Bilan Animes 2012 et Premières Impressions sur la Saison d’Hiver 2013

Tous les animes d’hiver ne sont pas sorti, mais j’ai vu ceux que je voulais voir. Je jetterai peut-être un coup d’ oeil au dernier Shinbo mais j’ai peur que ce ne soit un nouveau festival de fanservice zarb à la Bake/Nise/NekoMonogatari auquel cas ce sera sans moi ! Sur ses belles (?) paroles…

[Edit : Donc j’ai vu le pilote de Sasami-San@Ganbaranai et c’est pire que ce que je craignais. C’est de la m*rde en flaque. Je retiens la review du blog Lost In America qui m’ôte les mots de la bouche : « This kind of smug, self-congratulatory clever-clever bullshit makes up for too much of the résumé for a man with this much talent.« ]

Toutes les caps viennent du blog Tenka Seiha

2012 n’a pas été une année très riche en bons animes pour moi. Les trois grands succès critiques ne m’ont pas accroché du tout : Kids On the Slope (Sakamichi No Apollo) aura satisfait je pense les amateurs de bromance et de jazz mais je n’y ai pas trouvé mon compte malgré l’excellente ambiance, Natsuyuki Rendez-Vous était absolument génial…jusqu’à ce que le héros passe dans un monde parallèle où il ne fait rien à part discuter avec Poucelina pendant que le fantôme du mari décédé de sa copine utilise son corps pour essayer de…je ne sais même pas ce qu’il essaie de faire en fait, à un moment donné de l’anime j’ai complètement renoncé à comprendre les personnages, et enfin je n’ai absolument rien à reprocher à Uchuu Kyoudai si ce n’est le fait que je ne me reconnaît pas du tout dans le public (la génération ?) visé(e). Ah et j’ai oublié Chihayafuru que j’ai arrêté pour trois raisons : c’est un shonen déguisé en shojo, Arata s’en va rapidement et…Taichi. Pas besoin d’explications. Taichi. Il y a certains animes que j’ai beaucoup aimé mais pas terminés par manque d’implication, comme Tsuritama et Natsuiro Kiseki. Il y a aussi l’anime sur Mine Fujiko (personnage récurrent de Lupin III) mais de une je n’ai jamais été fan du gentleman cambrioleur (mes frères ont été d’avides lecteurs des bouquins de Maurice Leblanc  mais j’ai toujours été du côté de Sherlock Holmes, à la vie à la mort) et de deux…euh…comme pour Uchuu Kyoudai je pense que je ne fais pas du tout partie du public visé et ma réaction a été un vaste WTF jusqu’à ce que je décide de mettre fin à l’expérience. Ensuite il y a Uta Koi qui m’a divertit le temps de quelques épisodes avant que je ne me  lasse du concept, Mouretsu Pirates qui m’a fait décrocher à force de techno-blabla, Last Exile – Fam dont le scénario bancal était une grosse déception par rapport au premier Last Exile  et…je crois que c’est tout ?

Ensuite il y a les animes que je veux rattraper et terminer, ou plutôt un anime : Inu X Boku Secret Service qui m’a rapidement perdue avec tous ses persos secondaires, mais dont j’ai entendu dire beaucoup de bien (il paraît qu’il faut absolument voir la fin), et ceux qui ne m’avaient pas intéressé quand ils sont sortis mais que j’aimerais rattraper comme Aquarion Evol, Sukitte Ii Na Yo, From The New World et Zetsuen No Tempest.  Je suis actuellement en train de marathoner Kamisama Hajimemashita qui s’affirme comme une excellente adaptation du shojo paranormal (il faut dire que le manga d’origine est de grande qualité), même si la romance à tendance à me gonfler. Plus de yokais déjantés !

Enfin il y a le seul anime de 2012 que j’ai terminé en 2012 : Tantei Opera Milky Holmes II, en un mot : énorme. Encore plus irrévérencieux et satirique que la première saison, à se rouler par terre. En général cette année j’ai eu énormément de mal à m’attacher aux personnages des différents animes que j’ai testé et c’est pourquoi je ne suis pas revenue après quelques épisodes. Je n’ai rien trouvé à la hauteur de Nichijou, PM3 ou Penguindrum, sans compter que The Legend of Korra a capté toute mon attention. J’espère que cette année sera différente ! (en tout cas jusqu’à ce que Korra Book 2 : Spirits ne sorte en avril hohoho).

Premières Impressions sur Hiver 2013

Maoyuu Maou Yuusha

De quoi ça parle ? Un héros de la guerre qui fait rage entre les hommes et les démons se prépare à affronter le roi de ces monstres, et se retrouve nez à nez avec une charmante jeune femme qui essaie de lui faire voir les choses autrement et de le rallier à sa cause pacifiste. 

L’idée de base est particulièrement riche et intrigante (le héros des humains et la reine des démons s’allient pour mettre fin à une guerre qui est devenue ironiquement trop nécessaire aux dirigeants et à la population pour qu’ils veuillent envisager la paix), mais malheureusement malgré toutes les bonnes idées de mise en scène (cette lampe qui ouvre aux héros la possibilité de voir d’autres espaces-temps), les décors qui font dans le gigantesque et l’intelligence des dialogues nous voyons essentiellement deux personnages sans grande originalité ou profondeur qui discutent autour d’une tasse de thé. Pas mon idée d’une fresque épique. Sans compter que l’humour même s’il fait mouche n’est pas forcément bienvenu dans ce type d’histoire. Faire de la reine une femme frustrée à la poitrine démesurée et donner à l’un des compagnons du héros une voix d’erojiji (papi-pervers) introduisent un violent contraste avec les enjeux de leur quête et gâchent l’immersion. Verdict : j’attends de lire ce que les autres disent de la suite mais pour l’instant je passe. 

Tamako Market

De quoi ça parle ? La fille d’un fabriquant de mochi recueille un oiseau étrange qu’elle trouve coincé dans un pot de fleur. 

Je me range sans hésiter sur l’opinion générale : meilleur pilote de ce début de saison. Je ne savais pas trop quoi attendre du fameux studio Kyoto Animation (KyoAni), c’est un studio « hit-or miss » pour moi avec des animes que j’adore (Clannad, Lucky Star, Nichijou) et d’autres qui me laissent dans la plus totale indifférence (Suzumiya, K-On !!, Hyoka). Tamako fait partie des hit instantanés grâce à un cadre original qui tranche complètement avec ce qu’on a l’habitude de voir dans ce genre de show moe : un marché de petits commerces très vivant et immédiatement attachant qui rappelle plus des séries slice-of-life comme Tamayura ou Ikoku Meiro No Croisée que K-On !! & co. Et Tamako a quelque chose de plus : un espèce d’oiseau dodu complètement cinglé qui parle aux humains et qui se prend d’affection pour Tamako tout en cherchant une fiancée pour son prince indien (ou quelque chose comme ça). C’est déjanté, souvent très drôle, le travail d’animation est superbe et il y a une large communauté de personnages tous plus charmants les uns que les autres avec qui on a envie de passer du temps. Verdict : A regarder en priorité !

 Amnesia

 

De quoi ça parle ? Une jeune femme se réveille, réalise qu’elle a perdu la mémoire et qu’une drôle de divinité, Orion, a investit son cerveau. Autour d’elle, tout le monde fait comme si de rien n’était. Elle essaie de retrouver ses souvenirs et de comprendre qu’est-ce qui a pu lui arriver.

Omo…serait-ce enfin l’espoir de voir un Otoge bien adapté pour la première fois ?! Beaucoup déplorent cette nouvelle frénésie d’adaptions des jeux de séduction pour femmes, mais comme ça fait belle lurette que les hommes ont droit à leur adaptations de Light/Visual Novels et d’Eroge préférés je dis qu’il est temps de mettre un peu les choses à égalité. Jusqu’ici les différents animes tirés de ces jeux vidéos étaient soit des déceptions soit de vrais désastres (Arcana Famiglia, UtaPri, Hiiro No Kakera…) mais le pilote d’Amnesia offre l’espoir que la récréation est terminée et qu’il est temps de passer aux choses sérieuses. Il y a beaucoup de leçons à tirer en tout cas du pilote : d’abord voilà un studio qui a fait quelque chose du chara-design très recherché du jeu en prenant soin de reproduire les éléments essentiels (les vêtements excentriques des différents prétendants basés sur les quatre symboles cœur/pique/trèfle/carreau, les roses de l’héroïne amnésique et sans nom qui font penser à celles de la belle au bois dormant, leurs jolis uniformes de travail, leurs yeux étranges), ensuite le scénario originel s’il est bien respecté et bien réécrit a énormément de potentiel. J’ai lu les résumés des différents scénarios du jeu (dans un Otoge il y a une trame principale mais autant de manières de la vivre qu’il a de prétendants) et s’ils réussissent à développer l’essentiel tout en respectant ce qui fait l’originalité de chaque personnage sans tomber dans le reverse harem pur et dur, ça risque d’être très prenant. Verdict : Yay, enfin des scénaristes qui ont compris qu’il y a autre chose à tirer de ces jeux que de l’eye-candy.

AKB0048 – Next Stage

akb0048-next-stage-ep-14-pre-release-025

De quoi ça parle ? Nagisa et ses amies incarnent la nouvelle génération d’AKB, et leurs aînées voient en elles la puissance d’idoles qui pourraient changer le cours des choses.

Je n’ai jamais finis la première saison et j’ai commencé la seconde histoire de voir si ça valait le coup, mais le pilote a définitivement confirmé que ces histoires d’idoles ne sont pas pour moi. J’aimais vraiment le set-up des premiers épisodes de la première saison mais en fait dès que les filles commencent à vivre exclusivement sur leur vaisseau spatial ce qui était un anime intrigant sur un monde post-apocalyptique où le divertissement est banni et sévèrement réprimé se transforme vite en festival de cliché formatés pour les amateurs de yuri et d’idoles*. Je suppose que ça fait partie de ce que ces filles doivent endurer (pas le yuri, le confinement dans cet espace clôt) mais ce milieu exclusivement féminin devient vite étouffant de mon point de vue et je pense qu’à leur place je serais devenue complètement folle depuis longtemps entre les attaques armées de la police et la tension permanente pour faire toujours mieux. Kudos à l’anime pour avoir osé mettre le doigt justement sur le fait qu’être une idole peut être un véritable enfer et impliquer beaucoup de sacrifices pour juste quelques secondes de gloire. Mais une fois qu’on a bien développé ça, est-ce nécessaire de créer une seconde saison quitte à faire du remplissage avec des scènes moe quand il n’y a plus rien à dire ? Verdict : Je passe mon tour.

*Maintenant que les filles ont grandi elles ont, vous l’aurez deviné, de la poitrine ! Voici venu le fanservice, ô joie…

7 réflexions sur “Bilan Animes 2012 et Premières Impressions sur la Saison d’Hiver 2013

  1. Merci pour ce bilan!
    Pour une raison que je ne m’explique pas vraiment, j’ai tendance à commencer beaucoup d’animes…qui finissent par tomber dans les abysses de l’oubli si bien que je n’en termine en général pas un. C’est le cas pour Natsuyuki Rendez Vous dont j’aimais pourtant vraiment les premiers épisodes (mais le mari décédé me sortait un peu par les yeux…), Nichijou que je trouve super sympathique mais anecdotique ou encore Sukitte Ii Na Yo qui est une romance classique, bien exécutée, mais classique…Le seul que j’ai terminé c’est Kamisama Hajimemashita, que j’ai trouvé drôle et frais, présentant des personnages bien développés et attachants. L’animation est également très belle.
    Je ne comptais pas nécessairement me replonger dans les animes en ce moment, mais j’avoue que ton avis sur Tamako Market est plus qu’alléchant et je vais me faire un devoir de regarder le pilote! =)

    • Je me demande si ce manque d’implication ne serait pas lié au fait que 1) presque chaque épisode peut être pris indépendamment avec intro/développement/conclusion 2) il n’y a pas de cliffhanger et surtout 3) la moitié des animes en ce moment se contentent de créer des personnages mignons et un cadre intéressant mais ne vont absolument nulle part d’un point de vue narratif. En tout cas ce qui est sûr c’est que je n’ai jamais le même sentiment devant un Kdrama (OMG je veux savoir la suiteuh maintenant !).

      Je te rejoins pour le fantôme du mari dans Natsuyuki, je l’ai trouvé assez agaçant (et avec un peu de réflexion Rokka me laisse encore plus perplexe), et le fait que le personnage le plus sympathique du lot (le héros) passe complètement au second plan pendant toute la seconde partie et jusqu’à la fin m’a copieusement énervée.

  2. Merci pour ton article !
    Je suis contente parce que grâce à toi je redécouvre des choses que j’ai à peine entrevues par le passé, ici les animes. A vrai dire j’ai totalement laissé tomber après avoir regardé Skip Beat, Saiunkoku Monogatari, Vampire Knight (et Guilty), Elfen Lied et Itazura Na Kiss que j’avais pourtant vraiment appréciés (et La Corda d’Oro que je n’ai pas tellement aimé).
    Mais c’est en fait avec plaisir que je me suis penchée sur les pilotes des animes de ton bilan et je crois que je vais tenter !
    Et je ne commente pas d’habitude mais je lis chacun de vos articles que je trouve bien écrits, convaincants et divers, alors continuez ainsi !

    • Merci Missmelif ^^ j’espère que tu aimera ! Il n’y a pas des masses d’animes orientés vers un public féminin (ou même mixte) qui sortent chaque année vu qu’une large partie sert à remplir la case moe/fanservice/harem mais quand même on réussit à en trouver des bons.

  3. Je pense la même chose que Za, je testerai volontier Amnesia une fois qu’il sera sorti.
    J’ai totalement décroché des animes, alors que c’est quand même la porte qui m’a fait basculé dans ce (grand) monde de la télévision asiatique XD Mais bref …

    Je n’ai vu aucun des animes que tu as cité et j’ai l’impression que c’est tant mieux. Mais j’ai voulu revenir à mon premier amour en me penchant sur un anime qui paye pas de mine, « Tonari No Kaibutsu Kun ». J’avais vu quelques gifs par-ci par-là et certaines répliques me parlait (du genre http://24.media.tumblr.com/tumblr_mbl9awYZ711r8aqj0o1_500.gif) et en fait … autant le début était franchement bon autant la fin m’a complétement déçue. C’est devenu plat, sans saveur et une nième version du « je t’aime moi non plus », alors que les répliques étaient parfois dantesques.
    Je te le conseille, vu qu’il ne fait que 13 épisodes et que ça se regarde sans trop de mal, tu passeras un bon moment mais sans t’en rappeler d’ici 3 mois, le temps à Korra saison 2 d’arriver x)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s