do Hoon n’existent que deux mots : JE et MOI. « Tu », dans son monde, n’existe pas ou n’existe que pour servir ses intérêts. Ainsi, il ne peut se figurer la souffrance de Yoo Jung tout simplement parce qu’elle n’existe pas, elle n’existe plus. La seule chose qui existe, c’est son ascension sociale. Il faut monter, toujours plus haut, quitte à descendre toujours plus bas question morale et faire son numéro d’amoureux transi tout bonnement dégoûtant. Et c’est sans doute ce qui est le plus paralysant (et à certains égards, tragique, même s’il est très difficile de ressentir une quelconque peine pour lui), voir le glissement progressif vers les bas-fonds de la moralité (ou devrais-je dire immoralité?), la décadence du personnage.

Tout commençait par des choix (qu’il pensait alors) sans presque grande conséquences – il était plus passif qu’actif à ce moment-là, ou du moins le croit-il – et, petit à petit, Do Hoon se retrouve à franchir toujours un peu plus les limites de la bienséance. Il teste les limites, jusqu’où il peut aller. Un petit pas, suivi d’un autre petit pas, et d’un autre petit pas…qui finissent par devenir des grands pas. Et aujourd’hui, il a mis les deux pieds – par ses propres choix, par ses propres actes et non de manière passive – dans la corruption sans même plus culpabiliser ou chercher à se justifier. Le pouvoir devient à portée de main et l’homme ne peut plus reculer. Il a choisi son camp. Mais, tout comme Icare, il risque de se brûler les ailes et ma foi, sa chute, on n’attend que ça. Passez-moi les popcorns.

vlcsnap-2013-10-28-17h33m54s145

J’ai vraiment hâte sinon que la romance fleurisse et se mue en passion indestructible (parce qu’elle va avoir lieu, n’est-ce pas?…) – la tension entre Ji Sung et Hwang Jung Eum est tellement palpable qu’il serait fortement dommage de ne pas en profiter -. Malheureusement, j’ai de plus en plus l’impression que la passion n’aura pas lieu. La romance, oui. Mais la passion indestructible? J’en doute. Sans doute parce que c’est humainement inconcevable pour la pauvre Yoo Jung de se jeter à bras perdus dans une nouvelle relation lorsque son expérience avec Do Hoon a été aussi atroce. Min Hyuk pourrait bien être le plus attentif et merveilleux des petits amis, la confiance en l’autre et en soi ne sont pas choses aisées lorsque la désillusion s’empare de nous. Cependant, les touches de reconnaissance mutuelle commencent à être semées et une relation plus saine peut être espérée puisque Yoo Jung commence à voir Min Hyuk sous un nouveau jour et puisque Min Hyuk met un peu le holà sur sa brusquerie (pour ne pas dire violence…) envers elle.

Le moment où il lui dit de récupérer sa boulangerie étant assez touchant, tout comme celui où, après avoir su qu’il a été celui qui l’a amenée à l’hôpital, elle le remercie. Ce sont des moments simples où chacun regarde l’autre sans préjugés, sans colère, sans ressentiment, sans malentendu ; la communication semble enfin avoir été établie. Oui, il leur a fallu 10 épisodes pour ça mais en même temps, ils reviennent de loin ces deux-là. 

vlcsnap-2013-10-28-17h53m17s4

Je n’ai parlé jusqu’ici que du quatuor principal mais il y a quand même beaucoup de personnages dans Secret. Si Do Hoon est celui que l’on hait pour le moment le plus, sa mère est la deuxième sur la liste. Le repas où elle passe son temps à regarder Se Yeon avec des yeux de merlan frit? Écoeurant et révoltant. Il y a aussi ces personnages que l’on arrive pas à cerner et qui nous laissent perplexes.

D’abord, l’homme de main du père de Min Hyuk qui a l’air de protéger Min Hyuk comme s’il était son propre fils. J’ai terriblement envie d’aimer cet ahjussi, pour toutes les fois où il remet Do Hoon à sa place, mais j’ai aussi terriblement peur qu’il ait un plan caché et qu’il ne soit pas aussi sympathique qu’il en ait l’air (oui, toutes ces années de kdramas finissent par rendre paranoïque.). Il y a aussi Gwang Soo, celui qui suit Min Hyuk comme son ombre et qui lui obéit au doigt et à l’oeil que ça en est presque louche. Mais j’ai terriblement envie de l’aimer aussi, parce qu’il est super chou – et parce que je le plains quand même d’avoir Min Hyuk comme patron, ça doit pas être facile tous les jours.

vlcsnap-2013-10-28-17h54m36s24 vlcsnap-2013-10-28-16h35m15s36 vlcsnap-2013-10-10-22h50m53s108 vlcsnap-2013-10-28-17h40m42s131

Et enfin, il y a la belle-mère de Min Hyuk que je n’arrive strictement pas à cerner. Lui veut-elle du mal ou sincèrement du bien? Le considère-t-elle comme son fils ou n’essaye-t-elle que de se servir de lui? J’étais prête à la détester tout de suite mais la tristesse que je crois lire dans ses yeux à chaque fois que Min Hyuk lui parle durement semble tellement réelle, tellement palpable, qu’elle finit toujours par me serrer le coeur : une femme qui sourit sans aucune once de malveillance au souvenir de la mère de Min Hyuk peut-elle vraiment tomber dans la catégorie des Marâtres À Mettre Au Bûcher? Et d’ailleurs, si elle était la mère de Min Hyuk? Tordue comme idée, mais Secret n’est pas à ça près, j’ai l’impression. Je ne sais pas si Min Hyuk se trompe à son égard ou s’il a complètement raison d’agir comme il le fait avec elle. Je ne sais pas non plus si mon semblant de compassion pour le personnage est né de ma sympathie immédiate pour l’actrice Jo Mi Ryung. Je n’en sais rien. Et je ne sais pas non plus pourquoi il nous a été sous-entendu qu’elle n’est pas la mère biologique de Min Joo, est-ce que le scénariste compte nous sortir un secret de naissance dans le lot? Genre un échange de bébés?…

vlcsnap-2013-10-28-16h48m01s8

Secret Love, tu as du pain sur la planche si tu comptes répondre de manière satisfaisante à toutes les questions que tu poses, et il y a intérêt que tu ne nous laisses pas tomber en court de route comme la plupart des mélos.

4 réflexions sur “Secret Love – Épisodes 9-10 : I Will Go Down With This Ship

  1. Aaah, ça fait du bien de lire cette review!
    J’aimerais avoir des précisions sur quelque chose dont je ne suis pas sure : si je comprends bien,Min Hyuk voulait que Yoo Jung bénéficie de sa remise en liberté anticipée (si je me souviens, il dit à un moment qu’il préfère, en gros, la torturer à l’extérieur) mais Do Hoon a fait capoté le truc en obligeant une des compagnes de cellule à pousser Yoo Jung à bout,c’est ça? J’avoue que c’est pas super clair pour moi,cette partie de l’histoire et que je comprends mal les motivations de Do Hoon à ce moment là. Après, il empire et devient irrécupérable. Mais à ce moment-là,pourquoi bousille-t-il les chances de sortie de Yoo Jung?
    En tout cas, ça allège un peu les torts de Min Hyuk.
    Comme toi, je ne serais pas satisfaite par une éventuelle rédemption de Do Hoon. J’aimerais bien qu’il se retrouve en prison. Je ne suis pas loin de souhaiter sa mort en fait;

    Au plaisir de lire ton prochain article sur ce drama!

    • Coucou Nac!

      En fait, non. De ce que j’ai compris : Min Hyuk était contre la remise en liberté conditionnelle de Yoo Jung. Il a soudoyé Do Hoon en lui donnant des documents compromettants d’un homme important en échange de son vote négatif (la situation était 50-50, c’est Do Hoon qui a fait la différence). Do Hoon a succombé à la tentation et a utilisé San contre Yoo Jung, disant qu’elle le maltraitait. Son enfant lui a été retiré, et sa liberté conditionnelle aussi. Les motivations de Do Hoon à ce moment-là? Sa carrière. Certains ont spéculé qu’il l’a aussi fait pour protéger Yoo Jung de Min Hyuk ce qui me paraît…tiré par les cheveux, mais chacun son interprétation! ^_^
      Ça allège les torts de Min Hyuk oui,…jusqu’à un certain point. Il est quand même responsable du fait qu’elle n’ait pas pu sortir plus tôt et il a exercé sur elle une violence psychologique extrêmement forte. Maintenant, il n’est certainement pas responsable des choix de Do Hoon et des moyens dont il a usé pour empêcher la libération de Yoo Jung. Et je suis sûre qu’il n’est pas responsable du sort de San.

      Mais en fait, le problème c’est que même la mort ne me satisferait pas entièrement. Je veux qu’il ait honte jusqu’à la fin de sa vie.

      Merci de ton commentaire! =)

  2. Je n’avais pas du tout prévu de regarder Secret, et tes reviews ont beaucoup éveillé ma curiosité… et depuis mes nuits se sont soudainement raccourcies… bah oui, il y avait 10 épisodes à rattraper…
    Mais oui, ce drama est drôlement bon. Je crois que je le plus intéressant, est de voir à quel point il prend le temps de faire évoluer les personnages. Sa descente en enfer est palpable, chacune des étapes qui l’amène à perdre les pédales semble suivre une certaine logique (sa logique bien sûr). Idem pour Yoo Jeong qu’on va voir se soulever mais qui est bien loin du simple « moi pas content moi venger » auquel les k-dramas nous ont habitués.
    Merci donc pour cette belle (?) découverte et hâte de lire la prochaine review !

    • Ravie de te compter à présent parmi les adeptes de Secret! =)

      Le point que tu as soulevé avec Do Hoon est aussi un de ceux que je trouve le plus intéressant dans ce drama. Tout s’enchaîne de manière terriblement logique et naturel, aussi condamnable que cette logique puisse être. Et j’espère en effet voir Yoo Jeong se soulever!

      Merci pour ton commentaire! ^_^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s