Bilan des animes d’été 2013

[Commie] Love Lab - 11 [50119B5A].mkv_snapshot_00.22_[2013.09.14_03.07.03]

J’adore comment Eno et Sayo sont les vilaines belles-sœurs jalouses dans l’esprit farfelu de Maki.

Petite digression : Je vous avoue que les animes sont nettement plus gérables pour moi en ce moment. Ça ne veut pas dire que je délaisse complètement les Kdramas, j’ai testé Heirs (beurk) et Mi-Rae (mignon !) mais pour l’instant j’ai plus la tête à regarder 20 minutes d’animation de temps en temps qu’une heure ou plus de drama. 

Ze Best

Uchouten Kazoku – Le Roi Lion Tanuki : Un jour Kyoto t’appartiendra, mon fils. 

[Vivid] Uchouten Kazoku - 08 [C5C29830].mkv_snapshot_13.21_[2013.10.20_20.03.49]

Je pense que je ne vais surprendre personne en affirmant que Uchouten Kazoku est le meilleur anime d’été, c’est en gros le consensus général. En même temps, c’est difficile d’avoir de quelconques doutes. P.A Works a fait un travail de dingue avec les backgrounds, ils sont allés cherché leur histoire dans la backlist d’un auteur contemporain reconnu, les designs originaux des personnages sont signés Kumeta Kouji (Sayonara Zetsubou Sensei) et ils ont récupéré un réalisateur qui s’est formé sur Seirei No Moribito et Eden of the East. Devant Uchouten Kazoku on comprend très vite qu’on a des dialogues qui sortent de la littérature adulte et pas de « Young Adult » Japonais (autrement dit de LN). Ça peut surprendre au début, étant donné que les personnages ne sont pas du tout écrits pour être attachants. A vrai dire, j’ai failli arrêter après le pilote. Heureusement que j’ai continué, je serais passé à côté d’une belle découverte. Qu’on s’identifie aux humains arrogants, aux tanukis fêtards ou aux tengus capricieux il y a toujours quelqu’un qui vient nous surprendre agréablement d’une manière ou d’une autre, même ceux qu’on pensait irrécupérables (ok, peut-être pas l’oncle Ebisugawa qui n’est qu’une sale vermine). Les deux messages sont contrastés, l’un teinté de mélancolie (rien de plus triste qu’une famille divisée par des non-dits ou des jalousies) l’autre teintée de joie de vivre (je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie, mais je veux prendre part au monde et m’amuser autant que possible !), mais finalement en résonance. La famille excentrique ici c’est celle qui a quelques problèmes, mais qui a donné à ses enfants la possibilité de s’épanouir. Après chacun prend à sa manière les valeurs laissées en héritage…

Verdict : A + Tant au niveau de l’animation que de l’écriture, nous avons une oeuvre achevée. Et le meilleur épisode final depuis Valvrave 1 (dans un tout autre style !).  

Silver Spoon – Le Destin de Butadon 

[Commie] Silver Spoon - 06 [83441160].mkv_snapshot_00.44_[2013.09.19_20.59.36]

Silver Spoon n’est pas le genre d’anime qu’on est particulièrement excité ou impatient de regarder. C’est un anime vers lequel on revient pour retrouver cette chaleur, cet optimisme sans niaiserie. Pour moi c’est comme retrouver un part de ce que j’ai quitté, de ces tournées chez les élevages des uns et des autres, de ce lien si particulier avec les animaux qu’on voit naître, grandir et mourir (et qu’on mange aussi parfois), de ces promenades dans la nature qui me manquent tellement à la ville. Ce qui est génial c’est que Silver Spoon a été écrit par une femme qui a vécu dans cet environnement et qui a su en retranscrire le charme de manière authentique, sans verser dans le cliché romantique du brave paysan soit-disant vierge des vicissitudes urbaines et en communion avec la nature (lol). Merci Arakawa, et merci A1 Pictures pour avoir diffusé cette adaptation ! Une seconde saison nous attends en hiver, ce qui repousse mon verdict définitif à plus tard. 

Rozen Maiden Zurückspulen – Seconde saison, come to me !

[EveSenshi] Rozen Maiden Zuruckspulen - 08 (10-bit 720p AAC)[201A7370](2).mkv_snapshot_18.12_[2013.09.20_22.14.54]

Le final était aussi sophistiqué et fascinant que je l’espérais. Je ne pensais pas m’être particulièrement attachée aux poupées, et pourtant à la fin quand Jun (le grand) fait ses adieux à Shinku je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir la force de leurs sentiments et la tristesse de la séparation. En fait on sait depuis le début que Shinku et les autres ne sont que temporairement aux côtés de Jun adulte (« celui qui n’a pas tourné la clé ») et cette précarité renforce la mélancolie de la situation. On finit par comprendre pourquoi il tient à créer sa propre poupée, même si c’est une erreur qui abouti à la prise de pouvoir de Kirakishou.

Parlons-en de KiraKishou d’ailleurs. Voilà une méchante tragique qui m’a beaucoup touchée. Son désespoir face à son immatérialité (elle n’a pas de corps) et le fait qu’elle cherche toujours à s’attacher plus de maîtres sans jamais pouvoir s’en satisfaire inspirent plus la pitié et la compassion qu’autre chose. Elle reste effrayante, certes, mais son acharnement à s’attacher à Jun (adulte) est émouvant d’une certaine manière, et personnellement j’étais contente de la voir revenir avec lui à la fin. J’aimerais bien voir ce qu’ils veulent faire de ça, si Kirakishou peut être apprivoisée, d’autant plus qu’ils nous laissent sur notre faim avec ce cliffhanger de dernière minute. Jun (l’ado) est dans le coma, Suigintou n’a pas retrouvé Meg, on ne sait pas si HanaIchigo a définitivement disparue ou si elle va revenir…bref je vois bien une seconde saison avec cette fois la narration centrée autour de Jun (l’ado) puisque Jun (l’adulte) a résolu à peu près tous ses problèmes.

Verdict : A A ce qu’il paraît cette nouvelle adaptation a du mal à trouver son public (non je veux une deuxième saisoooon !), la majorité n’appréciant pas le choix du réalisateur de se débarrasser du « moe » et de créer quelque chose d’aussi sérieux. Comme les poupées avaient un caractère beaucoup plus subtil et complexe dans cet anime je pense que beaucoup n’ont pas retrouvé en elles les poupées qu’ils avaient aimées dans les adaptations précédentes et n’ont pas accroché (rien de mal à ça, je comprend tout à fait). Mais ça n’empêche, c’était magnifique et je veux ma seconde saison.

Coups de coeur

Gatchaman Crowds – Penser avec son temps

[HorribleSubs] Gatchaman Crowds - 12 [720p].mkv_snapshot_02.03_[2013.09.29_21.26.26]

Je sais que le suis dans la minorité, mais j’ai aimé la fin de Gatchaman Crowds. Il y a eu quelques hics côté rythme, et c’est là qu’on voit que comme Gargantia ou KamiNai, Gatchaman est le genre d’anime qui avait désespérément besoin de 25 épisodes pour mener à bien toutes ses intrigues sans rien brusquer. Malgré tout je trouve qu’ils ont fait un job appréciable en réussissant non seulement à résoudre la majorité des conflits, mais en relançant la réflexion sur le rôle des héros (a-t-on besoin de super-héros ou est-ce que chaque citoyen doit être mobilisé ?). J’ai aussi beaucoup aimé ce qu’ils ont fait avec Hajime, qui était partie comme une héroïne trop extravagante et qui finit comme cette espèce d’incarnation de muse de l’optimisme et de la confiance en l’humanité, qui ne voit pas les choses de manière naïve mais souhaite simplement « poser sur le monde un regard sans haine » (j’adore cette citation de Mononoke, je risque de la ressortir souvent).

[HorribleSubs] Gatchaman Crowds - 12 [720p].mkv_snapshot_04.42_[2013.10.21_00.52.06]

Le moment le plus fort de l’anime était de manière inattendue l’épisode « récap » où chaque personnage nous explique comment Hajime a changé sa manière de voir le monde. C’est là que le rôle de ce personnage prend une résonance toute particulière. Hajime n’est pas le Candide aveugle et stupide du XXIème siècle, elle est ce type de personne qui va voir tout de suite ce que vous avez de meilleur en vous et qui va aller le chercher. Et maintenant que j’y pense, ils auraient pu en faire une figure de déesse sacrificielle à la Madoka Magica, mais ils choisissent de ne pas franchir cette ligne et de nous maintenir dans une sorte d’incertitude. Ils la montrent (métaphoriquement avec tous ces jeux d’ombres et de lumières) comme quelqu’un qui peut aller mettre son nez dans la part sombre de l’humanité (et même l’intégrer en elle comme elle fait avec Berg-Kaze !) et en ressortir indemne. Je pense que c’est le sens de son dernier message avant le générique, « quoi qu’il arrive je reste la même Hajime ». J’ai dérivé, mais ce n’est qu’un exemple parmi d’autres de réflexion qu’on peut tirer de cet anime. Gatchaman Crowds ouvre des voies de réflexion et d’interprétation multiples, un peu à la manière de Penguidrum l’année dernière.

Verdict : B On ne peut pas nier que cet anime donne un sentiment de confusion et d’incomplétude. Mais c’est aussi le premier qui intègre de manière aussi organique la révolution numérique dans son scénario, et qui pose des tonnes de questions sur ses conséquences sans porter dessus un regard réactionnaire ni idéaliste. C’est ce type d’anime qui a le potentiel d’avoir un impact sur la manière de représenter le réel dans la fiction. La « mise à jour » qui obsède Rui, c’est aussi ça.

Love Lab – Love is all around !

[Commie] Love Lab - 10 [FD7FBF51].mkv_snapshot_03.46_[2013.09.11_03.40.34]

Finalement Love Lab a duré 13 épisodes au lieu des 12 annoncés, et c’était pour le mieux. Ça leur a permis de conclure cette histoire de mensonge de Riko sur une note satisfaisante. C’est l’anime qui m’a fait le plus rire cette saison, grâce à l’excellente alchimie entre les personnages. Principalement Riko et Maki en fait, mains contrairement à Servant X Service les autres persos sont suffisamment solides pour qu’on puisse apprécier tout autant les scènes où le duo central est absent. C’est ce qui ressort le plus de l’épisode 10 en fait, qui ne suit pas la chronologie habituelle mais consiste en une série de souvenirs sur le copain d’Eno, la famille de Suzu et le grand frère de Sayo. On constate que chaque membre du conseil des élèves est aussi intéressante que les leads pour peu qu’on les mette au centre de l’histoire, et j’en viens à regretter qu’on n’en sache pas plus sur les deux journalistes du lycée. Je suis très satisfaite également de ce que le scénario a amené comme principaux développements : la naissance d’un groupe d’amies soudées prêtes à tout pour sortir l’une d’entre elles d’une impasse, la mise en oeuvre d’un petit magazine clandestin pour répondre aux préoccupations sentimentales des lycéennes, et individuellement pour Rika et Maki un véritable épanouissement personnel. 

Verdict : B Très sympathique comédie (plus comédie que comédie romantique d’ailleurs malgré le titre), je pense que c’est une sorte d’équivalent féminin du buddy movie où l’amitié compte plus que tout, et où chacun est solidaire de l’autre malgré des différences d’opinions, de classe sociale, de caractère.

KamiNai – Tu mourra plus tard ! Pour l’instant, c’est interdit. 

[Vivid] Kamisama no Inai Nichiyoubi - 12 [E39E531C].mkv_snapshot_20.18_[2013.09.28_03.25.45]

La fin laisse une tonne de questions sans réponse et apporte un retournement de situation à la limite du WTF, mais j’ai adoré. Tout ce qui avait fait que j’étais tombée sous le charme de ce show était là, et je pense que le côté absurde de la dernière scène se pardonne dans la mesure où ça résonne avec la fin du premier arc. Ai ne veut plus voir mourir où être séparée des gens qu’elle aime encore une fois. J’ai arrêté de vouloir comprendre la logique du monde qu’elle explore, et de toute façon je ne suis même pas certaine de savoir si on peut encore appliquer la logique telle qu’on la connaît dans un monde où en gros depuis que Dieu est parti les souhaits les plus fous deviennent réalité. KamiNai est bordélique, KamiNai ne devrait pas fonctionner avec ses histoires disjointes, et pourtant l’émotion était tellement présente que je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer comme une madeleine quasiment à la fin de chaque arc. 

Verdict : B – Ils ont fait un sacré bon boulot pour rendre ce monde de morts-vivants…vivant. Je dirais que c’est un « road-trip émotionnel » qui demande de ne pas trop se concentrer sur la cohérence du tout mais de se laisser emporter par l’ambiance. Ça vaut le coup. 

Abandons

Servant X Service

Malgré toutes les loufoqueries et absurdités que se permet ce show, il reste d’une banalité déconcertante. En fait seuls Lucy et Hasebe sont véritablement originaux, les autres sont des copiés-collés qui sonnent faux. Il faut se résoudre au fait que l’impression initiale de fraîcheur n’était lié qu’à l’effet de surprise. Avec chaque nouvelle absurdité l’anime peut donner l’illusion brièvement qu’il a quelque chose de plus, mais on se rend compte aussitôt que ce n’était que de la poudre aux yeux. 

Day Break Illusion

Urgh, je veux l’effacer de ma mémoire celui-là. Je pensais que c’était juste la réalisation qui dérapait, mais finalement l’écriture est aussi partie en live. A éviter. 

Bilan général

[Commie] Gatchaman Crowds - 03 [CFBDF788].mkv_snapshot_01.15_[2013.08.09_23.39.41][Vivid] Uchouten Kazoku - 05 [9658811A] (1).mkv_snapshot_21.58_[2013.08.18_18.32.41][Vivid] Kamisama no Inai Nichiyoubi - 03 [F893DC7B].mkv_snapshot_19.37_[2013.07.21_12.49.17][Aidoru] Rozen Maiden (2013) [720p] - 05 [1B0EE404].mkv_snapshot_12.50_[2013.08.18_14.11.35][Commie] Silver Spoon - 04 [71AF2AE4].mkv_snapshot_08.15_[2013.08.18_22.49.15][Hadena] Love Lab - 04 [720p]  [B46A84B7].mkv_snapshot_03.13_[2013.07.26_23.22.00]

Une saison où je termine six animes est une bonne saison. Puisque j’ai un peu de distance maintenant, je pense que je peut faire une sorte de classement final en prenant en compte les animes que j’ai abandonné en cours de route mais dont j’ai suivi la suite via des articles (et parfois comme pour Free! j’ai regardé le dernier épisode pour me faire une idée). 

A éviter, je dirais Brothers Conflict, Inu To Hasami, Day Break Illusion et Neptune.

Ce que tous le monde a déjà probablement oublié : Kiniro Mosaic, Makai Ouji, Fantasista Doll, Blood Lad (étonnamment cet anime a eu très peu d’impact), Kitakubu, Kimi No Iru Machi (celui-là je crois que tout le monde l’avais déjà oublié alors qu’il n’était même pas terminé). 

Ce qui a été descendu assez rapidement par les critiques, mais qui a trouvé son public : Stella blah blah C3 Bu (eh oui à ce qu’il paraît l’anime a un bon arc final), Danganronpa, Fate/Kaleid Liner Prisma Illia (tellement apprécié qu’une seconde saison est programmée) et mon coup de coeur personnel KamiNai. 

Les animes les plus injustement passés inaperçus :  Love Lab, Rozen Maiden 2013.

Ceux dont on a beaucoup parlé mais que j’ai trouvé très médiocres :  Free, Servant X Service. 

A propos de toutes les secondes saisons ou sequels qui sont sorties en été (Kingdom 2, Monogatari 2; Symphogear G, Tamayura 2, etc) elles ont été en général très bien reçues par les amateurs de leur licence. Ça a été une bonne crue. 

[Commie] Gatchaman Crowds - 06 [E819E819].mkv_snapshot_07.43_[2013.08.18_16.46.14] [Vivid] Uchouten Kazoku - 13 [AF281E39].mkv_snapshot_20.11_[2013.10.20_23.41.15] [Commie] Silver Spoon - 03 [9E7CBF9A].mkv_snapshot_01.09_[2013.08.09_21.35.34]

Ceux qui à mon sens ont laissé leur marque et dont je pense qu’on se souviendra : Gin No Saji, Gatchaman Crowds, Uchouten Kozaoku. 

vlcsnap-2013-09-18-00h08m23s228[gg]_Chuunibyou_Demo_Koi_ga_Shitai!_-_07_[C4BA1D17].mkv_snapshot_04.24_[2013.07.27_15.48.40][gg]_Aquarion_EVOL_-_01_(42m)_[9A9E2BF9].mkv_snapshot_26.47_[2013.07.28_02.42.17] [Commie] Psycho-Pass - 08 [13DE3D26].mkv_snapshot_10.57_[2013.08.20_02.11.42]

Et enfin, dans une catégorie spéciale rattrapage, les meilleurs animes que j’ai vu cet été qui étaient déjà sortis depuis un bon moment :

Higurashi When They Cry, un anime cultissime dont j’entends parler depuis des lustres (genre début des années 2000 quand j’achetais Anime-Land tous les mois) qui m’a tellement captivée que je me suis marathonnée les 50 épisodes et les trois OVA en mode ermite, Chuunibyou Demo Koi Ga Shitai (adoraaaaaable), ce qui me permet d’être à jour pour la saison 2 qui va sortir en hiver, Aquarion Evol (en cours de visionnage) et Psycho-Pass, parce que j’avais envie de voir plus d’animes d’Urobuchi. J’ai aussi essayé Little Busters! mais je n’ai pas accroché du tout. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s