Pilotathon des Animes d’Eté 2013 – Part.4 : Jeux vidéos et Fanservice

vlcsnap-2013-07-07-17h03m40s13

C’est un peu la catégorie fourre-tous où j’ai mis d’un côté deux animes tirés de jeux vidéos : Hyperdimension Neptunia et Dangaronpa, et deux animes axés fanservice pour les filles : Brothers Conflict (Otoge) et Makai Ouiji (BL). C’est la catégorie qui a le moins de scrupules du lot, alors attendez-vous à du fanservice éhonté. Et à un nounours psychopathe. 

Hyperdimension Neptunia – Dumb dumb dumb

vlcsnap-2013-07-13-12h44m14s210vlcsnap-2013-07-13-12h45m48s158

Le fait que ce soit des consoles de jeux vidéos qui affrontent des monstres ne change rien au fait que cet anime a tout du RPG conventionnel. Et les quatre filles sont des clichés. Neptune est l’héroïne surdouée extrêmement irritante (ils n’auraient pas pu la faire moins pénible ? On a envie de la baffer dès les premières minutes), PSP/Noire est une tsundere, XBox/Vert est la maman de procuration blonde, toujours relax et dotée de la plus grosse poitrine, et Wii/Blanc est une sorte de yandere sans le côté cutesy exacerbé. Les quatre déesses concluent un traité de paix et vont s’entraider pour combattre un ennemi commun, et commencent par se faire harceler sexuellement par des blobs à tête de chien. Yay ! Malgré tous les efforts fournis pour rendre leurs mondes parallèles attractifs et leur interactions dynamiques, Hyperdimension Neptunia ne nous offre rien de nouveau. Le soin qu’ils ont apporté aux designs et à l’animation empêche l’anime d’être ennuyeux, mais ça ne sauve pas le show de la stupidité crasse dans laquelle il s’est embourbé. 

vlcsnap-2013-07-13-12h52m10s131vlcsnap-2013-07-13-13h21m38s165

Verdict : C- c’est vraiment joli, et passer un peu plus de temps dans ce monde gouvernées par des princesses de la technologie est tentant. Mais j’ai besoin d’un scénario et de personnages plus solides que ça pour vraiment accrocher.

Danganronpa – Au lycée du désespoir, personne ne vous entendra crier

 vlcsnap-2013-07-07-17h02m53s45

Je l’aime bien celui-là, et j’espère qu’il ne va pas s’avérer être une grosse baudruche vide comme Devil Survivor 2. Franchement je n’ai pas vu le temps passer en regardant ce pilote, et pour un huis-clos type survival c’est toujours bon signe. La scène d’introduction était excellente et montre d’emblée que l’anime assume à 100% son origine de jeu vidéo (le générique de fin en témoigne aussi) et je pense que ce côté surréaliste et très cartoon colle parfaitement à l’ambiance et au scénario. Dans la même idée, les personnages sont tous des stéréotypes introduits avec beaucoup de panache, et les fans du jeu affirment que Danganronpa tire beaucoup de son charme du développement très approfondis de ces stéréotypes de personnages, qui seront pour certains subvertis. Est-ce que 13 épisodes suffiront ? Pas sûr, mais au moins le pilote a rempli sa fonction d’introduction efficacement et réussit à captiver l’attention dès les premières minutes. Souvent ce que je reproche à des animes de ce genre là c’est d’avoir un scénario en apparence confus, et plus on avance plus on se rend compte qu’il est creux. Dangenronpa semble vouloir suivre la démarche inverse et partir d’explications basiques très simples et faciles à comprendre pour ensuite se complexifier.

 vlcsnap-2013-07-07-17h19m13s94 vlcsnap-2013-07-07-17h12m07s200

Le personnage principal est basique, peut-être un peu trop, mais c’est largement compensé par l’extravagance du reste du casting. Il y a le fighter en sailor fuku, le biker, la sportive, le rat de bibliothèque, le geek, l’idole…des caricatures poussées à leur paroxysme et chacun doté d’un design bien particulier difficile à oublier. Et il y a Monokuma, qui est à la fois la mascotte et le psychopathe à éliminer du jeu. On a tout de suite envie d’en savoir plus sur lui et son école, et je me suis retenue d’aller lire des résumés du jeu par curiosité histoire de me laisser un peu de suspense. B+ 

Brothers Conflict – I’m a Stupid Incest Show and I Know It !

vlcsnap-2013-07-08-00h26m04s212 vlcsnap-2013-07-08-00h22m09s155

Wow. C’est encore plus stupide et sans vergogne que ce que je pensais ! A peine arrivée dans sa nouvelle famille, Ema est l’objet de l’attention de ses 13 nouveaux frères, et leur approche est tout sauf délicate. Même si je sais que l’homme qui a épousé la mère des garçons n’est pas le vrai père d’Ema, ça n’enlève rien, et on se demande quels parents sains d’esprit ont pensé que c’était une bonne idée d’envoyer leur fille adolescente habiter avec tous ces hommes célibataires qu’elle ne connaît pas. Bien sûr comme dans la majorité des adaptations d’Otoge nous sommes dans un monde parallèle où le bon sens commun ne s’applique pas et où les hommes sont des créatures étranges qui obéissent à leur propre logique bisho-tesque (ils n’existent que pour servir de support aux fantasmes du public féminin). La seule chose qui change avec Brother Conflict c’est que pour une fois l’héroïne est suffisamment mignonne pour que l’attirance qu’elle exerce ne sorte pas de nulle part (et elle n’a pas l’air d’un alien comme dans Utapri). 

vlcsnap-2013-07-08-00h19m04s110

Il y a une raison pour laquelle je trouve ces animes extrêmement frustrants : dans le jeu on en choisit un et on découvre une histoire d’amour avec lui, alors que dans un anime c’est comme si il fallait suivre toutes les histoires à la fois sans choisir si bien que toutes les « routes » sont charcutées et qu’à la fin personne n’est satisfait. Je ne comprends pas pourquoi ils ne font pas un sondage de popularité au préalable pour déterminer une bonne fois pour toute l’OTP. Ce qui va se passer ici va probablement ressembler beaucoup à KissXSis en inversé : chaque fois que l’héroïne et l’un de ses frères vont commencer quelque chose, ils vont être interrompus par un autre. Ad nauseam (ça a déjà commencé d’ailleurs). Dans Amnesia le scénario servait de prétexte pour à chaque fois revenir à zéro et commencer la route d’un autre prétendant, au sacrifice complet de la personnalité de l’héroïne qui n’était qu’une coquille vide. Brothers Conflict ne risque pas de faire ça, mais je ne suis pas sûre que l’alternative soit plus plaisante.

vlcsnap-2013-07-08-00h21m52s225vlcsnap-2013-07-08-00h30m34s89

Verdict : D+ Argh, il se trouve qu’ils ont quand même investi de l’argent là-dedans et c’est très agréable à regarder, avec une atmosphère relaxante. Mais c’est un piètre cache-misère : c’est bien un anime sur une fille qui va se faire courtiser toutes les cinq secondes par ses frères, tandis que la narration est assurée par son pénible animal de compagnie, un écureuil qui s’est autoproclamé pour une raison obscure gardien de la virginité de sa maîtresse. Brains Base, pourquoi ? Le pire c’est que je vais sans doute regarder le second épisode de cette daube. 

Makai Ouji : Devils and Realist

C’est mignon, mais qu’est-ce que c’est démodé ! Pas besoin d’être un expert en animes pour remarquer que c’est un pot-pourri de thèmes explorés cent fois. Rien de mal à ça, mais quand la nouveauté n’est pas au rendez-vous on a intérêt à faire deux choses : soigner l’exécution, et actualiser son discours (ou ajouter son grain de sel). Makai Ouji satisfait la première exigence. La seconde, c’est une autre histoire. Ils nous ressortent des placards des stéréotypes trèèès usités comme le jeune lord capricieux et le serviteur pot-de-colle fidèle, le travesti perfide et le démon colérique mais dévoué, et à aucun moment ils ne les sortent de leur case. Ce n’est pas aussi péniblement premier degré que ce à quoi je m’attendais, ils prennent le temps d’insérer quelques blagues pour alléger le ton et c’est ce qui a rendu ce pilote supportable. Maintenant, est-ce que j’ai envie de regarder un anime tout juste « supportable » ? Pas vraiment, non. C-

Bilan : Tous ces animes ont un point commun : ils vous supplient de leur accorder votre attention en jouant sur vos plus bas instincts. Vous pouvez regarder des lycéens s’entre-tuer, des bishos se prêter allégeance les uns aux autres avec tous pleins de sous-entendus, une fille transformer sa fratrie en harem ou vos consoles de jeux se transformer en jeunes filles qui combattent en tenues moulantes. Comme prévu le niveau est ras les pâquerettes, sauf pour Danganronpa qui gagne des points grâce à son côté thriller. 

2 réflexions sur “Pilotathon des Animes d’Eté 2013 – Part.4 : Jeux vidéos et Fanservice

  1. > Le pire c’est que je vais sans doute regarder le second épisode de cette daube.

    Mouarf, tu as la dent dure. Je le trouve pas si mal, moi ce shoujo. Débile et léger et donc distrayant. D’autant que Railgun (Rina Sato) s’en sort plutôt bien. Amnesia fut beaucoup plus indigeste, même pour le fan de Kaori Nazuka que je suis.

    • En fait, le second épisode a changé mon opinion sur Brother Conflict. Beaucoup moins d’interventions de l’écureuil (ouf) et une bonne dynamique entre les persos =) Merci pour tes commentaires ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s