Jeon Woo Chi – Quelque Part Entre le Power Ranger et Clark Kent (Premières Impressions)

Capture d’écran 2012-12-05 à 00.03.07 1

Je ne voulais pas faire d’articles sur Jeon Woo Chi avant d’avoir regardé les quatre premiers épisodes, vu le peu d’informations que le pilote contient. Mais étant donné que les sous-titres arrivent très lentement, ça ne fait que repousser et repousser encore le moment de découvrir le drama, et on y sera encore à Noël. Donc, au diable mon programme, et je vais faire comme d’habitude, des premières impressions à partir des épisodes 1 et 2!

Le pilote de Jeon Woo Chi peut…destabiliser. Ça commence comme une grosse et lourde farce, sauf que ça se prend très au sérieux. Je reconnais que j’aime le fait qu’on entre directement dans le feu de l’action sans trop savoir qui, comment, de quoi et qu’on nous dissémine des bribes d’informations et de mise en contexte ici et là. Seulement, pour rentrer dans le monde aussi particulier que celui mis en scène par le drama, je ne suis pas sûre que ce soit la bonne stratégie d’approche. Le bon côté des choses c’est que je suis intriguée par tout, les personnages, leurs motivations, et le fonctionnement de la magie, mais le mauvais c’est que je me suis rapidement sentie larguée avec une masse d’informations décousues dont je ne savais que faire et comment les lier entre elles, sans compter que le côté bling-bling m’as-tu-vu de la réalisation a de quoi freiner sérieusement tout enthousiasme.

Capture d’écran 2012-12-04 à 21.48.58 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.23.23

Capture d’écran 2012-12-04 à 22.34.38 1 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.34.16

Le deuxième épisode est, comme beaucoup d’autres personnes l’ont remarqué, un peu plus soutenu du point de vue narratif même si je ne pense pas qu’il y ait une réelle épiphanie de la qualité. Même au bout de deux épisodes les grandes lignes de l’intrigue sont très brouillonnes et surtout, pas très convaincantes. Les idées sont souvent intéressantes, en revanche la manière de l’amener, pas tellement. L’année 2012 est un peu un échec pour les dramas qui s’annonçaient (et que l’on voulait) épiques, car ni Faith, ni Jeon Woo Chi ne sont des sageuks dans toute leur splendeur épique.

Par contre, j’adore le milieu dans lequel évolue Jeon Woo Chi. Le métier de journaliste sous l’ère Joseon est quand même super cool et cela nous change des « simples » Lettrés ou étudiants auxquels nous avons d’habitude à faire.

Casting : A-. Le casting est pour l’instant le vrai point fort de Jeon Woo Chi selon moi. Tous les acteurs prennent un plaisir évident à jouer et leur taux d’investissement permet de compenser jusqu’à un certain point la réalisation bancale. Le drama aurait pu facilement virer ridicule avec ce genre de scénario et de réalisation mais les acteurs l’abordent avec un sérieux difficile à remettre en cause. La star de Jeon Woo Chi est d’abord Cha Tae Hyun, qui est irrésistiblement drôle et charmant, ayant le charisme nécessaire pour tenir ce genre de rôle et alternant sans aucun difficulté pitreries et sérieux.  Mais ses collègues ne sont pas en reste et nous assistons à une harmonie d’ensemble relativement rare : tous les acteurs sont à l’aise dans leurs personnages. Lee Hee Joon, qui joue le rôle de Kang Rim, l’ennemi ami de Jeon Woo Chi, est convaincant. Il ne délivre pas une prestation époustouflante mais il a juste ce qu’il faut de nuances dans le jeu pour qu’on puisse sentir l’humain qui est en lui. * Mode fangirl on * Et sa voix est juste….kyaaa!! *Mode fangirl off*

Nous n’avons pas beaucoup vu le Grand Méchant de l’affaire, mais la présence à l’écran de Kim Gab Soo ne m’inquiète aucunement pour la suite, tandis que UEE n’a pas encore eu l’occasion de jouer vraiment. Je suis par ailleurs très curieuse par son personnage et du rôle qu’il va jouer dans l’histoire. J’espère qu’ils ne la réduiront pas juste à l’objet d’affection (et donc de concurrence) entre les deux hommes…Certains acteurs ont tendance à surjouer (dont Kim Kwang Kyu, qui m’avait déjà agacée dans Arang and the Magistrate) mais Baek Jin Hee, Jung Soo Young ou encore Park Joo Hyung (Kenji de Bridal Mask!) sont des visages toujours très plaisants à retrouver, donc j’ai hâte de voir leurs personnages se développer et prendre de l’ampleur! 

Capture d’écran 2012-12-04 à 23.11.19 1 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.37.15 Capture d’écran 2012-12-04 à 21.52.02 Capture d’écran 2012-12-04 à 23.15.28

Scénario : B- Rien de bien impressionnant, ni même de vraiment excitant. Ceci étant dit, j’apprécie néanmoins le monde auquel nous sommes introduits où taoïsme et réalisme se côtoient. Les flashbacks sont intéressants mais mal exploités dans la mesure où ils sont beaucoup trop rapides pour avoir un réel impact. La bonne nouvelle c’est que je trouve tous les personnages intéressants et attachants et ce, dès le pilote. Le premier épisode souffre d’un rythme inégal mais c’est plus dû au scénario et au développement de l’intrigue qu’aux personnages en eux-mêmes, et je trouve toujours ça relativement positif.

Capture d’écran 2012-12-04 à 21.47.53 1

Le personnage de Lee Chi (Litchi, haha, ok, je sors…) est intriguant et amusant bien qu’il manque encore de caractéristiques précises. C’est difficile de s’investir lorsqu’on les personnages semblent manquer de motivations particulières (autre que diriger le monde, j’entends) et lorsqu’on ne connaît pas les enjeux. C’est la raison pour laquelle je suis curieuse de savoir les raisons et les circonstances qui ont mené Lee Chi à prendre l’identité de quelqu’un. Le personnage est néanmoins immédiatement sympathique (bien que son plus gros atout est d’être joué par un acteur aussi charismatique que Cha Tae Hyun)…bien que je le préfère largement lorsqu’il joue au détective binoclard que le trop cool et puissant magicien taoïste, mais ça c’est plus dû à la réalisation, sur laquelle nous reviendrons plus tard.

Capture d’écran 2012-12-04 à 23.00.51 Capture d’écran 2012-12-05 à 00.02.37 1 Capture d’écran 2012-12-04 à 23.16.43 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.03.37

Par ailleurs, pour seulement deux épisodes, un nombre impressionnant de personnages nous sont introduits et j’aurais aimé qu’ils se concentrent plus essentiellement sur les figures les plus importantes. En effet, le plus gros reproche que j’ai à formuler sur Jeon Woo Chi, de ce que j’en ai vu, est qu’il se disperse un peu partout, perdant sûrement de l’énergie pour rien (ce qui est ironique puisqu’un magicien taoïste est censé maîtrisé son chi pour ne pas le gaspiller). Il aurait gagné à resserrer l’intrigue, et précisément à nous l’exposer un peu plus clairement, pour ne pas nous donner l’impression qu’il ne semble pas savoir où il va. Les dialogues ne sont pas toujours au point non plus, comme si la scénariste en avait écrit parce qu’il fallait en mettre, faute de plus d’inspiration.

Capture d’écran 2012-12-05 à 00.02.37 1

Par conséquent, il y a des moments vraiment creux et des moments où, comme si elle se réveillait de sa torpeur, la scénariste fait bouger un peu plus efficacement son intrigue. J’aime les éléments qu’on nous a donné jusque là et j’aime les différentes dynamiques et conflits qui se dessinent d’après les deux premiers épisodes. Le grand méchant a de l’allure même si la raison pour laquelle il a basculé de bord me semble encore bien mince pour être tout à fait acceptable. Maintenant, il s’agit de reprendre le contrôle sur la fluidité narrative et rassembler un peu mieux les fils pour que ça ait un peu plus d’allure. D’autre part, il faudra que les épisodes suivants fassent preuve d’une très nette amélioration pour me persuader que 24 épisodes sont nécessaires à ce drama, parce qu’avec le matériel que l’on a, cela me semble un peu ambitieux.

Réalisation : C/B. LOL. J’ai l’impression d’avoir affaire à un Faith 2 niveau action. Et c’est pas un compliment. Non, franchement, les scènes de combat et de magie semblent tout droit sortis d’un wuxia fait avec les moyens du bord et aux chorégraphies mal coordonnées. Je suis sûre que je ne suis pas la seule à avoir vu ce qui semble être un Tigre et Dragon redux, lorsque le grand méchant combat à la cime des arbres mais ces scènes n’ont ni la même prestance, ni la même élégance, et pourtant, je suis prête à parier que le budget de Jeon Woo Chi aurait pu permettre beaucoup mieux  Au lieu de ça, c’est cheap, pas crédible pour un sou (pour peu que le taoïsme puisse être crédible, au sens où bon, ça reste du surréel) et les incessants ralentis nous donnent le temps de nous ennuyer fermement.

Capture d’écran 2012-12-04 à 22.35.54 Capture d’écran 2012-12-04 à 21.49.53 Capture d’écran 2012-12-04 à 21.48.58 Capture d’écran 2012-12-05 à 00.08.57

D’autre part, j’ai pas pu m’empêcher de trouver que les transformations de Lee Chi en Jeon Woo Chi avaient un air de « transformation! » des Power Rangers. Je sais, ça paraît pas flatteur, mais c’est parce que ça ne l’est vraiment pas. Et pour couronner le tout, la bande sonore est atroce. Y’a pourtant de l’idée dans la chorégraphie des combats, mais le réalisateur abuse des CGI et semble même porter tout son espoir dessus. C’est dommage que le réalisateur se laisse porter à la pâle copie et à avoir les yeux plus gros que le ventre car, lorsqu’il se calme sur les effets spéciaux (pas bien faits en plus), il se laisse aller à une mise en scène un peu plus inspirée avec parfois des prises de vue franchement réussies et originales.

J’aime beaucoup notamment ce qu’il fait avec la lumière et les diverses scènes filmées en contre-jour. C’est une prise de vue pour la moins originale et qui offre une esthétisme quand même raffinée. La mise en scène des combats n’est pas risible en soi, ce sont les CGI qui foirent quand même tout la plupart du temps. Le réalisateur sait jouer avec la caméra et varie souvent entre zoom et plan d’ensemble, ce que j’apprécie car rares sont ceux, à Kdramaland, qui aiment et exploitent les plans très larges.

Capture d’écran 2012-12-04 à 22.35.01 1 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.41.23 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.33.53 Capture d’écran 2012-12-04 à 22.03.52

Verdict : Okay Kimchi +. Ce n’est certainement pas du grand art, aussi bien au niveau de la réalisation que de l’écriture et on a légèrement l’impression de perdre son temps. Mais Jeon Woo Chi dégage tout de même quelque chose d’intriguant et les personnages principaux et secondaires ont l’avantage de nous paraître sympathiques. Les acteurs semblent être comme des poissons dans l’eau, et juste pour ça, on a envie de donner une vraie chance au drama. Au moins en tout cas, les deux prochains épisodes.

Capture d’écran 2012-12-04 à 23.00.51

Publicités

3 réflexions sur “Jeon Woo Chi – Quelque Part Entre le Power Ranger et Clark Kent (Premières Impressions)

  1. Je te rejoins sur la majorité (et je vois que je ne suis pas la seule à fangirliser sur le méchant, moi qui d’habitude n’accorde même pas un regard aux seconds-leads…) sauf sur un point : la bande-sonore, atroce ? Je l’a-dore. C’est l’un de ces mélanges de musique traditionnelle et d’instruments modernes qui collent si bien aux fusions sageuks, et rien que pour la musique de fin je suis prise d’un intérêt soudain pour les cliffhangers.

    • Oui, en fait je voulais parler de la musique qu’ils passent lorsque Lee Chi se transforme en Jeon Woo Chi. Mais peut être que c’est juste moi qui ai un problème quasiment obsessionnel avec ce passage, parce qu’en effet, pour le reste, c’est tout à fait correct en ce qui me concerne^^.
      Et bon, moi j’ai une tendance à tomber pour le syndrome du second lead, et même si Lee Hee Joon n’est pas nécessairement à son avantage dans le drama, sa voix m’a fait totalement basculer, c’est à dire…dès les premières minutes du pilote, haha.

      • En fait je pense que je suis assez en phase avec le ton cheesy de la réalisation (scènes de transformation comprises) et je trouve que ça correspond bien à l’identité du héros. Par contre les faiblesses du scénario, je les trouve beaucoup moins pardonnable et ça risque de sérieusement handicaper le drama sur la longueur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s