Bilan de Mai

vlcsnap-2013-06-02-01h53m59s107

Mina : Ça y est ? On peut déclarer la fin du règne des navets ? Difficile de ne pas être optimiste alors que la qualité des nouvelles sorties est largement satisfaisante, voire même (!) enthousiasmante. Du sang et de la bonne musique, que demande le peuple ?

Kaa : Les gens, je pense que c’est le meilleur mois depuis un bon moment niveau dramas, en terme de quantité-qualité! J’espère ne pas parler trop vite en disant cela, mais quand même : ouaaaaiiis! 

IBTR

Shark – Joyeux Comebacks

vlcsnap-2013-05-30-13h23m33s52

Premières Impressions

Kim Nam Gil is back, Son Ye Jin is back, Kim Ji Woo is back, Mina is happy. 

Aucun doute à ce propos, nous sommes entre de bonnes mains. Si les deux premiers épisodes n’étaient pas aussi épiques que ce que j’aurais aimé voir, ils n’en restaient pas moins solides du point de vue de l’exécution : la narration est rigoureuse, les dialogues bien écrits, le jeune casting fait un boulot d’enfer et la réalisation est superbe. Point bonus pour l’OST, envoûtante et parfaitement adaptée à l’ambiance de ces épisodes d’introduction. J’apprécie le symbolisme et, plus particulièrement, la reconstitution du mythe d’Orphée. J’espère vraiment qu’on suivra le schéma mythique – mais un happy ending ne serait pas de refus non plus, évidemment – sans que le symbolisme ne devienne trop lourd ou trop littéral (pas comme la promo du drama, par exemple…). Et puis, d’un côté j’ai envie de passer au casting adulte et à l’histoire en tant que telle, d’un autre, je me suis vraiment attachée au casting jeune et aux personnages qu’ils incarnent : le cran et la fougue d’Hae Woo, la douceur, la croyance naïve et idéaliste en la justice, et le caractère passionné de Yi Soo. 

Monstar – Trouble Makers

vlcsnap-2013-06-02-00h53m48s79

Premières Impressions

Yay, enfin un bon musical/high school drama auquel j’accroche ! Je crois que c’est le premier qui me plaît autant depuis What’s Up (Kpop – Survival était un entremet, pas un plat de résistance). Ce qui le démarque je trouve c’est cette volonté de ne pas dévoiler tout d’un coup sur les personnages, mais de nous faire comprendre ce qui leur est arrivé petit à petit en nous montrant comment ça les affecte dans leur quotidien, comment il le gèrent, comment ils ont appris à faire avec même si les blessures menacent toujours de s’ouvrir à nouveau. Ma principale crainte était qu’ils nous servent une héroïne passive qui soit là pour servir de muse et de love interest, mais elle a un rôle actif et la personnalité la plus développée. Le second épisode a été celui où je suis devenue complètement gaga de Joon Hyung/Seol Chan, et j’ai envie de comprendre d’où vient sa relation ambiguë avec Seon Woo. Le troisième épisode, encore meilleur que les précédents était celui où l’intrigue s’est considérablement complexifiée et resserrée en même temps, à tel point que je me demande s’ils vont réussir à répondre à toutes les questions soulevées sur les personnages avant la fin. Pour l’instant ils font un job assez impressionnant : tous les fils du scénario sont traités de front (et pas un par semaine comme les animes Japonais nous ont habitués). Enfin ça fait plaisir de voir une production aussi soignée pour ce type de show, dont les aspects musicaux sont trop souvent soit négligés par les producteurs (Kpop – TUS, What’s Up vers la fin, The Musical) soit exploités à des fins publicitaires (JYP). Ici elles sont organiques par rapport à la narration et assez bien intégrées pour qu’on puisse y croire. En conclusion : du bon, du bon. 

Heartless City – Do You Want a Piece of Me?

vlcsnap-2013-06-01-13h40m45s39

Premières Impressions

Hé bien, hé bien, je ne suis pas à bout de mes surprises : Heartless City a du potentiel. Les deux premiers épisodes sont enthousiasmants, aussi bien du point de vue de l’écriture, du casting et de la réalisation. Aucun des trois n’est particulièrement stellaire ou exceptionnel, mais tous délivrent de manière plus ou moins égal consistance, rigueur et sérieux. J’adore l’ambiance générale de la série et j’apprécie qu’il n’y ait pas de changements de ton déplacés (ou mal placés). Le drama n’est pas comique – et ne le sera sans doute jamais – et n’essaie pas des mariages de genres trop difficiles. Il se limite à un seul – le noir -, et c’est sans doute un choix très judicieux. Pourquoi vouloir tout faire si c’est pour, potentiellement, tout mal faire? Et puis, je ne le répèterai jamais assez, mais Jung Kyung Ho a vraiment la classe et je suis contente qu’il ait choisi un projet d’envergure et apparemment solide pour signer son retour sur le petit écran. Maintenant, si je peux faire ma rabat-joie, j’ai grande peur que le série se crash avec la présence – et le jeu irritant – de Nam Gyu Ri. Je doute vraiment qu’elle ait la carrure pour jouer un agent infiltré, et rien que d’y penser, ça me hérisse les poils d’avant-bras. 

ItaNaKiss – (At Least At Loud) I Won’t Say I’m in Love

itanakiss

Premières Impressions 

Sauf que, Naoki, tout comme Meg dans Hercule, on t’a grillé. Genre, tout de suite. Et c’est ça qui est génial dans cette version : c’est une histoire d’amour, et on y croit. Ce que les autres versions avaient un peu oublié au profit de la comédie – en même temps quand on a conçu une héroïne aussi niaise que dans la version taïwanaise, difficile de croire au grand amour entre ces deux-là. Mais ici, ça marche du tonnerre parce que les excès des personnages sont un peu adoucis : Kokoto est supra attachante malgré son côté stalker et sa naïveté, Naoki est plus passif et impassible que réellement méchant. D’ailleurs, chez lui, l’adage « qui ne dit mot consent » semble être particulièrement vrai. Allez Naoki, avoue que tu es raide dingue de notre Kotoko! Jusqu’à maintenant, les épisodes s’enchaînent rapidement et c’est un bon point, même si je n’aurais pas dit « non » à un épisode au lycée supplémentaire…Et puis, tous les personnages sont attachants, même ceux qu’on ne voit pas beaucoup (comme les meilleures copines de Kotoko), et en particulier Kin-chan, qui a dû séduire un bon nombre de jeunes (et moins jeunes) spectatrices à ce jour. Faut dire que le garçon est tellement parfait et gentil et doux et compréhensif et…voué au coeur brisé, qu’on ne peut pas vraiment faire autrement. Mais je reste fermement et exclusivement dans la team Naoki! Voilà pour les points « rationnels ».

Les points irrationnels, c’est la styliste et Furukawa Yuki. La styliste parce que je suis totalement fan des coiffures et des fringues de Kotoko. Ce n’est pas ce que je porterai mais c’est beau, c’est shojoesque, c’est mignon, c’est rose, bref, c’est un défilé de mode que la demoiselle nous offre dans cette version, et j’adore. Et Furukawa Yuki… parce que…je l’avoue, j’ai développé un méga-crush sur l’acteur au fil des épisodes. Je sais, il a l’air d’avoir 13 ans (mais en vrai il en a 25, pour ma défense) mais c’est le genre d’acteur qu’on apprécie de plus en plus, petit à petit. Et puis, Your Insomnia, de Sleepless Spirit, a eu la bonne idée de poster des photos de lui et….voilà. Tout ça conjugué, les vêtements de Kotoko, Furukawa Yuki, Kotoko et Naoki – sur lequel je fangirlise tellement que dès qu’il fait un mini geste sympathique ou dès qu’il est jaloux, j’ai envie de tirer le manche de ma voisine imaginaire et de le lui montrer, toute excitée – font d’Itazura Na Kiss une version charmante, adorable, et disons-le, réussie. 

All About My Romance – We Fight We Break Up, We Kiss We Make Up…

vlcsnap-2013-05-30-16h01m54s74

Bilan de Mi-Parcours

Je suis en retard, normalement je devrais l’avoir déjà terminé mais pendant mes révisions les plus intenses j’ai plus privilégié les animes. Au risque de me répéter je dis que ce n’est toujours pas une RomCom renversante, mais c’est important de noter que c’est la seule RomCom Sud-Coréenne de l’année qui ne m’a pas donné envie d’étrangler ses personnages et qui ne m’a pas laissée dans l’indifférence. L’intrigue souffre du manque de conflits sérieux  : AAMR est ce que j’appelle une romance « à faux conflit », c’est-à-dire une romance contrariée par des problèmes qui n’en sont pas vraiment, des obstacles faciles à surmonter par quelques bonnes conversations, et je pense que ça peut nuire au drama à long terme. Le personnage de la journaliste Ahn est la première victime de ce défaut d’écriture, et son récent retour vers le héros est largement contradictoire avec sa décision de tourner la page que je pensais sérieuse. En attendant le couple principal est mignon et ça reste un drama relaxant et amusant qui ne tire jamais trop sur la ficelle du pathos, que j’apprécie énormément d’avoir comme roue de secours les soirs où je n’ai envie de rien voir de trop triste ou de trop complexe. Et pour ma dose de Shin Ha Kyung. 

All About My Romance est un bonbon délicieux, rose, sucré – mais pas trop – et nous transmet beaucoup de bonne humeur. C’est adorable. Mais la journaliste Ahn est vraiment pénible et ne sert à rien d’autre qu’à mettre un peu de « piment » dans l’action. Et ce genre de piment, on s’en passerait bien, merci. Attention, ça ne gâche pas totalement le drama qui reste un divertissement plein de charme, mais c’est dommage que le scénariste ait recours à ce genre de ressort pour avoir l’impression de raconter quelque chose. Je suis quand même contente qu’au bout de 14 épisodes (14 épisodes sur 16!!) on ne nous serve pas de la Noble Idiotie en boîte parce que pour ça, j’ai beaucoup moins de patience. Laissez mon OTP être mignon tout plein, et tout le monde s’en portera mieux. Lee Min Jung est un peu trop raide à mon goût mais de toute manière, cette série appartenait à Shin Ha Kyung – et à son sourire – depuis le début. Et on se régale.

C1

Nail Shop Paris – le Shojo en Kit (monté sans mode d’emploi par des débutants)

Capture d’écran 2013-05-09 à 11.10.15 1

Premières Impressions

Récap’ Épisode 3

Je crois que le problème principal de ce drama c’est qu’il devrait être beaucoup, beaucoup plus fun que ça. Il n’est pas ennuyeux, non, loin de là, mais je pense qu’il y a des limites à tout, y compris au Nawak. Bon d’abord il y a un problème de casting, ça c’est clair et net. Quand l’acteur le plus compétent de votre casting est…Song Jae Rim, il est temps de se poser des questions. Ensuite il y a un vrai problème d’identité et de destinataire. Pourquoi aller chercher une KARA, en plus la plus sexy et la plus féminine du lot pour jouer ce rôle ? Les KARA ne sont pas réputées pour être très populaires auprès des filles à ce que je sache, et même si elles sont très bankable en ce moment pourquoi c’est la politique choisie par une chaîne comme QueeN qui s’adresse à un public féminin ? WTF ? Il y a aussi leur « scénario » ou plutôt le thème général du drama qui sert de…même pas de fil conducteur en fait, je dirai plus prétexte. Ok, donc l’héroïne stalke un bishonen de la manucure pour écrire un roman sans être accusée de plagiat. A l’insu du garçon. En se faisant passer pour un homme. Hahaha, c’est tellement n’importe quoi que je ne sais même pas par où commencer, mais disons déjà que si elle ne risque pas d’être attaquée pour plagiat, elle risque des peines bien plus graves. Bon mais une fois qu’on a installé les personnages dans cette situation, on fait quoi pour remplir les trous ? Réponse : un système de résolution des problèmes intimes de leurs clients, digne d’une « Télé-Vérité » sauf qu’ils peuvent se permettre de nous présenter des couples encore plus bizarres et nous dire qu’on peut tout régler par une manucure. Comme l’a dit Kaa c’est du Ouran Host Club, sauf qu’il faut avoir du cran et un humour à tout épreuve pour faire marcher ce type de prémisse. Mais Nail Shop Paris n’a ni cran ni humour, il a du pathos. Et des idées plus bizarres qu’amusantes. Je me demande s’ils n’ont pas créé le scénario en écrivant des mots sans rapport logique entre eux, les ont tous mélangés dans une grande boîte pour ensuite essayer de les lier les uns aux autres. Pour résumer on passe plus de temps à essayer de comprendre ce qui se passe sous nos yeux plutôt que d’en profiter, et c’est le signe assez clair d’une catastrophe télévisuelle. Et en plus, c’est moche. 

PS : je crois qu’on a encore une confirmation avec ce drama de la création d’une nouvelle catégorie de Kdramas à part entière, « les monstruosités du câble. » TVN nous en sort parfois, mais Channel A, maintenant QueeN et probablement d’autres sont aussi coupables. Ce sont des dramas moches, sans budget, qui ne bénéficient pas du savoir-faire des équipes des grosses chaînes, et qui se rétractent pour leurs « stars » sur des second-couteaux voire des sous-sous-fifres de l’industrie des dramas. Parfois le scénario est écrit avec les pieds, et la monstruosité est totale. 

LOL. Ok, vous vous rappelez de mes Premières Impressions et du « Okay Kimchi –  » en verdict? Oubliez tout ça mes amis, nous avons sous nos yeux un beau et merveilleux WTF Kimchi. C’est plat, sans aucune espèce d’identité (juste du copier/coller avec toutes les histoires de gender bender existantes, merci le recyclage), sans logique, mal joué, mal réalisé, mal… tout. Ce n’est même pas mauvais-attachant ou mauvais-drôle, c’est juste…mauvais. Même 10 épisodes me semble être un format bien trop long pour le bazar que c’est.

Cyrano : Flower Boy Dating Agency  La RomCom en Kit N°1 (montée par des gens qui s’en tamponnent) 

vlcsnap-2013-05-30-11h33m59s89

Celui-là va trouver son public, aucun doute là-dessus. Les acteurs sont…opérationnels on va dire. SooYoung n’est pas insupportable, j’ai surtout envie de lui dire de baisser la voix (pour la millième fois que quelqu’un dise à ces « actrices » comme Suzy, Jo Yoon Hee et autres que ce n’est pas la peine de crier leurs répliques, on n’est pas sourd) mais elle a quelques expressions amusantes sous la manche et ne se prend pas trop au sérieux. Le plus agaçant c’est qu’en dehors de Lee Chun Hee les meilleurs acteurs sont juste des caméos (Lee Chung Ah, Lee Yoon Ji, etc) et j’ai été frappée par le manque d’alchimie entre les membres de l’agence Cyrano. On se demande ce que fait Lee Jong Hyuk avec ces deux Flower Boys qui font plus office de potiches que de réels personnages. Et Lee Jong Hyuk…je n’ai jamais été une grande fan, mais en même temps qu’est-ce qu’il peut faire avec ce personnage ? On dirait un officier de police tout droit sorti d’un cop show d’OCN qui se retrouve à jouer les marieuses. Ses déductions sont assez risibles, j’avoue avoir bien rigolé pour le coup du vétérinaire (non un véto en civil n’a pas des griffures de chat sur les mains, les ongles explosés et des poils d’animaux plein le pantalon…le plus logique serait de déduire qu’il est juste propriétaire d’un chat qui a le syndrome du tigre et qui perd ses poils), et ne parlons même pas de la traque des cibles qui est aussi discrète et délicate qu’une perquisition. Il me semble que le film était beaucoup plus subtil là-dessus. Et c’est pareil pour le reste, le meilleur compliment que je peux faire au scénario et à la réalisation, c’est qu’ils sont « opérationnels ». Je ne sens aucun réel investissement des gens derrière la caméra, et même si moi je ne me suis pas ennuyée, eux le sont sans aucun doute tant c’est manufacturé. C’est triste à dire mais le projet Oh!Boy est en train de devenir une formule d’une prévisibilité lassante. L’essoufflement était déjà palpable dans Flower Boy Next Door, mais là ce n’est même pas caché derrière une réalisation inspirée. C’est juste…opérationnel. Et rien de plus. 

Le projet Oh! Boy est-il victime de sa popularité? Parce qu’après la lente agonie de Flower Boy Next Door, ils semblent remettre le couvert avec Cyrano Agency. Certes, la série renoue avec son dynamisme et sa légèreté si appréciés mais ses personnages et son intrigue sont si survolés qu’il est difficile de connecter avec. Niveau humour, je suis clairement pas dans la cible visée si bien que je trouvais toutes leurs tentatives d’humour assez laborieuses. Les plans de l’Agence sont tellement pas subtils et gros comme une maison qu’on finit par se demander s’ils ne sont pas en train de parodier le film, ou même de s’auto-parodier. Par contre, je suis carrément pas impressionnée par le héros (alors qu’apparemment, je devrais le trouver cool?). En fait, je  le trouve imbuvable (mais faites le taire s’il vous plaît!). En ce qui concerne le reste, je trouve l’héroïne au bord de la niaiserie, ni antipathétique, ni sympathique, et les personnages secondaires aussi charismatiques qu’une boîte de conserve. Comme dans FBND, ces derniers font tapisserie. Comment se trouver investis lorsqu’il nous est impossible de s’attacher à l’un ou à l’autre des personnages principaux? Ce n’est pas la bouse du siècle, et comme divertissement du dimanche, ça se défend : c’est léger, ça avance de manière fluide et c’est dynamique. Mais rien ne sort du lot non plus : le casting est tout juste correct (mais la direction des acteurs est très mauvaise : regardez ce qu’ils ont fait à la pauvre Lee Yoon Ji! J’en pleure encore), le scénario est préformaté et ne laisse aucune place à la surprise (ah si, ils ont quand même tenté de rendre le cuisto mystérieux et potentiellement chef de gangster pour pimenter la recette, ce qui est…ok, passons) et la réalisation est passable. Pas de grain de folie, juste une formule ennuyeuse appliquée à la lettre. Ça marchera pour certains, mais pas pour moi, je le crains.

Last Cinderella – La RomCom en Kit N°2 (qui traîne dans un coin et que je n’ai pas la motivation de monter)

last_cinderella

Je ne m’étendrai pas longtemps sur ce drama. Last Cinderella n’a rien de particulièrement mauvais, c’est juste que la sauce ne prend pas et n’a jamais pris. Le casting est pourtant en or, l’alchimie est là aussi, mais le scénario et l’écriture des personnages sont tels qu’ils ne me parlent pas, ne m’intéressent pas. On a notre sempiternel triangle amoureux (amoureux transi – femme d’âge mûre – jeune homme passionné) et c’est tellement classique que c’est d’un ennui mortel. Individuellement, les personnages fonctionnent bien, et quand ça ne se prend pas trop au sérieux, la série sait être très drôle et fun : Sakura – la femme d’âge mûre en question – est drôle et facile à apprécier, Hiroto est louche mais diablement sexy – enfin, du moins, il essaie? – et Rintaro n’est pas suffisamment ronchon pour être trop insupportable. Mais dès qu’ils commencent à interagir entre eux, quelque chose bloque (et ce n’est, pour une fois, pas une question d’alchimie). C’est que le script me semble forcé. Last Cinderella essaie trop d’être une RomCom trendy, moderne et sexy…ce qu’elle n’est pas, surtout en ce qui concerne le « sexy ». Ça se voyait déjà dans les premiers épisodes, mais c’est encore plus visible dans les épisodes récents. C’est traité de manière si superficielle qu’au lieu de m’en mettre plein la vue, ça me rend juste mal à l’aise. J’ai beau en parler en mal, la série n’est pas aussi mauvaise qu’elle en a l’air sous mes mots. Seulement, je ne suis pas le public visé, donc je le laisse aux soins de ceux qui peuvent l’apprécier à sa juste valeur.

Prochainement

Ce n’était pas très clair dans la preview de juin, mais voilà comment on va s’organiser pour la suite : Kaa va couvrir Can You  Hear My Heart I Can Hear Your Voice, ce qui me laisse Queen’s Classroom (sauf si je n’ai rien à dire dessus). Bien sûr comme d’habitude ce n’est qu’un planning et il se peut qu’il soit modifié. Goddess of Fire sortira en juillet et pas en juin, et du coup nous allons avoir une  jolie sageuk battle : Goddess of Fire vs Gold Empire vs The Blade and the Petal. Pour ceux qui veulent du trendy il va falloir attendre août/septembre où l’offre va exploser : le dernier drama des sœurs Hong The Master’s Sun, Green Scalpel avec Joo Won et Moon Chae Won, Two Weeks avec Lee Jun Ki, The Heirs avec…vous savez qui, puis le nouveau Reply 199X et le Daeha Basketball. Ça promet d’être fun !

Advertisements

12 réflexions sur “Bilan de Mai

  1. Entièrement d’accord avec vous deux ! Ça fait plaisir de voir le Kdrama revenir à un bon niveau. (ça m’arrange pas d’un point de vue planning mais bon…).
    On se rejoint sur les 4 nouveaux dramas : Shark impressionne en restant classique, Monstar est enfin un vrai schooldrama musical, Flower Boy Dating Agency manque singulièrement de profondeur et d’alchimie, et Heartless City est un petite bombe dans l’univers policé des dramas (pour cette dernière la critique bien que déjà écrite ne sera publiée que mercredi pour cause de nouveauté américaine ce mardi).
    Du coup je ne suis pas pressé de voir arriver la fin de l’été… !
    Merci pour ce bilan toujours aussi agréable à lire !

    • Merci pour ton commentaire =)

      On dirait que Kdrama-land se réveille enfin après une douloureuse hibernation. J’ai suffisamment de déceptions pour l’année je crois.

  2. Vraiment kamsahamnida pour cet article…..Encore un superbe bilan aussi agréable qu’intéressant à lire ….vous avez si bien cibler les points forts et les faiblesses ainsi que « les absurdités » de certains dramas,diffusés ou en cours ….qu’il est difficile de renchérir…
    En tout cas je partage aussi PLEINEMENT vos avis …et je suis déjà emballé par le mois de juin, qui présage pas mal de dramas fort prometteur ceux déjà commencé SHARK, CRUEL CITY, MONSTAR et les autres à venir pendant ce mois…..et dont j’attendrai avec impatience vos fameux « premiéres impressions » …merci encore Minilapinou et Kaa…de partager avec nous vos ressentis !

  3. Merci pour ce checkup complet ! Comme vous êtes toujours de très bon conseil, je vais de ce pas me tourner vers Heartless City et Itazura Na Kiss ( contrairement à toi, Kaa, j’avais adoré la version taiwanaise, il me tarde de les comparer ! ). Monstar a définitivement conquis mon coeur avec ce dernier épisode. Le coup du « 변태!!! » était juste énorme, la scène sur le lit… Tout est parfait ! Un épisode par semaine, ce sera une vraie torture ! Au plaisir de vous lire !

    • Heh, du coup j’espère que la version 2013 d’ItaNaKiss sera de ton goût ;) – ça devrait, parce que, qu’on ait aimé ou non les autres versions, celle-ci est juste trop mignonne. =)
      Heartless City ne sera pas pour tous les goûts mais si tu as envie de sérieux et de sombre, c’est le choix parfait! Merci de ton commentaire! =)

  4. …. vous avez laissez tomber tous les dramas que je regarde et regardez tous les dramas que je n’ai pas pu encore commencer… moi aussi je vais aller faire pousser des champignons dans un coin tiens. Heureusement qu’il y a ItaNaKiss ♥ Sinon je pleurerais :'( D’ailleurs je pleure un peu parce qu’il n’y a pas encore l’épisode d’après et donc je suis frustrée. Et aussi parce que vous me donnez envie de regarder tous ces dramas et que cela aussi ça me frustre. Mushrooms my love ~ T.T

    • Haha Mila! Oui, on n’est pas très synchro en ce moment niveau dramas =(
      Tu n’as plus qu’à te mettre à nos recommandations, et pas de quartier pour tes nuits!

      • Mais T___T En plus en général je suis obéissante, vous m’avez déjà fait voir plein de trucs! et je VEUX voir ces dramas. Simplement d’abord je dois terminer ceux que j’ai commencés…au moins j’ai bouclé All about my romance, c’est déjà cela.

  5. I hate you were somehow duped by Nail Shop Paris. But at the very least it’s so horrible I laughed the entire ep, once the shock wore off about two minutes in.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s