The Pursuit of Happiness – Le Bonheur Sinon Rien? (Premières Impressions)

Capture d’écran 2013-10-25 à 00.16.24

LOL .

Non vous ne rêvez pas, je vais bien vous parler d’un drama ne provenant ni de Corée du sud ni du Japon. Je regarde très (très) peu de séries taïwanaise donc j’avoue être un peu intimidée à le faire aujourd’hui vu que mes connaissances sont, pour ainsi dire, minimales. J’ai commencé Pursuit of Happiness un peu au hasard donc mes attentes avoisinaient les zéros et…pour le moment, je suis totalement charmée par ce que je suis en train de voir.

Pursuit of Happiness est un drama qui se veut plus mature que les autres : exit les gags téléphonés, exagérés et bruyants dont les séries taïwanaises (en tout cas, celles que j’ai vues) sont spécialistes – il y a quelques moments un peu OTT mais ouf, ce n’est pas la majorité du temps. Son côté introspectif – même un peu contemplateur – est ce qui a retenu mon attention et si la série est sur la même longueur d’onde tout au long, elle pourrait bien être mon drama taïwanais favori de l’année. De quoi s’agit-il?

Ji An Lei est une belle femme, compétente dans son travail, entourée d’amies, aimée de sa famille. Oui mais voilà, à bientôt 35 ans, elle n’est toujours pas mariée! Les mauvaises s’accumulent lorsqu’on lui prédit qu’elle sera destinée à être célibataire toute sa vie, n’obtient pas sa promotion, apprend que son meilleur ami – et ex -, Ting Wei, de qui elle est toujours amoureuse, compte de marier avec une autre (qui n’est personne d’autre que celle qui lui a piqué son promotion sous le nez) et se retrouve du jour au lendemain colocataire avec un certain Huang Yi Kang qu’elle ne connaît ni d’Ève ni d’Adam. Heureusement (?), le monde est petit et Yi Kang se trouve être l’amoureux transi d’Hei Lun, la fiancée de Ting Wei et est venu exprès de Nouvelle-Zélande pour la conquérir.

Capture d’écran 2013-10-23 à 23.03.19

La base de cette comédie romantique est absolument classique et, outre le fait que je sois faible face aux histoires de colocations forcées, ce qui fait son attrait principal sont son ambiance décontractée et ses personnages principaux. An Lei en particulier est une héroïne comme on les aime et à laquelle il est facile de (vouloir) s’identifier dans la mesure où elle est normale : elle est à la fois forte, à la fois faible, à la fois romantique, à la fois indépendante, à la fois sérieuse, à la fois maladroite et…elle pense trop. Et rien que pour ça, je ne peux que me prendre de sympathie pour elle. Elle a l’apparence calme et composée mais à l’intérieur d’elle, milles questions existentielles fusent, milles réflexions s’élaborent et elle avance dans la vie avec beaucoup moins de certitudes et d’assurances que son attitude pourrait le laisser supposer.

Bien sûr, je n’ai pas 35 ans, je ne suis pas une jeune femme taïwanaise ayant la pression sociale pour trouver un mari, mais je me retrouve dans son côté introspectif. Le fait que le personnage soit interprété par Sonia Sui doit certainement aider à me le rendre sympathique car j’ai une grande affection pour l’actrice depuis The Fierce Wife. Je trouve qu’elle a beaucoup de subtilité dans son jeu et elle n’a pas sa pareille pour se montrer à la fois forte et vulnérable.

Capture d’écran 2013-10-25 à 00.07.11 Capture d’écran 2013-10-25 à 00.07.58 Capture d’écran 2013-10-24 à 23.18.11 Capture d’écran 2013-10-24 à 23.17.57

Certaines personnes pourraient trouver la configuration initiale (carré amoureux) trop classique et évidente mais son exécution est tellement fluide et naturelle que ça passe comme une lettre à la poste. Je suis beaucoup plus intéressée que ce que je croyais par la relation entre Ting Wei et An Lei parce qu’elle est on-ne-peut-plus terre-à-terre : combien de fois a-t-on vu nos amies (ou soi-même…) rompre et se remettre toujours avec la même personne? C’est à la fois simple et complexe, à la fois frustrant et compréhensible. Ting Wei ne me semble pas plus sympathique que nécessaire – il n’a pas mauvais fond mais il manque en revanche sacrément de jugeotte et de lucidité et a un fort potentiel « relou » pour la suite – mais j’apprécie que la raison pour laquelle An Lei est restée accrochée à lui soit non seulement approfondie (le pilote se centre beaucoup plus sur Ting Wei que sur Yi Kang) mais également crédible.

J’aime aussi la future relation An Lei – Yi Kang parce qu’elle a le potentiel pour être à la fois super drôle et attachante. Les premières rencontres entre eux deux sont assez rigolotes et Yi Kang lui-même semble être un bien gentil jeune homme. Je trouve intéressant les nombreux parallèles établies entre la vie amoureuse d’An Lei et celle de Yi Kang. Ce n’est pas la manière la plus subtile pour souligner les (bonnes) raisons pour lesquelles les deux vont se rapprocher mais elle a le mérite d’être efficace et d’être faite avec un certain charme.

Capture d’écran 2013-10-24 à 22.41.46 Capture d’écran 2013-10-24 à 22.37.53

Je ne connaissais pas Tony Yang avec Pursuit of Happiness et bien qu’il ne soit pas si présent que ça durant ces deux premiers épisodes, le peu que j’ai vu de lui me plaît beaucoup. Il a un excellent timing pour la comédie, notamment grâce à ses expressions faciales très drôles (la scène où il est bourré avec An Lei était certes un peu triste mais en fait surtout hilarante). Il est à parier que Yi Kang et An Lei vont commencer à être d’abord amis avant de se rendre compte qu’ils cherchent midi à quatorze heures et que leur partenaire approprié se trouve dans la chambre d’à côté ; et ça, j’aime aussi – qu’ils commencent en étant amis, je veux dire. La route du bonheur était jonchée d’épreuves et d’erreurs, il semble fort judicieux de s’y essayer accompagné.  Et puis, de toute manière, le bonheur c’est mieux à deux, non?

Le rythme est lent mais comme nous sommes toujours dans la période d’introduction, ça ne me dérange pas. Certes, ce n’est pas un drama à milles rebondissements et le deuxième épisode pourrait frustrer les plus impatients d’entre-nous mais en ce qui me concerne, j’ai adoré. Ma scène favorite est sans conteste le moment où Yi Kang se lamente sur sa vie amoureuse. J’adore qu’il semble être l’exact opposé de An Lei, dans le sens qu’il est ouvertement sentimental et romantique lorsqu’elle se refuse à le montrer. Bref, c’est un bisounours et je trouve adorable qu’il veuille faire absolument ami-amie avec elle.

Capture d’écran 2013-10-25 à 00.12.23 1 Capture d’écran 2013-10-25 à 00.14.02Capture d’écran 2013-10-24 à 22.47.49 1 Capture d’écran 2013-10-24 à 22.47.47 1

Verdict : Good Dumpling! Je n’ai malheureusement pas de réflexions particulièrement pertinentes et profondes à vous faire sur Pursuit of Happiness. Malgré le titre un peu guimauve, les deux premiers épisodes s’en tiennent loin. Ce n’est pas explosif comme pourrait l’être Secret Love, par exemple, ni révolutionnaire mais c’est un série très agréable à regarder, à la fois simple, sobre et efficace. Les deux premiers épisodes n’offrent pas beaucoup de scènes entre Yi Kang et An Lei mais j’affection déjà énormément ce futur OTP et j’ai vraiment hâte de voir leur évolution.

Capture d’écran 2013-10-24 à 22.48.04 Capture d’écran 2013-10-24 à 22.48.02

D’autre part, je ne savais pas très bien ce que je pensais de l’alchimie entre Sonia Sui et Tony Yang mais en re-regardant quelques bouts de ces épisodes, j’ai décidé qu’elle me plaisait beaucoup. Ce n’est pas électrique ni super romantique mais ils sont sur la même longueur d’onde et parviennent à rendre crédible leur pair sans grand effort. La réalisation vaut aussi d’être mentionnée parce qu’elle est beaucoup plus sobre que la plupart des dramas taïwanais que j’ai vus. Le seul truc pénible c’est que je dois le regarder sur viki et que les publicités deviennent rapidement intempestives et la qualité ne cesse d’aller de la haute à la (très) basse définition, ce qui est super frustrant. Mais bon, je suis déjà contente de pouvoir le regarder quelque part donc je ne vais pas me plaindre trop fort.

Capture d’écran 2013-10-25 à 00.08.20 1

7 réflexions sur “The Pursuit of Happiness – Le Bonheur Sinon Rien? (Premières Impressions)

  1. Ah là là décidément cela fait envie tout cela! Il faut vraiment que je me décide à regarder l’épisode 2 !!! Je n’ai pas grand-chose à ajouter à ton article, vu qu’en plus je n’ai vu qu’un seul épisode, mais merci de l’avoir écrit, c’est motivant ♥ Comme tu le sais, j’aime aussi les histoires de collocs forcées et de couples qui passent par la case amitié -cela tu ne le savais peut-être pas mais du coup je te le dis- donc voui voui, je devrais regarder le 2. …
    Voilà, commentaire le plus utile au monde, je sais~
    (et t’as vu, elle est chiante l’alternance de qualités sur viki hein?)

    • Wiii, il faut que tu regardes l’épisode 2, c’est le bien. La scène de saoûlerie était juste tordante et adorable. Il faut que tu regardes et me dises! <3
      (et la vache oui, l'alternance de qualités sur viki me rend dingue!)

  2. Je suis très heureuse que tu regardes The Pursuit of Happiness ET je suis SUPER heureuse que je peux lire tes commentaires! *W* OUI OUI Tony as Yi Kang est très adorable! Je suis assez contente avec l’alchimie entre Lei Lei et Yi Kang parce je pense qu’il est plus naturelle.

    Oh, et le titre anglais est different que le titre originale. Le titre taiwanese est « How to survive in love ».

    • Heisui! Contente de te lire! =)

      Oh, merci d’avoir précisé le titre en chinois, je ne savais pas! « Pursuit of Happiness » et « How to survive in love » ne veulent pas forcément dire la même chose et je trouve ce dernier beaucoup plus en adéquation avec la série, pourquoi ont-ils changé? ><
      J'aime vraiment la relation entre Lei Lei et Yi Kang parce qu'elle est naturelle aussi. J'aime beaucoup le fait qu'ils ne deviennent pas amis tout de suite juste parce qu'ils connaissent la même déception amoureuse, que ça commence par de la compassion avant que l'intérêt ne naisse vraiment (en tout cas, de la part de Lei Lei, parce que Yi Kang ne demanderait que ça, d'être ami avec elle! xD). J'ai trop hâte pour le prochain épisode, la preview me donne envie!!

      Merci d'être passée! =)

      • C’est ordinaire pour les drames taiwaneses. Pour quelque raison le titre anglais est toujours different que le titre originale. O_O Par example, le drame taiwanese « A Good Wife » (<le titre anglais) est "Dear, I've Fallen in Love with Someone Else". (<le titre orignale) Il y a un grand difference, non?

          • Je ne sais pas pourquoi. There is another tw-drama with a short original title « My Perfect Man » and it got changed to « Who’s the One? » I don’t see the connection T_T

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s