Shark 3/4 – Le Premier Indice (Commentaires)

vlcsnap-2013-06-07-15h17m44s96

La chasse est ouverte. 

vlcsnap-2013-06-07-16h38m33s205vlcsnap-2013-06-07-15h18m44s189

Quoi de neuf ? Ce qui est arrivé à Yi Soo n’a rien de surprenant. Il est tombé sur les fichiers qui contiennent la vérité sur le passé de Jo Sang Deuk, il s’éloigne petit à petit de Hae Woo qui ne comprend pas ce qui lui arrive, il est traqué par l’assassin de Jo Sang Deuk et frôle la mort lorsque ce dernier le percute avec un camion. Il est sauvé par le mystérieux homme d’affaire Japonais, change de visage et prépare sa vengeance. 12 ans plus tard Hae Woo est mariée à Joon Young et elle est devenue procureur. Le jour où un mystérieux coup de fil la remet sur la piste des meurtres passés, elle s’immerge dans l’enquête…

vlcsnap-2013-06-07-13h54m35s137

Mina : Le scénario n’a pas une structure générale particulièrement brillante, mais le génie de Kim Ji Woo est dans les petits détails. Par exemple Yi Hyun trouve la clé du casier qui contient le dossier secret, Jo Sang Deuk l’appâte avec de la nourriture pour l’avoir avec lui pendant que son homme de main fouille l’appartement des jeunes gens, et pendant tout ce temps ce qu’il cherche furieusement se trouve dans la poche de la petite fille à qui il fait des sourires hypocrites. Il y a aussi le fait que les policiers ne sont pas tous diabolisés comme d’immondes crapules corrompues : il y a une crapule et un gars honnête, et c’est plutôt bien joué puisqu’ils se ressemblent beaucoup. L’un récupère de l’argent sale et continue de vivre en parasite, l’autre fait de cette enquête une partie intégrante de sa vie et prend en charge la fille de la victime. 

vlcsnap-2013-06-07-14h04m31s179vlcsnap-2013-06-07-14h54m51s202

Je ne peux pas m’empêcher de penser que les perdantes de l’histoire sont Hae Woo et Yi Hyun. Hae Woo se récupère quand même une famille de monstres, et Yi Hyun a perdu sa famille et son foyer en l’espace de quelques jours. Hae Woo a grandi dans une cage dorée formée de mensonges sans avoir l’opportunité d’avoir toute la vérité pour choisir ce qu’elle veut faire de son avenir. Je l’admire parce qu’elle refuse de se laisser abattre, n’adopte pas l’attitude de sa mère (la fuite), et continue de sourire. Elle est vraiment la femme idéale pour Yi Soo et quand ils sont jeunes ils forment un couple qu’on croirait déjà parfaitement adulte et installé. Ce n’est pas le plus excitant des couples, mais je compte sur la séparation et les obstacles qui vont se placer entre eux pour pimenter les choses. 

vlcsnap-2013-06-07-14h50m15s250 

Visuellement c’est superbe. Même si la métaphore du requin risque de ne pas aller très loin (en dehors de l’inépuisable source de jeux de mots pourris que ça représente pour nous), c’est le parfait prétexte pour filmer Kim Nam Gil comme un prédateur en eau troubles. Le réalisateur s’amuse à faire en sorte que sa peau ressorte blafarde, que ses yeux noirs brillent d’une lueur dangereuse, que l’atmosphère qui l’entoure évoque les fonds marins. Il a vraiment l’air d’un requin prêt à sauter sur sa proie après avoir soigneusement tourné autour. Il faut dire aussi que l’acteur a le physique de la situation, bien plus que le jeune acteur qui incarne Yi Soo jeune. Mais même ce contraste est programmé puisque le héros change de vie et de visage, littéralement. 

vlcsnap-2013-06-07-14h59m41s29vlcsnap-2013-06-07-14h45m23s150

Je suis impressionnée par le choix de Kim Ji Woo d’avoir fait de l’héroïne et de Joon Young un couple marié. Ce n’est pas si courant que ça dans ce type de revenge thriller, et en plus le fait qu’elle ne soit pas (pour une fois) dans les bras de l’ennemi du héros vient compliquer les choses. Je ne dis pas que Joon Young n’aura rien à voir avec les criminels de l’histoire, mais pour l’instant il me paraît l’alternative la plus logique à Yi Soo pour Hae Woo. Mais c’est évident qu’elle n’a pas oublié Yi Soo, et le fait qu’elle soit devenue procureur en est la preuve la plus criante (j’ai ma réponse : voilà comment l’héroïne va avoir un rôle plus actif cette fois). Leurs futures interactions risquent d’être intéressantes, je ne m’attendais pas à ce qu’il lui laisse des cadavres en guise d’indice, un peu comme un chat qui dépose des cadavres de souris en guise de tribus sur le pas de la porte de sa maîtresse. 

vlcsnap-2013-06-07-13h42m45s197 vlcsnap-2013-06-07-15h08m19s79

Et je meurs de curiosité ! Comment Yi Soo est arrivé du point A au point B, comment M. Nice Guy est devenu Sharky Pornstache le pervers de la plage M. Sexy Bastard ! 

vlcsnap-2013-06-07-14h56m27s111vlcsnap-2013-06-07-15h22m04s131

Kaa : Si je ne suis pas fan – comme on pouvait s’en douter- de la métaphore du requin, que j’ai du mal à trouver séduisante et naturelle (j’aime beaucoup plus celle d’Orphée et Eurydice), j’aime en revanche beaucoup l’écriture en miroir de Shark. Le parallèle qui m’a le plus touché par exemple est le moment où Yi Soo et Hae Woo tentent de se suicider, l’un après son « accident » qui lui demande de changer d’identité, elle après la « mort » de Yi Soo après laquelle elle ne sera plus jamais la même. Ce sont deux moments charnières pour les personnages, deux moments où ils vont devoir prendre des décisions qui vont marquer le reste de leur vie, et deux moments où leurs adjuvants (dans le cas de Yi Soo, on se demande encore à quel point le Japonais lui veut réellement du bien) les convainquent de rester en vie : il faut rester en vie, malgré tout, malgré la tristesse, malgré le désespoir. Pour se venger, il faut rester en vie ; pour se souvenir et ne pas laisser mourir Yi Soo pour toujours, il faut rester en vie. Ainsi, Yi Soo est devenu une machine à vengeance, Hae Woo est devenue procureur – à la fois pour réaliser le rêve de celui qu’elle aimait, mais aussi pour pouvoir élucider elle-même le mystère des évènements passés – . 

vlcsnap-2013-06-07-15h27m18s194

Hae Woo force le respect pour le moment, de par sa résilience et sa force de caractère. C’est sans doute le personnage auquel je me suis attachée le plus jusqu’à maintenant. Je ne sais pas si c’est le jeu de Son Yeh Jin ou l’écriture du personnage (ou les deux), mais j’apprécie qu’on ne nous la montre pas nécessairement tête brûlée et impulsive mais curieusement plus réfléchie et posée. Sa mélancolie et sa fidélité intérieure à Yi Soo me touchent plus que prévue parce qu’elles reflètent pour moi très bien l’expérience d’une personne endeuillée : ceux qui restent sont ceux qui se souviennent, ceux qui souffrent, et ceux qui ne parviennent que difficilement à dépasser la douleur. C’est pour ça que je ne suis pas encore tout à fait du côté de Yi Soo. Ses motivations sont établies depuis le début, mais son réel but, ses réels sentiments m’échappent. Ça le rend mystérieux, ambivalent, mais aussi imprévisible, et j’adore ça.

vlcsnap-2013-06-07-14h45m02s195

Ce moment où ils se revoient sur la terrasse de l’hôtel après le mariage m’a donné des frissons justement parce que l’expression de Yi Soo est indéchiffrable. Il est clair qu’il fait tout pour rendre se rendre présent dans les souvenirs de Hae Woo, mais il y a une cruauté certaine à jouer (et jouir) ainsi avec les sentiments d’une personne qui porte le deuil d’un homme (qu’elle croit) mort. C’est comme si il lui en voulait, à elle aussi, et était décidé de se venger, sur elle aussi, pour des raisons que l’on ignore : est-ce parce qu’elle se marie et qu’il se sent trahi et oublié?, est-ce parce qu’elle appartient à la famille qu’il veut détruire?, est-ce encore autre chose? Pourtant, lorsqu’il la voit pleurer, il y a ce bref moment de faiblesse et de vulnérabilité (feinte?) dans ses yeux, comme s’il était surpris de la voir si émotive, comme s’il était rattrapé, pour un temps très court, par la culpabilité de la faire souffrir dans son plan de dévoiler la vérité. Parce qu’il est clair qu’il sème tous ces indices pour que ce soit elle qui soit en charge de l’enquête. Parce qu’il a confiance en elle, en son intégrité. Et aussi parce qu’elle doit savoir qu’elle vit dans des illusions et parmi des gens hypocrites. Mais ça va la détruire dans le processus aussi. Est-ce aussi cela qu’il désire?

vlcsnap-2013-06-07-16h26m07s170

Le rapport de pouvoir entre les deux est de ce fait très intéressant, et va sans doute l’être aussi plus tard. Mina a souligné que les cadavres que Yi Soo laisse à Hae Woo ressemblent fort à ces souris mortes que le chat dépose en offrande sur le lit de sa maîtresse, et je partage cette opinion car Hae Woo est sans doute la seule personne, avec Yi Hyun, de pouvoir le stopper si nécessaire. En même temps, Yi Soo joue aussi avec Hae Woo et, parce que lui en sait plus qu’elle, il est clairement en position de force, mais est-ce à dire qu’il la gardera jusqu’au bout? J’aime à croire que les rôles et les dynamiques peuvent s’interchanger et que de requin, Yi Soo passe à surfer (quoi, la proie n°1 du requin, c’est pas le surfer? Je croyais…).

vlcsnap-2013-06-07-14h32m41s92vlcsnap-2013-06-07-16h41m14s21

Si la trame narrative est plutôt conventionnelle, elle nous offre quelques moments de surprises appréciables, comme le fait que Yi Hyun se soit faite adoptée par le policier sympa. C’était LE soulagement de ma part, parce que, d’une certaine manière, elle a réussi à échapper à tout le miel hypocrite de la famille de Hae Woo. Par conséquent, s’il y a un personnage qui aurait une chance de s’en sortir, d’une certaine manière, c’est bien elle (sauf si on nous tue le papa adoptif, là, ce sera la fin des haricots). Mais ce qui fait pour moi le réel intérêt de la série, plus que le scénario, c’est la réalisation et le ton qu’elle nous communique, notamment avec son choix de couleurs. Je pourrais me passer des nombreux (et longs) flashbacks mais l’élégance de la forme est indéniablement une des grandes forces de Shark. J’adore le travail sur la lumière et l’ambiance qui se dégage des scènes, une ambiance plus amère et mélancolique que tendue par l’action et le suspens. 

 Voilà où nous laisse ce drama, pas encore au Nirvana mais on y grimpe, on y grimpe. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s