Shark – Épisodes 5/6 : Des Pavés dans la Mare

vlcsnap-2013-06-13-20h27m23s49

Kaa : Shark prend tout son temps pour placer tous ses pions mais rien ne presse, nous avons encore tout notre temps devant nous…

Mina : Naooonn pas le petit poisson rouge ! Il ne t’a rien fait ! 

vlcsnap-2013-06-13-20h49m48s190

Quoi de neuf? Yi Soo/Kim Joon a de plus en plus de mal à rester indifférent à la présence d’Hae Woo, qui de son côté prend la courageuse décision de confronter son père sur l’accident de voiture d’il y a 12 ans. Ce qu’elle découvre c’est que beaucoup de gens sont bien décidés à lui mettre des bâtons dans les roues, et son supérieur attribue à son grand désarroi le dossier à un autre procureur. Incapable de lâcher prise après avoir résolument pris la décision de poursuivre même si elle doit perdre des êtres chers en cours de chemin, elle est étonnée de voir jusqu’où ses supérieurs et collègues sont prêts à aller pour l’empêcher d’avancer, et de plus en plus décidée à aller jusqu’au  fond des choses. En parallèle Yi Soo lui fait parvenir anonymement des indices qui ne manquent pas de paniquer les coupables. 

Kaa : Quel drama stylisé, aussi bien du point de vue de la forme que du fond!

Les requins, les étoiles, la mythologie grecque…ça fait beaucoup d’images, de métaphores et de symbolisme pour Shark. Peut être un petit peu trop d’ailleurs pour moi. Absolument rien de rédhibitoire cependant, Kim Ji Woo les manie avec beaucoup de grâce et d’élégance, mais d’un point de vue strictement personnel, j’aurais préféré qu’on ne s’en tienne qu’à une métaphore – deux maximums – qui serait développée sur l’entièreté du drama.

vlcsnap-2013-06-13-20h27m00s71

Attention, requin sous roche!

J’aime particulièrement le mythe d’Orphée et d’Eurydice. Je trouve que la scénariste a fait un travail remarquable pour entremêler le mythe et son script : l’amour tragique d’Hae Woo et Yi Soo se trouve magnifié par la référence à l’amour mythique d’Orphée et Eurydice. Lorsqu’on délivre de manière aussi évidente du symbolisme, il est très tentant de vouloir tirer des parallèles entre le scénario de Shark et la Légende d’Orphée. Or, à ce point-là de l’histoire, il n’est pas très clair de qui est qui.

Évidemment, on aurait tendance à voir immédiatement Yi Soo en Orphée, mais une question subsiste : qui tire exactement l’autre de la mort et des enfers dans Shark? Hae Woo, d’une certaine manière, en ouvrant à nouveau une enquête classée, décide de faire revenir Yi Soo d’entre les morts. Mais si on prend l’adaptation du mythe de manière un peu moins littérale, on peut admettre que Yi Soo est Orphée, l’homme qui, pour retrouver sa bien-aimée, ne doit pas se retourner une seule fois, ni pour contempler son visage, ni pour s’assurer qu’elle le suive bien.

vlcsnap-2013-06-13-13h32m12s21vlcsnap-2013-06-13-12h51m41s35

Par ailleurs, la (merveilleuse) réalisation jette aussi un trouble sur le pendant mythique des personnages car, chacun d’eux, à tour de rôle, regarde l’autre s’éloigner de dos : Yi Soo lorsqu’il suit Hae Woo dans la forêt, Hae Woo lorsqu’elle regarde Yi Soo partir sous la pluie. Cependant, tout comme Orphée n’a pas pu se retenir de regarder Eurydice, Yi Soo et Hae Woo ne peuvent pas s’empêcher de se retourner, et à chaque fois, cela conduit à un évènement peu heureux.

Lorsqu’Hae Woo se retourne dans la forêt alors que le vent emporte son écharpe (le seul moment un peu *facepalm* de l’épisode), la magie du lien invisible entre elle et Yi Soo est soudainement brisée et, presqu’immédiatement, arrive Joon Young. La même chose se passe lorsque Yi Soo se retourne pour embrasser Hae Woo : une photo est prise à ce moment-là, révélant à Yoshimura son talon d’Achille certainement le plus fatal. L’instant magique est également brisé par la gifle d’Hae Woo. Finalement, peu importe qui représente qui, les deux auraient failli à l’épreuve d’Orphée : les deux se sont retournés, les deux auraient perdus l’autre à jamais. On ne le leur souhaite pas, mais ça ne laisse présager rien de bon…

vlcsnap-2013-06-13-12h52m00s228vlcsnap-2013-06-13-13h11m24s94 vlcsnap-2013-06-13-13h58m27s165vlcsnap-2013-06-13-19h46m24s33

Une autre référence que j’ai bien aimé est celle faite à Eternal Sunshine of the Spotless Mind. J’ai beaucoup apprécié le film et le message que celui-ci véhiculait, aussi je trouve ça très intéressant qu’il ait été incorporé au drama. Et il est on ne peut plus pertinent si on analyse le comportement du héros. Yi Soo est revenu pour se venger et pour ce faire, il ne doit pas regarder en arrière, il ne doit pas regarder dans la direction d’Hae Woo, sinon ça le perdra. En revenant d’entre les morts, il a certainement dû vouloir supprimer Hae Woo et son amour pour elle afin de mener à bien sa vengeance. Sauf que, si la tête peut contrôler et choisir de ne pas se souvenir, le coeur lui, ne semble pas pouvoir. Et c’est cette ambivalence dans le personnage de Yi Soo qui le rend intéressant.

vlcsnap-2013-06-13-13h57m18s241

C’est dans ces moments contradictoires où il dit une chose à Hae Woo pour, la minute qui suit, changer d’avis, qu’on voit son combat intérieur. C’est la moindre des choses parce que, pour le moment, on ne s’attache pas réellement à celui-ci. On l’aime bien parce qu’on se souvient de la douceur de sa version ado, mais en tant qu’adulte, il ne m’a pas encore conquise. Ses failles et ses fragilités qu’on nous laisse entrapercevoir sont par conséquent les bienvenues. J’ai hâte d’en savoir plus sur lui, sur son passé entre le moment de l’accident et ce qu’on voit en ce moment, sa relation avec Yoshimura, etc…

vlcsnap-2013-06-13-12h45m30s166vlcsnap-2013-06-13-13h00m47s121 vlcsnap-2013-06-13-19h47m12s3vlcsnap-2013-06-13-20h40m32s7

Je ne peux pas m’empêcher de penser que les véritables maîtres du jeu sont Yoshimura et Président Jo. Yi Soo est présenté comme celui qui maîtrise tout : les révélations et l’avancement de l’enquête ne se faisant que lorsqu’il le souhaite. Cependant, si on nous donne cette impression-là (et sans doute que c’est ce que Yi Soo pense aussi – qu’il est le maître, je veux dire), vu la manière dont tout semble revenir au lien entre Yoshimura et Président Jo, Yi Soo est en fait une marionnette dans les mains de Yoshimura.

Il n’est pas clair si ce dernier s’en rend compte ou pas, mais j’ai hâte de voir leur face-à-face : je me demande si Hae Woo deviendra un outil de persuasion dans les mains de Yoshimura pour pousser Yi Soo à aller au bout de sa (leur) vengeance… Pauvre Hae Woo se fait utiliser de partout…J’apprécie aussi le fait que tous les personnages qu’on nous a introduit jusqu’ici semblent avoir une importance et un rôle à jouer, même le rôle apparemment le plus secondaire, que ce soit le libraire (sans commentaire), la secrétaire d’Hae Woo (qui en sait peut être plus qu’on ne le pense), la secrétaire de Yi Soo (plus adorable que prévu), ou encore Soo Hyun (Lee Sook Hyun). C’est pour moi la marque d’un scénario de qualité que de ne rien laisser au hasard sans que l’on s’en doute.

vlcsnap-2013-06-13-20h32m14s139 vlcsnap-2013-06-13-19h45m50s208

Et je suis maintenant à peu près investie à 100% dans le couple Hae Woo/Yi Soo. Certes, c’est triste pour l’homme avec qui elle vient de se marier, mais le problème de l’adultère est le cadet de mes préoccupations. Cela aide que Kim Nam Gil et Son Yeh Jin partagent une alchimie palpable. Il se passe tellement de choses juste dans leur regard et dans leur langage corporel. Les épisodes 5 et 6 sont les premiers, je pense, où je me suis dit que les deux étaient parfaits pour leur rôle. Non pas que je pensais qu’ils ne convenaient pas à leur rôle dans les épisodes précédents, mais c’est véritablement avec ceux-ci que j’ai eu une révélation. J’ai cessé (momentanément) de faire une fixation sur l’affreuse moustache et coupe de cheveux de Kim Nam Gil pour me laisser doucement gagner par le charme et le charisme de l’acteur, et Son Yeh Jin prend ses marques et gagne en assurance, à mon plus grand plaisir. Et la preview pour l’épisode 7 (quoi, déjà?!) nous promet du bon!

vlcsnap-2013-06-13-13h09m14s69

Mina : J’adore tes analyses sur le couple principal ! Ça tombe bien en plus parce que ce qui m’a le plus interpellée dans ces deux épisodes, c’est la relation conflictuelle entre Jo Sang Deuk et son fils, Jo Ui Soo. Comme ça, on va parler de choses différentes. Kim Gyu Chul est l’un de mes vétérans favoris, il alterne entre les personnages d’adorables tontons protecteurs et de crapules démoniaques ou méprisables avec une facilité déconcertante. Ici il joue un rôle que je trouve assez fascinant. Pas autant que celui de la secrétaire Wang de Baek Jong Ok dans That Winter (un personnage dont celui de Kim Gyu Chul était amoureux dans ce drama, Kdrama-land est un petit, petit monde) mais dans mon classement des meilleurs personnages secondaires de l’année, il grimpe les échelons. Il nous apparaît au premier abord comme un père lâche, un mari adultère et un fils indigne que l’on peut haïr sans retenue, de manière assez cathartique. Son père au contraire apparaît comme un homme juste et un parangon de vertu, raison de plus pour détester son fils (comment ose-t-il se comporter de la sorte alors que son père et sa fille sont des gens aussi dignes ?), mais lorsque nous découvrons petit à petit qui est vraiment Jo Sang Deuk, le tableau devient plus complexe. 

vlcsnap-2013-06-16-01h10m17s253

Ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille dès le début, c’est l’attitude de Ui Soo par rapport à Jo Sang Deuk. Aucun homme ne devrait avoir cette réaction de terreur physique face à son père à cet âge là, il y a forcément quelque chose qui cloche. Rapidement il est devenu clair que Ui Soo a été (et est toujours d’une certaine façon), un enfant battu. L’autre élément qui aurait dû m’interpeller est son manque total de respect pour son géniteur. La scène où il lui déclare « Je t’aime Papa ! » de la manière la plus sarcastique  possible était la plus intéressante de l’épisode 6. Et si ce dernier est bien le héros national qu’il clame être, comment expliquer que son fils est dépressif, alcoolique, violent, et malhonnête ? Les chiens ne font pas des chats. Finalement la seule qui est vraiment droite dans cette famille c’est Hae Woo, qui ironiquement est devenue quelqu’un de bien en se cadrant sur l’image d’homme juste qu’entretien son grand-père. C’est ce qui me fait penser que si elle est prête à encaisser la vérité sur son père, sur qui elle ne nourrit aucune illusion (ou si peu), absolument rien ne l’a préparée à découvrir le monstre qui se cache derrière Jo Sang Deuk. Pour le moment je crois que j’attends le moment où le masque de Jo Sang Deuk va tomber pour sa petite-fille plus que celui où le masque de Yi Soo va tomber. Je suis vraiment curieuse de voir comment Kim Ji Woo a prévu qu’elle se reconstruise par rapport à ça.

vlcsnap-2013-06-16-01h20m30s234vlcsnap-2013-06-13-12h47m07s117 

Ce que je trouve fascinant dans tout ça, c’est que le géant aux pieds d’argile qu’est Jo Sang Deuk va s’écrouler à cause de son propre fils. Pourquoi ? Parce que Ui Soo fait remonter à la surface le passé. Il est le genre auto-destructeur qui n’arrête pas de se manifester pour dire (involontairement ou inconsciemment) que quelque chose est pourri, qu’un truc ne va pas dans cette famille. Il est le symptôme de la maladie en quelque sorte. D’ailleurs en tant que criminel, il est désastreux. Il n’arrive même pas à garder ses affaires extra-conjugales secrètes. Son père est un expert en la matière, caché derrière son sourire bienveillant de gentil papi inoffensif (d’ailleurs si il y a une chose qu’on peut tirer de Shark, c’est qu’il faut se méfier des gentils papis à l’air inoffensif ! C’était bien joué pour le gentil papi libraire, je ne l’avais pas vu venir). Je trouve ça assez génial d’ailleurs que ce papi « inoffensif », Jo Sang Deuk, en élevant son fils avec violence a en fait son talon d’Achille, et en élevant Hae Woo dans le mensonge en a fait la personne la plus à même d’aller chercher la vérité. 

vlcsnap-2013-06-13-13h13m56s75vlcsnap-2013-06-15-22h57m53s162

Et maintenant le dernier maillon de la chaîne, c’est Joon Young. Les derniers épisodes nous ont laissé entendre assez clairement qu’il en sait bien plus que sa femme sur le linge sale de sa belle-famille, et je me demande quel est le degré d’hypocrisie que contient son attitude de gentil mari éperdument amoureux. Peut-être qu’il ne se pose pas encore la question comme ça et qu’il pense tenir un rôle exclusivement protecteur par rapport à Hae Woo, mais ce que personne ne dit mais que tout le monde sait, c’est que la jeune femme ne l’aurait pas épousé si Yi Soo avait été là. Et c’est certain que la réapparition de Yi Soo va venir lui poser problème (il n’y a qu’à voir à quel point l’évocation du nom de Yi Soo à son mariage le dérange). Bien sûr les choses ne sont pas aussi tranchées et on ne peut pas se permettre d’en être certain à 100% que Hae Woo ne l’aurait pas choisi, mais l’idée de mari « par défaut » est bien présente, sans compter que ce mariage est aussi une stratégie politique pour les Jo, bien pratique pour manipuler l’héritière. C’est intelligent dans la mesure où ça leur permet de lui mettre des bâtons dans les roues quand elle veut enquêter en prétextant leur inquiétude pour sa vie de couple et son bien-être.

vlcsnap-2013-06-15-22h24m44s248

Pour ce qui est de la progression de l’intrigue en général, j’ai encore le sentiment que nous sommes toujours dans l’introduction. Je pense que ce qui va se jouer à Okinawa (si c’est bien ça le prochain arc) sera décisif pour la suite, même si je sais que Kim Ji Woo aime bien garder les plus grosses révélations de son scénario pour la fin. Pour l’instant les secrets qui sont en train d’être révélés nous sont déjà connus (l’identité de Kim Jun, la culpabilité de Ui Soo) et j’ai hâte qu’on passe à ceux que nous ignorons, en particulier pourquoi le père de Yi Soo était l' »ombre » dans cette histoire sordide et pourquoi il était aussi attaché à Jo Sang Deuk sans savoir qu’il était manipulé. Ça promet d’être la partie la plus intéressante à découvrir. Pour l’instant nous voyons les choses surtout à travers les yeux d’Hae Woo qui a une vision tronquée des événements, et j’aimerais un peu changer de point de vue !

6 réflexions sur “Shark – Épisodes 5/6 : Des Pavés dans la Mare

  1. Booon maintenant que je suis à jour dans Shark, je vais enfin pouvoir lire vos articles, wouhou ! J’ai rattrapé tout mon retard et je commence à commenter à partir de maintenant~ et juste histoire de commencar cela : OMG le poisson rouge ! Merci Mina ! Honnêtement avec toutes les tragédies qui ont déjà eu lieu dans ce ddrama, je crois que celle du poisson est celle qui m’a le plus indignée xD OK c’est un requin, tout cela, mais le pov piti poisson il ne peut pas se défendre, c’est affreux ! Hum… non mais sérieusement j’ai eu mal pendant cette scène, je sais pas, cela me met mal à l’aise ce genre de scènes.

    Anyway~

    Pour reprendre un peu dans l’ordre votre article, je trouve également qu’il y a beaucoup de métaphores utilisées… et c’est triste à dire mais celle que je trouve la plus ridicule est celle du requin. Donc le titre du drama. J’aurais préféré que le drama se concentre sur cette histoire d’Orphée & Eurydice. Cela dit j’admets que je n’avais même pas réellement envisagé que Yi Soo puisse ne pas être Orphée ! J’ai immédiatement fait le parallèle Orphée/Yi Soo, Hae Woo/Eurydice, probablement à cause de leurs sexes et maintenant que ‘j’y pense, c’est vrai qu’après tout rien ne nous dit que les rôles se distribuent de cette façon. En fait à la limite je me demande s’ils ne sont pas tous les deux Orphée et Eurydice à la fois. A la base je pensais que Yi Soo était Orphée mais il doit autant se sortir des Enfers qu’elle… A voir par la suite donc^^

    J’avais également repéré la référence à Eternal Sunshine of the Spotless Mind, un film que j’aime beaucoup. Et je dois dire que j’étais juste congtente d’avoir saisi la référence aussi… Bon, je ne vais pas reprendre tout l’article parce qu’essentiellement je suis d’accord avec tout ce qu’il s’y dit…

    à part que (1) persosnnellement je ne suis pas encore remise du tout de la moustache de Kim Nam Gil. Mais cela viendra avec le temps… ~avec le temps, avec le temps va tout s’en va, on oublie le visage et ce qui n’lui allait pas … ~ … tout cela quoi.
    (2) Kim Kyu Chul. Enfin l’acteur n’est pas mauvais mais je n’arrive absolument pas à le trouver fascinant parce que je suis tellement aveuglée par ma haine de ce personnage que… en fait je crois que mon cerveau bloque automatiquement toutes les infos qu’on me donne ur ce personnage. Par contre, j’admets qu’il y a de quoi creuser du côté de son père -qui de toute façon était louche dès le départ parce qu’il n’était juste pas concevable pour moi que Crapaud Ajussi puisse atteindre ce niveau de pourriture sans que cela vienne au moins en partie de l’éducation-. Et du coup je troue tout ce que tu racontes intéressant Kaa parce que j’ai l’impression que cela comble les trous laissés par mon attention sélective. Et j’ai également hâte que le masque du Gentil Papi -but not really- tombe… même si je me sentirais très mal pour Hae Woo. Surout si en plus son mari s’avère également être plus que louche…mon Dieu la pauvre n’a juste tellement pas de pot, pas une seule seconde rêpit, c’est d’un triste !

    Et je pense qu’il est assez clair qu’Hae Woo n’aurait pas choisi Joon Young si Yi Soo avait été encore présent. Ou si Yi Soo n’avait jamais été là d’ailleurs parce qu’en grande partie je pense que c’est la perte de Yi Soo elle-même qui a poussé Hae Woo à se reposer sur Joon Young et à le choisir. Si Yi Soo n’avait jamais été là et n’avait jamais disparu, je ne suis pas certaine que ce couple ce serait former. A mes yeux Yi Soo, son existence et sa perte, sont ce qui a créé le couple -bien entendu je peux me planter- et il en sera également la fin. Ca et les cadavres dans le placard de Joon Young s’il y en a … -mais je prie pour qu’il n’y en ait pas trop, je l’ame bien moi ce petit!-

    Maintenant pour ma wish-list je voudrais (1) en savoir plus sur Yi Soo (2) voir le masque de Papi tomber (3) en apprendre plus sur le passé du père de Yi Soo -mais ça ce n’est clairement pas pour tout de suite- (4) plus de Lee Soo Hyuk -j’y peux rien ;A;- et (5) pitié, plus de moustache !!

    Voilà ~ c’était un long commentaire pour en gros répéter ce que vous avez déjà dit \O/ Mais je tenais à répéter que la moustache DOIT DISPARAITRE #ShaveTheMustacheSaveTheWorld

    • … je suis DESOLEE pour les fautes d’orthographe absolument affreuses que j’ai faites ! « ce couple ce serait former »… mon Dieu..j’ai tellement honte T.T pardon :'(

      • Hahaha, tu devrais avoir honte aussi d’inverser systématiquement nos avis à Mina et à moi ;)

        Mais c’est notre faute aussi, on devrait garder les mêmes couleurs pour l’une ou pour l’autre d’articles en articles. Mais généralement (même si là aussi il peut y avoir des exceptions :P) : celle qui publie l’article = celle qui écrit en noir.
        Donc celle qui discute d’Orphée/Eurydice, c’est moi ; celle qui parle de Ui Soo, c’est Mina! ^_^

        Voilà, maintenant les clarifications faites, revenons-en à nos moutons…
        Moi aussi j’ai du mal avec la métaphore du requin. Et malheureusement, je ne pense pas que c’est celle qui va être le moins exploitée =_= (cf le poster officiel avec SYJ et son collier).

        Et Hae Woo n’est pas au bout de son voyage en enfer malheureusement, vu son entourage. Comme Mina l’a dit, c’est un miracle qu’elle soit devenue, elle, une femme droite et apparemment saine – et ironiquement, grâce au « modèle » de son grand-père.

        Et bon, sans vouloir être rabat-joie, je doute que tes souhaits 4 et 5 puissent se réaliser…^^ »

        Merci pour ton commentaire Mila, c’est toujours un plaisir! :P

        • Mon Dieu, je vous ai ENCORE inversées?

          Je vais rajouter cela à mon autel de la honte alors -et il commence à s’élever méchamment tout de même-! Je suis désolée ;A; En plus j’avais bien commencé, j’avais capté que la remarque sur le poisson rouge venait de Mina. Je crois que décidément mon cerveau ne fonctionne que jusqu’à une certaine heure.. Pff pas de Heartless City pour moi ce soir, je vais aller me coucher!

          Bref du coup c’est le passage de Mina que je trouvais intéressant! Je me disais aussi~~~

          Et oui je pense également que mes souhaits 4 et 5 ne se verront jamais réalisés. A la limite le 4 a même plus de chance que le 5 -oui je sens qu’il tient à sa foutue moustache- mais même le 4 :'(

          Enfin je me contenterai des trois premiers j’imagine ~

          • Non mais c’est normal que ce soit confondant, on fera attention maintenant à garder les mêmes codes de couleur tout le temps dans nos articles en commun…

            Mais…

            « Bref du coup c’est le passage de Mina que je trouvais intéressant! Je me disais aussi~~~ » —-> Mais…mais…:-O !!! T_T

          • Désolée Kaa, c’était juste trop facile ~ or j’ai un faible pour la facilité donc c’était trop tentant~ mais vas, je t’aime bien quand même =) et sur ce j’arrête de spammer votre article -tout de même!- . En attendant le prochain!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s