Pilotathon de Printemps 2013 : Yuyushiki (Les trois Yu)

vlcsnap-2013-04-10-18h24m48s104

 Tout le monde a fait ça au moins une fois dans sa vie, non ?

Yuyushiki nous donne une bonne idée de ce que peux donner du slice-of-life entre les mains de gens sans imagination. Pourtant l’histoire a un élément inattendu : trois amies dont le prénom commence par « Yu » entrent au lycée ensemble, se retrouvent dans la même classe et trouvent amusant de reprendre le club déserté du  traitement informatique de données (réunion d’information, analyse et synthétisation). Le « Data processing club » ? Voilà qui est original ! Mais non. C’est plat. Et répétitif. Oui, on a compris que la fille aux cheveux bleus est tête-en-l’air, que la fille aux cheveux roses est la blagueuse de la bande et que la blonde est la fille sérieuse « normale » qui a le rôle de rappeler les deux autres à l’ordre, pas besoin de nous le rappeler toutes les cinq secondes. Et pire, les blagues ne sont pas drôles. 

vlcsnap-2013-04-10-18h09m01s80vlcsnap-2013-04-10-18h20m17s209

En fait dans ce type spécifique de comédie slice-of-life où des lycéennes mignonnes font des trucs mignons et amusants je m’attends au moins à ce que la dynamique de groupe  me fasse rire et dans le meilleur des cas soit touchante, mais là, les filles sont juste fatigantes. Deux sur trois sont des gamines immatures au niveau de la mentalité (et de l’intellect), et l’héroïne a le plus souvent l’air de garder ses petites-cousines pénibles plutôt que de sortir avec ses copines. Dans les scènes les plus réussies les filles sont au moins mignonnes, mais c’est loin d’être un accomplissement notable. Le personnage qui gagne le plus de point sympathie est la prof, que les filles appellent « Okasan » pour se moquer gentiment de son côté maternel. Ça ne compense rien. 

vlcsnap-2013-04-10-18h17m42s145

L’animation tant au niveau des formes que des couleurs (pastels) est très réminiscente de Lucky Star et assez agréable, mais ça serait bien si Yuyushiki avait au moins un quart de l’énergie et de l’humour de cet anime culte. Je ne sais pas si c’est aussi ineffectif à cause d’un manque de talent ou d’un excès de fainéantise. En tout cas il ne se passe pas grand chose d’intéressant, on parle de longueur de cheveux, de nourriture, de stratégies de combats, la routine habituelle mais sans l’étincelle d’absurdité, d’émotion ou d’intelligence qui pourrait faire la différence. 

Verdict : Bad Sushi + Cet anime peut être utilisé comme argument par les détracteurs du genre qui voudrait voir ce type de slice-of-life disparaître. L’animation est douce et reposante, mais l’écriture est d’une triste pauvreté. 

2 réflexions sur “Pilotathon de Printemps 2013 : Yuyushiki (Les trois Yu)

  1. Entièrement d’accord, c’est cliché et vide. J’ai failli le comparer à Lucky Star, mais heureusement je ne l’ai pas fait, on aurait frôlé la crise diplomatique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s