Bilan de février

vlcsnap-2013-02-21-18h35m47s208

Mina : Le mois de février en deux mots : vive SBS ! J’ai remarqué que c’est la seule chaîne du Big Three que je regarde ces derniers temps, MBC et KBS produisant bouse sur bouse. Mais SBS, qui est en général ma chaîne préférée (depuis longtemps j’ai remarqué que mes coups de coeur son souvent diffusés par elle) continue de correspondre de manière étonnante à mes propres goûts. Incarnation of Money, That Winter the Wind Blows. Je suis plutôt satisfaite en fin de compte.

Kaa : Je me répéte, mais j’attends toujours une épiphanie du côté des Kdramas. Je ne sais pas ce qu’il se passe, je ne sais pas si c’est moi qui ressent une lassitude généralisée au point de ne pas parvenir à apprécier des dramas qu’en temps courant j’aurais adoré, toujours est-il que le crack n’est toujours pas là.

Rec3

Flower Boy Next Door 11/16

Premières Impressions

Kaa : Pas vraiment d’avis sur ce drama que je regarde comme je pourrais lire un magazine de mode en attendant mon tour chez le médecin. Une indifférence généralisée, avec des touches d’intérêts par-ci par-là. Jin Rak continue à provoquer chez moi quelques éclats de rire tandis que j’ai des sentiments mixtes en ce qui concerne Enrique. En effet, ce dernier m’irrite lorsqu’il trépigne comme un gamin mais sait parfois être plus intéressant et attachant. C’est typiquement, cependant, le genre de personnage qui passe relativement bien en fiction dans un drama alors que dans la vraie vie je le trouverai absolument, irrévocablement pénible. Je reste amère de ce que le drama aurait pu être s’il n’avait pas choisi d’être aussi juvénile lorsque son enjeu social aurait pu être présenté de manière plus mature et, surtout, avoir plus d’impact. Le triangle amoureux fait malheureusement régresser tout le monde et c’est pénible de voir des adultes se transformer en adolescents.

Il y a d’autre part un déséquilibre dans le ton. Ça se veut sobre, un brin mélancolique et simple, mais les différents retournements de situation sont joués de manière totalement (mélo)dramatique : l’accident de voiture, les regards pleins de larmes, le baiser avec les larmes qui roulent sur les joues et la musique qui vient en rajouter. Pitié. Les acteurs pourtant sont sympathiques. Je continue à penser que Kim Ji Hoon (qui DOIT faire un drama dans lequel il est le héros parce que j’avais oublié à quel point il est : *__* ) détonne dans cet univers d’effervescence adolescente et pourrait facilement se faire passer pour l’oncle de Yoon Si Yoon alors qu’ils n’ont que 5 ans de différence. Yoon Si Yoon est en fait bon dans son rôle et incarne de manière assez impressionnante cet homme-enfant, passant de la naïveté enfantine au sérieux adulte sans aucun effort ; le problème, c’est son personnage. Étrangement, c’est à propos de Park Shin Hye que j’ai mes réserves. Je ne l’ai pas trouvée très convaincante ces derniers épisodes, surtout dès qu’il s’agit d’une scène un peu triste.

Mina : C’est un drama « corbeille » pour moi. Je me souviens avoir été impressionnée au début par cette volonté de nous proposer une héroïne originale et surtout enthousiaste à l’idée d’avoir un « drama de voisinnage » avec des identités secrètes, des voisins de palier séduisants et des vis-à-vis pleins de possibilités, mais cet enthousiasme s’est rapidement changé en indifférence lorsque j’ai compris que le scénariste n’avais pas grand chose à faire de ses personnages secondaires et que tout ce qui l’intéressait était de nous servir une romance mignonne, mais totalement inoffensive et anecdotique. Adieu la subversion suggérée, bonjour le politiquement correct, la « guérison » de la shut-in et la morale marshmallow. Oubliable. 

Incarnation of Money 06/24

Premières Impressions

Mina : Pas le projet le plus achevé de la saison, mais à ma grande surprise c’est bien celui qui me divertit le plus. J’ai eu beau me plaindre au début j’ai avalé les épisodes avec gloutonnerie, et je suis définitivement séduite avec les épisodes 5 et 6. J’avais peur de ne jamais réussir à m’attacher au héros, mais j’ai enfin ressenti le déclic lorsqu’il s’investit à fond dans ses enquêtes et adopte une attitude plus sérieuse. Sa rencontre avec sa mère m’a énormément touché (je sais c’est facile, mais je suis bon public pour ce genre de scène). Je pense que nous allons bientôt entrer dans un nouvel arc où Jae In aura un rôle plus important à jouer et où le héros va commencer à mettre le nez dans son passé, et maintenant je n’ai qu’une hâte : découvrir comment les conflits et secrets des uns et des autres vont s’articuler.

Kaa : Je suis rentrée immédiatement dedans avec les deux premiers épisodes, mais  j’avoue que mon enthousiasme s’est un peu effiloché en chemin. Pourtant, malgré ses erreurs de débutant (étonnants pour ce duo réalisateur/scénariste), le drama reste, en matière de qualité, bien au-dessus de la plupart de ce qu’on peut voir en ce moment. C’est diablement prenant en dépit de la lenteur du développement, de l’OST un peu trop pompeuse à mon goût, et l’impression parfois de ne pas savoir ce qu’on regarde exactement. Ce qui me gêne le plus, ce sont les tons disparates : d’un côté le mélo-tragique sérieux, de l’autre la comédie loufoque et décalée, un rien noire. C’est d’autant plus problématique que Kang Ji Hwan semble avoir été aussi déstabilisé par cette dualité de couleur et peine à trouver un équilibre dans son jeu et rendre les changements d’humeur de son personnage drôles plutôt qu’hystériques. Mais l’épisode 6 parvient à redonner un peu d’éclat à mon attention, les choses se mettent en place, les différentes rencontres vont avoir lieu, les personnages vont gagner en consistance et en élaboration, les vengeances vont être à l’ordre du jour, qui d’autre est excité?

That Winter, The Wind Blows 5/16

Premières Impressions

Mina : Uhuhu un mélo bien tordu et bien névrosé comme je les aime. TWTWB est un mélange idéal d’eye-candy et de brain-candy que je regarde avec délectation. J’en suis à mettre les épisodes de côté pour les regarder dans les meilleures conditions (et surtout ne pas avoir rien à anticiper d’autre une fois les épisodes de That Winter et de Money achevés). Pour l’instant je n’ai pas plus de choses à dire que ce que j’ai déjà dit dans mes premières impressions, c’est beau, c’est bien écrit, on espère que ça va continuer comme ça jusqu’au bout. 

Corb2

Iris II

Mina : Pas. Fun. Du tout. J’ai juste eu de vieux flashbacks de cette période où la quasi intégralité des garçons autour de moi étaient complètement obnubilés par leurs FPS, jeux d’espionnages et autre. Aussi passionnant que de les regarder jouer à ça. Et de toute façon comme c’est toujours la même formule, je ne sais pas trop ce qu’il reste à dire dessus sans répéter encore une fois ce qui a déjà été dit sur Iris et Athena. C’est le néant.

Cheer Up, Mr Kim!

Premières Impressions

Épisodes 18-22

Kaa : Ça me fait de la peine de mettre dans la corbeille un drama qui, pendant un long moment, avait réussi à éclairer un peu mes fins de journées. Car, malgré ses défauts flagrants, Cheer Up Mr Kim! était parvenue sans grande difficulté à se rendre charmante et chaleureuse grâce à des personnages d’enfants bien pensés. C’est sa qualité et en même temps son défaut, car en dehors des enfants, le reste peine à se rendre ne serait-ce qu’intéressant car extrêmement survolé et superficiel. Sur 120 épisodes, je comprends le parti pris de mettre un peu les enfants de côté pour s’intéresser aux adultes, seulement, ces relations ne sont pas suffisamment intéressantes et consistantes pour pouvoir porter le drama entier de la même façon que la relation Tae Pyung – ses enfants. Gun Wook me sort toujours par les yeux, Ji Young me saoule à geindre et à faire ses yeux de chien battu à chaque épisode et Woo Kyung m’irrite et le carré amoureux entre elle, Tae Pyung, Ji Young et Gun Wook est totalement soporifique.

C’est triste à quel point je suis peu investie émotionnellement par Woo Kyung et sa famille en générale. Sans les détester ou trouver toujours quelque chose à critiquer, je les trouve un peu plat et sans saveur ; en particulier le père et les deux grands-mères, qui manquent grandement de personnalité. Woo Kyung en elle-même est sympathique mais elle est trop gentille, et trop tolérante envers Gun Wook, à tel point qu’on se désintéresse petit à petit de cette relation et du personnage, puisqu’elle ne se définit pour l’instant que par rapport à lui. Sa relation avec son frère est également esquissée de manière si superficielle qu’elle ne pèse au final pas grand-chose dans la balance. Bref, bref, bref, trop de prises de tête avec les adultes, pas suffisamment de Hee Rae, Chul Ryong, Joo Sung et Sung Ah, bye, bye.

13 réflexions sur “Bilan de février

  1. Pour Flower Boy Next Door,je partage exactement vos avis. Je trouve que ce drama se laisse regarder,de façon même sympathique à certains moments,mais s’oubliera probablement très vite. La performance de Park Shin Hye et je dois le dire très peu convaincante,je m’attendais à un peu plus,or on a le droit à très peu d’expression de sa part ce qui est dommage. Quant au personnage d’Enrique,il m’aurait enervé dans la vie de tous les jours et m’énerve tout autant dans le drama. Comment peut-on nous faire croire qu’un personnage pareil existe ? De même,le drama se veut triste parfois,mais j’ai l’impression qu’il maitrise assez mal ce sujet. Enfin,bon,sans être un désastre,Flower Boy Next Door,n’est pas non plus une réussite.
    Pour Incarnation of Money,je n’ai pas commencé ce drama,principalement à cause du couple d’acteur vedette. Pour l’actrice principale,je n’ai rien contre elle,mais la dernière image que j’ai d’elle dans Full House 2 me rebute un peu (alors que je l’avais pourtant apprecié dans Can You Hear My Heart). Pour ce qui est de l’acteur,j’ai énormément de mal avec lui,il m’a fallu un temps fou pour m’habituer à son jeu dans Lie To Me,et je ne sais pas si j’ai vraiment envie de me réadapter. De plus,d’après vos avis,celui-ci joue un personnage un peu loufoque par moment,et je n’apprécie que très rarement le comique poussé dans les dramas. De même le mélange des genres dont vous parlez est un pari risqué selon moi,car maitriser un genre tout le long d’un drama est déjà difficile alors deux…. Je pense que j’attendrais de voir un de vos avis complet sur ce drama avant de décider ou non si je me lance.
    That Winter,The Wind Blows,comme je l’ai moi aussi écrit dans mes premières impressions,j’ai beaucoup aimé les deux premiers épisodes et en particulier le deuxième qui m’a fait littéralement adoré l’héroine (et je l’adore toujours autant). Néanmoins,mon hystérie pour ce drama s’est un peu dissipé après avoir vu les épisodes 3 et 4 que j’ai trouvé légèrement en dessous. Ceci est probablement du au fait qu’un nouvel élément (qui il me semble n’apparait pas dans le film de départ) est non sans importance à été apporté au lecteur et me fait un peu peur concernant la suite du drama. Je ne vais pas trop en dire pour ne pas spoiler,mais je dois dire que cet élement m’a un peu déstabilisé.
    Iris 2 : Malgré ton avis négatif,je n’attends qu’une seule chose,pouvoir le voir afin de me forger mon propre avis. Je suis vraiment en manque de dramas d’action !!^^
    Pour ce qui est de Cheer Up Mister…. : Ce drama ne me tente pas donc…..donc voilà !!^^

    Encore une fois,un article très plaisant à lire

    • Flower Boy : En tout cas moi il me reste à rencontrer un authentique Enrique. Je pense que dans la réalité il passerait surtout pour un total barge.

      Money : Si tu as du mal avec Kang Ji Hwan je te conseillerai plutôt d’éviter Incarnation of Money. Même si il a enfin trouvé le ton juste dernièrement il a mis du temps avant d’arriver là et c’était plutôt douloureux.

      TWTWB : Comme je n’ai pas vu le film ni la série Japonaise je ne vois pas de quoi tu parles pour That Winter, mais de mon côté j’ai trouvé au contraire les épisodes 3 et 4 encore meilleurs que les précédents. J’aimerai bien qu’Oh Young ne continue pas à croire qu’Oh Soo est son vrai frère, quand même.

      Merci pour ton commentaire =)

      • Un authentique Enrique, ou une authentique éditrice. J’ai oublié de parler de ce personnage que beaucoup adule et que, personnellement, je trouve aussi fatigante qu’Enrique vu sa capacité à crier et tempêter toutes les deux secondes.
        Braïf, deux barges quoi.

        Et je plussoie Mina pour Incarnation of Money. Si tu as du mal avec KJH, il vaut peut être mieux passer son chemin, parce que même lorsque, à la base, on n’a pas de mal avec lui, on finit par en avoir…Même si ça s’améliore doucement. Hwang Jung Eum, par contre, est délicieuse – mais je comprends le traumatisme « Full House 2 ».

        =)

  2. Iris 2 : C’est laborieux au début. L’image n’est pas super belle et les éléments de synthèse et autres effets spéciaux sont même assez moches. Je ne retiens rien de la bande son.

    Le héros ainsi que l’héroïne ne sont pas inoubliables ni très attachants. Mais il y a Lee Beom-Soo qui sauve l’ensemble et j’ai déjà un petit faible pour Lim Soo-Hyang. En bref, ici la Corée du Nord gagne pour ses personnages… J’ai décidé de continuer l’aventure, car j’aime les jeux d’espions.

    Je n’étais pas trop convaincu après les deux premiers épisodes. Ça va déjà mieux au quatrième.
    Cela manque malheureusement de passion. C’est dommage, car j’aime assez ce mélange des genres que seul la Corée du Sud peut produire.

    • J’aime aussi beaucoup ce genre de drama d’action « tout-en-un » ! C’est pour ça que j’ai regardé Iris quasiment en entier et que je suis revenue pour Athena et Poseidon, mais à chaque fois, bam, déception. Ça m’amuse de voir qu’encore une fois ils réussissent l’exploit de faire en sorte qu’on soit plus fans des persos de la Corée du Nord que les héros. Je me demande si c’est volontaire (en tout cas ils ont bien misé là-dessus avec les caméos de Kim So Yeon…).

  3. Hello !

    Je fais la plus longue pause drama que j’ai faite depuis longtemps (en fait depuis que j’en regarde) rien ne m’attire vraiment et je n’arrive même pas à finir « I Miss You » . Mais je dois avouer que je me laisserai bien tentée par « Incarnation of Money » votre bilan plutôt positif et le fait que moi, je n’ai rien contre Kang Ji Hwan, voir même au contraire, son côté farfelu dans « Coffe House » m’a beaucoup plu . Alors je stoppe mon break? mmmm …. faut voir.

    • Salut!

      Je n’ai pas vraiment pas fait de pause niveau drama, mais j’avoue que je suis pas très investie par tout ce qui sort depuis la fin 2012. Du coup, je rattrape des vieilles séries, mais ce n’est pas pareil que de suivre des séries en live. J’espère qu’Incarnation of Money te plaira. J’ai vraiment accroché aux deux premiers épisodes, et je re-rentre doucement dedans grâce à l’épisode 6. Et puis, comme ça dure 24 épisodes, ça a le temps de s’améliorer au point de me happer complètement! ;)

  4. Je finissais par penser que j’étais la seule qui n’avait pas vraiment apprécié flower boy. du coup quand je regarde vos avis je suis assez contente de m’apercevoir que je ne suis pas si seule.

    En ce qui concerne TWTWB, tu as déjà tout dit dans tes premières impressions. J’ADORE, pourtant je pensais que j’en serais indifférente, mais pas du tout.

    • Coucou,
      Hé non, tu n’es pas la seule pour FBND. Je suis même à deux doigts de lâcher le drama tellement je le trouve de plus en plus insipide…
      Merci de ton passage! =)

  5. Pour moi, c’est simple, je me limite à That winter the wind blows, je n’arrive vraiment pas à accrocher aux autres dramas. Et puis vu ce qui sort ces jours prochains, il faut un peu de place ^^.

    J’en profite pour vous dire à toutes les deux, Mina et Kaa, que je vous ai taggué sur mon blog. Si ça vous dit d’y répondre, n’hésitez pas.

    Et puis tant qu’à faire du HS (pardon), vous avez vu ce qui est arrivé à Dramabeans ? Je n’ose imaginer le pendant en France… vu que la communauté dramaphile française est finalement très dispersée.

    • Chouette un tag ! C’est totalement en accord avec le retour du soleil (de retour pour de bon, ya intérêt…).

      A chaud sur l’affaire Joo Won : Dramafever devient de plus en plus agressif dans son approche, j’étais inscrite et je reçois des mails qui se veulent très accrocheurs à la limite de l’endoctrinement. Si je ne me trompe pas l’ex Vault of Doom qui proposait des sous-titres a dû fermer à cause d’eux. Apparemment ils se livrent à une véritable chasse aux sorcières (subbers), et l’affaire Joo Won a ouvert la boîte de Pandore sur le sujet. Ils ont vraiment porté un coup à leur popularité et s’attaquer à Dramabeans (qui leur a fait de la pub ! Et l’une des filles de l’équipe est l’une de leurs rédactrices !) était une stratégie qui relève de l’idiotie totale et d’un manque de tact déconcertant.
      Je ne sais pas trop où ça en est en France, là je suis tombée sur un article d’Animeland sur Playful Kiss qui disait que c’était l’un des dramas les plus mémorables sortis ces dernières années (LOL), j’ai l’impression qu’ils ne savent pas trop bien quoi faire de ce phénomène. En tout cas tous les sites de streaming officiel doivent beaucoup à la communauté de fan pour la publicité (la demande a été créé là, quand même, ils n’ont pas créé un marché tous seuls comme ça par magie), et en plus les Coréens sont plutôt favorables à la diffusion des contenus sur Youtube (toute la Kpop passe par là) et aux sites de recapping, ils ont compris que ça leur fait de la pub gratuite. Faire la chasse aux sites de streaming gratuit comme MySoju & co ok, mais la chasse aux sites de critiques…WTF ? Je ne sais pas trop quoi penser pour l’instant si le problème se pose en France sans connaître quels types de contrats nos sites de streaming ont signé et quel est le droit applicable (ça ça doit être un sacré bazar), mais je ne suis pas sûre que ça puisse arriver comme ça puisque cette histoire d’exclusivité des licences (et de leurs images !) qu’a obtenu (??) DramaFever doit relever d’une convention spécifique, mais ça me paraît bizarre. Je vais essayer de me renseigner un peu mieux.

      • Et maintenant que j’y pense, DramaFever avaient beaucoup insisté sur Level 7 CS avant sa sortie, j’avais reçu plusieurs mails d’eux m’incitant vivement à regarder le show. Je me demande si ils ont misé sur ce drama pour être l’un de leurs buzz et n’ont pas apprécié que le site de DB (qui fait et défait les modes) soit le vecteur de critiques dissuasives. Juste une supposition.

        • En tous cas il ne s’agit pas d’une « erreur » comme ils le laissent penser dans leur lettre d’excuse, mais bien du commencement d’une stratégie. Le problème, c’est qu’ils se sont trouvés face à plus forts qu’eux. Dramabeans est l’exemple parfait du contrepouvoir sur le web, celui des « consommateurs » regroupés, prêts à intenter des actions très rapides en cas d’attaque. A mon avis Dramafever a subi de lourdes pertes côté désabonnements pour se retirer aussi vite.
          J’enfonce une porte ouverte, mais comme souvent ces gens là n’ont qu’une vision étroite de leur commerce. Ce sont les blogs d’amateur, les équipes de subbers qui permettent leur enrichissement. Et pas l’inverse.
          Je ne suis pas sûr que seul Dramabeans était visé, mais oui ils pensaient bien faire d’une pierre-deux coups, et réduire les critiques négatives sur leurs « grands projets ».
          En France malheureusement la communauté est bien trop fracturée pour résister aux pressions. Et elles viendront, ça ne fait aucun doute.

          Merci pour le tag ;) J’ai hâte de vous lire toutes les deux. (Et j’espère que mes questions vous plaisent !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s