Quelques pensées sur les dramas à cheval entre deux années…(bilan de décembre ?)

vlcsnap-2012-12-31-22h37m53s73

Mina : Tu peux sourire Seung Jo, tu est l’ange rédempteur de cette mi-saison désastreuse. C’est un peu prématuré, mais j’ai vraiment besoin de sortir ces articles maintenant histoire de faire la transition entre 2012 et 2013 (comme il n’y a pas eu de véritable bilan de décembre, on peut considérer que c’en est un ?). 

Kaa : Je n’ai qu’une envie : que les dramas de janvier arrivent vite (et soient traduits vite) pour me faire oublier la situation peu glorieuse de mes séries actuellement en cours.

I Miss You – Si je vais en enfer, vous irez tous avec moi. Signé : Creepy Harry.

 vlcsnap-2012-12-22-00h43m50s135

Voilà le genre de scène merveilleuse qui me fait oublier l’existence de Mr Jerky Jerk Smugface. 

J’ai dans mes archives un lonnng article écrit à mi-parcours pour expliquer pourquoi j’appréciais autant ce drama et ce qui faisait ses faiblesses, mais je l’ai écrit avec en tête l’espoir que la suite allait continuer dans la bonne voie. En fait il s’est avéré que le personnage boulet du scénario, Harry «Creepy » Borrison, a pris tellement d’importance qu’il est en train de couler tout le monde. Quand on y réfléchi, si on enlève ce psychopathe et sa stupide vengeance alambiquée on enlève les trois-quarts des problèmes du drama. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde hurle à l’incohérence pour ce personnage, quand je me relis lorsque je le découvrais je pensais déjà que c’était quelqu’un de dangereux, que la nature de sa relation avec Su Yeon/Zoe était abusive et basée sur du chantage émotionnel et que la chose la plus importante pour notre héroïne était de se débarrasser de son emprise malsaine le plus vite possible pour faire son travail de mémoire et de reconstruction (avec ou sans Jung Woo). On peut blâmer le scénario pour sa confusion, mais je ne suis pas le moins du monde surprise de voir confirmé qu’Harry savait parfaitement ce qu’il faisait en bloquant les freins du père adoptif de Su Yeon et en lui mentant sur le fait que personne n’est venue la chercher (au contraire ça confirme mes doutes). Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est à ce qu’il prenne autant d’importance dans le scénario. Mais Moon Hee Jung tient pour je ne sais quelle raison obscure à baser son drama sur un véritable triangle amoureux ambigu (alors que quand on se souvient de toute l’intro sur Jung Woo et Su Yeon leur rapport était tellement complexe qu’ils n’avaient aucunement besoin d’un troisième personnage dégénéré pour se prendre la tête). L’OTP en prend un coup et Su Yeon et Jung Woo ressemblent à un couple complètement désemparé devant leur gamin hystérique qui a décidé de piquer sa crise (le fait que YSH ressemble toujours à un gamin de 14 ans et joue comme So Ji Sub 2.0 n’aide pas) et qui veut absolument pourrir la vie de tout le monde autour de lui parce qu’on lui a retiré son jouet (Zoe) et sa môman. Si j’étais complètement déconnectée émotionnellement du drama je pourrais profiter de cette réinterprétation du complexe d’Œdipe (Joon/Harry est clairement figé au stade où il veut tuer les figures paternelles de Han Tae Joon et de Jung Woo qui l’empêchent de rester collé d’abord à sa propre mère et ensuite au substitut qu’il s’est trouvé, Zoe) mais le problème c’est que je ne suis pas venue pour ça, je suis venue pour voir Su Yeon et Jung Woo surmonter leurs propres démons, et pas devenir une nouvelle fois des victimes de complots tous plus débiles et immatures les uns que les autres. Actuellement tout ce que je souhaite c’est que les deux demi-frères ennemis s’entretuent et que les autres puissent enfin commencer à recoller les morceaux parce qu’autrement je suis en train de perdre mon temps.

 vlcsnap-2013-01-06-23h57m58s252

Ne sourit pas comme ça Chunface, tu sais que je vais en enfer pour toi, compatis à ma douleur.

 

King of Dramas – File-moi le sacavomis avant que je ne saute de l’avion.

 vlcsnap-2013-01-08-18h48m13s26

Ce drama est en train de devenir MIGNON. Comme je disais à ma chère Kaa, regarder KoD dernièrement est revenu à regarder un tigre se faire arracher les crocs. Mon tigre s’est transformé en chaton mignon. JE N’AI PAS COMMENCE KOD POUR REGARDER UN CHATON MIGNON. Si je veux fondre devant un drama je regarde Oh ! My Girl, Great Inheritance ou Wish Upon a Star. Pas l’odyssée d’Anthony et de Go Eun pour réaliser leurs rêves dans un milieu corrompu par l’argent ! Je voulais un mélange de satire piqueté de machiavélisme, et j’ai…ça. Beuh. Et je ne pensais jamais en arriver là, moi, la grande fan inconditionnelle de romances qui espère en voir au moins une dans chaque drama et qui dévore ce genre de manière compulsive, mais je suis en train de devenir allergique au triangle amoureux Go Eun/Anthony/Min Ah, malgré tout le charisme et l’alchimie des acteurs.

Le plus triste dans l’histoire c’est que ce sentimentalisme de comptoir (je place dedans les deux mères des héros qui n’apportent strictement rien au drama en dehors de ce sentimentalisme)  m’a pourri le reste du drama. Même un membre du staff se découvre une amourette, quel intérêt ? Faire du remplissage ? J’en ai ras-le-bol d’attendre désespérément de retrouver le suspense initial, l’humour pétillant des premiers épisodes, sans compter qu’à force de se disperser dans des obstacles à la « monstre de la semaine » aussi rapidement résolus qu’ils sont apparus, le drama n’a rien construit du tout. Il y a eu un vague faux suspense à la c** à propos des audiences et bye bye la tension. Et je réitère à propos du drama dans le drama : rien ne nous dit que c’est plus qu’un énième mélo fadasse. Seul Choi Siwon continue d’incarner isolément l’insolence du scénario, et comme il n’est qu’un personnage secondaire ça ne suffit pas à compenser. Je vais lire la récap du dernier épisode et basta.

Cheongdamdong Alice : What if they say that you’re a climber ?

 CDDA4

Cheongdamdong Alice, mon cher, cher CDDA qui est là pour sauver de la folie et de la médiocrité. C’est fou comme ce drama me rappelle Romance Town. Peut-être que c’est moi qui adore les dramas aux personnages moralement ambigus, quand le flou entre les sentiments et la prospection matérialiste est maintenu, mais en tout cas je suis dans un élément que j’apprécie. Je retrouve aussi ce petit jeu d’inversions des places où un bienfaiteur peut devenir un maître chanteur, une ennemie peut se transformer en alliée et où chacun pèse chacun de ses pas avec précaution, que ce soit en amour ou en affaire. La séduction est une stratégie, Tommy Hong, Yoon Joo et In Hwa veulent en faire un strict business, Seung Jo le naïf marche sur des œufs avec sa thérapie par l’amour qui s’annonce comme un vrai désastre, et Se Kyung essaie tant bien que mal de mener à bien ses ambitions sans vendre son âme au diable. Je suis ravie que les personnages puissent être à la fois égoïstes et hypocrites, tout en ayant une conscience aiguë et douloureuse du prix qu’ils devront payer. Et le drama peut se faire vraiment pertinent en soulignant que In Hwa et Se Kyung font exactement la même chose, mais que l’une en ressort blanche comme neige alors que l’autre sera sévèrement condamnée par la société.

vlcsnap-2012-12-10-23h08m48s14vlcsnap-2012-12-31-23h04m47s106

Cheongdamdong Alice est avant tout un jeu de rôle, et comme dans l’œuvre de Lewis Carroll, un jeu de pouvoir. On peut s’amuser à deviner que la reine rouge, Yoon Joo, qui avait pour intention d’écraser Alice est devenue le véritable lapin blanc (le guide qui détient la clé) de l’histoire, qui était supposé être Tommy Hong. Ce dernier est devenu dernièrement la reine rouge (vous vous souvenez de ses costumes blancs ? Il est passé au rouge) avec In Hwa (aussi présentée en noir et en rouge de manière très vive*). Seung Jo est tout aussi ambigu puisqu’il rassemble en lui la folie ambiante du « Wonderland » dans laquelle a atterri Alice, et il est à fois fascinant, imprévisible et dangereux pour elle (autant qu’il est dangereux pour lui-même). Notre héroïne est l’outsider qui veut désespérément s’intégrer. Respectivement Seung Jo et Se Kyung sont de véritables catastrophes ambulantes quand il s’agit du relationnel. L’une a un complexe de supériorité évident qui couve derrière son air de gentille fille, l’autre a en amour autant de maturité et de self-control qu’une adolescente de 15 ans. Mais ils sont étrangement compatibles. 

Je ne sais pas trop quoi ajouter de plus, comme d’habitude je ne suis pas très douée pour parler des dramas que j’aime sans ombre au tableau, et chaque seconde de celui-là est un pur délice. Essentiellement, je savoure. 

*Je lis sans doute trop de choses dans de simples couleurs de costumes, mais en tout cas kudos à la styliste pour avoir fait quelque chose d’intéressant et de stylé de son thème sans être trop envahissante.

vlcsnap-2012-12-31-20h40m21s199

Jeon Woo Chi : Lack of…well… »chi »

Capture d’écran 2013-01-09 à 00.14.48

Tous ensemble : « He’s a poor lonesome cowboy wizard… »

Je voulais tellement aimer ce drama que je lui ai donné dès le début le bénéfice du doute, décidant de lui laisser une chance pour me convaincre. Une? Non, en fait, neuf. C’est pour dire à quel point j’y tenais. Je me raccrochais au plus petit semblant d’amélioration que les épisodes offraient, mais je dois m’avouer vaincue. Au bout de neuf épisodes, rien n’a bougé, et la seule chose dont je me souvienne, c’est le sentiment d’ennui, comme si on avait injecté un produit soporifique dans le drama. Jeon Woo Chi peine à établir et élaborer une identité précise, navigant entre le sérieux qu’il voudrait revendiquer et la comédie qui, elle aussi, peine à se montrer contrôlée. Les personnages ont tous quelque chose d’intéressant mais il manque un liant entre eux et l’intrigue pour qu’un fil rouge puisse être retraçable. C’est bien beau de nous jeter des personnages, mais il faut construire un scénario avec, et leur donner des (réelles) motivations pour nous entraîner dans l’aventure. Est-ce qu’il n’y a que du mauvais dans cette série? Non. Les acteurs sont bons, la musique est bien choisie, et la réalisation, lorsqu’elle ne se met pas aux scènes d’action nous réserve quelques bonnes (et bienvenues) surprises. Le problème, c’est le manque de cohésion d’ensemble du scénario, et vous savez bien que sans scénario, un drama fonce droit dans le mur, malgré tout le charisme des acteurs.

Au bout de neuf épisodes, je ne saurais dire de quoi Jeon Woo Chi s’agit en réalité, et à part le fait que Cha Tae Hyun lui prête ses traits, on n’a aucune véritable raison de s’attacher au héros ou à sa romance avec Moo Yeon (qui aurait pu être intéressante si seulement on lui donnait l’occasion d’agir et pas seulement d’errer dans un état léthargique). Le drama manque de mordant, d’énergie – ou du moins d’énergie contrôlée car pour sûr, la série va un peu dans tous les sens à la fois – et le fait que la manière dont les scènes d’action sont tournées les discrédite totalement ne joue clairement pas en sa faveur. Et malheureusement, il ne propose rien de bien consistant à se mettre sous la dent pour nous faire oublier qu’il a failli à être épique. Les enjeux sont trop maigres, les motivations des personnages quasiment inexistantes, les grands méchants ne paraissent pas bien menaçants en soi (bon d’accord, le scorpion noir, ça fout la frousse), et les relations entre les personnages restent la chose la plus intéressante de la série, bien qu’elles manquent encore une fois de saveur, ou peut être même de sincérité. Oui Jeon Woo Chi, entre toi et moi, c’est bel et bien fini.

Publicités

3 réflexions sur “Quelques pensées sur les dramas à cheval entre deux années…(bilan de décembre ?)

  1. Merci pour ce récapitulatif ^^
    Je retiens que je ne commencerai certainement pas King of dramas ni Jeon woo chi ;).

    Je donc rattraper quelques épisodes de I miss you : j’avais adoré la période de l’enfance *___* (superbes acteurs =D) et puis, j’ai regardé deux-trois épisodes de la version « adulte » mais même si j’aime beaucoup (pour le moment), je trouve qu’on tourne un peu en rond et j’accroche moins aux personnages adultes (j’aime bcp Yoochun *__* en tant qu’acteur, mais j’ai beaucoup plus de mal avec Eun Hye, elle fait plus vieille que les deux mecs de son « triangle amoureux », et ça fait bizarre… et puis je n’aime pas trop sa manière de jouer: je ne sais pas à quoi c’est du). Je ne sais pas trop quoi penser de Harry pour le moment (mais ce que tu m’apprends pour la suite du drama me fait peur Oo…); en tout cas, c’est clair que sa relation avec Soo Yeon n’est pas claire (et je me répète, l’écart d’age parait bcp plus grand entre eux que juste quelques années, ce qui fait bizarre :X)

    J’ai vu les 6 premiers épisodes de Cheongdamdong Alice, j’ai bien aimé mais je ne suis pas tombée amoureuse de ce drama comme beaucoup de personnes. Je ne sais pas pourquoi, j’ai accroché mais pas au point de me dire: « vite il faut que je voie la suite »… Donc je ne suis pas du tout sure de le reprendre. Même si j’adore les deux acteurs principaux, ainsi que l’OTP qu’ils jouent et que je trouve l’histoire en soit mignonne, je n’ai pas envie spécialement de voir la suite et je ne saurais pas dire pourquoi ??? (Pourtant j’aime bien les comédies romantiques d’habitude … Qu’est-ce qui a bien pu clocher ??? Je m’interroge ^^ » » »)

    Je suis super étonnée que vous ne parliez pas de SCHOOL 2013 qui est mon drama du moment *___*!!!! (Et qui est lui aussi un drama à cheval entre décembre et janvier). Cela fait longtemps que je n’avais pas accroché autant à un drama en milieu scolaire =D. Je trouve la « bromance » parfaite ;) (et oui dans ce drama, bromance à vous faire fondre le coeur). Ce drama à réussi à faire ce à quoi « I Miss You » et « Cheongdamdong Alice » ont échoué: me donner désespérément envie de voir la suite !!!! Le casting est juste impeccable et j’adore voir jouer Jang Na Ra et Choi Daniel jouer ensemble =D. Le casting des étudiants est bien fait aussi: les bisho jouant la bromance sont non seulement mignons mais en plus jouent vraiment bien. Tout les élèves de la classe apporte quelque chose à l’histoire, ce qui donne vraiment une ambiance géniale au drama. Le scénario est vraiment bien pensé!!! Ca fait vraiment longtemps qu’un drama sur l’école ne m’avait pas impressionnée comme ça (en général, c’est creux, le prof est un génie qui résout le problème d’un étudiant par semaine, etc. -> je trouve ce genre de drama lassant, et School 2013 ne rentre heureusement pas dans ce moule =D).

    • Salut Gelatinne! =)

      Pour la (mince) défense de King of Dramas, les premiers épisodes étaient vraiment bons et lorsque c’était drôle, c’était franchement drôle. Et le casting est très appréciable, notamment Choi Si Won qui n’a jamais été aussi hilarant. Malheureusement, entre temps le drama a perdu de vue son objectif pour devenir le stéréotype qu’il prétendait critiquer. Pas glop.

      En ce qui concerne School 2013, ce n’est pas si étonnant s’il ne figure pas dans ce mini bilan car ni Mina ni moi ne nous sommes retrouvées investies dans ce drama. Le pilote ne m’a pas séduite d’entrée de jeu et j’ai fait avance rapide pour le terminer. Je trouve la série plate et manquant cruellement d’inspiration dans l’élaboration des personnages et la présentation des conflits. Peut être que j’aurais dû persister mais j’ai bien peur que ce soit juste le genre qui ne me réussisse pas. D’ailleurs, je rappelle en passant que Mina a écrit quelques lignes dessus dans le bilan annuel. ^_^

      Merci beaucoup pour ton commentaire en tout cas, et à bientôt j’espère! =)

      • Merci pour ta réponse Kaa ;). Oui, je me rappelle que Mina en avait parlé =D. c’est d’ailleurs cela qui m’avait donné envie de voir ce drama ;). Comment résister à ce casting XD? Je comprends que tu n’ai pas accroché ^^. Les goûts et les couleurs ~~ =D.

        A bientôt ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s