That Winter, The Wind Blows : La fille qui voulait mourir et le garçon qui voulait rester en vie (Premières Impressions)

vlcsnap-2013-02-18-00h05m21s63

J’aime cette expression de Jo In Sung, qui indique qu’Oh Soo est en train de sentir le danger de sa relation avec Young. Il a des yeux d’animal blessé, comme si le geste de la jeune femme révélait des souvenirs douloureux, et pour la première fois il laisse transparaître son inquiétude devant le danger d’un attachement réciproque. Love Me Not, Young. 

vlcsnap-2013-02-17-22h55m33s167

Les premières critiques sont justes, c’est un bon drama et sans aucun doute ce que nous avons vu de mieux depuis le début de l’année. A la fois délicat et incisif, ce drama réussi à rendre ses personnages attachants et imprévisibles. Ils ont de bonnes raisons de se sentir mélancoliques, mais ne se complaisent pas dans le misérabilisme pour autant. Je ne sais pas si c’est juste un diamant dans la boue en cette période de désertitude créative ou si il augure d’une période plus fructueuse, mais en tout cas j’en profite au maximum. 

vlcsnap-2013-02-16-23h49m37s205vlcsnap-2013-02-17-00h26m00s47

Oh Young Soo alias Young (Song Hye Kyo) est l’héritière d’un vaste conglomérat dont la tête, son père, vient de laisser orphelin suite à un AVC. Quand elle était petite ses parents ont divorcé, son père a installé chez lui sa secrétaire et sa mère a choisi d’aller vivre ailleurs avec son frère, Oh Soo. Elle a perdu pratiquement intégralement la vue et a grandi dans une grande solitude entre son père froid et distant, la secrétaire Wang qui surveille ses moindres faits et gestes et son fiancé attribué qu’elle n’aime pas. Sa mère est décédée avant qu’elle ait pu la revoir et son frère Oh Soo a toujours essayé de la recontacter via des lettres, mais leur belle-mère les a soigneusement cachées, jusqu’au jour où Young en intercepte une. Elle se rend à l’adresse indiquée et tombe sur Oh Soo…sauf qu’il ne s’agit pas de son frère, mais du meilleur ami de celui-ci qui porte par hasard le même nom. 

vlcsnap-2013-02-16-23h58m45s68vlcsnap-2013-02-17-21h54m40s254

Nam Oh Soo (Jo In Sung) a été abandonné nourrisson, a grandi dans un orphelinat et a pris le contrôle avec quelques amis d’un quartier mafieux centré autour de jeux d’argent. Mais les choses tournent très mal lorsque l’une de ses ex se révèle être une vraie folle qui n’hésite pas à l’inculper de détournements de fonds pour se venger d’avoir été larguée. Après avoir passé un an en prison Oh Soo se retrouve traqué, trahis et endetté jusqu’au coup envers un requin qui a une dent contre lui. Il a 100 jours pour rembourser 78 millions de won, et ses ennemis lui font clairement comprendre qu’ils n’hésiteront pas à l’éliminer s’il ne plie pas. Alors qu’il croit tout perdu, l’avocat de la famille des Oh vient le voir et le prend pour le fils de la famille, activement recherché puisque papa Oh est décédé et son testament sur le point d’être révélé. Le véritable frère de Young est mort dans un accident alors qu’Oh Soo était poursuivi par la police, et son ami décide d’attraper cette opportunité au vol et de se faire passer pour lui. Il prépare soigneusement son arnaque, et commence à vivre avec l’héritière dans la maison familiale. Comme les autres elle se doute que sa venue est suspicieuse, mais Oh Soo découvre avec surprise qu’elle est dépressive, et surtout, suicidaire. Il se prend d’affection pour elle, mais l’horloge tourne et bientôt il devra rembourser la somme à son créancier. 

vlcsnap-2013-02-17-23h08m40s99vlcsnap-2013-02-16-23h59m25s240

Bon. Comment parler de ce drama. Il fait décidément partie de ceux qui ne m’inspirent pas et qui causent chez moi ce fichu syndrome de la page blanche. Et quand je suis en panne d’inspiration, le mieux est aussi bien de reprendre tout petit à petit. Nous avons donc Oh Soo, un jeune homme traumatisé par l’abandon de sa mère puis par le décès de sa petite-amie Hee Joo (la grande-soeur d’Hee Sun/Eunji). C’est un charmeur, mais il est incapable de s’attacher durablement à une femme depuis ces évènements et ne fréquente pas grand monde en dehors de ses deux amis et complices. De l’autre côté nous avons Oh Young, que nous apprenons à découvrir petit à petit à travers les yeux d’Oh Soo. C’est au premier abord une beauté froide, elle affiche une maîtrise d’elle-même hors du commun mais son incapacité à demander de l’aide la met dans des situations délicates. Comme tous les gens restent autour d’elle principalement pour profiter de sa fortune, elle est devenue très craintive, voire même paranoïaque et s’imagine que tout le monde complote ou se moque d’elle derrière son dos…ce qui est, de manière assez tragique, vrai au moins en partie. 

vlcsnap-2013-02-17-22h51m33s75

Oh Young est par conséquent constamment en train de tester les limites de son entourage, sans doute pour à la fois tester leur hypocrisie et se rassurer elle-même lorsqu’il reviennent vers elle. Au début la secrétaire Wang que nous voyons tuer le père de Young (par non-assistance à personne en danger) nous apparaît commune un vulgaire ambitieuse, mais au fur et à mesure il devient clair que la vérité est plus complexe. Elle nourrit de toute évidence un amour possessif pour Young (elle ne cesse de répéter qu’elle est avant tout la nourrice de Young et qu’elle a pris la place de sa mère auprès d’elle), mais rapidement cet amour apparaît comme égoïste et destructeur, d’autant plus qu’elle a eu un rôle (?) à jouer dans l’aggravation de la cécité de l’héroïne. Cela n’empêche pas Mme Wang d’avoir un air assez satisfait quand elle voit que les nouveaux arrivants font du bien à la jeune femme, et c’est ce qui en fait un personnage aussi fascinant. Avec elle, on ne sait jamais sur quel pied danser. 

vlcsnap-2013-02-17-22h50m25s164vlcsnap-2013-02-17-22h38m43s50

Les deux adjuvants de la secrétaire Wang sont beaucoup moins délicats dans leur approche. Nous avons la fausse meilleure amie qui en réalité surveille constamment Young, et surtout son fiancé qui ne tire sa légitimité que de la désignation de Papa Oh. Il n’a fournit absolument aucun effort pour gagner le coeur de Young, l’a négligée et l’a considérée comme acquise, jusqu’à ce que ce grand frère un peu trop charismatique débarque et s’interpose. Sa jalousie est complètement ridicule, et Young voit clair dans son jeu. Pour nous c’est assez insupportable de le voir s’indigner et soupçonner Oh Soo alors que lui-même n’a pas des intentions plus louables. Sa présence est importante néanmoins pour mettre en valeur ce qui fait la différence entre lui et le héros. Qui est le plus cruel ? Celui qui joue avec ses sentiments ou celui qui la néglige ? 

vlcsnap-2013-02-21-18h25m08s183

A mesure que Oh Soo apprend à connaître Young, il réussit à parfaire son rôle de grand frère auprès d’elle de manière à ce qu’elle ne puisse plus douter de lui. Le problème c’est qu’en parallèle ses sentiments pour elle s’affirment aussi, et mieux il joue son rôle, plus une relation de type amoureuse devient absurde. Le plus passionnant c’est que malgré ça il se laisse complètement prendre au jeu, et parfois, sur un geste impulsif, franchit l’espace d’une seconde la limite fragile entre le grand frère et l’amant. Du fait qu’elle ne puisse pas le voir il peut s’autoriser à la regarder avec des yeux qui n’ont rien de fraternel, mais quand il la touche légèrement Oh Young a conscience que quelque chose ne colle pas. Elle est dans cette position incertaine où elle a désespérément envie de croire que cet homme est son frère mais se rend compte en même temps que cette relation n’est pas sans dangers. 

vlcsnap-2013-02-21-18h38m06s61vlcsnap-2013-02-21-18h42m01s116

Ce qui permet à Young de ne pas avoir de doutes trop prononcés tient au fait qu’elle avait une relation très privilégiée avec son frère quand ils étaient enfants (c’est son « first kiss », il la consolait toujours quand elle était triste…). Au début nous voyons d’abord le véritable Oh Soo apprendre à ses amis que son nom signifie qu’il doit protéger sa petite soeur. Il en parle avec beaucoup d’affection et n’a cessé de vouloir reprendre contact avec elle. Naturellement la longue séparation a contribué à ce que la vision de Young sur son frère reste au stade d’une adoration toute enfantine, même si elle commence par rejeter le héros lorsqu’il veut s’installer avec elle. Le problème c’est que cette confiance de l’héroïne est un cadeau empoisonné pour Oh Soo, indispensable à son plan mais aussi très gênant dans la mesure où la trahir devient de plus en plus insupportable. Et même s’il fait comme si tout allait comme sur des roulettes, nous voyons bien que le projet « tuer l’héritière et empocher l’argent » est déjà en train de déraper irrémédiablement. 

vlcsnap-2013-02-17-23h18m30s109

Comme nous les deux sidekicks du héros sont les premiers spectateurs de cette mascarade, mais Hee Sun est tout aussi divisée que les héros. Elle aide Oh Soo du mieux qu’elle peut pour qu’il puisse s’en sortir, mais le voir développer une relation privilégiée avec sa proie lui donne le sentiment qu’il viole le souvenir de sa grande-soeur, et elle lui en veut à mort de vouloir tourner la page. Ni Kim Bum ni Eunji ne sont de très bons acteurs, mais le premier s’en sort grâce à son charme et la seconde grâce à son assurance inébranlable (j’ai été déçue de la voir sortir exactement le même registre que dans Reply 1997, mais au moins elle exprime les bonnes émotions, à sa manière). 

vlcsnap-2013-02-21-18h08m41s71

Tout ce petit monde gravite autour d’Oh Young assise sur la fortune dont elle tient les cordons, et il va être question de savoir qui peut la rendre heureuse et qui va chercher à l’utiliser (voire la tuer) pour récupérer l’argent. La seule chose que je sais c’est que si le drama maintient cette qualité, l’attente des épisodes suivants va être loooooongue…

vlcsnap-2013-02-17-22h46m54s105vlcsnap-2013-02-17-22h44m58s204

Casting : Sexy ++ TOO MUCH SEXY GHFTRBUJUUU. Mon cerveau ne peut pas fonctionner correctement dès que ces deux-là sont à l’écran. Il devrait y avoir un taux, un seuil de beauté et de sexy-tude autorisé pour préserver le pauvre spectateur de la prise de pouvoir de ses hormones sur ses capacités mentales. Trop de sexy est bon pour la libido,  mauvais pour les neurones. Je ne peux pas vous dire grand chose sur le jeu de l’un ou de l’autre, je suis trop occupée à les admirer (et trouver rageant que Song Hye Kyo ait toujours l’air d’une déesse tout juste descendue de son nuage parmi nous pauvres mortels quoi qu’elle porte, maquillée ou pas.). Les acteurs secondaires les plus notables sont Bae Jong Ok dont j’avais remarqué l’excellent rapport avec la caméra dans Hooray For Love et Kim Tae Woo qui nous joue un pervers bien répugnant, idéal vilain. 

vlcsnap-2013-02-17-23h28m24s169

Réalisation : A + D’abord, je veux l’OST ! Ensuite, le style et la technique de Kim Kyu Tae retrouvent cette force qui m’avait frappée le plus dans A Love To Kill et qui donne à chaque action des personnages une portée, un impact tout particulier. C’est vraiment beau, et après avoir subi une bonne fournée de dramas bien fugly mes yeux sont content de pouvoir se reposer. La mise en scène est à saluer surtout lorsqu’elle réussit le tour de force de donner à des scènes qui auraient pu paraître très forcées un ton tragi-comique qui fonctionne parfaitement bien (je pense notamment à la scène où Young crie « Taxi » ! après avoir appris la mort de son père par téléphone alors qu’à quelques mètres son frère est en train de mourir et Oh Soo en train de se faire arrêter par la police. Infaisable en théorie, mais ça marche !). Et sinon, ce genre de réalisation est ce que j’attends quand on a à sa disposition des paysages hivernaux aussi superbes. 

vlcsnap-2013-02-18-00h03m39s64

Scénario : A J’ai été assez perplexe de voir le travail de Noh Hee Kyung comparé à celui de Lee Kyung Hee parce que je trouve qu’au contraire les deux ont des approches extrêmement différentes du mélodrame. Chez Noh Hee Kyung les apparences sont trompeuses, elle nous mène en terrain familier aux apparences classiques pour mieux nous surprendre par la richesse cachée de ses personnages. Chez Lee Kyung Hee tout n’est que bluff, mais c’est l’inverse (la seule exception que j’ai trouvé dans ce que j’ai vu d’elle c’est le cas Will It Snow For Christmas) et quand on gratte un peu la surface on ne trouve souvent pas grand chose derrière le rictus du héros « cool » et les grands yeux farouches de l’héroïne blessée. Ma préférence va définitivement à Noh Hee Kyung, dont j’avais déjà pu constater la qualité de l’écriture dans Padam, Padam (qui avait lui quelques problèmes d’identité et de structure qui ne se retrouvent pas dans ce nouveau drama). En l’ occurrence c’est de la réécriture, et je n’ai pas vu ni le drama Japonais ni le film Love Me Not. Ça a l’avantage de préserver la nouveauté, et du coup j’ai directement accès à une troisième version qui a visiblement bien eu le temps de maturer dans l’esprit de l’auteur. 

vlcsnap-2013-02-17-23h59m02s111

Verdict : Good Kimchi + C’est rassurant de voir que tout de même le Big Three a quelque chose à nous offrir de mieux que des stupides histoires d’espionnage, des sageuks qui sentent le moisi et du makjang. Hourra pour un mélo fait dans les règles de l’art (qui me rappelle aussi que le mélo peut faire pleurer, quand il est bon). Et le format court de 16 épisode ? Encore un bon point ! Donc…si vous êtes d’humeur…regardez-le !

8 réflexions sur “That Winter, The Wind Blows : La fille qui voulait mourir et le garçon qui voulait rester en vie (Premières Impressions)

  1. Dans la catégorie « commentaire le plus inutile/inintéressant du siècle », je ne vais pas revenir sur tout ce que tu dis -vu que nous sommes d’accord sur la plupart des points, notre seule différence étant que personnellement Jo In Sung ne me parle pas vraiment physiquement…voire pas du tout- mais donc en gros: je suis d’accord avec toi, c’est un très bon drama. Les trois premiers épisodes m’avaient plu mais le quatrième a consolidé l’addiction mais maintenant j’ai juste envie que le temps passe plus vite pour que le 5 sorte!

    • Mais il ne fait pas attendre que Jo In Sung te parle ! Il faut le ressentir ! Et je vais m’arrêter là parce que visiblement quand il est question de Jo In Sung mon esprit se balade trop sous la ceinture. Hum. Je suppose que pour moi c’est l’équivalent de ce que Yoo In Na peut être pour le spectateur masculin ?

      • Si cela peut me sortir d’affaire, cela s’arrange entre lui et moi. Le personnage fait que je commence à apprécier l’acteur et un bon personnage + une bonne perf ça peut rendre un acteur absolument irrésistible à mes yeux. Qui sait, à la fi du drama je serai peut-être irrémédiablement à ses pieds. Et du coup je viens de voir que l’épisode 5 est sorti donc je vais regarder l’épisode 5.~

  2. Merci pour ces premières impressions.
    Au début je viulais pas trop le regarder, je voulais pas de melo, et puis comme j’ai aucun autre drama en ce moment (à part Incarnation Of Money) je me suis laissée tenter, et grave erreur, je suis addict….
    J’ai vu le film mais il y a des années alors je m’en souvien plus et c’est pas mal, je peux bien apprecier le drama.
    Je suis totalement amoureuse de toutes les scènes de Soo et Young dès qu’ils sont ensemble c’est waaaah!!! Et j’aime beaucoup la delicatesse de Young dans ses mouvements ( je sais que cest à cause de sa cécité) mais sa change de Full House ou SYK gesticulait dans tous les sens.

    La dernière scène de l’épisode 4 est magnifique meme si ca va vraiment commencer a sentir mauvais coté sentiment!

  3. Content de voir que toi aussi tu as apprécié les débuts de cette série. J’attendais impatiemment ta critique pour voir si je n’étais pas seul dans ce cas. (Mon avis avait été confirmé peu de temps après par javabeans, mais j’attendais une critique francophone).
    Je commençais sérieusement à désespérer devant les premières productions coréennes de 2013. (J’ai même pas tenté Ad Genius LTB du coup, pas eu le courage d’écrire une énième critique pour la basher.).
    Comme tu l’as très bien dit, pas de misérabilisme, mais un drame parfaitement huilé, joué et mis en scène. Ça fait du bien !
    Et oui Song Hye Kyo est toujours aussi impressionnante. (Wong Kar Wai alors tu nous l’amènes bientôt ton film ?).
    Euh je sais pas si Jo In Sung est l’équivalent masculin de Yoo In Na, mais cette dernière fait définitivement partie des actrices agréables à regarder ;) (J’en dis pas plus après j’ai ma femme qui me fait les gros yeux !).

    • Ah mais oui c’est vrai qu’elle a tourné dans The Grandmaster et qu’on en entend parler depuis des lustres ! Et sa fiche wiki me dit qu’elle était dans Pirates de Caraïbes 4…elle devait être bien cachée alors.

      Merci pour ton commentaire ^^)/

      (et merci de confirmer ma théorie sur Yoo In Na XD)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s