Pilotathon de Printemps 2013 : Valvrave The Liberator (Es-tu prêt à renoncer à ton humanité ?)

vlcsnap-2013-04-12-23h16m07s190

10 points bonus à celui qui arrive à dire rapidement 10 fois de suite sans se tromper « valvrave, valvavre ». Allez tous en choeur ! Valvrave, valvavre, valvrave, valvavre, val…

vlcsnap-2013-04-12-22h51m10s60

C’était…super fun ! Je sais que c’était supposé être affreusement tragique et tout, mais en un seul épisode nous avons une romance sacrifiée, une tuerie sauvage suivie de bombardements aériens sur des civils sans défense (bombardements mécha-iens ?), de beaux designs pour le plaisir des yeux, une vengeance dans le ciel avec lasers multicolores et un dernier retournement de situation inattendu plus que bienvenu !  Je crois que c’est la première fois que je vois un anime au scénario aussi OTT, mais c’est fun ! 

vlcsnap-2013-04-12-22h50m20s69vlcsnap-2013-04-12-22h52m04s83

Nous sommes dans une ère où 70% de la population humaine a immigré dans l’espace, sur de nouvelles citées artificielles. Trois principales nations ont émergées : la fédération militaire Dorushia, les Etats-Unis du Cercle Atlantique (ARUS), et entre eux une petite cité neutre, Jioru. Haruto et ses amis ont immigrés sur Jioru pour faire leurs études dans un lycée à la technologie perfectionnée et passent des jours tranquilles jusqu’au jour où cinq jeunes hommes envoyés par Dorushia infiltrent l’école, en quête d’une arme capitale enfouie sous le bâtiment. Peu après Dorushia attaque Jioru et les citoyens pris de surprise n’ont pas de moyens de défense. Haruto voit Shoko la fille dont il est amoureux mourir sous ses yeux et prend le contrôle de ce que cherchait les infiltrés : un robot Valvrave. Il gagne le combat, mais l’appareil a sur lui des effets secondaires inattendus. 

vlcsnap-2013-04-12-23h42m58s161vlcsnap-2013-04-12-23h42m15s240

Le principe de base n’est pas vraiment plus intelligent que celui de Majestic Prince, au bout du compte on a un lycéen insouciant sans compétences particulières qui va devenir un héros en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, et va magiquement devenir un super guerrier de l’espace. Mais là où Majestic Prince fait dans le minimalisme à la limite de la désinvolture, Valvrave The Liberator fait dans la surenchère hystéro. Ils cherchent clairement à nous en mettre plein la vue, et…ça marche. J’ai noté quelques maladresses, comme le fait que le héros se lamente un bon moment dans la cabine de son bot qui ne veut pas démarrer, alors qu’il a SOUS LES YEUX l’écran qui lui pose la question qui va forcément déclencher la machine…et la mort de Shoko était…trop prévisible pour être vraiment bouleversante. « Oh non je vais aller aider ces gens pris au piège dans la voiture ! » *s’éloigne du groupe…on voit un bot ennemi tirer…KABOUM.* S’ils nous avaient pris par surprise au moment où on s’y attendait le moins, ça aurait été beaucoup plus poignant et nous aurions pu ressentir plus de sympathie pour le héros. J’ai quelques doutes sur la question de savoir si Shoko est vraiment morte, mais pour l’instant rien ne permet d’assumer le contraire. Dommage que cette scène soit si peu effective. 

vlcsnap-2013-04-12-23h46m43s116vlcsnap-2013-04-12-23h46m10s39vlcsnap-2013-04-12-23h06m12s125vlcsnap-2013-04-12-23h02m28s192

En fait les deux personnages que nous voyons le plus dans le pilote sont Shoko et Haruto, et franchement ils ne sont pas très originaux. Ce sont les héros de base, gentils, pas très brillants mais courageux. Heureusement l’anime nous laisse entrevoir des personnages secondaires beaucoup plus charismatiques que j’ai vraiment envie de découvrir, comme la hackeuse qui vit dans ses cartons et l’ojou-sama qui sèche les cours et qui a l’air de s’ennuyer profondément. Je suis aussi intriguée par le background des cinq lycéens psychopathes qui infiltrent l’établissement, capables de tuer de sang-froid adultes et ados sans distinction (et certains d’entre eux y prennent même du plaisir…non Valvrave n’est pas pour les enfants). Ce qui est intéressant dans cette histoire c’est qu’au lieu de nous balancer de vilains aliens sans motif apparent c’est une véritable guerre inter-étatique à laquelle nous assistons ! Les gens disent que ça reprend à peu près tous les clichés du genre mécha un à un mais comme je suis plutôt une noob dans ce domaine, je découvre. 

vlcsnap-2013-04-12-23h56m08s115

Et puis il y a ce dernier twist, un peu sorti de nulle part mais assez badass ?! Je ne m’y attendais pas du tout ! Je sais que dans ce type d’anime les héros deviennent de vraies machines de guerres et luttent pour ne pas perdre complètement leur humanité (c’est abordé au tout début de Gargantia d’ailleurs, Red ayant perdu toute motivation pour retrouver une vie normale), mais de là à en faire un monstre, je n’y avais pas pensé. Je vous laisse découvrir quel type de monstre, mais ce n’est vraiment pas ce type de mythologie qu’on associe avec un mécha dans la pop-culture actuelle. Points bonus pour l’originalité, donc. 

vlcsnap-2013-04-12-23h01m58s143vlcsnap-2013-04-12-23h13m10s200

Visuellement Valvrave est un anime très soigné. Ils ont de beaux backgrounds et le travail effectué sur la lumière rend très bien. J’ai trouvé plutôt inventif le design du bot principal, et ils ont voulu en faire une sorte de samouraï-bot qui slash ses ennemis à l’ancienne en créant des espèces de salves rouges qui se cristallisent avant d’éclater. Ça fait un bel effet « pétales de fleurs de cerisier » qui accompagne les mouvements du katana géant (au vu de l’ED les autres Valvrave auront aussi des armes traditionnelles, dont une lance). J’ai adoré la musique aussi, des violoncelles subtils et un ED qui donne la pêche !

Verdict : Good Sushi – Certainement pas sans problèmes de caractérisation des personnages et de logique, mais un fond géopolitique qui donne envie de savoir ce qui se trame exactement (même si on peut soupçonner rapidement que tout la métaphore du partage impossible indique que Dorushia et ARUS  veulent chacun mettre la main sur l’arme fatale de Jioru : la technologie Valvrave). Il y a de l’eye-candy à gogo, un casting prometteur et des combats impressionnants. Fun ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s