Bilan de mi-parcours des Animes d’Eté 2013

[Vivid] Kamisama no Inai Nichiyoubi - 06 [855C6813].mkv_snapshot_23.26_[2013.08.18_11.44.45]

Au diable Free! et Brothers Conflict, KamiNai a les meilleurs Bishies. 

Mon top 5 (+1)

Love Lab – Un Jour, Huggy Viendra

[Hadena] Love Lab - 04 [720p]  [B46A84B7].mkv_snapshot_07.50_[2013.07.26_23.27.08] [Commie] Love Lab - 06 [B8664170].mkv_snapshot_15.25_[2013.08.09_21.21.53]

I Love Love Lab ! Jeux de mots pourris à part, ce petit anime au scénario tout simple continue de me charmer et de me faire éclater de rire épisode après épisode. C’est drôle parce que toutes les comédies de cette saison ont quelque chose qui ne fonctionne pas, et que Love Lab a réussi à faire marcher. Timing des gags ? Alchimie des personnages ? Créativité formelle ? Dialogues ? Subversion ? Cohérence ? Subtilité ? Energie ? Émotions ? Difficile de trouver quelque chose qu’ils ne maîtrisent pas (si j’avais à pinailler, je dirais que la faiblesse du budget s’est faite ressentir dernièrement). Le temps passe trop vite, on est déçu d’arriver déjà à la fin de l’épisode et le « To Be Continued » est de plus en plus frustrant. Et vous vous souvenez de ce que j’avais dis sur l’ hypocrisie du principe de créer un anime sur l’étude des relations amoureuses par des filles sans personnage masculin ni réelle exploration de la question de l’homosexualité ? Il se trouve qu’on a des personnages masculins ! Eno a un petit-ami, on découvre la famille de Rika et son petit-frère, et des potentiels amoureux pour elle et Maki. Je n’osais pas espérer qu’ils concrétiseraient toutes ces leçons de séduction avec de vrais garçons, mais si ! Bien sûr c’est un désastre (presque) complet, qui témoigne avec humour de la différence entre fantasme et réalité. Le plus émouvant était de voir Rika enfin trouver un garçon qui ne la considère pas comme juste un ami et le plus drôle était de voir Miss Parfaite/Maki réaliser que la réalité est loin de ses délires démodés (« tous les hommes ne sont pas des gentlemens comme Huggy » était le réplique qui m’a fait mourir de rire). Je suis déjà triste d’être arrivée à la moitié. 

Silver Spoon – Chaîne alimentaire 

[Commie] Silver Spoon - 04 [71AF2AE4].mkv_snapshot_08.15_[2013.08.18_22.49.15][Commie] Silver Spoon - 04 [71AF2AE4].mkv_snapshot_19.00_[2013.08.18_23.00.45]

Je ne suis pas arrivée exactement au milieu de la première saison de Silver Spoon, mais c’est tellement consistant que je ne pense pas avoir grand chose à ajouter après avoir vu plus d’épisodes. Plus j’avance et mieux je distingue les faiblesses et les atouts de cette adaptation. D’un côté, l’animation et les transitions laissent à désirer, mais de l’autre, c’est l’un de ces animes qui réussit à vous mettre de bonne humeur à chaque nouvel épisode. Il n’y a rien de bien original là-dedans en dehors du cadre agricole, c’est une histoire de passage à l’âge adulte classique à la Honey and Clover, mais ça touche juste et maintenant que Servant X Service a perdu en crédibilité avec son boss-lapin il me semble que c’est le seul anime de la saison qui donne un sentiment tangible de réalisme et de proximité. Et comme nous avons dépassé le fameux épisode des pizzas, ce qui va arriver après sera pour moi de l’ordre de la découverte. 

KamiNai (The Sunday Without God) – Danse avec les Morts

 [FLag]_Kamisama_no_Inai_Nichiyoubi_-_04_[720p][270D21A0].mkv_snapshot_20.41_[2013.07.29_00.01.34]

Uhuuu le troisième épisode m’a fait verser quelques larmes. C’était un excellent épisode, les problèmes de rythme sont de moins en moins gênants (même s’il faut toujours bien s’accrocher pour suivre et parfois revenir en arrière pour comprendre), l’atmosphère continue de vous immerger totalement, il y a cette ambiance horreur/western/quête initiatique/SF si addictive et ces personnages à plusieurs facettes dont on a envie de savoir le destin. Une fois cette intro terminée, l’arc central a été développé jusqu’à l’épisode 6 : l’arc d’Ortus, la citadelle des morts. Et cette espèce de Venise terrestre emmurée où se déroule un carnaval permanent était fascinante. Je suis étonnée de voir KamiNai jouer avec ce nombre important de registres et de styles sans s’emmêler les pinceaux.  Maintenant nous avançons vers une autre histoire (« Gola Academy ») qui nous occupera a priori jusqu’à la fin de l’anime. Si KaminNai continue sur cette lancée, il est probable que je le retienne comme mon chouchou de la saison. 

Gatchaman Crowds – Colorful MESS

[Commie] Gatchaman Crowds - 03 [CFBDF788].mkv_snapshot_01.15_[2013.08.09_23.39.41] [Commie] Gatchaman Crowds - 03 [CFBDF788].mkv_snapshot_21.35_[2013.08.10_00.06.31]

J’ai compris deux choses récemment : Gatchaman n’est pas un anime divertissant, c’est un anime qui veut nous faire réfléchir. Un épisode de Gatchaman n’aura pas l’effet cathartique d’un épisode de Power Rangers ou de HeartCatch Precure!, il vous laissera dérouté, en manque de repères. Et c’est bien de ça qu’il s’agit dans cet anime : quels sont nos nouveaux repères ? Quelles sont nos nouvelles valeurs ? On retrouve des éléments qui résonnent avec notre propre actualité comme le désir vers une utopique transparence totale des politiques, ou l’hostilité envers les corps intermédiaires. GALAX propose aux gens de devenir les héros de leur quotidien, et ça résonne fortement à ce que j’ai expérimenté cette année sur les réseaux sociaux. Le problème c’est que dans le monde des Gatchaman envahis par des aliens et autres formes de vies étranges, tout a un prix. Le versant obscur de GALAX et des Crowds, c’est la source de leurs pouvoirs : un alien psychopathe qui retourne les gens les uns contre les autres de manière très perverse. Pour un miracle d’accompli, Rui se retrouve avec une catastrophe terrible et ses victimes. Et les Gatchaman dans tout ça ? Ces héros à l’ancienne ont-ils encore une raison d’exister ? Cette dynamique Réseaux Sociaux VS Super-Héros VS Aliens est certes bordélique (principal défaut de l’anime) mais elle pose des questions très intéressantes. 

Uchouten Kazoku – Tellement mignons ! On en mangerait ! 

[Vivid] Uchouten Kazoku - 05 [9658811A] (1).mkv_snapshot_21.58_[2013.08.18_18.32.41] [Vivid] Uchouten Kazoku - 03 [31A6608D].mkv_snapshot_09.29_[2013.07.29_21.32.26]

Globalement une fois la présentation des personnages terminée l’intrigue a tourné autour de Benten, de l’histoire du père de Yasaburou, des Tengus et des Friday Fellows. Logiquement nous devrions ensuite en savoir plus sur le pourquoi du comment de la chute du maître de Yasaburou. Si Benten & co se sont avérés être beaucoup plus subtils que prévu, j’ai tout de même hâte que l’anime se recentre sur les tanukis eux-mêmes. Arrivé à la moitié de la saison, je pense qu’on peut dire sans risque que Uchouten Kazoku plante à peu près toutes les séries d’été au poteau. Chaque personnage principal est doté d’une personnalité riche, le scénario se complexifie et l’animation est toujours aussi belle et régulière dans sa qualité. De manière inattendue c’est aussi le second anime de cette saison à nous prendre aux tripes avec des questions d’éthique sur le rapport entre les hommes et les animaux. Mais je ne pense qu’il y une grosse différence entre manger un lapin et manger un tanuki qui parle et qui peut se transformer en humain. Le cannibalisme n’est plus très loin. 

Rozen Maiden Zurückspulen – Mortal Kombat

[Aidoru] Rozen Maiden (2013) [720p] - 05 [1B0EE404].mkv_snapshot_12.50_[2013.08.18_14.11.35]

Toujours l’un des meilleurs, mais j’ai du mal à me sentir investie émotionnellement pour Jun et ses poupées ces derniers temps. Il y a quelque chose de fascinant dans ce fantasme devenu réalité, et lorsque que nous assistons aux scènes « privées » entre les poupées c’est comme si nous étions à la place de Sara et Ermengarde qui auraient réussi à surprendre Emily en train de vaquer à ses occupations dans la chambre de sa maîtresse. Ce qui me gène le plus je pense c’est le manque de cohérence entre les mondes qui ne sont reliés que par les interventions meurtrières de Kirakishou et les textos entre les deux Jun. Je pense que nous avons assez vu du « unwound world » et qu’il est grand temps que nous revenions un peu sur ce qui se trame dans le « wound world », parce que ce qui s’y déroule est en train de devenir un brin répétitif. D’un autre côté je trouve que les flashbacks sur le passé des poupées vont un peu trop vite pour ceux qui n’ont pas tout vu des saisons précédentes. Rozen Maiden Zurückspulen a donc selon moi un problème de rythme de narration : la nouvelle histoire a du mal à avancer, le passé (qui détient la clé du présent) est exposé de manière trop brusque. Maiiis pour rendre à César ce qui est à César, il faut reconnaître que la réintroduction de Suigintou était magnifique en plus d’être touchante, et je suis impatiente de retrouver les autres poupées et d’en savoir plus sur leurs destinées. 

Peut mieux faire

Day Break Illusion

[HorribleSubs] Gen'ei o Kakeru Taiyou - Il Sole Penetra le Illusioni - 04 [720p].mkv_snapshot_21.39_[2013.07.29_00.40.14]

Day Break illusion a été singulièrement inégal ces dernières semaines, contredisant mes premières bonnes impressions. J’ai le sentiment que c’est le réalisateur qui veut faire du Madoka (et il se plante) alors que le scénariste est à fond dans son histoire de tarot magique. Le résultat n’est pas toujours idéal. Visuellement ça devient embarrassant quand ils s’inspirent un peu trop des combats de PM3 pour mettre en scène les leurs (et je le répète, ça ne colle pas avec le ton du scénario) alors qu’au niveau de l’intrigue ils ont des choses à dire. Day Break Illusion a en particulier une mythologie intéressante, et pose la question de l’instrumentalisation de ces jeunes filles. Ce que j’apprécie c’est que les deux camps (les cartes élémentaires VS les cartes dégénérées) ne représentent pas les gentils d’un côté et les méchants de l’autre. C’est plus compliqué que ça, déjà les cartes élémentaires ont été crées pour lutter contre les cartes dégénérées (la seule raison d’exister de ces guerrières est là), et ensuite on se rend compte avec Akari qu’au final aucun des deux camps ne traite les victimes correctement. Les uns les manipulent, les autres les éliminent. C’est un cercle vicieux qui ne laisse sur son passage que désolation. Après ce qui est stimulant c’est de voir comment les filles réagissent. Le déni, la nonchalance détachée, le désarroi, et pour notre héroïne la volonté de trouver une troisième voie, un compromis pour arrêter le massacre. Malheureusement il va falloir s’y résoudre : bonnes idées ou pas il est clair que cette équipe manque soit la confiance, soit le talent, soit la motivation pour inventer son propre style de monstres, de combat, voire même de personnages. Le résultat oscille entre une sincérité convaincante et un sentiment de déjà-vu pénible. Dommage, mais tout n’est pas perdu. 

Servant X Service

 [Commie] Servant x Service - 04 [40E8E0FE].mkv_snapshot_12.40_[2013.07.28_03.15.45]

…Okééééé ? De tous les animes sortis cette saison, Servant X Service est le dernier que j’aurais imaginé comme capable de nous faire le coup de la mascotte magique (?) qui parle avec une voix virile incongrue. Ça me rappelle un peu le Dera de Tamako Market, en moins drôle. Après l’imouto collée à son frère et la collègue secrètement fétichiste du cosplay, le lapin rose qui parle est potentiellement la goutte qui fera déborder le vase. Chaque semaine ils nous sortent un élément qui nous renvoie à la culture otaku et s’éloignent de l’idée que je me fais d’un slice-of-life avec des adultes centré sur le monde du travail. Je n’ai rien contre ces éléments en eux-mêmes (sauf l’imouto, ça c’est naze) mais leur présence dans cet anime n’est pas justifiée, d’autant plus qu’ils n’apportent pas forcément des développements hilarants. Et le problème des premiers épisodes n’est toujours pas résolu : dès que Hasebe n’est pas dans une scène, il manque à l’anime sa principale source d’énergie et d’humour. Je laisse encore à Servant X Service le bénéfice du doute mais j’ai de plus en plus de mal à me convaincre de l’intérêt de continuer sans zapper tout ce qui n’est pas Hasebe/Lucy (exception faite de Saya pour qui j’ai un faible). 

Définitivement abandonnés

Blood Lad – Les motivations des héros sont désespérément pauvres et cliché. Ce sont des Nobles Idiots en costume de monstre, l’héroïne ne sert toujours à rien, et l’anime est brillant uniquement quand ce sont les sidekicks qui sont sur le devant de la scène. C’est-à-dire pas très souvent. Ça m’énerve de lâcher un anime capable de faire marcher des gags aussi absurdes (les hommes-pigeons !!) mais quand la majorité des personnages principaux sont aussi ennuyeux, il n’y a pas grand-chose à faire.

Inu to Hasamai Wa Tsukaiyou

[HorribleSubs] Inu to Hasami wa Tsukaiyou - 03 [720p].mkv_snapshot_01.15_[2013.07.20_00.44.57]

Stop ! J’ai atteint ma limite. Natsuno et Kazuhito sont de solides protagonistes, mais deux problèmes non négligeables font couler l’anime. De une les personnages secondaires sont définis par un trait unique de caractère dominant qui ne change jamais, et par une blague qu’ils répètent ad nauseam (je suis la star jalouse qui brille ! je suis l’éditrice sado-maso ! je suis la petite sœur yandere !), et de deux les affaires que le duo veut résoudre s’avèrent toujours tourner autour des livres d’Akiyama Shinobu (le nom de plume de Natsuno) qui sont une motivation, un outil, etc, et c’est beaucoup trop improbable pour être crédible. J’ai un faible pour les chiens et j’étais contente d’en voir un dans le rôle du héros animé avec de bonnes expressions, mais dans ces deux derniers épisodes Kazuhito est placé en retrait au profit de tous ces personnages fatiguant dont on se lasse très vite. En fait on passe notre temps dans chaque épisode d’abord à subir un perso secondaire qui nous fait son show lourdingue, puis à suivre le déroulement d’une enquête bizarre faite de faux suspense et de répliques pseudo-morales assez ridicules. J’ai lu un commentaire qui disait que Inu ressemble à des séries policières extravagantes des années 80, qu’il faut profiter sans se prendre trop la tête. Pourquoi pas, encore faudrait-il que ce soit vraiment divertissant. Et plus j’avance, moins ça l’est.  

Danganronpa

[UTW]_Danganronpa_The_Animation_-_03_[h264-720p][04C216E5].mkv_snapshot_04.18_[2013.07.28_01.57.20]

Encore une adaptation de jeu vidéo qui patauge. Pour celle-là ils sont tellement soucieux de coller au jeu le plus possible qu’ils en oublient d’être créatifs (et c’est péniblement linéaire). En fait c’est comme jouer à Danganronpa, sauf qu’on ne peut pas contrôler le héros et qu’il trouve les choses à notre place. Où est l’intérêt ?

Free ! – J’ai réessayé histoire de vérifier si je ne m’étais pas trompée en arrêtant celui-là. Eh bien parfois la première impression est vraiment la bonne. Des personnages sans profondeur, aucune alchimie entre eux, des gags mous au timing raté, une intrigue bateau sans aucun effort fournit pour pimenter la recette. Même le fanservice, pourtant supposé être ZE argument de vente du show ne me fait pas fantasmer tant que ça tellement c’est répétitif. Je sais qu’on en est à l’âge de pierre du fanservice pour les filles côté anime, mais il va falloir qu’ils comprennent que montrer/dénuder ne suffit pas pour faire rêver et qu’il faut aussi mettre en scène.

Mea Culpa : J’avais écrit dans mes premières impressions sur Free ! que le studio KyoAni était incapable d’écrire correctement des personnages en dehors de toute adaptation d’un support préexistant, mais il s’avère que cet anime est tiré d’un roman (et après quelques recherches j’ai réalisé que KyoAni ne produit quasiment jamais d’animes au script original). J’ai lu que le roman était mieux que l’anime, donc c’est pire que ce que je pensais : ils ont un bon support, mais contrairement à ce qu’ils ont fait avec des shows comme Nichijou, Hyouka ou Chunibyou, ils ont été incapables d’en tirer quelque chose de pertinent. En tout cas, Kyoukai no Kanata et Chunibyou 2 ont des chances de remonter le niveau des productions du studio pour 2013, après le décevant Tamako Market et cet insipide anime sportif.

Brothers Conflict – URGH. L’épisode 2 était une bonne surprise et montrait des améliorations notoires par rapport au pilote, mais le troisième marque le retour au point zéro. Ça y est l’héroïne n’a déjà plus de cerveau (c’est une épidémie ou quoi ?) et se laisse complètement manipuler par les autres. Le vrai deal braker était l’introduction approfondie de plusieurs frères assez détestables que je n’ai pas du tout envie de connaître mieux, ni de voir envisagés comme de sérieux prétendants. 

Bilan

[FLag]_Kamisama_no_Inai_Nichiyoubi_-_04_[720p][270D21A0].mkv_snapshot_18.17_[2013.07.28_23.58.44]

Le niveau est élevé pour une saison estivale, et ça me ferait presque oublier le désastreux hiver 2012. Les shows sur lesquels je me jettent sont Love Lab et KamiNai, et je ratrappe les autres après. Je commence à vraiment traîner des pieds pour regarder Servant X Service et Day Break Illusion, qui pourraient bien être mes prochains abandons. Maintenant côté planning je repars pour une semaine de vacances le 24, et d’ici-là j’aurais peut-être le temps de dire quelques mots sur la relève d’automne qui s’annonce particulièrement riche et originale. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s